AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

There's still so much you don't know {DWAYNE&DAWN}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: There's still so much you don't know {DWAYNE&DAWN} Dim 25 Sep - 5:24

☆ Dwayne & Dawn ☆




Do you know where your heart is ? Do you think you can find it ? Or did you trade it for something, somewhere better just to have it ? Do you know where your love is ? Do you think that you lost it ? You felt it so strong, but nothing's turned out how you wanted ... Well, bless my soul, you're a lonely soul cause you won't let go of anything you hold. Well, all I need is the air I breathe and a place to rest my head ...


    « Excusez-moi, je cherche l'infirmerie. » Le dévisageant de bas en haut, des pieds à la tête, sans doute intriguée par son uniforme, la femme entre deux âges à laquelle il venait de s'adresser sembla hésiter un instant avant de lui répondre. Encore une qui n'aimait pas les flics à tous les coups. « Deuxième couloir à droite, et c'est tout au bout à gauche. » Bon, elle aurait pas le premier prix d'amabilité, mais au moins elle avait répondu. Tâchant de faire bonne figure Dwayne avait affiché un sourire de façade auquel il avait ajouté un « Merci. » avant de s'engager sur le chemin indiqué. Dans son dos la bonne femme l'avait interpelé à nouveau d'un air suspicieux « On peut savoir ce que vous lui voulez, à l'infirmière scolaire ? » Oh, mais quelle vieille pie. Dwayne avait l'impression de parler à la femme du concierge de son immeuble, c'était le même genre d'amabilité. Néanmoins il tâcha de rester aimable, qu'est-ce qu'il fallait pas faire parfois. « C'est elle qui m'a appelé, en fait. Ma nièce est malade, je viens juste la récupérer pour la ramener à la maison. »D'un regard tout de même un peu pincé qui voulait dire, Contente ? le policier avait définitivement tourné les talons.

C'était la première fois qu'il mettait les pieds à l'école primaire de New Heaven depuis qu'il vivait en ville. Rien d'étonnant à cela ceci-dit puisque n'ayant lui-même - et à son grand désespoir - pas d'enfants il n'avait aucune réelle raison de trainer dans le coin. Bien sûr depuis que Prudence et Violet vivaient à New Heaven il lui arrivait fréquemment d'aller chercher sa nièce à la sortie de l'école ou bien de l'emmener le matin, tout dépend de ses horaires de boulot, mais jamais encore il n'avait mis les pieds à l'intérieur de l'école. Sa montre indiquait quatorze heures cinquante-et-une, et en passant devant une classe dont la porte était restée ouverte il entendit un gamin réciter la table de cinq ; Il ne put réprimer un léger sourire. Il ne lui fallut pas longtemps cependant pour rejoindre l'infirmerie, et à peine avait-il frappé à la porte qu'une femme du même genre que la précédente, mais à l'allure beaucoup plus aimable et bienveillante vint lui ouvrir.
La sonnerie annonçant la récréation de quinze heure avait retentit depuis quelques minutes déjà lorsqu'il était ressortit dans le couloir, sa nièce dans les bras. Les bras accrochés autour de son cou, Violet avait enfoui son visage dans la nuque de Dwayne et dormait à nouveau à moitié ; Elle avait un peu de fièvre, et l'air franchement patraque, sans doute avait-elle pris froid. Quoi qu'il en soit Prudence ne pouvait pas se libérer avant plusieurs heures, aussi Dwayne avait-il pris son après-midi pour pouvoir l'amener chez le médecin et la ramener ensuite chez elle en attendant que sa mère rentre à la maison. Au final cela lui plaisait assez - pas que Violet soit malade, hein, de pouvoir passer du temps avec elle juste - car après n'avoir pas pu profiter de sa nièce et de sa belle-soeur pendant plusieurs années il vivait comme une bénédiction le fait de vivre près d'elle désormais. Et qu'on se le dise, c'était bien le seul truc qu'on pouvait qualifier de bénédiction dans la vie de Dwayne en ce moment, tout le reste c'était plutôt du genre poisse et malédiction.

Il avait quasiment atteint le bout du couloir qui menait vers la sortie - et n'avait pas été mécontent de voir que la vieille pie qu'il avait croisé à l'aller n'était plus là - lorsque deux voix féminines visiblement en pleine discussion surgirent derrière lui, sortant de ce qui semblait être un bureau ou une salle des prof, un gobelet de café chacune à la main. Espérant vraiment ne pas se faire remarquer à nouveau il n'avait pas pour autant ralenti le pas, et à vrai dire il avait même tenté de se faire tout petit lorsqu'il avait reconnu la voix familière de Dawn. Non pas que le fait de croiser la jeune femme soit un problème, à vrai dire c'en était tout sauf un ... Mais là, ce n'était pas vraiment le bon moment. Disons que Dwayne avait toujours plus ou moins omis de révéler l'existence de sa nièce à Dawn. Ça paraissait un peu stupide dit comme ça, mais en fin de compte depuis qu'il connaissait la jeune femme Dwayne n'avait jamais pris le temps de s'étendre en profondeur sur lui-même - et détestant être l'objet de la conversation on comprenait qu'il n'avait jamais rien fait pour accélérer les choses - au point finalement de passer à la trappe toute la partie situation familiale. Parce que Dwayne était comme ça, il ne pouvait pas s'empêcher de compliquer même les plus simples des situations, et de s'empêtrer malgré lui dans ses cachoteries. Et puis, parler de Violet et Prue, cela signifiait forcément devoir parler de Dominic et ça ... il n'avait pas encore réussi à s'y résoudre. Il avait prévu de le faire pourtant, dès qu'il avait su que Dawn venait vivre à New Heaven il avait su qu'il fallait qu'il lui en parle, et pourtant maintenant qu'elle était là depuis deux mois il ne l'avait toujours pas fait.
Pour l'heure en tout cas, il s'était donc contenter de presser le pas, en espérant que de dos et ne s'attendant de toute façon pas à le voir ici, la jeune femme ne l'aurait tout simplement pas reconnu. De toute façon Dawn et lui devaient se voir au Double, Boil & Troule ce soir là, alors si par 'malheur' elle l'avait reconnu il le saurait ce soir, et si ce n'était pas le cas alors il serait temps qu'il crache le morceau lui-même. En attendant il avait rejoint sa voiture garée un peu plus loin dans la rue, et y avait installé Violet à l'arrière avant de prendre le volant et de démarrer.

✂---------✂---------✂---------✂---------

    « T'es sûre que ça va aller ? J'peux rester sinon j't'assure ... » Rangeant ce qui restait de vaisselle dans le placard de la cuisine Dwayne avait ensuite reporté son regard sur Prudence, qui pour le coup n'avait pas l'air plus vaillante que sa fille. « Dwayne, je ne suis pas en sucre. C'est qu'un coup de froid, une bonne nuit de sommeil et ça ira mieux demain ... Maintenant dépêche-toi d'y aller sinon tu vas être en retard. » Elle avait raison, s'il n'accélérait pas un peu la cadence il allait arriver en retard, et il détestait se faire attendre. Finalement il céda donc, non sans ajouter un dernier « Bon, d'accord ... mais tu m'appelles si t'as besoin, d'accord ? » C'était plus fort que lui, il s'inquiétait. C'était stupide mais il avait l'impression que la jeune femme ne lui disait pas tout, et du coup il s'inquiétait encore plus.

Pourtant il avait finit par se mettre en chemin. Étant rapidement repassé chez lui entre temps il avait troqué son uniforme contre un jean et une chemise et sauf imprévu il rejoindrait la Queen Victoria Avenue d'ici une quinzaine de minutes, il ne serait donc pas en retard. Trois jours plus tôt, lorsqu'il avait visiblement été convenu qu'Alexa passerait la nuit chez une amie pour l'aider à préparer son anniversaire le lendemain - du moins c'est ce que Dwayne avait cru comprendre - Dawn avait proposé à Dwayne qu'ils se retrouvent quelque part. Il faut dire qu'entre Alexa pour elle et son boulot pour lui, ils n'avaient pas eut l'occasion de se voir beaucoup durant les trois dernières semaines, aussi était-ce l'occasion de rattraper un peu les choses. Voilà donc comment un quart d'heure plus tard et pile poil à l'heure, Dwayne se garait à quelques mètres du Double, Boil & Trouble pour y retrouver Dawn, qu'il chercha des yeux en entrant tout en espérant que si elle était déjà là, elle n'attendait pas depuis trop longtemps ... Et pour la seconde fois de la journée, c'est de derrière lui que lui parvint la voix de la jeune femme, s'adressant cette fois-ci sans aucun doute possible à lui ...

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
{ Nouvel arrivant, à la recherche d'un guide ?

★ NOM DE L'AVATAR : Olivia Wilde
★ MESSAGES : 7
★ ARRIVE DEPUIS LE : 18/09/2011
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: There's still so much you don't know {DWAYNE&DAWN} Mar 27 Sep - 7:06

Dawn était allée travailler, comme chaque jour, à l’école primaire de la ville. Son boulot lui convenait parfaitement étant donné que, d’une part, elle adorait les enfants et que, d’autre part, sa fille était dans cette école ce qui lui évitait de faire des trajets supplémentaires. Lorsqu’elle était arrivée, elle avait eu la chance d’être magnifiquement bien accueillie par ses collègues. Autrement dit, l’ambiance était bonne à la fois dans la salle des professeurs mais également dans les salles de classes où ses élèves se montraient particulièrement motivés et avides de connaissances. En effet, Dawn était une femme qui s’investissait énormément dans les choses qui lui tenaient à cœur. Ainsi, elle avait choisi l’enseignement dans le but de transmettre ses connaissances aux élèves et ceux-ci le lui rendaient bien étant donné qu’ils appréciaient réellement la professeure. Lorsqu’elle eut fini sa journée de cours, elle alla boire un café dans la salle des professeurs histoire d’attendre que sa petite fille ait elle-aussi terminé sa journée. La salle était vide à l’exception d’une de ses bonnes amies qui, elle aussi, avait une fille qui étudiait dans cette école. Mine de rien, ce point commun les avait beaucoup rapprochées en l’espace de seulement quelques semaines. Dawn s’assit donc à côté d’elle et commença à lui raconter certains potins de l’école. Comme toute femme qui se respectait, elle adorait partager les ragots même si elle savait qu’ils devaient probablement être faux. Après une longue conversation, les deux femmes décidèrent d’aller chercher leur petite fille ensemble. Point commun supplémentaire, celles-ci étaient dans la même classe. Café à la main, elles sortirent donc joyeusement et arpentèrent le couloir en direction de la classe en question. Alors que Dawn allait répondre à son amie, elle aperçut, au loin, la silhouette d’un homme qu’elle croyait reconnaître. Pensant tout d’abord à un tour de son imagination, elle fut forcée de reconnaître que sa façon de marcher traduisait son identité. Fait curieux, il portait une petite fille dans les bras. Était-il père ? Est-ce que Dwayne Marshall pouvait lui avoir caché l’existence de son enfant ? Perplexe, Dawn le regarda partir avec regret. Elle était persuadée qu’il l’avait vu et qu’il avait essayé de l’éviter. Haussant les épaules, elle continua finalement sa conversation comme si de rien n’était. Il ne fallut pas attendre plus de deux secondes avant que la sonnerie signalant la fin des cours retentisse. Après avoir attrapé sa Alexa, Dawn la conduit dans sa voiture afin qu’elles rentrent chez elles. En chemin, elle lui demanda comment s’était passé sa journée et la questionna sur ce qu’elle avait fait en classe. Le fait d’avoir reconnu Dwayne ou pas lui était vraiment secondaire à ce moment précis. Pourtant, elle hésitait réellement à aller au rendez-vous qu’elle lui avait fixé. Après tout, s’il l’avait vue et qu’il l’avait ignorée, à quoi cela servirait-il d’aller le voir dans ce bar ? Peut-être était-elle trop collante en lui demandant de sortir de temps en temps ? Inquiète, elle fit ce qu’elle faisait toujours dans ce genre de situation. Elle demanda conseil à la personne la plus à même de l’aider : sa petite fille de onze ans.

Finalement, après des heures et des heures de discussion, Alexa avait réussi à convaincre Dawn d’aller à ce rendez-vous. Anxieuse, elle choisit avec précaution sa tenue sous le regard médusé de sa petite perle. « Maman, s’il te plait. Tu es très jolie mais je vais finir par être en retard » Enfilant ses talons à la hâte, Dawn conduisit sa fille à l’anniversaire d’une de ses amies. Même si elle était toujours inquiète quand son petit bout de chou sortait seule, elle se força à penser à autre chose. Arrivée devant la maison de sa collègue, elle embrassa Alexa et resta dans la voiture. En effet, celle-ci tenait absolument à arriver toute seule comme une grande. Une petite larme à l’œil, Dawn fut obligée de constater que sa petite puce était entrain de grandir. De toute façon, elle ne pouvait rien y faire, c’était dans l’ordre des choses. Un jour, elle deviendrait une jolie jeune femme resplendissante qui ferait tourner la tête des garçons. Préférant ne pas y penser pour le moment, elle attendit que sa fille soit rentrée pour démarrer le moteur en direction du bar. Elle était légèrement en retard de par le temps qu’elle avait mis à se préparer mais ce n’était pas très grave. Après tout, une femme devait savoir se faire désirer. Souriant légèrement, elle entra dans le lieu en question et aperçut Dwayne non loin de l’entrée. Faisant bien attention de ne pas tomber, perchée sur des talons de cinq centimètres, elle arriva derrière lui et lui prononça son nom dans un souffle. « Dwayne » Souriante, elle lui fit la bise et alla s’installer à la table qu’il lui indiquait. Comme à chaque fois, elle ressentait un petit quelque chose au plus profond d’elle lorsqu’elle le voyait sans pouvoir s’expliquer ce que cela pouvait être. Décidant d’éclaircir ce qui s’était passé tout à l’heure, elle le questionna. « Tu vas peut-être me prendre pour une folle, mais, tantôt à l’école, j’ai eu l’impression de te voir avec une petite fille … C’était bien toi ou je commence à te voir partout ? » demanda-t-elle en riant légèrement. En effet, si ce n’était pas lui autant mêler l’humour à cette histoire pour éviter d’avoir l’air complètement idiote. Cependant, à son regard, elle put deviner qu’elle n’était pas folle pour un sou. « Pourquoi tu n’es pas venu me faire un petit coucou ? J’aurais pu t’offrir une tasse de café … » dit-elle avec une pointe de regret dans la voix. En effet, elle avait peur d’avoir fait quelque chose de mal ou tout simplement peur qu’il ne veuille plus passer du temps avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spy-on-you.forumotion.com
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: There's still so much you don't know {DWAYNE&DAWN} Sam 15 Oct - 15:10

Dwayne ne se souvenait plus vraiment ce qui, de la bienveillance de Dawn ou de l'espièglerie d'Alexa avait retenu son attention en premier lieu ... sans doute était-ce un peu des deux. Mais la véritable raison pour laquelle toutes les deux avaient retenu son attention c'était qu'à leur façon elles lui rappelaient un peu Prudence et Violet, et à l'époque où il avait rencontré Dawn Dwayne n'avait pas pu voir sa belle-sœur et sa nièce depuis de longs mois. Elles lui manquaient alors toutes les deux terriblement, autant que pouvait lui manquer le seul véritable lien qui l'unissait encore à son frère, et lorsque par une après-midi ensoleillée il avait croisé la route de Dawn et d'Alexa, il n'avait pas pu s'empêcher de faire inconsciemment le rapprochement. C'était un samedi de mai, et Dwayne se souvenait encore pratiquement comme si c'était hier des circonstances qui l'avaient poussé à engager pour la première fois la conversation avec qu'il invitait ce soir à dîner. Ce n'était pas la première fois qu'il les apercevait dans ce coin de Central Park, tentant d'amadouer les écureuils non loin de la statue de Balto où lui ne pouvait s'empêcher de s'arrêter plusieurs minutes à chaque fois qu'il était de passage à New-York ; Ce jour là pourtant il ne s'était pas contenté de les apercevoir ...


flash-back

CENTRAL PARK - NEW YORK CITY, USA - 8 MAI 2010 a écrit:
De ses fréquents week-ends à New-York, la fin d'après-midi du samedi était sans aucun doute le moment que Dwayne préférait, celui où pendant quelques heures il pouvait buller, décompresser et ne plus penser ni à son boulot, ni à New Heaven, ni même aux raisons que l'obligeaient à faire des aller-retour entre le patelin paumé de Nouvelle-Angleterre où il s'était échoué deux ans auparavant et la grosse pomme comme l'appelaient les new-yorkais eux-même. Et quoi de mieux pour décompresser que le paradis de verdure que constituait Central Park, au beau milieu de l'agitation frénétique de cette ville qui comme d'autre ne dormait jamais. Dwayne avait beau avoir vécu une dizaine d'années à Chicago, il n'en demeurait pas moins un gars des grands espaces, un gaillard né au beau milieu de nul part, dans un village de pêcheurs d'Alaska où le nombre d'animaux sauvage dépassait largement le nombre d'habitants. Quel rapport avec Central Park me direz-vous ? Pour le comprendre il fallait parcourir les allées jusqu'à tomber sur une statue rendue célèbre auprès des enfants par un dessin animé du même nom, celle de Balto, un loup rendu célèbre par sa traversée de l'Alaska pour apporter un sérum aux malades de la diphtérie. Cette statue c'était pour Dwayne un petit morceau d'Alaska pourtant bien loin d'ici. C'était aussi un moyen plus ou moins désespéré de se raccrocher à son frère, à qui cette même route du sérum avait pris la vie six ans plus tôt.
Alors que ses doigts glissaient doucement contre les mots endurance, fidelity, intelligence servant de légère à la statue, une voix avait tout à coup sortit Dwayne de ses pensées et l'avait fait se retourner. « Maman ! Mon chapeau, mon chapeau ! » D'un coup de vent, le chapeau de paille ornée de deux cerises factices que portait la petite fille s'était envolé dans les airs, pour finalement atterrir aux pieds de Dwayne, qui l'avait ramassé au moment où la demoiselle arrivait en face de lui. Tout en lui tendant ce qu'elle avait perdu, Dwayne lui avait adressé un sourire bienveillant

    « Merci monsieur. » Dwayne n'avait pas eut le temps de répondre que déjà la mère de la demoiselle les avait rejoint. « Tu vois, il y avait trop de vent pour le mettre aujourd'hui. » Penchant légèrement la tête sur le côté, la petite avait fait une moue quelque peu dubitative pour unique réponse. Se tournant vers lui la mère avait ajouté « Merci. » Elle lui avait sourit, et Dwayne en avait fait de même en retour, sans pouvoir s'empêcher de penser qu'elle avait un joli sourire. Du genre qui vous faisait oublier pendant quelques secondes que vous aviez passé une mauvaise journée. « Pas de quoi ... Ce chapeau est sans aucun doute beaucoup mieux sur la tête de sa propriétaire que coincé au sommet d'un arbre. » avait-il répondu. Ils s'étaient souris à nouveau, et puis finalement après un « Bonne fin de journée » auquel il avait répondu « A vous aussi. » chacun était repartit dans une direction opposé, Dawn tenant la main d' Alexa, et Dwayne regagnant la station de métro la plus proche une fois sortit du parc, afin d'aller retrouver la chambre de motel qu'il louait à Coney Island, au sud de Brooklyn.

La semaine suivante Dwayne était revenu à New York, et une fois encore sa ballade rituelle à Central Parc l'avait fait tomber sur Dawn et Alexa. Cette fois-ci ils salués en souriant poliment, une façon de se dire je me souviens de vous ... Et puis finalement, quelques semaines plus tard, Dwayne ne savait plus comment ils en étaient arrivés à engager la conversation pour de bon. Tout ce qu'il savait, c'était que le hasard pouvait parfois mettre sur votre route des personnes qui sans le savoir finiraient par ne plus être que de simples visages vaguement familiers.
/flash-back

Tout cela paraissait désormais à Dwayne être une éternité, et pourtant cela ne l'était pas tant que ça. Mais assez pour avoir décidé de parler à la jeune femme de New Heaven, assez pour espérer secrètement la voir un peu plus qu'un samedi de temps en temps, au détour d'une allée de Central Park. Et ce n'était plus uniquement parce qu'elles lui rappelaient Prudence et Violet, c'était autre chose ... Dwayne ne saurait sans doute juste pas dire quoi. Peut-être d'ailleurs n'avait-il pas spécialement envie d'y réfléchir non plus, il avait déjà bien assez à penser sans en plus devoir se créer des questions existentielles supplémentaires. Quoi qu'il en soit il avait compris cet après-midi là en 'croisant' Dawn alors qu'il était accompagné de Violet qu'il était temps d'arrêter de jouer les cachotiers, qu'il devait à tout prix se débarrasser - au moins un peu - de cette fâcheuse tendance qu'il avait à se montrer secret à propos de tout ... Il avait peut-être des raisons de se méfier, mais il en devenait paranoïaque, et ça ce n'était définitivement pas une bonne chose.

Ce soir là il était donc arrivé au Double, Boil & Trouble tout en sachant qu'il devait cracher le morceau, au moins là dessus si ce n'était sur le reste. Et c'était donc toujours en se demandant si elle l'avait reconnu ou non plus tôt dans l'après-midi que le jeune policier avait parcouru la pièce du regard et slalomé du regard entre les différentes tables pour voir s'il reconnaissait ou non le visage de l'institutrice. Mais non. Parce qu'elle n'était pas encore arrivée ou bien parce qu'elle s'était venu ignorer et qu'elle se trouvait maintenant vexée ? Une nouvelle fois Dwayne sentit quelques instants comme de légères palpitations à l'idée d'avoir par son comportement vexé la jeune femme ... Il ne voulait pas avoir l'air de se comporter comme un gros lourd mais pourtant il avait envie de sortir son téléphone de sa poche et de l'appeler, juste pour être sûr qu'elle n'allait pas l'envoyer sur les roses, ou même juste qu'elle allait lui répondre.

    « Dwayne » Il sursauta, presque malgré lui. Les mauvaises langues n'auraient qu'à dire que c'était parce qu'il n'avait pas la conscience tranquille. Il fut cependant rassuré de la voir sourire, au moins elle n'avait pas l'air en colère après lui ... Fallait vraiment qu'il arrête de se montrer la tête comme ça. « Hey, tu es là ... j'avais eut peur de t'avoir fait attendre. » Souriant à son tour, et après avoir échangé une bise, ils étaient tous les deux allés s'assoir à une table libre. Même pour un soir de semaine l'endroit était un peu moins rempli qu'habituellement, mais ce n'était pas pour déplaire à Dwayne qui supportait déjà à longueur de journées le brouhaha perpétuel du commissariat. « Tu vas peut-être me prendre pour une folle, mais, tantôt à l’école, j’ai eu l’impression de te voir avec une petite fille … C’était bien toi ou je commence à te voir partout ? » Bon. Finalement il n'était peut-être pas si paranoïaque que ça. Affichant malgré lui un sourire un peu gêné, il finit tout de même pas répondre « C'est ... non, tu as raison, c'était moi ... » Penchant légèrement la tête sur le côté, tout en regardant pourtant la jeune femme dans les yeux, Dwayne cherchait un moyen de se justifier, sans passer pour un imbécile. Il ne savait pas vraiment à quoi s'attendre, maintenant qu'il avait plus ou moins avoué avoir délibérément ignoré la jeune femme plus tôt dans la journée. Quoi qu'elle ne semblait pas réellement en colère ... d'ailleurs, Dwayne ne se souvenait pas avoir déjà vu Dawn en colère une seule fois, depuis qu'il la connaissait. « Pourquoi tu n’es pas venu me faire un petit coucou ? J’aurais pu t’offrir une tasse de café … » Non elle ne semblait pas en colère, plutôt ... déçue ? Il ne savait pas trop comment interpréter la chose à vrai dire. « J'suis désolé, c'était stupide de ma part. C'est juste que, je t'avais encore pas parlé de Violet et ... bon, ça m'apprendra à toujours tout repousser au lendemain. » La pile de vaisselle dans l'évier de son appartement n'en était qu'un autre exemple un peu plus terre à terre.

Bon, quoi qu'il en soit maintenant qu'il avait commencé autant aller jusqu'au bout de son raisonnement tant qu'il y était. Non pas qu'il se sente particulièrement d'humeur aux confidences ce soir, mais dans le cas présent il n'avait plus réellement le choix ... Et puis rappelons-le Dawn ne semblait pas lui en vouloir - du moins pas pour l'instant - c'était toujours un bon point à retenir. Triturant machinalement la gourmette en argent qu'il portait toujours autour du poignet, il cherchait vainement un moyen de s'expliquer sans pour autant trop en révéler ... Mais ce n'était pas une mince affaire. Et puis finalement il se souvint de la réflexion faite par l'infirmière scolaire lorsqu'il était venu récupérer Violet.

    « Mais, c'est pas ma fille, si c'est ce que tu te demandes ... » Parce que justement, c'était ce que l'infirmière avait semblé se demander en faisant de façon faussement innocente une réflexion sur leur air de famille. Quoi de plus logique après tout ? Violet ressemblait à son père, et en vrai jumeau qui se respectait, Dwayne ressemblait à son frère, d'où une ressemblance frappante avec Violet. CQFD. Enfin bref, pas la peine que Dawn ne se mette à s'imaginer qu'il lui avait caché une fille, voir même une femme ... ça lui rappelait cette histoire d'homme avec une double-vie dans une vieille série policière qu'il avait regardé la veille (ou plutôt devant laquelle il avait somnolé) ... L'histoire ne s'était pas bien terminée, c'était tout ce dont il se souvenait. « C'est ma nièce. Sa mère et elles sont venues s'installer en ville y'a quelques mois. J'aurai du t'en parler avant mais ... » Mais quoi ? Mais il était incapable de ne pas laisser des zones d'ombres sur sa propre personne, toujours. Même en ce qui concernait la famille, surtout en ce qui concernait la famille. Mais bon puisqu'il était lancé désormais, autant se montrer honnête « Je t'ai rien dit parce qu'alors j'aurai du préciser que j'avais un frère, et je ... je tenais pas vraiment à en parler. » Il était même persuadé de ne toujours pas avoir envie d'en parler d'ailleurs, parce que c'était un sujet que jamais, jamais il n'aimait aborder. C'était il y a sept ans mais pourtant c'était toujours trop douloureux. ... « Je voulais te le dire, et puis comme d'habitude avec moi j'ai décidé de remettre au lendemain, et voilà où j'en suis maintenant. » Il se risqua à un nouveau sourire, guettant la réaction de Dawn.

Il espérait ne pas l'avoir froissé en lui avouant avoir menti (ou plutôt avoir omis de dire la vérité), il se sentait stupide. Il ne saurait pas vraiment dire pourquoi parfois il avait l'impression de manquer d'assurance avec Dawn ... De manière générale, et avec les femmes en particulier, Dwayne n'était pourtant pas le genre de personne qui s'embarrassait de prises de têtes inutiles, il avait un bon feeling avec les gens et même s'il restait quelqu'un d'assez secret il savait aussi manier les mots dans ses relations avec les autres. Mais pas avec Dawn, du moins pas tout le temps, pas totalement ... parfois il avait l'impression de perdre son sens du contrôle, et du self-control par la même occasion ... Pourquoi ? Il ne saurait le dire. Est-ce que c'était une mauvaise chose ? Là non plus il n'avait pas de vraie réponse à sa propre question ...

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: There's still so much you don't know {DWAYNE&DAWN}

Revenir en haut Aller en bas

There's still so much you don't know {DWAYNE&DAWN}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highway to Heaven :: • New Heaven's Streets • :: Queen Victoria Avenue :: Le 'Double, Double, Boil & Trouble'-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit