AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
{ Nouvel arrivant, à la recherche d'un guide ?

★ NOM DE L'AVATAR : Mischa Barton
★ MESSAGES : 20
★ ARRIVE DEPUIS LE : 29/06/2011
★ AGE : 23

MessageSujet: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Mer 29 Juin - 3:37

Hey ! Vous là ! Contrôle de Police. Papiers s’il vous plait !


© fuckyeahmischabarton / AVATAR : MISCHA BARTON

ROBBYN ALICIA PERKINS
21 ans, américaine & serveuse au Station Pub
KILL ME
Apple Street



Ca m'a l'air en règl e! Racontez moi ce que vous faites ici !

« New Heaven, 3 minutes d'arrêt. »
L'annonce du conducteur du train était tombée comme la sentence à la fin d'un procès. Un coup de massue qui vous assomme et vient vous couper le souffle alors que vous vous étiez pourtant préparé à l'entendre. Voilà, elle était définitivement de retour. Dans quelques instants, elle allait à nouveau mettre les pieds dans cette ville qu'elle avait tant détesté et le pire était qu'elle était la seule à s'infliger cela. Robbyn tenta de rassembler ses esprits en même temps que ses affaires. Elle enfonça sa veste au fin fond de son sac à dos, le chargea sur son épaule et pris une profonde inspiration pour chasser au loin son anxiété. Le train ralentit considérablement son allure, il arrivait en gare. On apercevait déjà les visages impatients des gens sur le quai. Les regarder, c'est ce qu'elle détestait le plus. Voir tous ces gens heureux et unis, ces familles, ces amis, tout cela la ramenait à sa propre condition. Elle était seule et elle détestait ça. Pourtant, elle ne supportait pas plus la compagnie des autres. Personne ne viendrait la chercher. Personne n'était même au courant du retour de la fille prodigue à New Heaven. Cela faisait deux ans qu'elle n'avait donné de nouvelle à personne. Depuis qu'elle avait quitté la pension où ses parents l'avaient envoyée, nul n'avait entendu parlé d'elle. Elle n'avait pas non plus assisté à l'enterrement de son père. A quoi cela aurait-il servit de toute façon ? La dernière fois que ces deux-là s'étaient adressés la parole autrement que par des cris, Robbyn se baladait encore en salopette rose et portait des couettes. De la même façon, les relations avec sa mère n'avaient pas changé depuis la dernière fois qu'elles s'étaient vues. La vie aurait sans doute été beaucoup simple pour les Perkins si Robbyn n'avait jamais fait partie du paysage. C'est du moins ce qu'elle ne cessait de se répéter.

A peine avait-elle franchi le seuil de la gare que la jeune femme allumait déjà une cigarette. C'était la première qu'elle s'octroyait en trois heures qu'avait duré le trajet. Cette interdiction de fumer dans les lieux publics était vraiment d'une débilité déconcertante. Après avoir recraché la première bouffée de fumée, elle balaya du regard le paysage qui se présentait devant elle. Le sensation était très étrange, à la fois elle se sentait étrangère à tout cela et en même temps, rien n'avait changé, elle avait l'impression de n'être pas partie. Elle n'avait rien prévu. Elle était simplement monté dans le train, pensant improviser une fois sur place. Elle voulait régler ses comptes tout en reprenant un nouveau départ dans sa vie. Elle hésita un instant à aller voir sa mère directement. Finalement, elle préférait attendre de s'être préparée. Face à une femme comme celle qui l'avait mis au monde, elle ne voulait pas perdre ses moyen, cela aurait fait bien trop plaisir à Michelle. Elle décida donc d'aller se poser dans un café un petit moment, histoire de faire le tri dans ses pensées.


« Vous désirez quelque chose ? » A peine avait-elle eu le temps de s'installer dans un coin du petit café qu'une serveuse se précipita vers elle afin de prendre sa commande.
« Un café s'il vous plaît »
Robbyn jeta un bref regard sur toute la salle, elle ne connaissait personne parmi les gens présents dans le café. En même temps, ce n'était pas bien compliqué compte tenu du fait qu'il n'y avait en tout est pour tout que quatre clients. Mais elle préférait cela, elle n'était pas encore prête à revoir qui ce soit qu'elle avait connu ici, elle avait juste besoin d'un peu plus de temps pour se faire à l'idée qu'elle était bel et bien de retour à New Heaven. Soudain, elle se rappela qu'elle avait un coup de fil à passer.

« Allô ? »
« Katie, c'est moi. »
« Ah ! Alors ? Comment c'est là-bas ? »
« Oh, comme ça a toujours été. J'ai l'impression de n'avoir jamais quitté cet endroit. »
Katie, elle l'avait rencontré à New York, c'était la seule personne qu'elle y avait rencontré avec qui elle était encore en contact. Comme Robbyn, elle n'était qu'une fille paumée qui s'était perdue à cause de la drogue. Si elle n'avait jamais été du genre à se lier d'amitié avec les autres filles – la vie dans un pensionnat exclusivement composé de filles avait d'ailleurs été un cauchemar pour elle – elle avait tout de suite trouvé en Katie une âme à laquelle se confier. Et dans leur galère au sein de la grosse pomme, elle s'étaient toujours soutenues. Peut-être parce qu'elles étaient toutes les deux sacrément abîmées. Mais la vie avait été encore plus dure avec Katie qu'elle ne l'avait été avec Robbyn. A quinze ans, elle avait été mise la porte par sa mère alcoolique et avait dès lors dû se débrouiller par elle-même. Elle avait même vécu dans la rue pendant deux ans, c'est là où elle avait rencontré la drogue pour la première fois. Cependant, ce que Robbyn et elle partageaient ne s'arrête pas à une simple question de vie difficile ou de dépendance à de quelconques substances illicites, c'est bien plus fort que cela. Notamment parce que ce qu'elles ont fait est bien plus grave que ce consommer de la drogue. Elles ont tué un homme. Enfin, techniquement, Robbyn n'a tué personne, elle n'a pas poussé la détente, mais elle aidé Katie à le faire. Enragée de voir cette dernière revenir sans arrêt vers en larmes et ruées de coup, Perkins avait décidé d'agir. Pour laisser à son amie la possibilité de se défendre face à son petit ami des griffes duquel elle n'arrivait pas à se défaire et qui la battait et la violait régulièrement, elle avait réussi à se procurer une arme. Un soir, alors qu'elle allait chercher Katie pour aller au bar où elles travaillaient toutes les deux. En entendant le coup de feu, elle s'était précipitée à l'intérieur de l'appartement, craignant le pire pour son amie. Et pourtant, en entrant, c'est un homme qu'elle avait retrouvé au sol, étendu dans une mare de sang. Katie avait enfin réussi à faire cesser l'emprise qu'avait cet homme sur elle. Après cela, Robbyn l'avait hébergée chez elle, le temps d'échapper à la police, bien qu'avec un homme comme celui-là, il ne fit aucun doute que l'enquête allait être bâclé, que les forces de l'ordre ne perdraient pas trop de leur temps à rechercher le coupable. Pour être enfin en paix, les filles s'étaient jurées de ne parler de ça à quiconque et avaient décidé de fuir New York une fois pour toutes, de laisser tout cela derrière elles. Katie était partie chez une amie à Seattle, Robbyn avait choisi de retourner à New Heaven. Elle voulait ainsi tout oublier de sa vie à New York, et surtout les gens qu'elles avaient connu là-bas.



    FLASH-BACK
    Lundi. Et déjà la semaine commençait mal. Se faire réveiller de bon matin par un propriétaire en colère, réclamant l'argent du loyer sous peine de vous ficher dehors sans préavis supplémentaire, c'était encore mieux que de se lever du pied gauche. Et vous faire gentiment licencier car vous avez giflé un client qui vous avait mis la main aux fesses, tout ça dans la même journée, ça peut très vite vous mettre le moral dans les talons. Ça, c'était de la vie de Robbyn à New York. A vrai dire, sa vie là-bas ne s'était pas réellement déroulée comme elle l'avait espéré. Après avoir terminé ses études au pensionnat, la liberté s'était offerte à elle et la belle était ainsi partie à l'assaut de la ville qui ne dort jamais, des rêves plus ou moins plein la tête. Elle qui avait toujours pu compter sur l'argent de papa-maman, s'était retrouvée sans ressource dans l'une des villes les plus chères du monde. Elle logeait à présent dans un studio miteux de Brooklyn où ses colocataires les plus fréquents étaient une bande de cafards. L'eau chaude y fonctionnait une fois sur trois et les toilettes étaient situées dans les parties communes. Et quand elle avait le malheur de tenter d'utiliser son sèche-cheveux, les plombs de tout l'immeuble se mettaient à sauter. Son propriétaire étaient quant à lui un vieux quinquagénaire pervers et bedonnant qui s'empressait de venir râler à sa porte dès que le son de la télévision était un peu trop fort à son goût ou lorsqu'elle ramenait chez elle des gens qu'il jugeait de mauvaise réputation, ce qui, il fallait bien l'avouer au regard des fréquentations de la jeune Perkins, arrivait très régulièrement. Et pour couronner le tout, elle enchaînait les petits boulots minables desquels elle se faisait souvent virée en raison de ses sautes d'humeur fréquentes.
    Ce soir-là, Robbyn avait donc choisi d'oublier tout cela et d'aller noyer ses soucis dans l'alcool. Dans le métro, elle s'était présentée devant l'un des plans de la ville affichés sur les murs. En fermant les yeux, les avait pointé du doigt au hasard l'une des innombrables stations. C'est là qu'elle avait choisi d'aller, dans le premier bar qu'elle rencontrerait en sortant du métro. C'est comme ça qu'elle s'était retrouvée dans le West Village, seule avec ses angoisses devant une vodka tonic.

    « Je peux vous offrir un verre ? » Et voilà qu'un lourdaud de première venait à sa rencontre. Celui-ci, elle l'avait remarqué depuis un moment déjà. Avant qu'il ne daigne s'approcher d'elle, il s'était déjà fait envoyer sur les roses par deux autres filles. Il prenait maintenant place au bar sur le tabouret juste à côté de celui sur lequel elle était assise. C'était définitivement une journée pourrie.
    « Non, ça ira. » Elle ne prit pas même la peine de le regarder pour lui répondre.
    « Allez, ma jolie, fais pas ta timide. »
    « J'ai dit non ! »
    « Oh, mais c'est qu'elle a du tempérament la d'moiselle ! Allez, viens danser. » Insistant davantage, l'homme s'égara même à poser sa main sur la cuisse. Ni une, ni deux, Robbyn s'empara de la main de ce crétin.
    « Ma parole, vous êtes sourd ou quoi ?! » Elle était sur le point de lui torde la main, ça lui apprendrait à s'amuser avec les filles dans son genre. D'ordinaire plutôt calme et peu violente, il lui arrivait souvent de s'emporter lorsqu'elle n'était plus tout à fait maîtresse d'elle-même. Certes, aujourd'hui elle n'avait pas encore touché à la poudre et elle n'avait pas encore assez bu pour qu'on puisse la qualifier de saoule mais le peu d'éthanol présent dans son sang était suffisant pour commencer à la désinhiber. Mais un autre homme l'empêcha d'agir. Il n'était en rien similaire au premier. Il était grand, et musclé alors que l'autre n'était qu'un nabot ridicule. L'un était blond, l'autre brun. Et surtout, ce qui ne gâchait rien au plaisir de Robbyn, ce nouvel arrivant était très à son goût.
    « Ma chérie, je suis désolé du retard. Tu n'as pas trop attendu j'espère » Il lui déposa un baiser sur la joue. Pourtant, elle ne le connaissait pas plus que l'autre homme, dont elle tenait toujours la main. Prête à la lui retourner au moindre geste. Décontenancée par une telle attitude, elle resta quelques seconde à le fixer avec des yeux ronds, ne sachant pas trop à quoi rimait la situation. Elle comprit qu'il cherchait à lui venir en aide et à la sortir d'un mauvais pas. Elle hésitait tout de même à entrer donc dans son jeu.
    « Euh... non. Pas trop. » Finit-elle tout de même par répondre. Et elle finit enfin par lâcher la main de l'importun.
    « Qui est-ce ? » Demanda le sombre inconnu en désignant l'autre d'un signe de la tête.
    « Personne. Il s'en allait. N'est-ce pas ? » Se hâta-t-elle de répliquer en se retournant vers le fameux trublion. Elle lui adressa même l'un de ses plus beaux sourire, histoire de le narguer un peu plus devant son évidente défaite.
    « Oui, je m'en allais » Il parti sans se faire prier. Visiblement, il avait compris que s'il devait se confronter à son nouveau concurrent, il ne ferait pas le poids. Robbyn le regardait partir, elle ne pu s'empêcher d'esquisser un petit sourire. Le beaux brun ténébreux prit alors place à ses côtés, sur l'exact tabouret où l'homme qui venait de s'éloigner était installer quelques instants auparavant. Robbyn ne s'était pas encore retournée vers lui mais elle sentait déjà son regard insistant dans sa nuque.
    « Vous savez, j'aurais pu me débrouiller toute seule. » C'était la jeune Perkins dans toute sa splendeur. L'idée qu'elle puisse accepter de l'aide de la part de quelqu'un lui était totalement inconcevable. Hormis l'argent de ses parents, elle n'avait jamais rien demandé à personne. Elle ne supportait d'ailleurs pas le fait d'être dépendante d'autre chose que de la drogue, et certainement pas de quelqu'un. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle c'était retrouvée dans une telle situation : pratiquement fauchée à New York. Elle n'avait quémandé l'aide de personne. Et même si au fond d'elle, elle avait apprécié l'aide de l'apollon en face d'elle, elle n'était aucunement prête à le lui faire comprendre.
    « De rien. C'était avec plaisir. » Rétorqua-t-il dans un sourire qui s'empressa de faire battre le cœur de la blondinette. « Je m'appelle Noah »
    « Robbyn » Répondit-elle avant d'aspirer une longue gorgée de vodka à l'aide de sa paille.
    Et ils restèrent là, sans ne rien dire, simplement à se regarder fixement dans les yeux. Plongée dans les yeux d'un noir profond de Noah dans lesquels elle aurait très bien pu plonger si elle en avait eu l'occasion, ces instant parurent des heures à Robbyn, pourtant cela n'avait pas duré plus de quelques secondes. La belle fut sortie de sa rêverie par Noah qui se leva soudain du tabouret. Il lui présentait bientôt sa main avant d'ajouter : « Pourquoi vous ne venez pas danser ? » 
    « Vous allez pas vous y mettre ? » Répliqua Robbyn, quelque peu surprise. Mais il ne se laissa pas démonter. Il lui tendit sa main jusqu'à ce qu'elle finisse par céder. « Très bien, j'accepte. Mais juste une danse ! »
    FIN DU FLASH-BACK


Robbyn avait finalement quitté le café. Son sac à dos toujours sur l'épaule, elle avait cette fois placé une paire de lunette de soleil sur ses yeux. Non pas qu'elle voulait la jouer incognito – quoi ce cela soit un avantage non négligeable de la chose – mais on était déjà en été et même sur la côte Est, il commençait à faire chaud et le soleil se faisait parfois aveuglant. Elle marcha au gré des rues de la ville. Malgré ses lunettes, elle ne pu s'empêcher de constater que certaines personnes se retournait sur son passage et que les murmures se faisaient plus important lorsqu'elle croisait des gens. Elle avait sans doute été reconnue par certains, et comme dans toutes les petites villes, il en faut peu pour faire jaser les habitants. Au fil de ce petit périple elle se remémora certains épisodes de son enfance. Et malgré ce qu'elle avait toujours clamé, certains de ces souvenirs n'étaient pas si terribles que cela. Certains moment de son enfance avaient même été très agréable, c'est davantage pendant son adolescence que tout avait commencé à se détériorer. Elle était consciente d'avoir un jour atteint le point de non-retour, mais elle n'était pas capable de dire précisément à quoi il correspondait. Elle avait des erreurs, beaucoup d'erreurs. Et sa tendance à l'autodestruction avait également détruit presque chacune de ses relations. Avec ses parents d'abord, et ensuite avec les hommes de sa vie. Un plus en particulier.

    FLASH-BACK
    Assise dans le salon à même le sol, entre le canapé et la table basse, Robbyn reposa le billet roulé dont elle venait de se servir pour priser la poudre blanche dont il restait encore des résidus sur la table. Elle les essuya d'un passage de doigt et vint se frotter les dents avec. Ce petit rituel occupait à ce moment une part si importante de son esprit qu'elle n'entendit pas la clé tourner dans la serrure et les pas d'une personne franchissant le seuil de l'appartement.
    « Tu fais quoi là ? » Demanda la voix derrière elle. Elle fut tellement surprise d'entendre quelqu'un que Robbyn en sursauta.
    « Noah ? » S'étonna-t-elle. Il n'était pas censé rentrer avant une heure, elle le savait. Elle avait fait attention à attendre suffisamment longtemps après qu'il soit sortie et elle avait surveillée l'heure pour être sûre qu'il n'arriverait pas avant qu'elle est terminé et bien caché tout ce qu'il lui restait de poudre. Elle avait tout prévu. Non, il ne devait pas être là. Pas maintenant. « Rien. Rien. Je fais rien. » Elle restait sous le choc de le voir ici et elle n'était plus elle-même, à tel point qu'elle n'avait pas la force de chercher une excuse. Alors, elle niait. Mais elle se trahissait elle même en se frottant le nez avec ses doigts et en inspirant violemment.
    « Tu te moques de moi ? » Ce regard. Il lui coupa le souffle. Elle ne le supportait pas. Ce mélange de haine et déception dans les yeux de Noah, elle l'avait tellement croisé auparavant, dans le regard de ses parents. Elle venait de le décevoir lui aussi, elle le savait. Cela faisait déjà quelque temps qu'il ne la regardait plus de la même façon qu'avant, lorsque ses yeux s'illuminaient en la voyant. Cela avait changé. Mais jamais encore il ne l'avait regardé ainsi. Les larmes commençaient déjà à affluer. « Tu m'avais promis d'arrêter. » Le ton de sa voix avait pris quelque décibels, de toute évidence il était furieux.
    « J'ai arrêté. Je te jure. C'est la première fois depuis que j'ai arrêté. Je te promets. » Robbyn tremblait. L'angoisse était en train d'arriver.
    « J'en ai marre de tes conneries Robbyn ! » Hurla Noah. Il ne la regardait déjà plus dans les yeux, ses points étaient serrés.
    « Je te jure, Noah. » A genoux à côté de lui, elle pleurait, son poux s'était considérablement accéléré, elle parvenait de plus en plus mal à respirer et avec tous ses sanglots sa voix était difficilement perceptible. Elle attrapa la main de Noah et la serra aussi fort qu'elle le pu.
    « J'abandonne. » Il se libéra de l'emprise de Robbyn et commença déjà à s'éloigner.
    « Noah, non. » Elle hurlait tant elle voulait qu'il l'entende, qu'il la regarde au moins. « Je t'en supplie. » Jamais encore elle n'avait supplié quelqu'un. Elle qui se jugeait d'ordinaire si forte n'était face à lui rien de plus qu'une petite fille prise en faute. Noah avait cet étrange faculté de faire tomber une à une chacune de ses barrières. Dans la relation qu'ils partageaient, Robbyn était loin d'être celle qui avait le plus d'influence sur l'autre, elle lui avait montré toutes ses faiblesses. C'était la première fois que cela se passait ainsi. Il lui avait demandé d'arrêter la drogue, ce qu'elle avait tant bien que mal essayé de faire. Elle y était arrivée, dans un premier temps. Mais elle avait rapidement développé une nouvelle forme d'addiction : c'est à lui qu'elle était devenue dépendante. Chaque fois qu'il partait, elle devait savoir où il allait. Il ne se passait pas une journée sans qu'elle ne l'appelle. Ils avaient même emménagés ensemble. Mais cette dépendance, elle ne la supportait plus. Elle avait lutté. Et comme à chaque fois, elle avait remplacé une drogue par une autre. Elle était retournée vers la coke. Dans les premiers temps, elle était parvenue à le dissimuler. Mais plus elle en prenait, plus cela s'avérait difficile. Et aujourd'hui, elle s'était faite prendre. « C'était la dernière fois, je te jure » La porte d'entrée s'ouvrit à nouveau et bientôt Noah était dehors.
    « Noah, t'en vas pas. » Elle s'effondra sur le sol. « Noah, non. S'il te plait. » Mais il était déjà parti. Il ne voulait plus d'elle lui non plus.
    FIN DU FLASH-BACK


Elle avait finit par se retrouver au parc Donald Mahoney. C'est étrange de constater comment certaines choses ne changent jamais. Lorsqu'elle était adolescente et qu'elle cherchait à fuir loin de la maison, c'était toujours ici qu'elle venait se poser. Et aujourd'hui, son instinct l'avait guidé jusqu'à cet endroit empli de souvenir. Il n'y avait pas grand monde, c'était d'autant plus agréable de se retrouver ici. Il était presque midi, les gens devaient certainement commencer à se mettre à table. Robbyn posa son sac à dos à ses pieds et s'allongea finalement dans l'herbe, à l'ombre d'un des grands arbres qui peuplaient le parc. Elle ferma les yeux quelques instants mais fut réveillée par une voix familière.

« Alors c'est vrai. » Lorsqu'elle rouvrit finalement les yeux, elle se retrouva nez à nez avec Graham. « J'ai entendu dire que tu étais de retour. »
« Mais... comment ? » Elle n'avait prévenu personne de son arrivée, et certainement pas les membres de sa famille. Il ne pouvait pas être au courant.
« Tu oublies que c'est une petite ville. Les nouvelles vont vite ici. » Il marquait un point.

Une chose est sûre : on ne choisit pas sa famille. Et la famille, c'est certainement l'un des plus grands problèmes de Robbyn. D'une enfant calme et sérieuse, elle est rapidement passée à l'adolescente perturbée et quasi incontrôlable, ce qui lui aura valu un séjour prolongé en pension, loin, très loin, de New Heaven. Ce fut la seule solution qu'avait trouvé sa mère pour que la jeune fille ne souille pas davantage la réputation des Perkins. Les raisons de cette rébellion sont multiples mais l'une d'elle est sans aucun doute le fait que Robbyn souhaitait d'abord attiré l'attention de ses parents, en particulier celle de son paternel qui, s'il se donnait corps et âme dans son métier, n'avait que peu à faire de sa propre famille. Et comble de l'ironie, lui qui n'hésita pas à faire affaire et même fricoter avec les Bouwmeester, qui comme tout le monde le sait, étaient impliqués dans le trafique de drogue, rejeta sa fille pour en avoir consommé. Etre jugé par un homme dont la moral n'a rien à envier à la votre, ce n'est pas forcément la meilleure façon de grandir. D'autant moins, lorsque l'on n'est pas plus soutenue par sa mère, qui recherche davantage à faire bonne figure devant les autres qu'à être un bon parent.
Mais avec Graham, c'était différent. Si lui et Robbyn n'ont jamais été proches, hormis lorsqu'ils n'étaient que de jeunes enfants, ils n'en restent pas moins frère et sœur, et quelque chose de fort les unis. Michelle Perkins ne fut pas dupe de ce lien, c'est d'ailleurs en partie pourquoi elle choisit d'envoyer sa fille en pension, pour épargner Graham de son influence. Et malgré tout ça, Robbyn restait fière de son frère, il était parvenu à s'imposer dans cette famille sans prendre le mauvais chemin qu'elle-même avait suivi. Et si sa relation avec Candace mettait encore plus le feu aux poudre vis à vis de leur mère, elle avait d'autant plus de raisons d'être fière de lui.

« Tu comptes rester longtemps ? » lui demanda-t-il en s'asseyant à côté d'elle dans l'herbe.
« J'en sais rien. Le temps nous le dira. » Elle lui sourit. Elle était finalement heureuse d'être de retour.

« Je me rappelle quand on venait ici avant. J'avais oublié à quel point c'était reposant. » C'est vrai qu'ils venaient souvent ici lorsqu'ils étaient enfants, elle avait presque oublié cela. Chaque samedi, leur nourrice les emmenait au parc car leur parents étaient bien trop occupés pour prendre soin d'eux. A cette époque là, rien n'aurait pu séparer le frère et la sœur. Robbyn en venait parfois à regretter cette période bénie de l'enfance. Tout était alors beaucoup plus simple.
« Oui, c'est un endroit tranquille par ici. » Et ils restèrent un long moment, assis l'un à côté de l'autre sous un arbre, sans ajouter un mot.



Où étiez vous lors de la Fusillade? Question de routine!

J'étais présente ce jour-là. Celui de la fusillade. Pourtant, j'avais cherché à tout prix à échapper au calvaire qu'était pour moi ce mariage. Je n'aime déjà pas le concept du mariage – l'idée de regarder deux naïfs imbéciles se lancer dans un engagement qu'ils finiront tôt ou tard par regretter ne m'attire pas plus que cela, je dois l'avouer – mais je savais déjà à l'avance que je ne supporterai pas les convives. Mais je n'avais pas eu le choix. C'était la première fois que je rentrais à New Heaven depuis que j'étais entrée au pensionnat. Si cette ville avait pendant longtemps était mon enfer sur Terre, ce n'était rien en comparaison de cet établissement on l'on m'avait envoyée. Si l'on écoutait ma mère, cela avait été « pour mon bien ». Mais comme j'étais encore légalement sous l'autorité de mes chers parents, je n'avais d'autre alternative que de me plier à leur volonté. Oh si, à vrai dire, ils m'avaient laissée la possibilité de choisir : je les accompagnais ou je restais cloitrée à la maison. Et j'aurais préféré mourir que de m'ennuyer comme un rat mort dans cette affreuse bâtisse qu'ils se plaisaient à appeler « maison ».
Mon père avait été invité car même s'il n'était plus maire de la ville, il en restait un personnage imminent. Sydney l'avait littérairement écrasé aux élections municipales, mais il se faisait tout de même une joie d'être présent au mariage de cette dernière, pour montrer à tous qu'il gardait la tête haute malgré tout et que rien, et certainement pas une rouquine un peu trop ambitieuse, ne pouvait le déstabiliser. Et puis, les gens les plus importants de New Heaven allaient être présents, si cela pouvait lui permettre de remplir encore un peu plus son carnet d'adresses, il n'allait pas hésiter une seconde. Pathétique. Le voir se pavaner ainsi au beaux milieu de tous ces gens m'avait donné la nausée. D'autant plus que cela faisait maintenant près d'une semaine que je n'avais pas touché à la coke. Non pas par choix, mais simplement parce que je n'avais pas pu quitter la maison sans surveillance pour m'en procurer. Et les symptômes de manque commençaient vraiment à se faire ressentir. J'avais des palpitations et mes mains tremblaient atrocement. Tout ce qu'il me restait pour palier au manque, c'était un peu d'herbe, à peine de quoi tenir le weekend. Et tout ce que je désirais à ce moment là était d'en fumer et d'essayer de tout oublier.
J'avais donc prétexté à mes parents une envie d'aller aux toilettes pour pouvoir m'éclipser. J'avais cherché un moment un endroit où l'on ne me verrait pas et où l'odeur ne parviendrait au nez de personne. J'avais trouvé un coin isolé, loin de l'agitation, et je m'y était assise. Tout le monde était occupée ailleurs et j'étais certaine d'être seule. La première bouffée de fumée fut celle de la délivrance. Mon esprit se calmait, les pensées affluaient à une cadence beaucoup moins soutenue, et mon corps tout entier se détendait. Et alors que je pensais savourer un moment de répit, le bruit des coups de feu me sortie de ma torpeur. Les hurlements des gens affolés parvinrent aussi peu à peu à mes oreilles. J'étais dans un état second et je ne savais pas quoi penser de ce qui se passait. Et c'est sans même m'en rendre compte que j'avais rejoins les autres. Certains couraient sans véritable destination, d'autres tentaient comme ils le pouvaient de se dissimuler derrière les chaises mises en place pour la cérémonie, espoir vain d'échapper au carnage. Comme eux, je voulais éviter la mort. Et sous l'effet de l'adrénaline, je me retrouvais soudain très lucide. J'ai alors couru aussi vite que je le pu vers mes parents que je venais d'apercevoir. Ils avaient réussi à se mettre à l'abri. Je n'arriver plus à penser correctement, mon cœur battait la chamade mais je savais une chose : je voulais rester en vie.



Très bien... Et à part ça, je pourrais avoir votre numéro?!

Pour en savoir plus sur la personne qui se cache derrière son écran

Votre Pseudo : BabyDja. Mais appelez-moi Laëticia.
Fille / Garçon : Fille, enfin normalement.
Votre Age : 16 ans et toutes mes dents. Mais bientôt 17.
Série favorite : Je dois vraiment n'en citer qu'une ? Dans ce cas-là, je prends un joker !
Série détestée : Plus Belle La Vie ? scratch
Genre musical favori : Mon dieu, mais c'est qu'elles sont dures vos questions ! En fait, je ne sais pas trop. Par défaut, je dirais sans doute pop/rock même si j'écoute quand même de tout en règles générales. Du rap (du vrai rap j'entends, pas ces rappeurs à deux balles du genre Booba, Rhoff et compagnie) à la musique classique, eh oui ! Enfin, là aussi, tout dépend de quoi il s'agit. Comment ça j'ai raconté ma vie et on s'en fiche ?
Commentaires éventuels : Je trouve le design absolument génial. Super bien réalisé, sans en faire trop. Je vous tire mon chapeau. Very Happy
Quelle note attribueriez-vous à votre niveau de RP ? Hum. En fait, j'ai une confession à vous faire : c'est mon tout premier RPG. Je dirais 11/20. Je ne pense pas que je serai une quiche non plus, mais comme je débute ce ne sera sans doute pas du grand art non plus.
Votre disponibilité: Au minimum une à deux fois par semaine, je pense.
Comment avez-vous connu le forum ? Par ma cousine. En fait, je squattais sur son PC et il y avait le forum parmi ces favoris (et parmi une douzaine d'autres RPG, mais le votre est sorti du lot, notamment parce que je crois bien que c'est le seul à être encore actif, mais BREF) et elle m'a expliqué qu'elle faisait des RPG avant mais qu'elle avait arrêté. J'ai été comme qui dirait intriguée et donc me voilà ! A votre plus grand désespoir.

Citez votre Règle favorite:
Citation :
Vos messages seront composés de 15 lignes pleines minimum. Toute personne ne respectant pas cette règle se verra rappeler à l'ordre et écopera d'un avertissement.
Citez votre Règle détestée:
Citation :
Quant à vos signatures, elles ne contiendront pas plus d'une bannière, et comme les avatars sont sujettes aux mêmes restrictions. Elles mesureront 200 pixels de hauteur maximum contre 500 de largeur.
Nous autorisez vous à faire intervenir un PNJ (jouer par un administrateur) dans vos postes ? Oui !


Dernière édition par Robbyn A. Perkins le Ven 1 Juil - 7:50, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{ Nouvel arrivant, à la recherche d'un guide ?

★ NOM DE L'AVATAR : Leighton GOSH Meester
★ MESSAGES : 33
★ ARRIVE DEPUIS LE : 21/06/2011

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Mer 29 Juin - 4:12

Bienvenue dans le monde du RPG alors ; D Et sur le forum par la même occasion Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Mer 29 Juin - 4:49

Oh une nouvelle recrue du RPG ♥️
Bienvenue sur HTH, j'espère que tu te plairas parmi nous (a)

Si tu as des questions n'hésite pas I love you

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
{Candidat à l'élection du rang le plus débile.

★ NOM DE L'AVATAR : Taylor Momsen
★ MESSAGES : 3258
★ ARRIVE DEPUIS LE : 12/06/2010
★ AGE : 22

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Mer 29 Juin - 5:16

Bienvenue à New Heaven et dans la grande famille des RPGistes Robbyn I love you
J'adire ton prénom au passage, et puis ... misha ♥️
Bonne chance pour ta première fiche (a) I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« It rains in New York, which is where I left my umbrella.It does not rain in New Heaven »

★ NOM DE L'AVATAR : Kate Walsh
★ MESSAGES : 3731
★ ARRIVE DEPUIS LE : 08/05/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Mer 29 Juin - 5:22

Bienvenue sur le forum Very Happy
Ravie que tu ai choisi le perso de Robbyn.
Et merci à ta cousine, heureusement que nous étions dans ses favoris hihi.

____________


©️ ♣️ fuckyeahkatewalsh-tumblr I DON'T KNOW... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highwaytoheaven.forumactif.org
avatar
Je m'intègre. Qui aurait cru que cette ville n'abritait pas que des inadaptés...

★ NOM DE L'AVATAR : Rachel Bilson
★ MESSAGES : 158
★ ARRIVE DEPUIS LE : 01/10/2010
★ AGE : 25

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Mer 29 Juin - 5:29

Une nouvelle Rpgiste (aa) Tu vas vite devenir accro Wink Tu as choisi le bon forum pour débuter (aa)

Mouahaha
Citation :
Série favorite : Je dois vraiment n'en citer qu'une ? Dans ce cas-là, je prends un joker !
Je croirais m'entendre moi xD

Bref, bienvenue sur HTH (aa)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'intègre. Qui aurait cru que cette ville n'abritait pas que des inadaptés...

★ NOM DE L'AVATAR : Michelle Williams
★ MESSAGES : 112
★ ARRIVE DEPUIS LE : 20/06/2011
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Mer 29 Juin - 6:44

Coool, une nouvelle dans le monde des RP Smile
Bienvenue Miss !
Et bon courage pour la suite de ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{ Nouvel arrivant, à la recherche d'un guide ?

★ NOM DE L'AVATAR : Mischa Barton
★ MESSAGES : 20
★ ARRIVE DEPUIS LE : 29/06/2011
★ AGE : 23

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Mer 29 Juin - 7:10

Merci beaucoup pour cet accueil plus que chaleureux. Very Happy I love you

@Heaven : Oui, je suis une accro des séries, je n'y peux rien. Même si parfois, je me demande comment je fais pour avoir une vie sociale en dehors de ça tellement j'en regarde. Ça craint. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{Candidat à l'élection du rang le plus débile.

★ NOM DE L'AVATAR : Taylor Momsen
★ MESSAGES : 3258
★ ARRIVE DEPUIS LE : 12/06/2010
★ AGE : 22

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Mer 29 Juin - 7:15

Tu en regardes combien des séries ? Cool
Oui, moi aussi je suis sérphile (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{ Nouvel arrivant, à la recherche d'un guide ?

★ NOM DE L'AVATAR : Mischa Barton
★ MESSAGES : 20
★ ARRIVE DEPUIS LE : 29/06/2011
★ AGE : 23

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Mer 29 Juin - 7:20

Sériephile, j'aime bien ce terme. Laughing
Mais je n'ai jamais compté à vrai dire. J'en regarde vraiment beaucoup, j'ai tellement pris de retard sur toutes qu'il me reste encore plein d'épisodes à regarder. Je dirais peut-être une dizaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{Candidat à l'élection du rang le plus débile.

★ NOM DE L'AVATAR : Taylor Momsen
★ MESSAGES : 3258
★ ARRIVE DEPUIS LE : 12/06/2010
★ AGE : 22

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Mer 29 Juin - 7:36

Moi j'en regarde exactement 17 (sans compter les nouveautés qui sortiront en septembre (a))
Mais bon, j'arrête de flooder (:
Bonne chance pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{Candidat à l'élection du rang le plus débile.

★ NOM DE L'AVATAR : Keira Knightley
★ MESSAGES : 445
★ ARRIVE DEPUIS LE : 16/08/2010
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Mer 29 Juin - 9:59

Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'intègre. Qui aurait cru que cette ville n'abritait pas que des inadaptés...

★ NOM DE L'AVATAR : JARED LETO
★ MESSAGES : 118
★ ARRIVE DEPUIS LE : 07/03/2011

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Mer 29 Juin - 10:56

Bienvenue Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Before the night is through, I wanna do bad things with you. »

★ NOM DE L'AVATAR : KATE♥HUDSON
★ MESSAGES : 8041
★ ARRIVE DEPUIS LE : 30/12/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Jeu 30 Juin - 7:37

Hey bienvenue ici Robbyn Wink
J'aime trop ce perso moi :coeur2:

(Et pour les compliments sur le design, le header étant de moi je te fais pleins de bisous :play: )

____________



    « I’m gonna marry the dark »

    «I’m gonna marry the night, I won’t give up on my life. I’m a warrior queen, live passionately tonight. I’m gonna marry the dark, gonna make love to the stark. I’m gonna marry the night, I’m not gonna cry anymore. I’m gonna lace up my boots, throw on some leather and cruise. Down the streets that I love, in my fishnet gloves, I’m a sinner. Then I’ll go down to the bar, but I won’t cry anymore. I hold my whiskey up high, kiss the bartender twice. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{ Nouvel arrivant, à la recherche d'un guide ?

★ NOM DE L'AVATAR : Mischa Barton
★ MESSAGES : 20
★ ARRIVE DEPUIS LE : 29/06/2011
★ AGE : 23

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Jeu 30 Juin - 9:19

Merci beaucoup à vous trois. Very Happy
Et de rien pour le design, c'est vraiment sincère. I love you

Bon, je m'occupe de ma fiche. J'espère être à la hauteur du perso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{ Nouvel arrivant, à la recherche d'un guide ?

★ NOM DE L'AVATAR : Mischa Barton
★ MESSAGES : 20
★ ARRIVE DEPUIS LE : 29/06/2011
★ AGE : 23

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Ven 1 Juil - 2:07

Désolée du double post. Embarassed

Voilà. C'est pas extraordinaire, mais je pense avoir terminé.
J'espère aussi que le fait d'avoir fait une partie à la troisième personne et l'autre à la première n'est pas dérangeant. Si c'est le cas, dites-le moi. Je tâcherai de modifier ça. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« It rains in New York, which is where I left my umbrella.It does not rain in New Heaven »

★ NOM DE L'AVATAR : Kate Walsh
★ MESSAGES : 3731
★ ARRIVE DEPUIS LE : 08/05/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Ven 1 Juil - 5:56

Super cette présentation.
Franchement tu te débrouilles super bien.
J'arrive pas à croire que c'est ton premier RPG.
Je te valide.

Si tu as des questions concernant la fusillade ou l'intrigue (vue qu'elle concerne ton père n'hésite pas),
mais en lisant normalement ça devrait aller. J'ai l'impression que tu as bien tout saisie.

____________


©️ ♣️ fuckyeahkatewalsh-tumblr I DON'T KNOW... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highwaytoheaven.forumactif.org
avatar
{ Nouvel arrivant, à la recherche d'un guide ?

★ NOM DE L'AVATAR : Mischa Barton
★ MESSAGES : 20
★ ARRIVE DEPUIS LE : 29/06/2011
★ AGE : 23

MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It Ven 1 Juil - 6:07

Merci beaucoup. I love you
J'écris beaucoup et j'ai aussi pas mal regardé les présentations des résidents, histoire de voir ce que vous attendiez vraiment. Je pense que c'est surtout ça. Wink

Et pas de soucis, si j'ai des questions je n'hésiterais pas. Merci encore. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It

Revenir en haut Aller en bas

Robbyn A. Perkins _ Take It or Leave It

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highway to Heaven :: • Le Point Information • :: Les déménagements :: Les résidents-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit