AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Reena ▬ « Need to remember » 100 %

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 22 Nov - 6:04



Hey ! Vous là ! Contrôle de Police, Papier s’il vous plait !


© Psychozee / AVATAR : katie cassidy

SALVATORE CATERINA « REENA »
24 ans, italo-américaine & assistante du procureur
RULE AMERICA RULES
Ministry Lane



Ca m'a l'air en règle! Racontez moi ce que vous faite ici !


[/center]

Le paysage défilait devant les yeux de Caterina Salvatore sans qu'elle y prête réellement attention. Installé confortablement sur le siège passager d'une petite française flambant neuve, elle se serait volontiers endormie mais le bavardage incessant de Cameron Meeds, sa meilleure amie, l'en empêchait. Fille d'un mannequin brésilien et d'un industriel californien, Cameron était une jolie fille d'un mètre quatre-vingt au délicieux accent sud-américain. Provocante et exubérante, elle attirait l'attention où qu'elle aille et, à vrai dire, elle n'avait jamais détesté ça. Droite, elle n'aimait pas mentir et allait toujours droit au but. Et même si elle manquait parfois de tact, c'était pour sa franchise inaltérable qu'elle était la seule avec laquelle Reena était resté en contact après la fac. C'était là-bas qu'elles s'étaient rencontrées, le tout premier jour de leur première année. Quoique dotées de caractères très différents, Cameron et Caterina s'étaient immédiatement bien entendues. Et depuis six ans, elles étaient inséparables.

« Hé, querida ! Tu es dans la Lune ? » s'écria la jeune femme en riant, s'interrompant au beau milieu de la description du gardien de leur immeuble, Ronald, par ailleurs très conforme à la réalité. Reena ne put s'empêcher de sourire. « Nous allons arriver, je crois » continua Cameron, avec sérieux cette fois. Elles le savaient toutes les deux, ce départ à New Heaven allait marquer un très grand changement dans leur relation. Non qu'aucun ait craint que leur complicité ne pâtisse de la distance qui les sépareraient, mais en six ans d'amitié, elles ne s'étaient quittées qu'une seule fois, lorsque Reena s'était rendue aux obsèques d'une de ses tantes, dans l'Indiana. A Yale, les deux jeunes femmes suivaient les mêmes cours et partageaient le même appartement. Après l'université, elles avaient continué à cohabiter un moment, juste avant que Cameron ne rencontre Jay, son fiancé, avec lequel elle vivait depuis, sur le même palier que Caterina. Oui, ce départ allait être compliqué à gérer, pour l'une comme pour l'autre. Alors, lorsque les premières maisons apparurent dans leur champ de vision, un même soupir résigné souleva leurs poitrines.

« C'est où ? » demanda la conductrice. Reena attrapa son sac à main, se battit un instant avec son agenda pour enfin en extirper un minuscule bout de papier. Sa nouvelle adresse y était inscrite. « Ministry Lane » fit-elle, le cœur battant la chamade. Jusqu'à présent, si elle savait parfaitement qu'elle allait partir de New York, quitter son appartement de Manhattan et le peu d'amis qu'elle possédait, Caterina n'avait encore pas réaliser complétement. Aujourd'hui, elle prenait conscience du tournant que sa vie prenait.

Cameron gara la voiture en douceur, contre le trottoir. Il faisait beau, la rue était calme. Nombreux auraient été ceux qui se seraient immédiatement sentit chez eux : la vie, ici, paraissait avoir tout pour plaire. Après être sortie du véhicule, la brésilienne lança un regard qu'elle voulait enthousiaste. « S'il te plaît, Cameron.. » marmonna Reena en claquant la portière. Inspirant profondément, elle se tourna vers la maison devant laquelle elles s'étaient garées. Blanche, accueillante, c'était probablement la maison dont elle avait rêvé toute sa vie. Du moins, celle qui faisait partie des projets d'avenir d'une fillette de Hell's Kitchen.

« Allez querido ! La sieste est terminé » fit joyeusement Cameron en détachant habilement la ceinture de sécurité du petit garçon endormi. Caterina se retourna, embrassa son fils d'un regard tendre. Ce n'était pas seulement pour le caractère atypique du dossier qu'elle avait dit oui à la proposition d'enquêter sur la mort de ce sénateur, que lui avait faite Ethan Jefferson, son patron. C'était aussi pour son fils, Cole, auquel elle désirait donner une enfance différente de la sienne. Des années loin de l'agitation de New York, un bonheur autre que celui qu'elle avait connu. Celui de Hell's Kitchen. Et pour ça, elle était prête à tout quitter, même Cameron. Toutefois, Reena refusait encore de reconnaître qu'elle comptait rester à New Heaven après l'enquête. Il lui était difficile d'admettre qu'elle était prête à partir loin de ceux qu'elle aimait pour ce petit être qu'elle avait mis au monde, six ans plus tôt.

La main de sa meilleure amie se posa sur son épaule. « Tu es sûre que ça va querida ? » demanda Cameron, doucement. Reena hocha vigoureusement la tête et lui adressa un sourire rassurant. Une petite main se glissa dans la sienne. La jeune femme baissa les yeux, rencontra leur reflet dans ceux de son fils, exactes répliques des siens. « Je croyais qu'on prenait le train, maman » fit le gamin, avec une moue presque boudeuse. Devant l'expression de la jeune mère, qui hésitait visiblement entre rire et gronder l'enfant, Cameron leva le bras, fit mine d'appuyer sur un klaxon imaginaire et s'écria, hurlant presque : « NEW HEAVEN ! TROIS MINUTES D'ARRÊT ! »


__________________________



Il pleuvait. Reena avait laissé Cole avec Cameron, qui s'était finalement décidée à passer quelques jours à New Heaven. Nullement engagée professionnellement, la brésilienne profitait de sa vie comme il lui plaisait. Et, pour tout dire, la new yorkaise avait eu beaucoup de mal à ne pas lui demander de repousser son départ. Mais Cameron finirait par partir, elle le savait. C'était inéluctable. Toutefois, Reena tentait de ne pas y penser pour le moment.

Décidée à prendre ses marques, la jeune femme avait emprunté la voiture de son amie. Profitant de cette petite heure de liberté, elle avait quelque peu visité la petite ville avant de se rendre à l'évidence : l'endroit était tout simplement parfait. Tel qu'elle l'avait rêvé, bien des années auparavant. Tout était sympathique et paraissait chaleureux. L'archétype même de la bourgade américaine moyenne. Celle où toutes les fillettes rêvaient d'emménager avec leur prince charmant. Après avoir formulé cette pensée, Reena se crispa. Non, tout n'était pas parfait. Il lui manquait toujours quelque chose. Ou, plutôt, quelqu'un. Noah.

La jeune femme soupira. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas songé à lui avec tant de nostalgie, longtemps pourtant qu'elle avait fini par désespérer de le revoir un jour. Mais ici, arrivée dans cette ville où tout semblait irréel tant c'était parfait, son visage revenait avec force hanter son esprit dès qu'elle fermait les yeux. Comme lorsqu'il l'avait quittée - abandonnée aurait été plus exact - et qu'elle s'était lentement laissé couler. C'était un miracle qu'elle ait finalement réussi à entrer à Yale, triste épave qu'elle était à l'époque. Cameron l'avait aidée, Cameron l'avait guidée. Carmon l'avait sauvée. Sa bonne humeur et sa capacité à toujours voir le bon côté des choses avait redonné le sourire à la jeune femme. Puis elle avait rencontré Tyler Douglas. Leur liaison avait été très brève, très très brève. Deux, trois jours, une semaine toute au plus. Assez pour marquer à vie la jeune new yorkaise. Assez pour qu'elle n'oublie jamais Douglas. Pas comme elle ne pouvait oublier Noah, non. Douglas ne s'effacerait pas de sa mémoire pour une bonne raison, une excellente raison. Pas parce qu'il lui avait brisé le cœur, pas parce qu'il l'avait abandonnée comme Noah avait pu le faire. Parce qu'il lui avait donné un fils. Un demi-sourire étira ses lèvres. Sans Tyler Douglas, elle n'aurait pas connu la joie que procure la maternité. Sans Tyler Douglas, elle n'aurait pas eu Cole. Elle ne pouvait décemment pas en vouloir à ce playboy égocentrique de l'avoir ajouté à son palmarès, juste parce qu'elle avait un « physique agréable », comme il l'avait si bien dit. Douglas n'ayant jamais fait le rapprochement entre la prise de poids de son ex et éphémère maîtresse et sa longue absence ensuite, Reena n'avait jamais éprouvé le besoin de lui dire qu'elle avait eu un fils de lui, du moins qu'elle pensait qu'il était le seul à avoir pu la mettre enceinte. Le pauvre garçon aurait été bien en peine de gérer la situation, de toute façon. Elle avait mis au monde et élevé Cole seule. Enfin, avec l'aide de Cameron. Encore et toujours Cameron.

Arrêtée par un feu rouge, sans véhicule derrière elle, Reena plongea la main dans son sac à main, perpétuellement en désordre. Puisqu'elle avait encore une quinzaine de minutes devant elle, une petite visite, un rapide repérage des locaux dans lesquels elle avait son nouveau bureau n'était pas impossible. Son patron n'avait pas cru bon de la présenter à l'avocat qui lui prêtait un bureau et Reena ne connaissait même pas son nom, à peine l'adresse qu'elle devait avoir noté quelque part dans son agenda.. Le feu passa au vert lorsque la jeune femme posa les yeux sur la page où avait été griffonnée en vitesse un numéro et une rue. L'adresse du fameux avocat.

Elle trouva sans mal les bureaux. Après un coup d'œil à son cellulaire, pour vérifier l'heure, Caterina sortit du véhicule et entra dans ce qui devait être l'accueil. Une petite femme d'une quarantaine d'années se tenait derrière un bureau. Reena s'approcha. « Vous désirez quelque chose ? » demanda la secrétaire, avec un sourire. La new yorkaise hocha lentement la tête. « Je suis Caterina Salvatore, l'assistante du procureur Jefferson, de l'état de New York » se présenta-t-elle. « Je suis navrée de ne pas avoir prévenue de mon arrivée mais.. » commença-t-elle en se mordant la lèvre inférieure. « Aucun problème, aucun problème ! Maître Berlington est là » la coupa gentiment la secrétaire. Reena se figea. Qu'avait-elle dit ? Maître Berlington. Berlington, comme Noah. Se pouvait-il que..?

La jeune femme n'eut pas le temps d'achever mentalement sa question. Une porte s'était ouverte et il se tenait dans l'encadrement. « Beth, vous.. » fit-il à sa secrétaire avant de s'interrompre brusquement en croisant le regard de Caterina. Visiblement, il était aussi surpris qu'elle, ce qui ne la réconforta pas. Interdite, elle était incapable de bouger, incapable d'ouvrir la bouche pour dire quoi que ce soit. Sept ans auparavant, lorsqu'il avait quitté Hell's Kitchen - lorsqu'il l'avait lâchement abandonnée - elle avait tenté d'imaginer, à de nombreuses reprises, leurs retrouvailles. Tout lui semblait alors tellement réel, si réel qu'elle avait fini par voir Noah en chaque homme qu'elle croisait dans la rue. Il l'avait obsédée, jour et nuit. Certes, penser à lui la faisait souffrir mais pour le revoir, n'eût-ce été que pour une minute, une seconde même, elle aurait été capable de tout. Mais c'était le passé. Elle avait essayé d'oublier, elle avait réussi à passer à autre chose. Retrouver Noah mettrait à coup sûr en péril tous ses efforts.

« Reena ? » bredouilla-t-il, presque choqué de la voir là. Le souffle coupé, elle hocha la tête. « Viens » lâcha-t-il avant de s'effacer pour la laisser entrer dans son bureau. Comme un automate, la jeune femme avança, les yeux fixés sur l'homme qu'elle avait aimé. En cet instant, elle n'était plus sûre d'avoir jamais cessé de tenir à lui. Il était là, tout proche. En passant à côté de lui, elle eut l'impression d'être revenue à Central Park, l'impression d'être revenue la fillette qui le laissait piocher avec ses doigts dans son pot de glace, cette gamine trop naïve qui avait foi en un avenir avec lui. Reena laissa vagabonder un instant ses pensées vers ce passé qui lui semblait si loin à présent. Retrouver l'insouciance de leur enfance n'aurait pas été de refus.

La porte se referma, rompant le fil des souvenirs qui défilaient dans son esprit. La jeune femme sursauta, soudain nerveuse. Elle se retourna, croisa son regard tandis qu'il rejoignait son bureau. Une vague de colère teintée d'amertume la submergea en quelques secondes. « Comment as-tu pu me faire ça ? » murmura-t-elle, priant pour ne pas se laisser emporter par ses émotions. Comme si ça pouvait servir à quelque chose. « Je ne sais pas Reena. J’ai pensé qu’un au revoir serait trop dur… Que si je te voyais je n’aurais pas la force de partir, mais je le devais, pour ma mère » répondit-il. Il ne savait pas ! Avait-il seulement pensé à elle, à ce qu'elle avait pu ressentir, ce qu'elle avait pu devenir après qu'il l'avait abandonnée ? Une loque, une vraie loque, voilà ce qu'elle était devenue. Sans Cameron, la jeune femme aurait certainement mal fini. Très mal fini. Lentement, elle se retourna, refusant de le regarder encore.

« Je pensais signifier quelque chose pour toi, Noah » avança-t-elle lentement. « Ce baiser ne voulait rien dire ? » ajouta-t-elle. Elle s'en souvenait comme si c'était hier. A l'époque, elle n'avait pas réfléchi, elle n'avait pas trouvé ça étrange. Les épreuves qu'il avait dû subir l'avaient chamboulé et elle avait mis ce baiser et son attitude étrange ce soir-là sur le compte du choc. Puis Noah était parti et elle s'était souvenue du léger malaise qu'elle avait ressentie en entendant certains de ses mots, le ton presque trop léger qu'il avait employé. Et elle avait compris. « Tu signifies quelque chose pour moi.. » l'entendit-elle dire. Noah n'aurait pu choisir de meilleurs mots pour la faire sortir de ses gonds. Reena fit volte-face, se retenant à grand peine d'éclater en sanglots tellement la situation la désespérait. « Alors pourquoi ? Pourquoi tu es parti comme ça ? » gronda-t-elle, la voix tremblante de rage et de douleur mêlée. « J'ai toujours su que tu partirais, mais pas comme ça. Pas sans me dire réellement au revoir » gémit-elle, perdant de ce fait le combat silencieux qu'elle menait contre ses larmes. La vue brouillée, elle parvint à voir sa haute silhouette contourner son bureau, s'approcher d'elle. Sans résister à la poigne de sa main sur son poignet, elle leva les yeux vers lui, se maudissant pour tant de faiblesse. « Reena.. Ne pleure pas » souffla-t-il en essuyant une larme sur sa joue. La jeune femme frémit à son contact. Elle aurait voulu hurler, elle aurait voulu se révolter, lui montrer à quel point il l'avait détruite. Mais Reena en était incapable.

« Je devais partir, m’éloigner vite et sans au revoir, pour que tu m’oublies.. Que tu continues ta vie.. » fit-il. Sans toi, elle n'a jamais été grand-chose, songea-t-elle avec regret. Des regrets. C'était tout ce qu'il lui restait. Des regrets. « Tu as toujours signifié quelque chose pour moi » ajouta-t-il. 'L'ombre d'un sourire étira ses lèvres. Alors pourquoi m'as-tu fais ça ? La question se bloqua dans sa gorge. Il lui avait déjà répondu. Et même si elle n'était pas satisfaite de cette réponse, Caterina savait qu'elle n'en obtiendrait pas plus.

Un grand soupir souleva sa poitrine. Elle se sentait lasse, si lasse. S'installer à New Heaven lui apparaissait soudainement comme la plus mauvaise idée qu'elle ait jamais eu. Et Dieu seul savait combien elle était habituée aux projets merdiques et autres plans foireux.. « Viens, je t'offre un café.. Il pleut et personne ne m'attend à la maison, pourquoi ne pas rattraper le temps perdu ? » dit-il. Son cœur eut un raté. Soudainement - et bêtement - trop heureuse pour résister, elle se laissa entraîner.

__________________________



Reena fixait depuis dix minutes le siège que Noah venait de quitter, emportant avec lui le peu de joie qu'elle avait pu ressentir en le retrouvant. Fiancé. Il était fiancé. Cette découverte avait éclipsé tout le reste. Ces trois mots s'étaient imprimés dans son esprit en lettres capitales. Elle avait compris le sens de ses paroles, un peu plus tôt. Personne ne m'attend à la maison. Il était seul, seulement pour la soirée. Et dire qu'elle avait cru.. Qu'avait-il cru au juste ? Ravalant un sanglot, la jeune femme enfouit sa tête entre ses mains. Naïve, elle était naïve. Et tellement idiote. De l'eau avait coulé sous les ponts depuis qu'il l'avait embrassée. Et si manifestement, Noah avait tourné la page, ce n'était pas le cas de Reena.

Pauvre conne, pensa-t-elle en faisant signe à l'un des serveurs qui se trouvait là. « Madame ? » fit-il, avec un sourire figé. « Je.. Quelque chose de fort, d'accord ? Et peu importe le prix, que ce soit fort » marmonna-t-elle. « La même chose » ajouta une voix masculine inconnue. Reena pivota à moitié sur son siège. Un homme d'une bonne quarantaine d'années se tenait devant elle, un verre vide à la main. « A moins que.. Pourquoi ne viendrez-vous pas danser ? » demanda-t-il, avec un sourire étincelant. La jeune femme arqua un sourcil surpris. Elle n'était pas d'humeur à se laisser séduire, ni par cet inconnu, ni par personne. Non, ce qu'elle voulait, c'était simplement rentrer chez elle et oublier. Chez elle ? Où était-ce désormais ? Quelle importance maintenant, songea-t-elle en se levant. Ici ou ailleurs, elle ne pourrait effacer l'heure qui venait de s'écouler de son esprit.

Le quadragénaire, prenant son geste pour un oui, lui tendit une main. Reena secoua la tête, sans sourire. « Navrée, pas ce soir » marmonna-t-elle en s'éloignant. Cole. Elle devait penser à Cole et sortir Noah de son esprit. Comme si c'était facile, pensa-t-elle avec amertume. Caterina quitta le bar, sans se retourner. Dehors, il pleuvait toujours. Son visage fut rapidement trempé mais elle ne parvint pas à dire si c'était par la pluie ou par ses propres larmes.

__________________________



« MAAAAAMAN ! » hurla Cole après avoir décroché le téléphone. Reena sursauta. Concentrée comme elle l'était sur son plat qui mijotait, elle avait à peine entendu les deux premières sonneries. Son fils déboula à son côté, tel un ouragan, en lui tendant le combiné. Ses cheveux blonds retombaient sur son front, cachant à moitié ses yeux bleus, reflets de ceux de sa mère. Il avait les joues rouges et une fine pellicule de transpiration ornait son visage. « Maman, maman, c'est grand-père » fit-il, avec un grand sourire. Caterina lui caressa la joue puis prit le téléphone. « Cole, chéri, calme-toi, nous allons passer à table » dit-elle à l'enfant, en aparté. « Allô ? » ajouta-t-elle à l'adresse de son interlocuteur.

« Reena ? » fit une voix enrouée. La jeune femme sourit. Son père ne changeait pas. « Salut papa. Comment vas-tu ? » demanda-t-elle, sachant parfaitement que même si ce n'était pas le cas, la figure paternelle répondrait que tout allait bien. Il y avait longtemps qu'elle aurait dû appeler son père mais son installation et l'enquête sur la mort de Perkins avaient pris la majeure partie de son temps. Et lorsqu'elle ne travaillait pas, Reena ruminait, amère, ses retrouvailles avec Noah. Elle n'était, dans ces moments-là, pas d'humeur à discuter avec son père, pas plus qu'elle n'était apte à lui dire que tout allait bien. Seul Cole parvenait à la faire sortir de cette léthargie malsaine qui l'engloutissait lorsqu'elle était inactive. C'était la troisième fois qu'il lui téléphonait depuis qu'elle avait quitté New York. Encore une fois, c'était Carmine Salvatore qui avait le premier pas vers sa fille. Comme toujours.

« Bien, bien.. Et toi, petite ? Tu es bien, dans ton patelin ? Allô ? Allô ? Reena, comment c'est là-bas ? » demanda Salvatore père, avec une gaucherie certaine. Presque malgré elle, un sourire vint étirer les lèvres de Reena. La maladresse de son père lui manquait. Tout comme son sale caractère. « Ce n'est pas un patelin, papa. C'est une charmante petite bourgade. Tu t'y plairais, d'ailleurs » dit-elle, regrettant immédiatement ses paroles. Elle savait pertinemment que son père, depuis son départ de New York, angoissait à l'idée de la savoir loin de lui et surtout, à l'idée qu'elle soit seule à New Heaven. Il s'était d'ailleurs opposer à ce départ qui, selon lui, n'était « pas nécessaire » et « si les autorités voulaient découvrir qui avait tué ce crétin de sénateur, elles n'avaient qu'à faire leur travail » au lieu d'envoyer une « petite fille sensible comme sa Reena » à leur place. La jeune femme avait beau lui avoir expliquer cent fois - et encore, ça restait un euphémisme - qu'elle n'était plus une enfant et n'avait pas fait des études de droit pour rester confinée dans un bureau à classer des dossiers, Carmine restait persuadé que sa fille unique devait être protégée et envoyée dans un building new yorkais plutôt dans cette bourgade où on « faisait sauter le cœur des gens le soir de Noël ».

« Tu sais bien que je ne supporterai pas un autre air que celui de Hell's Kitchen longtemps » marmonna le père inquiet. Sans doute était-ce vrai. Carmine Salvatore avait immigré aux États-Unis, quittant son Italie natale, à l'âge de dix-sept ans. Fort d'avoir choisi la ville de New York comme nouvelle patrie, il n'avait jamais imaginé passer sa vie dans les beaux quartiers. Hell's Kitchen lui avait convenu, d'emblée. N'eut-ce été le taux si important de chômage et le peu de débouchés qu'offrait l'endroit, il aurait encouragé Reena à y rester. Mais la jeune femme avait voulu, très tôt, quitter ce quartier miteux où elle avait grandi pourtant sans ennui particulier. Reena s'était toujours sentie à l'étroit à Hell's Kitchen et cela, Carmine l'avait compris très rapidement. « Et tu l'as arrêté, ton assassin ? » demanda-t-il, d'un ton qui indiquait clairement que si la réponse était positive, il était capable de prendre le premier bus pour venir la chercher, elle sa fille et son petit-fils, qu'il adorait par dessus-tout.

« Ce n'est pas mon assassin, papa » corrigea Reena, les sourcils froncés. « Et non, nous ne l'avons pas arrêté » ajouta-t-elle, agacée par la tournure que prenait la conversation. Un juron mal étouffé par son père lui parvint, ne réussissant cependant pas à la dérider. « Je croyais que cette bonne femme dont tu m'as parlé la dernière fois que je t'ai appelée était douée pour ce genre de trucs » grogna-t-il. Reena leva les yeux au ciel, se retenant de hurler à son père qu'elle n'avait absolument pas envie de discuter de son travail avec lui. « Cette bonne femme, comme tu dis, s'appelle Joy McGillicuddy. Elle est douée » fit-elle, maîtrisant à grand peine sa voix. « Et si nous n'avons pas pu arrêter la meurtrière du sénateur, c'est parce qu'elle s'est suicidée ! » ajouta-t-elle, terminant sur une note furieuse qui, elle en était certaine, avait suffit à faire comprendre à son père qu'il l'avait mise en colère. Il ne répliqua pas, si bien qu'elle crut qu'il avait raccroché. « Allô ? Papa, tu es là ? » demanda-t-elle, avec l'impression de s'être comportée en parfaite idiote, tournant nerveusement une cuillère dans la sauce qui mijotait. Si à l'époque où sa mère s'était donnée la mort, la petite Reena n'avait pas compris pourquoi la petite femme qui la bordait et l'embrassait chaque soir n'accomplissait plus ce rituel, son père, lui, avait été anéanti par la disparition subite de son épouse. Il n'avait pas su remarqué à quel point Jane Salvatore, née Jenkins, était malheureuse. Sans emploi, passant ses journées à errer dans ce petit appartement miteux dans lequel ils vivaient tous trois, la jeune femme, originaire de l'Indiana, n'avait jamais aimé New York. Si elle y était restée, c'était uniquement parce que revenir dans sa banlieue de New Castle enceinte et seule aurait été une trop grande honte, tant pour elle que pour les siens restés au pays. Une seule solution s'était offerte à elle : épouser cet Italien au sourire enjôleur et plein de promesses, bien qu'elle ne l'aimât guère. Carmine, lui, avait toujours été fou de sa petite Américaine. Le sort avait décidé de la lui enlever et il n'était jamais parvenu à l'accepter. Quant à Reena, élevé par son père, elle ne se souvenait pas vraiment de sa mère. Son visage, sur les rares photographiques qui se trouvaient dans l'appartement de Hell's Kitchen, lui était totalement inconnu. Mais si elle n'avait aucun souvenir de cette mère au destin finalement tragique à qui l'on avait dédié une colonne, dans un obscur petit journal new yorkais, si elle ne conservait aucune image de cette femme, Reena ne pouvait supporter de blesser son père en ignorant sa douleur. « Excuse-moi papa. Je suis désolée, j'ai.. Parler sans réfléchir » fit-elle, en se mordant la lèvre inférieure.

Le silence de son père était plus éloquent qu'aucun mot ne pourrait jamais l'être. Elle était pourtant habituée à cette souffrance muette qui était la sienne. Mais chaque fois, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir mal, elle aussi. Ne passait-il pas son temps à lui répéter qu'elle ressemblait en tout point à Jane ? Aussi bonne cuisinière, aussi attentionnée, aussi passionée. « Chérie, Reena, c'est rien, ne t'inquiète pas » fit-il, bravement. « Quand rentres-tu ? » continua-t-il, manifestement désireux de changer de sujet. « Je.. » commença la jeune femme, sans savoir si elle devait lui annoncer de but en blanc qu'elle désirait rester à Hell's Kitchen. « Tu quoi ? Reena ? Allô ?! Tu es là ? » s'écria Carmine, exaspéré par ces téléphones que les fabricants prétendaient fiables à cent pour cent. « Je suis là, papa. C'est seulement que.. Je ne vais pas revenir à New York » bredouilla-t-elle, d'une voix mal assurée. La chute d'un verre sur le sol accueillit son annonce. La jeune femme fronça les sourcils et lâcha la cuillère. S'était-il mis à boire depuis qu'elle avait quitté NYC avec son fils ? « Papa ? Qu'est-ce que tu bois ? » demanda-t-elle, affolée. « Un jus d'orange ! Nom de dieu, Reena ! » jura-t-il. « Pourquoi veux-tu rester dans cette foutue bourgade ? Tu ne connais personne là-bas ! » pesta-t-il, pensant avoir totalement raison. Et à juste titre, puisque sa fille avait passé sous silence ses retrouvailles avec son ancien meilleur ami. « J'aime New Heaven, papa et Cole aussi » fit-elle, mal à l'aise. Dans son cas, ce n'était pas vraiment un mensonge mais ça n'était pas non plus la vérité. Reena était nerveuse chaque fois qu'elle franchissait le seuil de sa maison pour aller travailler. Elle appréhendait chaque rencontre avec Noah. Mais une fois chez elle, les rires de son fils parvenait à la faire sourire, à lui faire oublier que non loin de là se trouvait son premier - et jusque là, unique - amour. Cole, lui, se plaisait parfaitement dans la petite ville et le faisait savoir, à grands renforts de cris et de sourires joyeux. « Oh, le petit est bien.. » bredouilla le père de la jeune femme, visiblement peiné. « Bien. Bien, alors, tout est.. Bien » ajouta-t-il à mi-voix. Reena fronça les sourcils. « Papa, je.. » commença-t-elle. Elle s'interrompit. Carmine avait raccroché.

Se sentant soudain très lasse, fatiguée, Caterina laissa échapper un profond soupir que capta Cole, qui patientait derrière elle depuis quelques secondes. « Qu'est-ce qu'il y a maman ? » demanda-t-il, avec un sourire qui se voulait certainement compatissant. La jeune femme se retourna, plongeant ses yeux bleus dans les siens, avec l'impression étrange de regarder un miroir lui renvoyant le reflet de ses pupilles. « Rien, rien mon chéri. Assieds-toi, que nous passions à table » le rassura-t-elle en coupant le feu, sous la casserole.

__________________________



La porte s'ouvrit avec fracas, sur une Cameron au visage rayonnant de joie. Cole, qui montait les escaliers, fit volte-face avec légèreté et accourut auprès de l'amie de sa mère. « Oh, querido, tu as grandi ! » fit-elle en riant. Le garçon fit claquer deux baisers sonores sur chacune de ses joues, manifestement heureux de cette visite inopiné. Il avait toujours adoré Cameron.

Caterina, surprise par tant de raffut alors qu'elle travaillait sur le dossier Perkins, passa la tête dans l'entrebâillement de la porte de son bureau. Écarquillant les yeux en découvrant son fils pendu au cou de sa meilleure amie, elle se précipita auprès d'eux. « Qu'est-ce que.. Comment cela se fait-il que tu sois là ? » demanda-t-elle, avec un grand sourire. Cameron la dévisagea longuement, sans répondre, le petit corps de Cole serré contre elle. « Querida, tu me manquais. Tu es ma meilleure amie, j'avais envie de te voir. C'est interdit ? » répondit la californienne, sérieuse. Reena haussa les épaules puis lui fit signe de la suivre. En riant avec le petit garçon toujours accroché à son cou, Cameron la suivit. Elle n'avait pas changé, du moins pas physiquement. Toujours aussi vive, toujours aussi souriante.

Les deux amies, d'un même mouvement, se laissèrent tomber sur le large canapé, au salon. « Querido, si tu allais me chercher tes cahiers de classe ? » demanda Cameron à Cole. Reena fronça les sourcils. Elle la connaissait bien, très bien même et si la californienne se comportait ainsi, c'était qu'elle avait quelque chose à dire. Quelque chose d'important. « Duncan est sorti de prison » lâcha-t-elle, à mi-voix. Le sang de Caterina ne fit qu'un tour. Elle cessa bientôt de respirer, sans savoir si c'était la surprise qui primait sur la peur ou l'inverse. Alarmée, Cameron prit ses mains et les serra. « Reena.. Calme-toi querida, il ne sait pas où tu vis » fit-elle, d'un ton rassurant. « Et il doit avoir tourner la page. Les gens changent, en prison » ajouta-t-elle, alors que Reena se levait. Son cœur battait la chamade et elle éprouvait beaucoup de difficultés à réfléchir. « Je.. Je connais Duncan. J'ai senti sa colère lors de l'audience, je sais qu'il m'en a voulu au delà du raisonnable » bredouilla Reena, affolée. Se tordant les mains, elle faisait le tour de la pièce à pas saccadés, comme le lion qu'elle avait un jour vu, au cirque. Braqués sur elle, les yeux de Cameron ne la quittait pas. « Et pourquoi est-il sorti de prison ? » demanda-t-elle. La californienne soupira. « Vice de procédure » marmonna-t-elle, comme agacée. « Vice de procédure ? Après tout ce temps ?! » s'étrangla Caterina, plus que nerveuse. Duncan Whitcomb. L'un des petits truands de Hell's Kitchen. L'un des rares garçons qu'elle avait fréquenté après le départ de Noah, juste avant de tomber enceinte. Le seul qui ait jamais attenté à la vie de quelqu'un. Le seul contre lequel elle avait témoigné, puisqu'elle l'avait vu assassiné cette pauvre mère de famille qui avait refusé de lui donner son sac. Elle l'avait envoyé en prison. Pour longtemps, lui avait-il semblé sur l'instant. « J'ai peur, Cameron.. » murmura-t-elle. L'arrivée de Cole mit un terme à la conversation. La présence de son fils agissant comme un produit apaisant, elle attira le petit garçon contre elle. Si il fut surpris par cette soudaine démonstration d'amour maternel, assez inhabituelle, l'enfant ne pipa mot, se contentant de sourire.

Lorsqu'elle le libéra, Cole grimpa sur le sofa, à côté de Cameron et lâcha la petite pile de cahiers qu'il avait emporté sur les genoux de la jeune femme. Elle éclata de rire en les feuilletant, tandis que l'enfant retournait dans sa chambre avec la vitesse du vent. « J'ai retrouvé Noah » dit Reena, les bras croisés, tournant le dos à son amie. Le juron, à moitié étouffé, ne lui échappa pas. « Où est-il cet espèce de.. bastardo ? Je vais lui montrer, moi » gronda-t-elle. La new yorkaise fit volte-face, les sourcils froncés. « Il avait ses raisons de.. » commença-t-elle, la voix mal assurée. « De te laisser en plan, de t'abandonner ? » coupa Cameron. « Serais-tu devenue masochiste querida ? C'est pour ça que tu restes ici, pour le voir tous les jours alors qu'il t'a abandonné lâchement ? » ajouta-t-elle, d'un ton dur. Reena lui adressa un regard implorant. « Et alors quoi ? Je sais ce que tu penses, je sais que c'est stupide et que je suis une idiote. Mais je l'aime, Cameron ! J'ai besoin de lui.. Essayes de me comprendre. Nous avons toujours vécu ensemble, toujours tout partagé. Je l'ai toujours aimé. Même quand il est parti sans me fournir d'explications, même quand j'ai pensé ne jamais le revoir. Il est fiancé, je.. » fit-elle, alors que Cameron étouffait une exclamation exaspérée. « ..Je le sais, et il l'aime sincèrement cette sa.. Cette fille. Mais comment te dire ? Que ferais-tu, toi, si c'était Nolan qui t'avait quittée sans rien dire après t'avoir embrassée pour la première fois ? Si c'était toi qui avait vécu dans l'espoir de le retrouver pendant sept ans et si, aujourd'hui, tu le retrouvais justement marié à une autre ? Tu te battrais, j'en suis sûre. Mais pas moi. J'ai trop souffert à cause de lui, je ne veux plus avoir de contact avec lui, du moins pas personnellement. Je ne reste pas à New Heaven parce qu'il y est, mais parce que Cole s'y sent bien. Mon fils est et restera toujours ma priorité » finit-elle, déterminée. Même si elle avait du mal à se croire elle-même, il fallait bien avouer que ca restait la meilleure solution. La meilleure.



Où étiez vous lors de la Fusillade? Question de routine!

Il y a deux possibilités pour cette partie, tout d'abord nous parler du drame survenu à New Heaven (soit la fusillade) cela concerne une grande partie de la population mais pas toute, c'est pourquoi vient la seconde possibilité pour ceux qui sont arrivés après ou qui n'ont simplement pas été touchés du tout par cela, qui est de nous compter la vie à New Heaven (après le drame), son rapport à la ville, ses envies, etc ...
Un minimum de 15 lignes est ici demandé pour cette partie.

2/ « Cole, ça suffit ! » s'écria Reena pour - au moins - la douzième fois de la journée. Le garçon, depuis qu'il était rentré de l'école, n'en avait fait qu'à sa tête. « Calme-toi querida » fit Cameron, avec laquelle la jeune mère était au téléphone. « Facile à dire » grommela-t-elle en ordonnant à son fils de s'asseoir, d'un impérieux geste de la main. Cole refusa tout net mais le regard noir que lui lança sa mère doucha soudainement son désir de rébellion. Il s'exécuta sans plus rien ajouter et baissa la tête, les yeux rivés sur son assiette vide. Caterina soupira, ce qui fit rire la californienne qui attendait patiemment que son amie réponde à ses questions. « Le petit monstre s'est calmé ? » railla-t-elle. Comme si il l'avait entendu, le garçon tira la langue à sa mère, qui elle, le regardait fixement. Elle répliqua avec une grimace de premier ordre, déclenchant les rires de son fils.

« Querida, tu sais que j'ai un mari très impatient et il te demande d'accélérer le rythme. Nous sortons, ce soir » l'informa Cameron, un rien agacée. La jeune femme esquissa un sourire. D'habitude, lorsqu'ils sortaient, la californienne passait une à deux heures chez elle à discuter ou à faire partager son angoisse quant au choix incertain de sa tenue. Dorénavant, elles vivaient trop loin l'une de l'autre pour ce genre d'entrevues. Le cœur de Reena se serra. Il lui était difficile de résister à la vague de regrets nostalgique qui la submergeait chaque fois qu'elle songeait à son amie ou à New York. Si elle restait à New Heaven, c'était uniquement pour Cole. Son fils avait trouvé ses marques et il se sentait bien ici. Le ramener avec elle à la Grosse Pomme était la pire des erreurs qu'elle pouvait faire, actuellement. Et puis, à NY, il y avait Duncan. Même si la ville était plus que gigantesque, c'était un risque que Reena refusait de courir. « Querida, querida ?! Tu es là ? Querida, s'il te plaît.. Parle-moi » fit Cameron, d'un ton effrayé. « Tout va bien. Tu sais, c'est.. La routine » dit-elle, blasée, en effectuant un demi-tour pour baisser le feu sur lequel chauffait son pesto. « Ah, vraiment ? La routine. Et Noah, c'est la routine ? » lui rétorqua la californienne. La jeune femme manqua de s'étouffer avec la cuillerée de sauce qu'elle était en train d'avaler. En entendant sa mère tousser, Cole sauta sur ses pieds et vint lui donner de petites claques dans le dos. Du haut de son petit mètre trente, il n'atteignait que la naissance de ses omoplates et, à la réflexion, ne lui était pas d'une grande aide. « Merci mon chéri » lui murmura-t-elle, lorsqu'elle eut retrouvé son souffle. « Alors, querida, c'est toujours la routine ? » demanda Cameron, du ton de celle qui est fière d'elle-même. « Tu sais ce que je voulais dire » souffla Reena, avec une note de reproche. Un profond soupir lui parvint. « Oh, querida, écoute attentivement : je suis une femme mariée, je sais ce qu'est la vraie routine » fit la californienne. « Alors, vas-y, dis-le moi, c'est torride ? » ajouta-t-elle.

Caterina dût faire un effort titanesque pour se retenir de hurler. Elle savait Cameron versatile mais pas à ce point. Avec un calme que démentait ses mains qui tremblaient, elle répondit : « Cameron, ma vie n'est pas torride, je t'ai d'ailleurs expliqué qu'il n'y aurait plus rien entre Noah et moi. C'est fini. Il a une vie, j'ai la mienne. La routine, je t'ai dis ». La californienne jura dans sa langue maternelle. « Alors, vas-y, j'écoute ta routine Caterina » minauda-t-elle, un rien dégoûtée. Reena sourit, sereine. « Je me lève chaque matin à six heures, comme Cole. Je prends ma douche pendant qu'il mange puis on inverse : il se lave et je mange. Il nous reste ensuite un petit moment pour discuter et je l'emmène à l'école avant d'aller travailler.. » énuméra-t-elle, d'une même haleine. Reprenant son souffle, elle cala le téléphone entre sa joue et son épaule pour poser la casserole de pesto sur la table, à côté du plat de pâtes qu'elle avait fait cuir un peu plus tôt. « .. Je reste au bureau jusqu'à quatre heures, puis je vais chercher Cole et nous revenons à la maison » termina-t-elle, après s'être assise. Son fils fronça les sourcils, regardant avec insistance son assiette vide. Reena leva une main et lui demanda, en articulant silencieusement, d'attendre. « Tu vois, rien de bien torride » conclut la jeune femme. « Je vois, oui.. Querida ? » fit la californienne. Caterina esquissa un sourire en entendant le surnom qu'elle donnait à tout le monde. « Oui ? » dit-elle. « Pensez à moi lorsque vous mangerez votre pesto » lâcha Cameron avant de raccrocher.



Très bien... Et à part ça, je pourrais avoir votre numéro?!

Pour en savoir plus sur la personne qui se cache derrière son écran

Votre Pseudo : Bledina
Fille / Garçon : Fille
Votre Age : 14 ans
Série favorite : True Blood ? è__é
Série détestée : Charmed, après une overdose. Merci les hôpitaux français è__é
Genre musical favori : j'écoute de tout ! Autant Evanescence que Katy Perry en passant par Raphaël, Mark Ronson, Hayden Pannetiere, les Spice Girls et Paramore. Je suis.. Polyvalente è__é

Commentaires éventuels : omfg, je suis, mais alors, dingue de votre design o__o Pour parler bien la France, je wonderkiffe ♥
Quelle note attribueriez-vous à votre niveau de RP ? Hm, 6.5/10 ? è__é Non, honnêtement, je suis bien incapable de juger.. Je fais pratiquement toujours trente à quarante lignes par RP. Après, sur certains, quand je suis bien bien inspirée, je peux arriver facilement à cent, cent-cinquante lignes. C'est au feeling en somme. Mais je ne descend jamais en dessous de trente lignes.
Votre disponibilité : je peux être là assez souvent.. Enfin, disons 5j/7, parce qu'il y a le lycée quand même.
Comment avez-vous connu le forum ? Sur un TopSite, attendez, je vais voir lequel è___é Candy Miam, je crois. Enfin, celui qui appartient au forum « The Holiday ».

Citez votre Règle favorite : Vos messages seront composés de 15 lignes pleines minimum. Toute personne ne respectant pas cette règle se verra rappeler à l'ordre et écopera d'un avertissement. Bien sûr la qualité importe plus que la quantité, mais il est rare que des messages de deux lignes soit réellement un message de qualité... Cette règle sera votre favorite.
Citez votre Règle détestée : Quant à vos signatures, elles ne contiendront pas plus d'une bannière, et comme les avatars sont sujettes aux mêmes restrictions. Elles mesureront 200 pixels de hauteur maximum contre 500 de largeur. Cette règle sera votre détestée. De même, veuillez ne pas faire du publicité dans vos signatures. Les textes sont acceptés.
Nous autorisez vous à faire intervenir un PNJ (jouer par un administrateur) dans vos postes ? Bien sûr !


Dernière édition par Reena Salvatore le Lun 24 Jan - 9:19, édité 63 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 22 Nov - 6:32

Bienvenue sur HTH Smile
Bonne chance pour ta fiche ♥️

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 22 Nov - 6:55

    Merci Dwayne - j'adore ce prénom
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 22 Nov - 8:41

Ah bah, a peine l'une se supprime qu'une autre arrive, i'm a lucky boy !
Bienvenue et n'hésite pas a me contacter !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 22 Nov - 8:59

    Ah, non, mais ça, c'est pas étonnant è__é TU AS VU TON PV ? o__o C'est juste magnifique à jouer. En plus, le choix des célébrités y est pour beaucoup, je pense. Enfin, chez moi, ça ne joue pas tellement, mais bon..

    Oho, je viens de me rendre compte de la façon dont j'écris. Bref, rassurez-vous, j'ai un langage un peu plus.. Élaboré en RP x)

    Par contre, pour la fiche, je pense l'avoir terminée d'ici ce week-end. Avec le lycée, écrire, tant avec un Bic qu'avec un clavier, c'est pas de la tarte. Mais, heureusement Dieu - ou quel que soit le nom que vous donnez à l'entité supérieure qui régit forcément tout ça, là-haut - a inventé les grèves & les mercredis après-midi ! AHA ! Donc, j'imagine que demain & après-demain, la fiche sera complétée. D'ici vendredi, elle sera finie. Et en plus je fais des rimes, mais que demande le peuple è__é
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 22 Nov - 9:12

Reena Salvatore a écrit:
    Merci Dwayne - j'adore ce prénom ♥️
Hihi, merci aussi alors Razz

Et pou ta présentation prends tout le temps dont tu as besoin Smile

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
{Candidat à l'élection du rang le plus débile.

★ NOM DE L'AVATAR : Keira Knightley
★ MESSAGES : 445
★ ARRIVE DEPUIS LE : 16/08/2010
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 22 Nov - 9:25

Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 22 Nov - 9:38

    De rien Dwayne !

    Mais non, pour la présentation, il faut que je me bouge le derche, sinon, je ne la terminerai jamais è__é Et une autre Reena va remener son arrière-train, va finir avant-moi et le personnage va me passer sous le pif. Ah non, ça m'est déjà arrivé la semaine dernière alors è__é Non, j'aime Reena et j'ai déjà pas mal d'idées alors, vendredi, comme j'ai dis, ça doit être fini. Et puis, façon, comme je suis motivée, ça va être vite expédié. Enfin, pas bâclé non plus x)

    Merci Elena (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« It rains in New York, which is where I left my umbrella.It does not rain in New Heaven »

★ NOM DE L'AVATAR : Kate Walsh
★ MESSAGES : 3731
★ ARRIVE DEPUIS LE : 08/05/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 22 Nov - 9:46

Bienvenue sur le forum^^

____________


©️ ♣️ fuckyeahkatewalsh-tumblr I DON'T KNOW... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highwaytoheaven.forumactif.org
avatar
« Before the night is through, I wanna do bad things with you. »

★ NOM DE L'AVATAR : KATE♥HUDSON
★ MESSAGES : 8041
★ ARRIVE DEPUIS LE : 30/12/2009
★ AGE : 25

MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 22 Nov - 20:31

Bienvenue sur le forum, j'aime beaucoup ton avatar !

____________



    « I’m gonna marry the dark »

    «I’m gonna marry the night, I won’t give up on my life. I’m a warrior queen, live passionately tonight. I’m gonna marry the dark, gonna make love to the stark. I’m gonna marry the night, I’m not gonna cry anymore. I’m gonna lace up my boots, throw on some leather and cruise. Down the streets that I love, in my fishnet gloves, I’m a sinner. Then I’ll go down to the bar, but I won’t cry anymore. I hold my whiskey up high, kiss the bartender twice. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Mar 23 Nov - 8:40

    Merci Sydney !

    Merci February C'est Bazzart quoi è__é Que ferais-je sans, je me demande des fois x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Before the night is through, I wanna do bad things with you. »

★ NOM DE L'AVATAR : KATE♥HUDSON
★ MESSAGES : 8041
★ ARRIVE DEPUIS LE : 30/12/2009
★ AGE : 25

MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Mar 23 Nov - 9:26

J'aime Bazzart, mais j'avoue que j'aime faire mes avatars moi même la plupart du temps (ouais là le mien n'est pas de moi pas bon exemple, mais la plupart du temps si, puis là c'est mon n'amoureux qui le me l'a fait alors (a) )

____________



    « I’m gonna marry the dark »

    «I’m gonna marry the night, I won’t give up on my life. I’m a warrior queen, live passionately tonight. I’m gonna marry the dark, gonna make love to the stark. I’m gonna marry the night, I’m not gonna cry anymore. I’m gonna lace up my boots, throw on some leather and cruise. Down the streets that I love, in my fishnet gloves, I’m a sinner. Then I’ll go down to the bar, but I won’t cry anymore. I hold my whiskey up high, kiss the bartender twice. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Jeu 25 Nov - 9:10

    Arf, moi, je ne suis jamais satisfaite de mes créas è__é L'herbe est toujours chez les autres en même temps x)

    Bref, j'espère que ça ne gênera personne mais.. J'ai pas pu séparer les qualités & les défauts en écrivant x) Donc, ça fait un pavé qui mélange les unes & les autres, mais bon, si c'est gênant, je peux encore changer. Surtout que je n'ai pas achevé le tapage de la chose. Bref.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Jeu 25 Nov - 9:51

Du moment que le nombre de lignes imposé y est, tu peux organiser ça en mélangeant les deux si ça t'arrange ^^

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Jeu 25 Nov - 9:56

    All is well, donc è__é Je continue comme ça (: Merci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
{Candidat à l'élection du rang le plus débile.

★ NOM DE L'AVATAR : Taylor Momsen
★ MESSAGES : 3258
★ ARRIVE DEPUIS LE : 12/06/2010
★ AGE : 21

MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Ven 26 Nov - 0:49

Bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 29 Nov - 5:49

    Merci

    J'ai finalement changé de modèle - ouuuh, la chieuse è__é - l'autre ne m'inspirant suffisamment pas à mon goût. Par contre celui-là x__x J'espère que j'aurai assez de place x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
{Candidat à l'élection du rang le plus débile.

★ NOM DE L'AVATAR : Amanda Seyfried
★ MESSAGES : 830
★ ARRIVE DEPUIS LE : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 29 Nov - 9:36

bon courage hihi.

____________

    (c) permanentjoy Les êtres humains sont divisés en deux : esprit et corps. L’esprit est attiré par de nobles aspirations comme la poésie et la philosophie. Tandis que le corps se tape tout le côté amusant. WOODY ALLEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 29 Nov - 9:50

C'est mille fois mieux le modèle RP :coeur2:

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Mar 30 Nov - 23:35

    Merci Dwayne En même temps, c'est toujours plus inspirant un modèle RP qu'un modèle descriptif, enfin, je trouve è__é Donc, si c'est plus inspirant, c'est meilleur. Bref, je vais aller continuer è__é
Revenir en haut Aller en bas
avatar
{Candidat à l'élection du rang le plus débile.

★ NOM DE L'AVATAR : Shiri Appleby
★ MESSAGES : 1761
★ ARRIVE DEPUIS LE : 07/05/2010
★ AGE : 23

MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Mar 30 Nov - 23:58

Bienvenue sur HTH I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ninelina.livejournal.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Mer 1 Déc - 3:42

    Merci Olivia ! J'aime beaucoup ton ava

    Edit du 06.12.2010 : j'ai eu de nouvelles idées, so è__é je réécris tout x) bref.

    Edit du 08.12.2010 : (ouais, je vais vous faire profiter de mes états d'âmes TOUS les deux jours, mouhahahahah-Hm, bref) la fiche avance.. Bien. Du moins le retapage de mes pages manuscrites. Navrée du temps que ça prend é__è

    Edit du 09.12.2010 :
    ma santé s'est détériorée ces deux derniers jours et je vais sûrement entrer en clinique demain matin. Je sais bien que j'ai commencé ma fiche il y a presque trois semaines mais j'aimerais avoir un délai d'une semaine - encore une - pour terminer cette fiche. Merci d'avance.

    Edit du 18.12.2010 : bref, me revoilà, uhu.

    Edit du 17.01.2011 : si quelqu'un est sensé, il me fichera dehors à coups de pied dans le derche dès que je finis ma fiche è_é Trois mois, j'ai trop honte u__u
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 24 Jan - 9:18

    FIIIIIIINIE ♪ Après trois mois et demi, la honte, bouh, shame on me è_é Bon, la fin est franchement nulle, le truc après avec la journée quotidienne, je l'avoue, j'ai trouvé une façon tordue de le raconter pour remplir le nombre de lignes parce que je séchais et j'ai mis trop de temps. Tirez-moi une balle. BREF, je comprendrai si je suis refusée, parce que moi, j'me refuserai x) A ma décharge, je suis malade depuis plusieurs mois et c'était parfois hard de produire quelque chose de potable mais c'est pas une excuse puisque depuis que je suis hors service pour aller au lycée, je fais la grosse geek. BREF, tout ça pour dire que : J'AI ENFIN FINI ♪

    EDIT : que serais-je sans mes edits *courtsependre* J'ai oublié de prévenir que je serai absente à partir de demain pour une durée plus ou moins indéterminée, puisque j'entre à l'hôpital pour que les scientifiques fous étudient le spécimen trouver ce que j'ai. Mais voilà è_é

    EDIT II : j'ai oublié de dire que le type dont je parle à la fin, là, Duncan Whitcomb est une idée de pv qui a germé dans mon esprit dingue à la toute fin, donc.. Si j'en parle pas avant, c'est.. Normal x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« It rains in New York, which is where I left my umbrella.It does not rain in New Heaven »

★ NOM DE L'AVATAR : Kate Walsh
★ MESSAGES : 3731
★ ARRIVE DEPUIS LE : 08/05/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 24 Jan - 9:33

Ca valait le coup d'attendre, très belle présentation Very Happy
Je te valide. Après si Lance/Noah trouve quelque chose à redire, il te contactera par MP je pense.

Autrement, donne nous de tes nouvelles dès que tu peux.
j'espère que tu n'as rien de trop grave.
Bon courage pour ton hospitalisation.
Et ils ne sont pas tous fous les docteurs (regarde Dc Mamour? lol)

____________


©️ ♣️ fuckyeahkatewalsh-tumblr I DON'T KNOW... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highwaytoheaven.forumactif.org
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 % Lun 24 Jan - 9:45

    MEEEERCI

    Non, je ne suis pas folle, j'aime ce forum *courtsependre*
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Reena ▬ « Need to remember » 100 %

Revenir en haut Aller en bas

Reena ▬ « Need to remember » 100 %

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highway to Heaven :: • Le Point Information • :: Les déménagements :: Les résidents-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com