AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Je t'aime, moi non plus [AARON & DANA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
{Candidat à l'élection du rang le plus débile.

★ NOM DE L'AVATAR : Amanda Seyfried
★ MESSAGES : 830
★ ARRIVE DEPUIS LE : 17/03/2010

MessageSujet: Je t'aime, moi non plus [AARON & DANA] Mer 28 Juil - 4:12


Citation :
INVITATION : 889 MINISTRY LANE avenue. Début des festivités : 22H. ANNA RACHEL MILHIGAN
Voilà le texto que Dana avait reçu en début d’après midi. Qui était cette Anna Rachel Milhigan ? Elle n’en savait rien. Et pourtant, elle était invitée à une de ses fêtes. Certainement une étudiante aisée qui venait de s’installer à New Heaven. Une fête c’est un bon moyen d’inaugurer une maison. Une fête, c’est un bon moyen de se faire aimer des autres. A croire que Dana faisait parti des gens à convaincre… A New Heaven, c’est vrai que de nombreuses personnes la connaissaient. Elle et son jolie minois n’était pas forcément appréciés mais elle s’en fichait éperdument. Dana était jolie, intelligente et avait de l’avenir. Normal que cela fasse des envieux. Sa réputation ? Celle d’une fille première de la classe, hautaine, et égoïste. Mais pas seulement… Tout le monde savait aussi bien que Dana savait se défendre, elle n’avait rien des intellos à lunettes habituelles. Elle n’était pas comme cela. Dana était amie avec Karen Anderson, à elles deux, elles en avaient déranger des jeunes adolescentes de New Heaven, elles en avaient critiqués et elles en avaient fait pleurer. Dana était bien une peste… Un bon moyen de se défendre des prochaines possibles attaques. Elle était une jeune femme sur la défensive, et ce, particulièrement avec les hommes. Malgré son jeune âge elle était bien au courant des stratagèmes employés par certain pour aller au bout de leur envie. Ce n’était souvent pas joli à voir… Que ce soit avec Karen ou avec sa sœur Nancy, elle avait là de bons exemples de femmes se laissant bien trop faire par les mâles. Dana avait décidé depuis bien longtemps que cela ne se passerait pas comme cela pour elle. Elle décidait. D’ailleurs, elle n’espérait rien des hommes. Ce n’est pas pour autant qu’il faut croire que Dana est une jeune femme coincée qui ne côtoie personne. Oh non, simplement quand elle a envie de s’amuser, elle place cela dès le début de la relation. Elle n’espère jamais une grande et belle histoire d’amour. D’après elle, cela n’est que foutaise. Par exemple, elle s’amuse secrètement avec Jamie Stevens. Rien à voir avec de l’amour, simplement un besoin d’affection qui se traduit par une visite à l’improviste dans le lit de celui-ci. Dana sait donc s’amuser.

Elle répondit donc présente à l’invitation reçue par sms. Elle se pointa à la fête vers minuit. Une heure bien avancée où elle était sure de bien s’amuser. La maison était déjà bien remplie. Elle salua quelques personnes sur son passage. Dana connaissait du monde à New Heaven. Elle embrassa de nombreuses joues en avançant vers le bar. Elle sentit quelques regards se poser sur elle. Elle s’était préparée pour cette soirée et il fallait dire qu’elle pouvait faire tourner de nombreuses têtes. Elle portait une jolie robe bleue en strass, ses cheveux étaient comme d’habitude magnifiques. Et elle s’était maquillée de façon à faire ressortir ses yeux. Si jamais vous voyez une autre fille, dans le genre, première de la classe, habillé aussi classe et sexy que cela, franchement il faut me le dire, car je doute que cela soit possible. Arrivée à son but ultime, le bar, elle prit une vodka cerise. Dana se mit à discuter avec une connaissance de la faculté, Gabriella, une jeune fille dans la moyenne, ni trop belle, ni trop moche, un poil banale et inintéressante. Mais Dana fit mine de s’intéresser à son dialogue, elle racontait comment son petit ami l’avait lâchement abandonné ce soir pour visionner un match de foot. Pour Dana, c’était évident, elle se justifiait là, d’être seule ce soir. Et cela était un gros mensonge, cette fille était juste célibataire. Alors qu’elle s’entrainait au sourire et au rire faux cul, elle sentit une tape sur son épaule. Dana se retourna, regard de foudre.
    AARON – Dana ?
    DANA – Aaron !
Elle perdit tout son sourire. Aaron n’était pas quelqu’un qu’elle appréciait énormément. Ces deux là avaient une relation assez conflictuelle. Dana le trouvait sans intérêt. Il avait le don de séduire toutes les filles et de les mettre dans son lit. Un pauvre type. Réunis à une même fête, cela n’avait rien n’anormal. D’ailleurs ils ne se voyaient que dans ce genre d’endroit. C’était à une de ces soirées qu’elle avait fait sa connaissance. Il avait commencé par la draguer. Mais Dana savait bien que ce n’était pas une bonne idée de tomber dans ses bras. Rien que là, alors que Aaron venait de s’approcher d’elle, elles sentaient le regard d’autres filles dans sa direction. Elles étaient toutes à le trouver ‘hors du commun’, ‘beau gosse’ et tout ce qui s’en suit. Dana ne comprenait pas, elle ne lui trouvait rien de très attirant… Il lui chuchota à l’oreille.
    AARON – Je suis ton sauveur miss Goodwin ! Je vois bien ton regard face à cette pauvre fille… On ne me la fait pas, je connais ce sourire hypocrite, moi aussi je l’utilise quelque fois.
Gabriella n’entendit pas les paroles de Aaron, mais pourtant elle fit signe à Dana. Elle allait s’éloigner pour les laisser tout les deux. La jeune étudiante prit son verre et s’éloigna donc parler à d’autres camarades. Dana et Aaron se retrouvèrent donc seuls. Ce n’était pas forcément pour faire plaisir à Dana. Elle n’appréciait pas énormément la compagnie d’Aaron. Ils étaient obligés chaque fois de se chamailler. S’il était venu là, elle savait bien que ce n’était pas pour la sauver, mais pour l’emmerder. Aaron n’avait-il pas d’autres chats à fouetter ? Dana n’en savait rien… Mais peut être que le fait qu’elle ne soit pas tomber dans le panneau, qu’elle ne soit pas comme les autres filles, a fait qu’Aaron s’est mis en défi de la convaincre. Ou peut être est-il considérablement vexé du fait que Dana ne lui trouve aucuns charmes. Une chose est sure, c’est lui qui s’approcha d’elle. Il doit être bien loin de la trouver inintéressante…
    DANA – Je devrais sans doute te remercier… Mais je ne le ferrai pas… Quitter une conversation avec une pauvre fille pour s’atteler à celle avec un pauvre type… Sans façon…
Le pauvre type en question, c’était Aaron. A chaque fois, c’était pareil. Elle ne pouvait s’empêcher de lui faire comprendre qu’il n’était pas aussi beau et parfait qu’il le croyait. Dana était bien décidée à le faire descendre de sa tour de verre.
Spoiler:
 

____________

    (c) permanentjoy Les êtres humains sont divisés en deux : esprit et corps. L’esprit est attiré par de nobles aspirations comme la poésie et la philosophie. Tandis que le corps se tape tout le côté amusant. WOODY ALLEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus [AARON & DANA] Dim 8 Aoû - 14:37



© EMONET & PYSCHOZEE

« Dans le langage des filles ça s’appelle un vent. Fais gaffe tu vas t’enrhumer ! »

[ Lolita Malgré Moi ]


15h45, Jardin de la Faculté.

Citation :
INVITATION : 889 MINISTRY LANE avenue. Début des festivités : 22H. ANNA RACHEL MILHIGAN

Fut le message écrit que reçut le jeune homme en pleine après-midi alors qu'il lézardait tranquillement sur un banc de la faculté. Lunettes Carrera fraîchement achetées dans une boutique à New-York le week-end dernier posées sur son nez, la tête balancée en arrière profitant ainsi de la chaleur des rayons du soleil sur sa peau légèrement hâlée, c'est presque lasse qu'il reposa son téléphone à l'intérieur de la poche de son jean avant d'entendre un « Tu comptes y aller mec ? » venant d'une voix derrière lui, assit sur le dossier du banc sur lequel se trouvait le jeune Standford, celui-ci haussa les épaules sans vraiment prendre la peine de lui répondre, à vrai dire, très certainement s'y rendrait-il comme à la quasi totalité des fêtes dans lesquelles il se rendait, ne serait-ce même que quelques minutes histoire de faire une apparition. Quoi qu'il en soit, sans véritablement donner une réponse à son interlocuteur, Aaron s'empara de sa veste en cuir délicatement posée à côté du banc avant de s'emparer de son sac de cours qu'il posa derrière son épaule avant de faire un signe à son ami. Les cours allaient reprendre, et pour une fois, le jeune prodige de la famille Standford semblait être plus ou moins motivé à se rendre en « Histoire du droit américain ».

22h47, Résidence des Milhigan

Comme à son habitude, le jeune homme ne répondit présent qu'une bonne heure après le début de cette fête donnée à l'occasion de la nouvelle habitante de la ville car, après tout, qui était cette Anna Rachel Milhigan si ce n'est une toute nouvelle étudiante fraîchement débarquée dans la ville aux milles et un secrets espérant, par la biais d'une fête qu'elle pense révolutionnaire, se faire bien voir de tout le jeune gratin de la ville et ainsi passer en tête de liste des personnes qu'il faudrait impérativement inviter aux soirées pour que celle-ci soit réussie et ça, Aaron y figurait, riche, beau, jeune, séducteur et fêtard à ses temps perdus, Aaron était ce que l'on peut appeler un jeune homme influent du côté de la jeunesse de New Heaven. Fils d'un père avocat ayant une place importante dans l'ordre hiérarchique de la ville, une future-belle mère qui faisait tourner la tête de plus d'un homme ayant dépasser la quarantaine, un petit frère qu'il qualifiait lui même d'irrécupérable et un passé de coureur de jupons qui n'était plus à faire, le jeune fils prodige de la famille Standford n'était certes pas dans le bon oeil des « adultes » de la ville mais si l'on se base d'un regard jeune et désireux d'être maître du monde, il était inévitablement celui qui n'avait plus à faire sa bonne réputation.
La musique retentissait dans toute la demeure de la jeune fille qu'il n'avait d'ailleurs jamais vu, à quoi ressemblait-elle ? Venait-il de lui dire bonsoir lorsqu'il avait serré ou embrassé une bonne vingtaine de mains et de joues ? Blonde ? Brune ? Rousse ? Comment était-elle habillée ? Avait-il déjà eu une aventure avec elle comme il l'avait eu avec un bon nombre de jeunes femmes présentes aux alentours ? L'identité de cette Anna lui était complètement inconnue et finalement, ce n'était pas sans lui déplaire puisque très certainement viendrait-il à quitter les lieux plus vite que prévu afin de retrouver ses amis qui, pour cette soirée, avaient décidé de ne pas vraiment s'y attarder, attendant donc presque d'un oeil espion un simple geste d'Aaron qui signalerait la levée du camp pour une toute autre destination comme par exemple un bar miteux dans lequel ils pourraient tous boire de la bière ou encore une colline, ayant au préalable piqué une bonne poignée de bouteilles d'alcool, telles étaient les soirées que le jeune homme favorisait et non ce genre de fêtes dans lesquels toutes personnes, connues ou non se retrouvaient.

Vêtu sobrement, le jeune homme n'était pas comme les bonnes dizaines de jeunes hommes qu'il venait de croiser à savoir bodybuilder comme un catcheur, portant des vêtements bien trop petits pour eux afin de faire ressortir leurs muscles, non, Aaron lui avait opté pour la sobriété, un simple jean noir certes payé une certaine fortune, un t-shirt blanc col en V orné de quelques boutons, le tout agrémenté d'une paire de chaussures noires suivit de son éternelle veste en cuir de la même couleur que son jean, coiffé à l'aide de sa main, Aaron n'avait pas besoin de faire dans la dentelle pour se faire remarquer puisque, bien malgré lui sa venue avait déjà été confirmée alors qu'il ignorait encore s'il viendrait ou non à l'une de ces soirées.
S'emparant d'un gobelet en plastique bleu rempli d'un liquide alcoolisé que l'on pourrait facilement reconnaître comme étant de la bière, le jeune homme s'enfonça dans la demeure, saluant encore au passage une bonne dizaine de personnes, il trinqua avec tout autant de personnes avant de finalement parvenir au bar, le seul endroit où il ne semblait pas y avoir beaucoup de monde et, bien évidemment le seul endroit de la demeure où il risquait de croiser LA personne qu'il affectionnait le plus dans cette ville, j'entends par ici Dana Goodwin.


« Dana ? » Lâcha-t-il alors sur un ton des plus étonnés. Que faisait-elle ici ? Lui qui pensait que cette soeur de pasteur passait ses soirées comme un véritable rat de bibliothèque, la tête dans les bouquins à espérer ainsi égaler une certaine Georges Sand, se trouva dirons nous agréablement étonné de voir que l'une des Goodwin semblait avoir une vie bien plus passionnante que les autres membres de sa famille. Presque amusé de la situation dans laquelle se trouvait la jeune femme, Aaron prit une nouvelle gorgée de son liquide alcoolisé et gazeux avant de s'approcher de l'iceberg le plus froid qu'il n'eut jamais rencontré. L'alcool commençait peut-être à faire effet pour qu'il puisse se permettre se rapprochement à l'égard de l'étudiante studieuse. « Je suis ton sauveur miss Goodwin ! Je vois bien ton regard face à cette pauvre fille… On ne me la fait pas, je connais ce sourire hypocrite, moi aussi je l’utilise quelque fois. » Se permit-il alors de lui glisser au creux de l'oreille faisant ainsi partir l'interlocutrice qui leur faisait face, une nouvelle fille qui avait eu le temps de faire un tour dans les bras du jeune homme à l'époque du lycée. Son sourire hypocrite affiché sur son visage la trahissait, Aaron était quasiment un maître dans l'art du camouflage et du faux semblant, ainsi n'avait-il donc pas prit plus d'un dixième de seconde pour sentir l'appel de détresse qu'elle avait envoyé à toutes bonnes personnes voulant l'aider à se débarrasser de cette pipelette. « Je devrais sans doute te remercier… Mais je ne le ferrai pas… Quitter une conversation avec une pauvre fille pour s’atteler à celle avec un pauvre type… Sans façon… » Finit-elle par lui répondre, toujours la même à ce qu'il pouvait voir. Il faut dire qu'entre eux, la bonne entente n'avait jamais véritablement été présente, constamment forcé de se chamailler l'un et l'autre, ils avaient plus de plaisir à se détester qu'à s'allier et pourtant, Dieu seul savait que si un jour ils venaient à devenir plus ou moins amis, les deux jeunes gens pourraient comme contrôler toute la quasi folle jeunesse de New Heaven, mais il n'en était rien, la présence de Dana agaçait Aaron tout comme sa présence donnait de l'urticaire à cette carriériste. « Soit, prends le comme tu le désires, mais tu ne peux pas nier que je viens à l'instant de sauver ta soirée. - Commença-t-il à argumenter tout en affichant un fin sourire de vainqueur sur le visageTu ignores à quel point Gabrielle peut être bavarde. » Conclu-t-il alors tout en grimaçant légèrement en se remémorant les quelques rares instants passés en compagnie de la dite Gabrielle. « Enfin, je vois que ton légendaire savoir-vivre est toujours présent. » Buvant une nouvelle gorgée de sa boisson tout en haussant ses sourcils, Aaron ne tarda pas à détailler la tenue vestimentaire de son interlocutrice dans les moindres détails, plus habitué à l'imaginer vêtue d'un sweat de taille XXL, d'un jean délavé et très certainement troué de toutes parts, de converses blanche devenu beige avec le temps et une horrible queue de cheval, il faut dire que la « métamorphose » était étonnante Dana savait donc être une jeune femme presque attirante ? « Et comment Miss Goodwin s'est-elle retrouvée invitée à cette soirée ? » S'interrogea-t-il alors à haute voix, non pas qu'il vienne à lui poser la question mais presque. C'est définitif, l'alcool commençait très certainement à faire son effet!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
{Candidat à l'élection du rang le plus débile.

★ NOM DE L'AVATAR : Amanda Seyfried
★ MESSAGES : 830
★ ARRIVE DEPUIS LE : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus [AARON & DANA] Jeu 12 Aoû - 23:34

Aaron Willem Standford, voilà un nom qui avait du mal à revenir aux yeux et aux oreilles de Dana. Bien trop pretencieux, sur de lui et arrogant. Aaron était du genre à mettre dans son lit n’importe quelle jeune fille de New Heaven. Elle était loin d’apprécier ce genre de type. Elle avait déjà une image assez négative des hommes, Aaron ne faisait que représenter les plus imbus d’eux même. En plus de cela, Dana le détestait par son rang social, il avait eut la chance de naitre sur un plateau d’argent. Son père était un riche avocat, il lui donnait tout ce qu’il voulait. Elle était loin d’aimer ce genre de personnage hautain. Dana n’avait pas vécu de la sorte. En arrivant à New Heaven elle avait même été surprise de la richesse de la jeunesse ici. Elle n’avait pas eu la chance d’avoir des parents aisés, ou même d’avoir des parents tout court… Elle avait du se battre pour arriver aujourd’hui à vivre correctement, ou du moins son frère. Il avait du faire des concessions pour cela. La plupart des jeunes ici ne connaissaient pas cela. Ils avaient vécus dans une petite ville tranquille, bien loin des soucis d’argent que Dana, elle, devait sentir chaque jour… Si elle devait aller à l’université en bus, ce n’était pas le cas d’Aaron, qui avait sans doute à son service un voiturier ou si ce n’était pas le cas, n’hésitait pas à venir en taxi. Ce personnage l’exaspérait au plus au point pour ces différentes choses. Peut être était-il finalement un peu comme Karen, mais elle ne la voyait pas comme cela. Karen avait été son amie, elle était donc autre chose qu’une fille de riche. Elle connaissait les côtés positifs de Karen, elle avait été une fidèle amie, une fille de confiance. Aaron, par contre, elle n’en voyait que son côté négatif…

La haine entre les deux protagonistes semblait réciproque. Chacun s’amusait à détruire un peu plus l’autre à mesure de la conversation. C’était un jeu auquel ils se livraient à chacune de leur rencontre. Peut être avaient-ils bien plus de points communs qu’ils ne le pensaient ? Peut être qu’ils se ressemblaient bien trop pour pouvoir s’entendre ? Les deux jeunes gens étaient des personnes équilibrées, sur d’eux, carriéristes, voulant réussir. Cela faisait d’eux, deux espoirs de la jeunesse New heavenoise. Ils deviendraient sans doute deux personnes d’influence dans la ville. Réunis à cette fête chez une certaine Anna Milighan, les deux ennemis ne purent s’empecher de venir se parler, ou plutôt s’embêter. C’est Aaron qui fit le premier pas. La « sauvant » d’une discussion ennuyante avec une camarade d’université. Malheureusement Dana n’était pas très heureuse de voir apparaitre en face le jeune Aaron.
    AARON - Soit, prends le comme tu le désires, mais tu ne peux pas nier que je viens à l'instant de sauver ta soirée. Tu ignores à quel point Gabrielle peut être bavarde.
    DANA – Beurk, tu es toujours aussi dégoutant à ce que je vois…
Elle comprit immédiatement son allusion sexuelle à son petit sourire narquois. Dana prit un air dégouté. Imaginer Gabrielle et Aaron dans le même lit (ou ailleurs), c’était déjà trop. Peut être faisait-elle sa sainte nitouche de temps en temps, mais ce n'était qu'une apparence. Ceux qui la connaissait vraiment savaient bien qu'elle était loin d'être une mijaurée. Rien qu’à voir son interlocuteur Dana avait du mal à ne pas s’énerver. Son énervement face à ce jeune homme était aussi physique. Il avait une allure débrayé dont les filles raffolaient, Dana n’arrivait pas à comprendre cela, il n’était pas coiffé, mal fagoté. D’après elle il tentait de se donner une allure rock’n’roll alors qu’il n’était rien d’autre qu’un fils à papa. Aaron avec un blouson en cuir, rien que cette image lui donnait envie de rire. Dana était différente d’Aaron sur ce point là. Très différente. Elle essayait à l’inverse de se donner l’image d’une jeune femme modèle, de la parfaite étudiante. Cela semblait chose réussie. La plupart du temps elle était courtoise, agréable, souriante, voire même hypocrite... Mais un peu comme tout le monde après tout... Aaron semblait avoir remarqué cela. Cela fit sourire Dana.
    AARON - Enfin, je vois que ton légendaire savoir-vivre est toujours présent.
    DANA - Evidemment, cela fait d'ailleurs une grande différence entre toi et moi. Je ne viens pas m'interposer lorsque tu es en grande conversation avec une des tes futures conquêtes par exemple... Je ne laisse le supplice de te faire draguer par une fille inintéressante, lourde et en plus de cela... moche... Ne me dis pas que cela n'arrive jamais Aaron...
Dana devenait de plus en plus aigrie au fil de la conversation. Elle était à la fois amusée et déchainée face à ce garçon qu’elle n’arrivait pas à apprécier. Aaron était en face d’elle et buvait déjà beaucoup. Sa bouche n’était qu’à quelques centimètres de la sienne, ils n’avaient pas d’autres choix pour s’entendre, avec le bruit de la musique qui déchainaient toute la jeunesse de New Heaven. Elle n’avait aucun mal à sentir l’odeur d’alcool qui sortait de sa bouche à chaque parole. Les attaques fusaient et ce dans les deux camps.
    AARON - Et comment Miss Goodwin s'est-elle retrouvée invitée à cette soirée ?
    DANA – Tu sembles toujours croire que je passe ma vie enfermée chez moi tel un rat de laboratoire, mais ce n’est pas le cas Aaron… Tu te trompes ce ne serait pas la première fois.
Dana savait bien qu’il disait cela pour la provoquer. A en voir comment il la dévisageait et regardait sa tenue. Il devait la voir plutôt comme une jolie femme qu’une intello mal habillée… Dana était du genre contradictoire. Elle aimait bien jouer sur ce genre de paradoxe. Elle savait être séduisante et cela avait le don d’en étonner plus d’un... Elle était bien loin de l'image qu'on pouvait avoir d'elle en pensant à une jeune femme, soeur de pasteur et première de sa promo.


(j'ai adoré ta réponse hihi)

____________

    (c) permanentjoy Les êtres humains sont divisés en deux : esprit et corps. L’esprit est attiré par de nobles aspirations comme la poésie et la philosophie. Tandis que le corps se tape tout le côté amusant. WOODY ALLEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus [AARON & DANA]

Revenir en haut Aller en bas

Je t'aime, moi non plus [AARON & DANA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highway to Heaven :: • Homes Sweet Homes • :: Ministry Lane-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit