AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Persécutes moi, tu perds ton temps. → ft Dana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
{ Nouvel arrivant, à la recherche d'un guide ?

★ NOM DE L'AVATAR : Leighton GOSH Meester
★ MESSAGES : 33
★ ARRIVE DEPUIS LE : 21/06/2011

MessageSujet: Persécutes moi, tu perds ton temps. → ft Dana Mar 28 Juin - 1:15



Le lac. Avant je n'y allais pratiquement jamais, je préférais passer du temps avec mes amis dans des lieux plus ... attractifs dirons nous. Je me souviens la première fois que j'y étais allée. Une dispute avec mes parents avait éclaté et, comme tout le temps, j'en avais marre de tout. Je voulais fuir le monde, être seule. Mon vélo m'avait guidé jusqu'au bord du lac, coin tranquille et posé. Depuis ce jour j'y retournais à chaque fois que je le pouvais. Je m'y sentais bien, comme nul part ailleurs. Ici, je pouvais réfléchir sans être dérangée. Les gens ne venaient pas m'embêter, ils avaient tous mieux à faire et tant mieux.

Depuis la catastrophe que mon frère avait engendré je ne savais plus vraiment qui j'étais. Malheureusement je restais une Everson et donc attaché à lui. J'avais perdu tout ce que j'avais, me retrouvant seule. Je n'avais jamais été proche de Jackson pourtant j'aurais voulu l'aider. Pendant toutes ces années je n'avais rien fais pour lui. Pourquoi, je n'en savais rien mais c'était trop tard à présent. Le seul positif à tout ça avait été lé tri que j'avais pu faire dans mes amis. C'est dans ces moments là qu'on les reconnait. J'ignore combien j'en ai perdu, à vrai dire je n'ai pas compté, mais je préférais pouvoir les compter sur la main plutôt que trainer avec des hypocrites.

Le quartier s'était métamorphosé après la mort de mon frère. Mes parents et moi devions faire face aux railleries et critiques des gens qui nous entourent. Je m'étais forgé une carapace pour supporter ça et il était impossible de la rompre. Que les personnes soient méchantes ne me faisait plus grand chose, j'y étais habitée si je peux dire. Enfin c'est ce que je laissais paraitre car en réalité j'avais mal. Mon cœur se brisait un peu à chaque fois, j'étais fragile, bien plus qu'avant. Je répondais aux gens qui me cherchaient, ne me laissais pas faire. Il ne fallait pas qu'ils sachent ce que je ressentais réellement ...

Je sentis que quelqu'un était derrière moi. Au début je ne bougea pas, pensant que ce n'était pas le cas et puis l'impression exemplifia alors je me retourna doucement. En face de moi se trouvait Dana, la peste, Dana, celle qui me déteste et ne le cache pas. Depuis la scène du taxi il y a de ça deux semaines je ne l'avais pas revu et elle ne m'avait pas manqué. Un soupire sorti de ma bouche sans que je puisse le contrôler. Malgré tout, je me força à afficher un sourire, faux mais un sourire.

Bonjour Dana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{Candidat à l'élection du rang le plus débile.

★ NOM DE L'AVATAR : Amanda Seyfried
★ MESSAGES : 830
★ ARRIVE DEPUIS LE : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Persécutes moi, tu perds ton temps. → ft Dana Mar 28 Juin - 11:04

Citation :
Persécutes moi, tu perds ton temps // DANA & JUDITH
Baron’s field était le quartier de New Heaven le plus près du lac. Dana avait décidé de s’y rendre à pied. Elle avait mis au moins trente minutes avant d’enfin y arriver. Cela lui avait permis de se calmer un peu. Elle venait de se disputer avec son frère et elle était partie en claquant la porte. Encore un problème avec l’autorité de la part de Dana. Son frère et sa sœur ne lui demandaient pas grand-chose, et aujourd’hui Tim avait tenté de demander à Dana de se rendre en bus ou à pied à son université. C’était la fin du mois, et il n’avait pas les moyens de payer le taxi ou quoi que se soit d’autres. Souvent, Timothy lui laissait un billet pour sa journée, mais là c’était une faveur qu’il lui demandait. Dana n’avait pas supporté, elle s’était encore emportée pour un rien. Elle n’avait pas le recul nécessaire pour s’en rendre compte. Et elle n’avait aucune amie à aller voir. Alors elle avait décidé de se rendre au lac, un endroit verdoyant qui lui ferrait certainement du bien. Un endroit pour se ressourcer, faire le point. Dana avait l’impression que les choses ne cessaient de s’aggraver. Le fait de ne pouvoir compter sur personne la pesait. Bien que Dana jouait la fière à bras, qu’elle était plus qu’hautaine face aux autres, cela cachait une grande blessure. Elle était finalement comme tout le monde… pas très heureuse dans sa vie. Elle se sentait comme enfermée. Ses espoirs s’envolaient chaque fois qu’elle rentrait et qu’elle vivait au sein de la maison des Goodwin.

Arrivée au lac, après cette marche, Dana décida qu'elle allait faire un peu peur à son frère et ne pas rentrer tout de suite, pas avant minuit en tout cas. Elle venait de couper son téléphone. Dana s'était assises quelques minutes sur un banc. Elle regardait les gens passés. Il y avait peu de monde. Elle n'arrivait pas à se sortir de la tête la dispute avec Tim. Ainsi elle bougonnait dans son coin. Elle décida de marcher à nouveau autour du lac d'un bon pas. C'est là qu'elle aperçut à quelque mètres d'elle, une silhouette qui lui était familière. Elle avait encore un doute, car elle était de dos, alors elle avança plus rapidement pour se retrouver juste derrière elle. C'est là qu'elle se retourna: La soeur du tueur. « Bonjour Dana » lui dit-elle un peu dépitée. Oh, Dana venait par hasard de croiser une personne sur qui elle pourrait lâcher ses nerfs. Allait-elle céder à cette facilité? Ou bien passer son chemin? « Bonjour » répéta Dana poliment. Après tout c'était pas elle qui avait dit le premier mot. Judith Everson n'aurait pas été obligé de lancer la conversation, mais maintenant c'était fait. Dana n'était pas du genre à lui demander convenablement comment elle allait, ou quelconque nouvelles de sa famille. Elle s'en fichait. Et puis... tout le monde savait bien que rien n'allait plus chez les Everson depuis la mort de Jackson. Il était ' la famille du tueur depuis la fusillade ', et rien d'autre. La petite blondinette ne put s'empêcher un petit pique quand même « Besoin de solitude mademoiselle Everson? » Elle usa d'un ton sarcastique, ayant un petit sourire aux lèvres. Elle se moquait un peu d'elle. Mais après tout, pourquoi? Dana était dans la même situation que Judith, seule à se balader au lac...


____________

    (c) permanentjoy Les êtres humains sont divisés en deux : esprit et corps. L’esprit est attiré par de nobles aspirations comme la poésie et la philosophie. Tandis que le corps se tape tout le côté amusant. WOODY ALLEN


Dernière édition par Dana C. Goodwin le Jeu 30 Juin - 3:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{ Nouvel arrivant, à la recherche d'un guide ?

★ NOM DE L'AVATAR : Leighton GOSH Meester
★ MESSAGES : 33
★ ARRIVE DEPUIS LE : 21/06/2011

MessageSujet: Re: Persécutes moi, tu perds ton temps. → ft Dana Mar 28 Juin - 23:57



    Parfois il m'arrivait d'oublier ce qu'était ma vie avant que mon frère ne soit tué. Je détestais ce vide en moi, comme un trou noir de plus en plus important. Cette vie là, je l'aimais et même si parfois je m'en plaignais, elle me manquait énormément. Je pouvais traverser la rue sans me prendre de réflexion du genre "ça fait quoi d'avoir un frère qui tue les gens ?". Bien sur, je passais mon chemin sans faire attention parce qu'au final c'était comme ça que je réussirais à les faire taire. L'ignorance est la pire des choses quand les gens essayent de capte votre attention. Mais ça ils ne le savent pas apparemment ...

    Dana n'échappait pas à la règle. Elle aimait par dessus tout être méchante et mesquine avec moi. Comme tout le quartier d'ailleurs. Je me demandais parfois pourquoi ils étaient comme ça. Après tout je n'étais pas mon frère et je n'avais rien avoir avec les bêtises qu'il avait pu faire. Mon seul tord était de posséder le même nom de famille que lui. Mais après ce que Jackson avait fait, Everson s'était transformé en sœur ou père ou mère du tueur. Je savais que Dama n'était pas heureuse, ça se lisait sur son visage. Jusqu'à présent je ne m'en étais pas rendue compte parce qu'elle sait le cacher comme il faut mais en regardant bien, on arrive à lire dans ses yeux un désespoir. Voilà pourquoi elle reste méchante avec tous ceux qui l'entourent, pour ne pas se faire découvrir. Peut être qu'un jour je lui dirais que j'ai compris mais pas maintenant. Et puis à quoi cela servirait t' il ? Pour se protéger elle serait encore plus méchante et je n'en avais vraiment pas envie.

    Tout comme toi on dirait.

    Au fils du temps ses piques ne me faisaient plus vraiment d'effet. Je les lui renvoyais, elle aussi et ainsi de suite jusqu'à ce que l'une de nous gagne la partie. C'était devenu un jeu que je n'appréciais pas vraiment car je déteste perdre mon temps mais auquel je jouais malgré tout. Je me réinstalla dans ma position initiale et me remis à contempler le lac d'un regard vide. J'avais déjà passé des heures à faire ça et je connaissais toutes les courbes, les fleurs qui l'entouraient et les sons. Pourtant ça restait mon seul moyen de décompression totale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
{Candidat à l'élection du rang le plus débile.

★ NOM DE L'AVATAR : Amanda Seyfried
★ MESSAGES : 830
★ ARRIVE DEPUIS LE : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Persécutes moi, tu perds ton temps. → ft Dana Jeu 30 Juin - 3:00

Les deux jeunes femmes se ressemblaient finalement plus qu’elles ne le laissaient paraitre. Judith avait perdu son frère. Et Dana, elle, ses parents. Le deuil et sa difficulté, elles le connaissaient donc. La solitude c’était la même chose. L’une, Dana semblait choisir cella. L’autre, Judith, devait subir ce qu’elle n’avait pas choisi. Beaucoup de ses amis lui avait tourné le dos après la fusillade et l’acte de folie de son frère. Peut être croyaient-ils que cela était contagieux et que Judith était contaminée… En tout cas, elle en payait le prix. Dana en avait fait sa tête de turc préférée. C’était si simple de l’attaquer. Elle était triste, seule et tout le monde connaissait sa vie. Alors quand elle la croissait, elle ne pouvait faire autrement que de lui faire payer les pots cassés. Dana avait tellement de colère en elle, qu’elle était obligée de lancer des piques à tout bout de champs. Ce n’était pas uniquement avec Judith, c’était avec la plupart des gens. Finalement, seule Karen avait échappée à cela. Mais maintenant elles n’étaient plus amies… Avec son frère et sa sœur, Dana était la même. Elle ne cessait d’être égoïste et de croire que le monde tournait autour d’elle. Alors oui, Nancy et Tim, s’en prenaient eux aussi plein la tête.

Il y a de ça quelques semaines, elle avait croisé Judith à la gare routière. Elles s’étaient battues pour un taxi. Enfin… Dana lui avait piqué son taxi. Et du coup, elles avaient finies par le partager. Dana avait pensée que grâce à cela, Judith lui redevrait quelque chose. C’était un bon moyen de pression. Etre gentille une fois avec quelqu’un permettait ensuite d’avoir ce qu’on voulait. C’est en tout cas ce que pensait Dana. Mais elle l’avait quand même laissé payer le taxi… Elle c’était mise dans la poche les sous que Timothy, son frère, lui avait laissé pour cela. Bien que Judith rétorquait aux attaques, elle ne paraissait pas avoir la force de lui foutre une claque ou autre. La preuve que Judith était différente de son frère. La violence, ce n’était pas son truc. Aujourd’hui encore, elle répondue par les mots. Alors que Dana insistait sur la solitude de la jeune brune, celle-ci répondit avec poigne « Tout comme toi on dirait ».Euh… oui, elle n’avait pas tord. Elle n’avait pas réfléchie à cela. Mais Dana n’allait jamais dire qu’elle avait raison. Fière, la tête haute elle mentit « Je suis en avance, je dois rejoindre des amis d’ici une demi heure, on s’est donné rendez vous au lac »…. Dana faisait croire là qu’elle avait des amis ? C’était possible après tout. Judith allait-elle le croire? Peut importe après tout. Elle ne pourrait jamais vérifiée. Celle qu'on surnommait ' la soeur du tueur ', se retourna vers le lac. La présence de Dana semblait la gênée. Cela stimulait encore plus Dana. Du coup, elle avait encore plus envie de l'embêter. « Je te dérange ? A quoi tu penses ? ». Lui poser des questions, c’était un bon moyen de la mettre mal à l’aise non ?


____________

    (c) permanentjoy Les êtres humains sont divisés en deux : esprit et corps. L’esprit est attiré par de nobles aspirations comme la poésie et la philosophie. Tandis que le corps se tape tout le côté amusant. WOODY ALLEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Persécutes moi, tu perds ton temps. → ft Dana

Revenir en haut Aller en bas

Persécutes moi, tu perds ton temps. → ft Dana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highway to Heaven :: • In The Vicinity Of The Town• :: Langlay's Lake-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit