AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Trafic précoce (February & Ellie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Je suis mort mais j'existe encore??!!

★ MESSAGES : 7
★ ARRIVE DEPUIS LE : 09/07/2009

MessageSujet: Trafic précoce (February & Ellie) Sam 8 Jan - 22:30

ELLEN BOUWMEESTER
PNJ



Bon sang ! Qu’est ce qu’on s’ennuie dans l’au-delà… Vous vous rendez compte, je suis obligé de revenir hanter cette satané ville de New Heaven pour mettre un peu de piment à mes journées… Où je suis on peut faire ce qu’on veut, personne ne nous voit. Mais l'argent ne sert à rien là-haut. Alors je tente de séduire les beaux garçons au paradis pour qu’il m’y emmène, je tente dévoiler mon corps et de me dénudée quelques fois, mais rien n'y fait. Tous reste de marbre. Je suis destinée à rester ici… Cela est d’une tristesse absolue. Et pourtant vous pouvez demander à ma belle fille ou à mon fils, je suis loin d’être quelqu’un de triste…

Ah ben tiens… February est juste là. Vous voyez la petite blonde qui se dandine la plus petite mini robe existante ? Et bien, c’est elle. Il y en a qu’une comme elle à New Heaven, moi je l’avais repérée, je savais que c’était elle qui deviendrait une Ellen bis. Enfin, non, bien sur que non, ce n’est pas ce que je veux dire : JE SUIS IRREMPLACABLE. Disons plutôt que February est là seule en qui j’ai véritablement confiance. Elle est assez manipulatrice et corrompue pour tenir au mieux le trafic. Oh, ne faites pas les innocents, ne me dites pas que vous croyez encore à la belle brochure créée par notre maire Sidney Ainsworth pour nous vanter les mérites de notre ville ? New Heaven : un havre de paix au cœur des Etats-Unis, une petite ville où règne le calme et la convivialité, un petit hameau où BLABLABLABLA… Franchement, qu’est ce qu’on peut bien nous vendre comme salade…

New Heaven est une ville comme les autres et pour gagner de l’argent tous les moyens sont bons. Point. Franchement qu'est ce qui fait marcher le monde d'après vous? C'est pas l'amour comme voudrait vous faire croire ces stupides comédies hollywoodienne à l'eau de rose. Mais bien l'argent, l'argent et encore l'argent. Les commerçants, les commerciaux, les vendeurs, les restaurateurs, tout tourne autour de cela. Et même les politiciens ne valent pas mieux que nous. Leur but dans la vie ce n'est pas le bien être des gens, mais le profit. Alors elle me fait bien rire la Sidney Ryan Ainsworth quant elle nous baratine avec ses discours à deux balles... Moi, franchement, on me la fait pas... D'ailleurs s'il y a bien une chose dont je sust particulièrement fière et qui m'amuse au plus haut point d'où je suis, c'est bien le fait que mademoiselle Coben: la belle fille de notre mairesse, soit loin d'être une sainte. Elle casse le mythe de cette parfaite petite famille. Décidément cette February, elle a trouvé là un point particulièrement sensible et cela est d'une malignité immense. Je vous l'avais bien dit, que j'avais raison de lui faire confiance. Parlons un peu de la jeune Ellie. Elle semble sortir de nulle part. Et atterrit directement chez les Ainsworth. Dit comme ça, on dirait qu'elle a été jeté du ciel sur le toit de leur manoir. C'est pas tout à fait ça, mais bon... presque. Elle est la fille illégitime de Lancelot. Alala, je vous l'avais bien dit qu'il ne cesserait de nous étonner celui là. Il a beau être niais, il a du en séduire des femmes... Pas moi en tout cas, ça non! Je préfère les hommes de caractère, les hommes protecteurs, un peu surs d'eux, genre macho. Bref, je m'égare légèrement...

Revenons à nos moutons, oui oui, à February et son nouveau jouet: Ellie. Cette dernière est parfaitement représentative de l'adolescente en rébellion. Autant en jouer. Avec February tout est minutieusement organisé. Pas de point de rendez-vous, pas d'horaires. Et comme ça: pas de flics. C'est elle qui trouve Ellie dès qu'elle a besoin d'elle. Ainsi pas de traces de leur rencontre, pas de coups de fils, pas de textos. Parfois, elle risque de ne pas arriver au bon moment, mais ça, elle s'en fiche royalement. Peu importe si Ellie est occupée. Elle doit être à son service, après tout, elle la paie. Le parking de Ledford High School est un endroit un peu éloigné du lycée et un lieu où se retrouve les jeunes pour discuter (ou fumer). C'est ici qu'elle décide donc d'agir pour parler un peu à Ellie. Elle doit mettre les choses au claire et surtout tout faire pour la garder de son côté et la faire haïr les Ainsworth... Ahahah, que j'aime ce genre de machinerie. February sait ce que j'aurai aimé, cela peut être un bon moyen de me venger de cette satané famille. C'est à leur horrible mariage que j'ai perdu la vie quand même.

La jeune brunette est là, écouteurs sur les oreilles, musique à fond. Autour d'elle, deux garçons du même âge, qui fume je ne sais quoi. Espérons juste que la jeune recrue les à fait payer pour cette consommation. February arrive en voiture, elle ne se gare pas, elle passe juste devant les jeunes et s'arrêtent devant Ellie. Elle baisse la vitre pour lui dire d'un sourire plus que faux: « Ma cherie, tu as fini les cours? Je peux t'éviter de prendre le bus si tu veux. Je te ramène chez Monsieur et Madame Ainsworth? » Le ton de February est sarcastique. En fait, elle formule cela sous forme de questions, mais Ellie n'a guère le choix. Elle n'a pas réellement le pistolet sur la tempe pour l'obliger à monter mais psychologiquement c'est le même effet escompté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
New Heaven ? Pff c'est comme si j'y étais né à présent !

★ NOM DE L'AVATAR : Kristen Stewart
★ MESSAGES : 376
★ ARRIVE DEPUIS LE : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Trafic précoce (February & Ellie) Dim 16 Jan - 21:16

    Ellie venait de finir de compter les billets de sa petite vente express, remettant ses écouteurs sur ses oreilles. Les écouter délirer ? A quoi bon ? Elle n'avait rien à dire à ces deux loosers de première catégorie. Tout ce qu'elle voyait chez eux était leur portefeuille, et le reste, elle s'en fichait pas mal. A New Heaven elle n'avait pas créé énormément de liens. Elle n'avait en réalité aucune réelle attache. Les Ainsworth formaient un parfait petit foyer qu'elle considérait comme son enfer personnel, Aaron ne donnait plus tellement de nouvelles depuis qu'il lui avait sauvé la mise en payant sa caution, et les autres n'étaient qu'une poignée de sable qu'elle balayait de temps en temps, sans s'en soucier plus que ça. Alors ces deux pigeons, elle les calculait à peine ! Les laissant fumer ce qu'il venait d'acheter, elle n'allait pas tarder à filer. Dans un petit coin de la poche intérieure de son manteau, un petit sachet attendant sagement d'être livré. Elle n'allait donc pas s'éterniser sur ce parking, surtout si c'était pour être en compagnie de deux fils à papa qui n'ont rien trouvé de mieux à faire que de s'acheter de l'herbe pour se sentir soit disant vivre, pour « s'éclater »... Il fallait les voir avec leur tête de premier de la classe un peu égaré, riant comme deux attardés.
    « La discrétion tu connais du c*n ? -lança Ellie, alors qu'un des crétins commençait à partir en vrille tout seul, s'agitant un peu trop à ses côtés à son goût, sans même avoir concrètement commencé à fumer. Il la fixa, un peu surpris de sa réaction.- Tu gueuleras sur tous les toits que tu t'es fourni, que c'est super chouette, quand je me serais tirée ! » Au moins, elle avait le mérite d'être clair. La discrétion avant tout. Elle s'était fait prendre en plein deale une fois, et ça serait bien la seule ! Ellie avait toujours appris de ses erreurs et celle-la restait mémorable ! Elle n'était pas prête de se faire avoir une nouvelle fois !

    C'est alors qu'elle vit arriver une voiture. Elle aurait reconnu cette dernière parmi cinquante autre, malgré le fait qu'elle soit des plus discrète. Mais la plaque ne trompait pas, elle l'avait apprise par cœur. Qu'est-ce qu'elle foutait là ? Comme deux benêts, les garçons firent mine de plaquer ce qu'ils avaient dans les mains... S'ils avaient su que c'était la femme au volant de cette voiture qui faisait travailler Ellie. Mais quels crétins ! La vitre s'abaissa alors que la voiture venait de s'arrêter juste devant l'adolescente. Cette dernière fit glisser ses écouteurs, et lança un regard à February. Cette dernière affichait un sourire bien hypocrite, annonçant à Ellie qu'elle allait devoir se tenir à carreaux et l'écouter. Elle ne craignait pas réellement sa patronne, elle la respectait. C'était différent selon elle. Si elle se montrait si docile, c'est qu'elle savait qu'avec elle, elle pouvait se faire un peu d'argent et emmerder le monde à sa façon, en toute discrétion et illégalité. Et puis, si elle se faisait choper, l'image de sa chère et tendre belle maman en prendrait un sacré coup, et donc l'affaire serait probablement étouffée. Lui rendant son sourire avec autant de fausseté, elle répliqua : « Ça serait sympa ouais ! Je n'aurais pas à prendre le bus avec ces deux débiles ! » Contournant la voiture, elle se dirigea vers la portière passager et ouvrit cette dernière pour monter en voiture. Bon, que lui voulait-elle ? Ellie n'avait rien fait de spécial ces derniers temps. Elle attendit que la blonde remonte sa vitre et démarre pour l'interroger : « Un problème ? B'soin de moi ? » Franc. Direct. Ellie, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Before the night is through, I wanna do bad things with you. »

★ NOM DE L'AVATAR : KATE♥HUDSON
★ MESSAGES : 8041
★ ARRIVE DEPUIS LE : 30/12/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Trafic précoce (February & Ellie) Jeu 3 Fév - 21:45



February S. Bouwmeester & Ellie S. Coben
"Trafic Précoce"

.


Moi, February Bouwmeester, j'avais décidé de passer trois jours loin de New Heaven. New York était ma destination, et je devais quitter la ville à 17h. Pourquoi cette décision ? Parce qu'en revenant j'allais devoir pour la première fois depuis ma libération m'astreindre à une longue semaine de jeun. Et pas question de nourriture bien entendu, je veux parler de toute substance illicite... Je savais pas réellement comment j'allais le supporter, mais en tout cas, je me disais déjà que ça risquait de pas être particulièrement agréable. Voilà pourquoi je comptais bien profiter de mes trois jours de débauche totale dans la ville qui ne dors jamais. J'arriverais pas là bas avant 23h, donc pas le temps de prendre un hôtel pour le premier soir, mais c'était pas réellement un problème faut dire... J'avais deux solutions, la première c'était de trouver un inconnu chez qui passer la nuit, et c'était pas réellement compliqué. Mais sinon, je pouvais toujours appeler quelqu'un, j'avais quelques vielles connaissance là bas, qui ne serait pas contre le fait que je passe la nuit chez eux. Et ce quelque soit l'heure à laquelle j'appellerai. Donc j'étais couverte. Quoi qu'il en soit, il était à peine 15h et j'avais encore un ou deux trucs à faire. Je mis mon petit sac dans la Malibu, avant de monter dans une autre voiture, l'ancienne voiture d'Ellen, quelque chose de très discret et que je n'utilisais que lorsque la Malibu devenait trop reconnaissable pour ce que je comptais faire. Mais nous y reviendrons. J'avais enfilé le premier truc qui m'était tombé sous la main, sachant pertinemment que je me changerai en arrivant à NY. Et ce premier truc avait était une robe blanche plutôt courte qu'Ellen aimait qualifier de « la plus mini robe existante »... Franchement elle pouvait parler, elle avait des trucs comparables dans son armoire, et je le savais... Et elle avait pas donné son tour quand elle avait mon âge, j'avais ouïe dire qu'elle savait s'amuser à l'époque, avant et après que mon père et moi ayons fait irruption dans sa vie d'ailleurs... Enfin je dis ça mais je dis rien.

La voiture d'Ellen donc. Revenons-y. Parfaite voiture de la banlieusarde modèle, et donc voiture qui me servait particulièrement quand je voulais rendre visite à l'un de mes « employé ». Un de mes dealeur donc. Ça faisait quelques jours déjà que je voulais rendre visite à la miss Coben, belle fille du maire de son état. Ma meilleure acquisition. Pas forcément ma meilleure vendeuse, mais un moyen parfait de discréditer Mrs Ainsworth et mon principal contact avec la jeunesse de New Heaven. Je tenais avant tout à ce qu'elle reste docile, très docile... Il le fallait, je risquais gros avec cette gamine. Puis il était également temps que je lui donne deux trois consignes. A ma sortie de prison, j'avais cherché à contacté chacun de mes petit dealeur, histoire de leur remettre les idées en place. Savoir que c'était Elliot qui m'avait balancé et non pas l'un de mes employé m'avait dans un sens rassuré, mais ça avait été également une piqure de rappel. On ne peut faire confiance qu'à soit même. Et une petite piqure de rappel pour la demoiselle Coben ne lui ferait pas de mal. Surtout qu'apparemment Ellie s'était faire pincer pendant mon petit séjour derrière les barreaux. J'avais un certain respect d'ailleurs pour cette gamine. Elle aurait pu me balancer, et les juges l'auraient eu, leur preuve pour m'emprisonner pour de bon, mais elle ne l'avait pas fait.

Je m'étais donc dirigée vers le lycée, espérant y trouver la demoiselle. Je savais qu'elle trainait souvent là bas, même après la fin de ses cours. Lunette de soleil noires sur les yeux, j'avais arrangé mes cheveux dans le rétroviseur, avant d'entrer sur le parking. Je tournai quelques minutes avant d'apercevoir celle que je cherchais, en compagnie de deux types de son âge. Je m'arrêtais à son niveau, avant de baisser ma vitre et d'adresser un grand sourire suintant de fausseté à Ellie.

    « Ma cherie, tu as fini les cours? Je peux t'éviter de prendre le bus si tu veux. Je te ramène chez Monsieur et Madame Ainsworth? » C'était une question mais elle savait très bien qu'elle n'avait guère le choix. Non, je ne laissais pas le choix, il n'y aurait pas eu les deux crétins je n'aurais pas eu besoin de jouer à l'adorable amie de la famille, mais bon... « Ça serait sympa ouais ! Je n'aurais pas à prendre le bus avec ces deux débiles ! »

La regardant faire le tour de la voiture je réfléchis à ce que moi j'étais quand j'avais cet âge la. 16 ans, une sacré époque de ma vie... J'avais un sacré caractère à l'époque mais je ne dealais pas. Non, je n'aurais pas supporté de travailler pour quelqu'un, surtout pour mon père. Je me contentais de consommer avec mes petits amis de l'époque ou mes « proches » -terme relatif, il n'y avait bien que Win qui pouvait se targuer d'être proche de moi – pendant ce qui aurait du être une heure de cours. J'avoue que je préférait largement la vie que je menais à présent. Et si Ellie pouvait un jour devenir quelqu'un de semblable à ce que j'étais, alors cela en devenait mon petit défi personnel. Je refermai la vitre avant de m'enlever mes lunettes et de démarrer.

    « Un problème ? B'soin de moi ? » Un sourire amusé se dessina sur mon visage. Directe, elle allait droit au but. Elle avait du potentiel la gamine. Quoi qu'il en soit, je ne lui répondis pas tout de suite, gardant pour le moment les yeux rivé sur la routé, au bout d'une minute, après avoir laissé le lycée derrière moi, je finis par prendre la parole. « J'espère au moins que ces deux crétins avaient payés pour ce qu'ils étaient en train de fumer... » Oui parce que bon, j'étais pas stupide, je savais reconnaître des jeunes qui fumait du tabac et des jeunes qui fumaient autre chose... « Aucun problème particulier, tu sais bien que j'ai un besoin inexplicable de vérifier que je suis toujours sur la même longueur d'onde de les congénères... Mais je te trouve bien directe, dis moi d'abord, j'ai appris que t'avais passé quelques heures en garde à vue pendant mon "absence". Tu t'es faite choper ? » Je savais très bien ce qu'il s'était passé, mais je voulais l'entendre de sa bouche, histoire de voire ce que la demoiselle elle même en pensait.

____________



    « I’m gonna marry the dark »

    «I’m gonna marry the night, I won’t give up on my life. I’m a warrior queen, live passionately tonight. I’m gonna marry the dark, gonna make love to the stark. I’m gonna marry the night, I’m not gonna cry anymore. I’m gonna lace up my boots, throw on some leather and cruise. Down the streets that I love, in my fishnet gloves, I’m a sinner. Then I’ll go down to the bar, but I won’t cry anymore. I hold my whiskey up high, kiss the bartender twice. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
New Heaven ? Pff c'est comme si j'y étais né à présent !

★ NOM DE L'AVATAR : Kristen Stewart
★ MESSAGES : 376
★ ARRIVE DEPUIS LE : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Trafic précoce (February & Ellie) Ven 25 Mar - 3:46

    [*Va se cacher* Embarassed ]

    Ellie se doutait bien que la présence de sa pseudo patronne n'était pas innocente et anodine. Elle le savait car cela avait toujours été ainsi. Moins on les voyait ensemble, mieux c'était. Ellie passait toujours très rapidement et discrètement la voir pour récupérer de la came, et basta ! Elle lui donnait en échange le fric qu'elle s'était fait sur ses dernières ventes et ça s'arrêtait là. Tant qu'elle touchait sa commission sur ce petit trafic, tout allait pour le mieux. Mais pour protéger ce petit trafic et ces magouilles, il était évident et nécessaire d'être discrètes. Ellie s'efforçait de l'être, tentant de nouer des liens avec les lycéens tout en passant inaperçu. Impossible pour elle de se faire remarquer, sa nouvelle famille suffisait bien à tout cela. Avec sa belle-mère médiatisé et son père professeur, il fallait rester vigilante. Elle s'en sortait plutôt bien, ou du moins on l'y aidait lorsque ça dérapait. February ne voulait pas de ça, bien sûr... Alors l'adolescente n'avait pas hésité un seul instant, contournant la voiture pour finir par monter à l'intérieur.

    Directe, elle ne perdit pas de temps pour demander ce qu'elle lui voulait. C'était tellement une évidence... Elle était loin de donner dans les élans de gentillesse et de bien vaillance à son égard. Elle restait celle qui lui filait du cash pour dealer, et non une bonne copine passé la récupérer pour lui éviter un trajet dans un bus bondé de loosers. A sa question, Ellie haussa les épaules. Bien sûr qu'ils avaient payé ! Elle avait la tête d'une pigeonne de première catégorie qui se faisait taxé de la came ? Non, elle était loin d'être idiote. Parfois, elle se faisait même plus de fric qu'elle n'aurait dû, en arnaquant très légèrement la nouvelle clientèle. Les petits fils à papa, avec leurs tronches de premier de la classe... Ils voulaient faire comme les autres, se donner un genre, et se faisaient royalement entubés par Ellie et sa petite tête d'ange. « Je donne pas, je prête pas, j'avance pas... » Au moins, ça avait le mérite d'être claire. Donner était faire preuve d'une grande connerie. Prêter ne rimait à rien. Avancer était un risque qu'elle ne prenait jamais, car on pouvait y perdre de l'argent si les remboursements se faisaient attendre. Alors elle avait sa petite règle de d'or : « Tu veux consommer ? Commence par payer ! »

    February répondit finalement à sa question, la rassurant en affirmant qu'il n'y avait aucun problème. Voilà qui était une bonne chose. Mais alors, pourquoi venir la voir ? Après tout, si tout allait bien, elle n'avait aucune raison de s'entretenir avec elle. C'était soit disant pour être sur la même longueur d'onde que l'adolescente. En gros, elle venait lui remettre les pendules à l'heure, super ! Ellie lui adressa un regard en coin, et ne pu s'empêcher de s'enfoncer davantage dans son siège lorsqu'elle mis en avant un sujet un peu délicat, sa garde à vue. Là, elle fit un effort considérable pour s'en détacher un maximum et paraître indifférente, même si elle revoyait encore Aaron se mettre en colère contre elle et l'entendre crier sur elle comme si elle n'avait été qu'une enfant prise sur le fait, coupable et puni. C'est qu'elle n'avait jamais eu l'habitude de se faire ainsi engueuler. Même les Ainsworth ne le faisait pas lorsqu'elle faisait sa crise à la maison !
    « Je... Ce n'était rien. On m'a choppé, mais je n'avais quasiment rien sur moi. Une caution a suffit pour régler le problème. » Elle sentait que February allait probablement lui demander qui l'avait sortit de là, pensant probablement à sa famille d'adoption. Ainsi, elle décida de la contrer : « C'est un ami qui a payé... »

    « Je n'ai rien dit... » Ça aussi, ça semblait être un point important à préciser, non ? Ellie préférait que ça claire dès le début. Elle n'avait rien balancé sur ces activités et ces trafics. Elle avait fait sa tête de mule, malgré la cascade d'interrogation des policiers. Muette, elle avait décroché quelques mots seulement en présence d'Aaron, et ça n'avait rien à voir avec tout ça. On avait haussé le ton avec elle, tenté de lui faire peur en lui parlant de prison et d'amendes... Rien n'avait marché, parce qu'au fond, Ellie pensait qu'elle n'avait plus rien à perdre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Trafic précoce (February & Ellie)

Revenir en haut Aller en bas

Trafic précoce (February & Ellie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highway to Heaven :: • New Heaven's Streets • :: Ledford High School :: Cour, Parkings et Parc-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit