AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Lun 12 Juil - 2:33

Une nouvelle journée commença. Le lundi matin est vraiment un jour que je n’apprécie pas vraiment. D’une part, ça annonce la fin du week-end et d’autre part, un début de semaine. J’appréciai mon travail car j’avais l’occasion de le faire avec Sidney mais la routine commença à me peser. J’avais besoin de vacances, d’évasion. J’allais d’ailleurs demander à Sidney si je pouvais prendre des vacances. Je ne pense pas qu’elle allait dire non, mais si elle avait besoin de moi, elle savait que je serai là pour l’aider, que ce soit professionnellement ou personnellement. Je m’étais levée après deux sonneries du réveil. J’avais eu du mal mais il le fallait. Personne ne serait allé travailler à ma place. Je passai devant la porte de la chambre de mon fils, il était toujours endormi, et pour quelques heures encore. Il avait dû rentrer tard… encore. Je pris mon petit-déjeuner tout en regardant les informations. Comme d’habitude, il y avait des vols, des catastrophes naturelles et bien d’autres trucs. C’était assez déprimant de voir tous cela. Enfin bon, j’éteignis la télé, et finis de boire mon café. Ensuite, j’allais prendre ma douche et je me préparai. Une fois prête, je laissai un mot à Callan, car ce soir j’allais au restaurant avec Sidney.

Citation :
« Callan,
Je vais au restaurant avec Sidney, ne m’attends pas pour manger.
Passe une bonne journée.
Je t’aime. Maman. »

Une fois le mot déposé sur le comptoir de la cuisine, je pris mes clés et mon sac et je fermai la porte direction le boulot. Dehors, il faisait vraiment beau, l’air était frais mais c’était agréable. Ces derniers temps, le temps était assez lourd du à la chaleur, mais aujourd’hui, c’était particulier. Je rentrai dans ma voiture, mis le contact et commençai à reculer. Je pris la direction de la mairie, mon lieu de travail. Arrivée devant, je me garai à ma place attitrée. Il y a des avantages à travailler à la mairie, enfin un minimum d’avantage… Je souris en pensant à ce que je venais de penser. J’étais sortie de ma voiture et me dirigeai vers la porte pour rentrer dans la mairie. A l’intérieur, je saluai mes collègues de travail. D’ailleurs, ils me disaient toujours qu’ils étaient contents de me voir, car à chaque fois que je venais leurs dires bonjour, j’illuminai la pièce avec mon sourire et ma bonne humeur. Bien sûr, j’étais toujours gênée qu’ils me disent ça mais c’était toujours agréable de l’entendre. Ensuite, je tapai à la porte du bureau de Sidney. Aucune réponse, elle ne devait pas encore être là. Je retournai donc à mon bureau et commençai à regarder le courrier et les mails que j’avais reçu depuis vendredi. Je triai tous ça en attendant Sidney. C’était assez calme quand soudain j’entendis sa voix, elle était arrivée et saluai les autres avant d’arriver à moi. Elle me demanda comment j’allais et si j’avais passé un bon week-end.


« Salut ma douce. » lui dis-je en lui faisant la bise. « Oh, tu sais que le lundi matin s’est toujours difficile pour moi mais je vais bien. » répondis-je en souriant. « Et toi comment tu vas ? » lui rétorquai-je. « Mon week-end ? Assez agréable, je n’ai rien fait de particulier, samedi matin je suis allée à la natation pour entretenir mon corps de rêve… » Elle rigola et je continuai. « Puis après j’ai été faire du shopping pour profiter des soldes et le soir, j’ai regardé des dvd, seule, Callan était de sorti. » Elle fit une moue de compassion quand je dis que j’avais passé la soirée seule. Je lui souris. « Fais pas cette tête, c’est la vie !! Puis dimanche rien, j’ai profité du soleil. Et toi ? » Lui lançai-je.

Ensuite, elle partit dans son bureau et commença sa journée de mairesse. Elle était plutôt douée dans ce rôle. Elle faisait de nombreuses actions qui plaisaient aux citoyens de la ville. Bon en même temps, je ne suis pas objective, j’aime tellement cette personne que pour moi elle fait que des choses bien. Mais ne lui dite pas, après elle va prendre la grosse tête… Je retournai donc à mon bureau pour répondre aux mails et différents courriers. Le téléphone n’avait pas arrêté de sonner, j’avais eu droit à des appels d’autres villes voisines, au shérif qui voulait parler à Sidney, et d’autres appels assez habituels. Il était à présent midi, et j’allais déjeuner au restaurant du coin avec mes collègues de boulot. On avait prit pour habitude d’aller tous les midis dans ce petit resto. Le service était rapide et plutôt de qualité. Puis ce n’était pas trop cher… surtout pas trop cher.

De retour à la mairie, je repris ma place et je continuai mon travail. Sidney était là mais plus pour très longtemps. Cet après-midi, elle avait des rendez-vous en extérieurs donc elle allait partir. D’ailleurs, elle y allait là, elle passa devant moi et je lui rappelai que ce soir, nous mangions ensemble au « Old World ».


« Hey, n’oublie pas notre rendez-vous de ce soir. » lui dis-je en souriant. « C’est au Old World à 19h, comme d’habitude enfaite et ne sois pas en retard ! » J’avais dit ça pour la taquiner, elle ne l’était jamais enfin presque. Elle me répondit et partit en claquant la porte. Enfin, c’était plutôt le vent qui avait claqué la porte…

L’après midi passa plutôt rapidement, j’avais fini de travailler vers les 16h30. Ah tiens encore un avantage de travailler à la mairie, on ne finit pas trop tard ! Je rentrai donc chez moi, pour me reposer un peu avant de retrouver Sidney. La chaleur était à présent assez écrasante. Je mis la clim et je m’allongeai sur le canapé et je m’endormis. Je fus réveillée par la sonnerie de mon téléphone. C’était Sidney, elle ne se rappelait plus l’heure du rendez-vous de ce soir.


« C’est à 19h au Old World… » Lui répète-je. Elle me répondit et raccrocha.

C’était du Sidney tout crachée. Enfin bon, je me levai et allai boire un jus d’orange pour me réveiller. Oui car avec un café, je n’aurai pas dormis ce soir. Il était 18h40, et je pris mes affaires, direction le restaurant pour le diner de ce soir. Par chance, il y avait de la place devant, je m’y garai et j’entrai dans le restaurant et m’installai à ma table en attendant Sidney.



Dernière édition par Shannen E.Townsend le Jeu 5 Aoû - 7:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« It rains in New York, which is where I left my umbrella.It does not rain in New Heaven »

★ NOM DE L'AVATAR : Kate Walsh
★ MESSAGES : 3731
★ ARRIVE DEPUIS LE : 08/05/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Mar 13 Juil - 4:03


Un dîner en bonne compagnie
SHANNEN & SIDNEY
Sidney arriva à la mairie après une nuit de dur labeur. La sublime voiture de Lance régnait en maitre sur le parking. La voiture avec laquelle elle était venue ce matin ne pouvait pas passer inaperçu. Elle ne prit même pas la peine de se garer correctement, prenant limite deux places de parking. Elle était assez énervée comme ça. Elle resta garer comme elle était arrivée. Elle était la première à se lever le matin et avait été profondément agacée de devoir ranger toute la table de la veille laissé comme cela par Ellie, qui avait sans doute eut un petit creux dans la nuit. Elle n’en était pas revenu non plus de la télé laissé allumé par –elle ne savait pas qui-. C’était chez elle sans qu’elle n’ait le pouvoir sur quoi que ce soit. Elle en avait assez. Sidney arriva donc à l’heure à son travail. Au moins un endroit où elle avait le pouvoir de tout. Sidney était une perfectionniste dans l’âme, une acharnée de travail. Elle voulait être la meilleure dans son rôle et s’en donnait les moyens. Elle entra dans la Mairie. Et salua d’une poignée de main les gens qu’elle croisa sur son passage. Elle accordait à chacun un « Bonjour » et un sourire quelque peu forcé car son cœur n’était pas très joyeux aujourd’hui. Sidney s’attarda bien plus au bureau de Shannen, sa meilleure amie. Tout le monde savait ici que Shannen était bien plus pour Sidney qu’une secrétaire lambda. Mais il semblait, en apparence, que cela ne pose pas de problème.
    SIDNEY – Bonjour jolie blonde ! Comment tu vas ?
    SHANNEN - Salut ma douce. Oh, tu sais que le lundi matin s’est toujours difficile pour moi mais je vais bien. Et toi comment tu vas ?
    SIDNEY - Tu as passé un bon week-end ?

Sidney esquiva discrètement la question du ‘comment ça va’… Ce n’était pas le Pérou et à vrai dire elle était plutôt contente de retourner au boulot. Au moins, elle ne pensait pas à tous ses soucis familiaux. Car en ce moment tout s’accumulait sans qu’elle ne réussisse à gérer quoi que ce soit. Lily Rose logait maintenant chez eux pour une durée indéterminée, Ellie n’en faisait toujours qu’à sa tête et Sidney ne parlait quasiment plus à Lance. Les problèmes s’accumulaient, il arrivait à Sidney, même si elle était au côté de Lance le soir, enfin même s’ils étaient dans le même lit. De se tourner, de laisser couler une larme sur sa joue. Elle avait tant espéré de ce mariage qu’elle ne pouvait qu’être déçue. Mais, elle n’avait pas envie de dire tout cela à Shannen maintenant, les deux femmes auraient l’occasion de parler plus tard quand elles seraient seules. Il y avait bien trop d’oreilles par ici pour qu’elle ose parler si intimement de sa vie.
    SHANNEN - Mon week-end ? Assez agréable, je n’ai rien fait de particulier, samedi matin je suis allée à la natation pour entretenir mon corps de rêve… Puis après j’ai été faire du shopping pour profiter des soldes et le soir, j’ai regardé des dvd, seule, Callan était de sorti.
Notre rousse favorite trouvait son amie remarquable. Quelques minutes à ses côtés et déjà elle retrouvait le sourire. Tout ne devait pas être facile pour Shannen non plus. Elle vivait seule avec son fils, elle avait eu un peu la même histoire que Lance, un enfant à éduquer seule. Callan, le fils de Shannen, n’avait, je crois, jamais connu son père. Mais Shannen était une mère exemplaire. Maintenant il était grand, c’était différent. Mais Shannen devait faire face à autre chose, la solitude. Callan se souciait de moins en moins de sa mère. Il sortait souvent, s’amusait. Il passait beaucoup moins de temps avec elle. Alors Shannen tentait de trouver des occupations. Sidney aurait aimé être davantage là pour elle, malheureusement elle avait déjà bien trop de chose à faire le week-end. Alors elle s’accordait quand même des soirées ensemble en semaine. C’était plus simple pour elle. Sidney grimaça en entendant que son amie avait passé la soirée seule. Elle était un peu désolée pour elle. Cela n’avait rien à voir avec de la pitié, loin de là, elle la trouvait remarquablement courageuse.
    SHANNEN - Fais pas cette tête, c’est la vie !! Puis dimanche rien, j’ai profité du soleil. Et toi ?
    SIDNEY - Il a fait beau ce week-end c’est vrai. J’ai pu profiter un peu de la piscine et lézarder sur le transat… Enfin quand Autuum ne venait pas m’embêter en m’arrosant dès que je fermais les yeux. Autrement Lance à emmener Lily-Rose visiter la ville. Samedi soir j’ai été à un gala donné en l’honneur de l’ouverture d’un nouveau centre hospitalier. Passionnant.

Sidney n’était pas obligé d’aller à tous ces galas, ces diners d’ouverture etc… Mais en ce moment c’était un bon moyen d’échapper à l’enfer familial. Quelques fois Lance l’accompagnait pour faire bonne figure. Ils arrivaient main dans la main comme si de rien n’était. Mais au fond rien n’allait plus… Samedi elle avait préféré y aller seule. En plus, il fallait garder Autuum (la petite fille de London, mort lors de la fusillade). Même si elle était profondément jalouse qu’il reste si souvent avec Lily-Rose, Sidney laissait faire. Après tout s’ils arrivaient quelque chose entre eux, cela n’aurait été que la goutte d’eau qui aurait fait déborder le vase. Ils iraient droit à la rupture… Sidney retrouverait sa vie de célibataire. Les rêves d’enfant ensemble paraissait bien loin. Lancelot avait à se faire pardonner. Et Sidney ne comptait pas faire que ce soit facile pour lui. Evidemment qu’il ne l’avait pas trompé, mais elle lui avait fait promettre de ne pas faire vivre chez eux Lily-Rose, et il n’avait pas tenu sa promesse. Sidney ne se sentait plus à l’aise chez elle. C’était un véritable problème. Lancelot devait réagir. Shannen savait bien tous les problèmes de Sidney en ce moment. Ainsi elle espérait que son amie comprendrait son allusion. Elle leva les yeux au ciel.
    SIDNEY – Allez j’y vais ! Au boulot… Tu viens me voir si tu as besoin de quelque chose.
◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊
La journée passa à vitesse grand V. Elle passa son après midi à l’extérieur, elle avait rendez-vous avec l’architecte de la Mairie, et un autre rendez-vous chez un donateur exceptionnel pour les œuvres caritatives, il avait financé beaucoup de choses pour la ville et Sidney avait besoin de son aide pour un nouveau projet. Ainsi il était 17h quand elle s’arrêta enfin de courir. Elle repris la voiture rouge de Lancelot pour se rendre de nouveau chez elle. C’est alors qu’elle se souvint qu’elle dinait le soir même avec Shannen. Elle l’avait croisé après le déjeuner et cette dernière lui avait donné rendez-vous au Old World. Un des plus bons restaurant de New Heaven. C’était avec plaisir qu’elle allait manger avec son amie ce soir. Elles pourraient enfin discuter seule à seule. Sidney se rendit alors compte qu’elle ne se souvenait plus de l’heure de rendez-vous. Pourtant Shannen lui avait précisé plus d’une fois… Elle s’en voulait déjà un peu. Sidney prit son Blackberry et inséra le kit main libre pour lui téléphoner alors qu’elle conduisait.
    SIDNEY – Salut Shannen, c’est Sidney. Dis moi, on se rejoint à quelle heure au Old World?
    SHANNEN - C’est à 19h au Old World...
    SIDNEY – Je te remercie. A tout à l’heure.

Elle avait fait court, elle devait donc se dépêcher pour rentrer chez elle et repartir. Elle n’habitait pas si loin du centre ville. Mais une fois arrivée chez soi, elle savait bien que le temps passait vite.

◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊ ◊
19 heures. Sidney partait de chez elle. Et oui, elle était comme à son habitude légèrement en retard. Elle s’était préparée pour sortir, une jolie robe, un peu de maquillage, une coiffure du soir. Cela avait d’ailleurs fait tiquer Lancelot… Peut être qu’elle s’était apprêté pour le rendre un peu jaloux… Cela avait entrainé une énième dispute entre eux deux. Sidney le prévenait au dernier moment qu’elle sortait manger avec Shannen. Lancelot avait pourtant préparé un diner pour le soir. Encore de la nourriture qui resterait. Jamais la famille réunie Ainsworth ne mangeait au complet. Il y avait toujours un membre absent. Pour une fois c’était Sidney. A sa tenue, Lance paraissait suspicieux. Tant mieux, pensait Sidney. La jolie rousse pouvait plaire à d’autres hommes et elle voulait que Lancelot le sache. Ainsi il ferrait peut être plus attention à elle. Il se rendrait compte que Sidney ne lui appartenait plus tant que ça et qu’elle aussi pouvait être tenté par d’autres hommes. En soit, elle ne l’était pas, elle avait trouvé l’amour auprès de Lance et ne le quitterait pour rien au monde. Mais cela lui faisait du bien de lui faire un peu de mal, de le faire douter. Elle arriva enfin au Old World, laissant sa voiture au voiturier. Elle entra dans le restaurant, salua le serveur. Elle lui indiqua Shannen assise un peu plus loin. Et lui fit comprendre qu’il n’avait pas à l’accompagner jusqu’à elle. Arrivée à son niveau, elle lui fit la bise.
    SIDNEY – Désolée. Tu n’as pas commandé encore ?
Il était 19h10. Ce n’était pas un vrai retard pour une fois. Shannen ne devait pas lui en vouloir. Les cartes étaient posées en face d’elles d’eux. Sidney posa sa veste sur le dos de la chaise et s’installa. Elle ouvrit la carte, ne sachant pas encore quel plat elle allait choisir. De surcroit, elle entama la conversation avec Shannen. Celle-ci c’était lissé les cheveux et s’était aussi apprêté. Elle lui sourit et rigola ainsi avec elle.
    SIDNEY – Tu es en beauté ce soir. Peut être croiseras tu le prince charmant… Ca été la journée à la Mairie ?



____________


©️ ♣️ fuckyeahkatewalsh-tumblr I DON'T KNOW... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highwaytoheaven.forumactif.org
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Jeu 15 Juil - 13:01

Sidney arriva. Il faut dire que je l’avais vu de loin. Une belle rousse à la chevelure flamboyante, il n’y en a pas à tous les coins de rues. Elle avait mis une sublime robe qui lui allait à merveille. Elle s’était faite belle pour notre repas. J’appréciai l’effort qu’elle avait fourni surtout après une journée de travail comme la sienne. Je me levai pour l’accueillir, elle me fit la bise en s’excusant de son retard et me demanda si je n’avais pas commandé.

Ne t’excuses pas, ce n’est pas un très grand retard. lui dis-je. Puis j’avais apporté de la lecture pour patienter.lui lançai-je pour la taquiner. - Non, je n'ai pas commandé, je t'attendrai.

Je repris place sur ma chaise, et je pris la carte. Sidney s’était elle aussi installée à la table et elle regarda également les menus proposés par le restaurant. Je regardai tous ces plats, je ne savais vraiment pas quoi prendre. Ils étaient tous délicieux, mais j’allais me rabattre sur mon pêché mignon : une escalope milanaise accompagnée de la sauce du chef ! Un vrai délice. En accompagnement, je pris des légumes, histoire d’entretenir ma ligne… je dis bien histoire car après une escalope de chez « Old World », il est impossible de faire celle qui fait attention à elle. Je souris quand Sidney me fit un compliment.

« Tu es en beauté ce soir. Peut être croiseras tu le prince charmant… Ça été la journée à la Mairie ? »

Je te remercie, mais je dois dire que tu n’es pas mal dans ton genre, Lance doit se mordre les doigts de t’avoir laissé sortir. Tu es magnifique, vraiment. lui rétorquai-je. Pour le prince charmant, je ne sais pas, je n’attends plus rien de l’amour, j’ai été tellement déçue que maintenant advienne que pourra. Je ne le cherche pas spécialement, mais s’il veut venir, je l’attends à bras ouverts.Elle sourit à ma phrase.

Mais je disais la vérité. En ce moment, je n’attendais rien de l’amour, j’avais des vues sur quelqu’un, mais je ne savais pas si ça allait aboutir à une histoire. Il me plait beaucoup, mais il a eu lui aussi une mésaventure sentimentale : sa femme est morte. Et au vu de nos conversations, il n’a pas encore fait le deuil de la défunte. Puis, je pense que mon coup de cœur ne passe pas inaperçu, car depuis, je vais tous le temps à l’église histoire de le voir. Vous avez deviné, il s’agit de Tim Goodwin. C’est un homme qui a du charme, un homme blessé, et bizarrement ce coté là de lui m’attire. Surement parce que je veux me sentir utile auprès de quelqu’un, et je pense qu’il en a besoin aussi pour pouvoir tourner la page. Je ne m’investis pas de cette mission, mais j’ai une attirance pour lui, inexplicable mais qui est présente. Je ne pense pas qu’on va forcément finir notre vie ensemble, mais que faire un bout de chemin ensemble nous feraient du bien. Bon, en même temps, je ne me fais pas d’idée, je laisse faire le temps, je verrai bien ou cela me mène. Bref, je m’égarai. Je repris le fil de la conversation et continuai de répondre à Sidney.


Ça allé. Il y a eu pas mal d’appels diverses et variés, mais sinon c’était plutôt tranquille. Je t’ai trié le courrier et je te les ai rangé par ordre d’importance, tu verras demain matin, c’est sur ton bureau. Puis voilà, rien t’intéressant, la routine.
Je lui souris. Et toi, ta journée a été comment ? Tes rendez-vous en extérieur se sont bien déroulés ?

Elle me répondit en me racontant sa journée. Elle avait eu pas mal de boulot, mais rien d’exceptionnel. C’était aussi la routine pour elle. A croire qu’il ne se passe rien dans nos vies en ce moment. Enfin coté professionnel, car personnel c’est assez agité pour Sidney en ce moment. En effet, j’avais bien remarqué ce matin qu’elle n’avait pas la forme, elle avait l’air plutôt énervé. Mais je n’avais pas osé lui demandé au bureau, puis ce n’était pas l’endroit pour. Je profitai donc de notre repas entre amies pour lui en toucher quelques mots. Je voulais absolument savoir quel mal l’a rongé. Je l’aimai tellement que je ne voulais pas qu’elle garde tous ces problèmes pour elle. Puis si elle voulait trouver une solution, le mieux était d’en parler. Pas forcément à moi, mais à une personne de confiance. Je décidai alors de lui demander ce qu’il se passait.

Sidney, j’ai bien vu qu’en ce moment ce n’est pas la grande forme…Elle baissa la tête comme démasquée.Tu arbores un sourire mais je sais que tu caches quelques choses… Tu veux m’en parler ?- Lui demandai-je avec un ton doux.

J’espérai vraiment qu’elle s’ouvre à moi, je n’en doutai pas tellement. Même si elle ne voulait pas en parler sur le moment, elle m’en touchera certainement deux mots plus tard. Mais je voulais qu’elle sache que j’étais là pour la soutenir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
« It rains in New York, which is where I left my umbrella.It does not rain in New Heaven »

★ NOM DE L'AVATAR : Kate Walsh
★ MESSAGES : 3731
★ ARRIVE DEPUIS LE : 08/05/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Ven 16 Juil - 4:32

La jolie rousse fit son entrée dans le restaurant. Evidemment quelques personnes se retournèrent, quelqu’un paraissait surpris de la présence de la mairesse dans un restaurant de la ville. Sidney fit quelques signes de tête au passage, elle connaissait quelques habitants de vue. Elle devait donc un bonjour aux personnes de New Heaven, il fallait bien qu’ils votent pour elle à la prochaine élection. Un signe de politesse était donc le bienvenu. Elle arriva donc à la table où était assise sa plus fidèle amie. Les serveurs avaient choisis une table sur le côté, un peu à l’écart du reste des gens dans le restaurant, c’était plutôt agréable. Il pouvait toujours avoir quelques oreilles attentives à New Heaven et ragots se répandaient assez vite… Comme dans toutes les petites villes me diriez-vous. Rapidement Shannen et Sidney se mirent à parler. Elle lui souriait, contente de pouvoir passer un peu de temps ave elle. Un moment simple, au calme de sa vie familiale mouvementée.
    SHANNEN - Ne t’excuses pas, ce n’est pas un très grand retard. Puis j’avais apporté de la lecture pour patienter.
    SIDNEY – Oh, je vais finir par mal le prendre… Je suis pas si souvent en retard que ça…
    SHANNEN - Non, je n'ai pas commandé, je t'attendais.
    SIDNEY – Super ! Voyons ce qu’on peut prendre ce soir…
Sidney complimenta son amie sur sa beauté et sa tenue. Ce après quoi, Shannen fit de même. C’était très agréable à entendre. Sid était bien avec cette amie, elle était en confiance. Alors elle la croyait. Elle pouvait ainsi croire à nouveau à son pouvoir de séduction. Evidemment qu’elle savait qu’elle plaisait. Sidney avait l’occasion de se faire séduire, elle allait à de nombreux galas et autres dîners de charités, il y avait toujours beaucoup d’hommes. Mais comment savoir ceux qui la convoitaient pour elle, ou pour son pouvoir ? Ce n’était pas chose facile. Avec Lance au moins, elle était sure que ce n’était pas pour son métier. D’ailleurs il l’aurait sans doute préféré sans ce fichu métier qui lui prenait un temps fou.
    SHANNEN - Je te remercie, mais je dois dire que tu n’es pas mal dans ton genre, Lance doit se mordre les doigts de t’avoir laissé sortir. Tu es magnifique, vraiment.
    SIDNEY – Merci, tu es adorable. Oh tu sais Lance…
Cette dernière phrase voulait tout et rien dire. Elle avait voulut le rendre jaloux en s’habillant de la sorte. Cela avait l’air d’avoir marché, elle était contente. Cependant elle se doutait bien que cela n’arrangerait pas leur problème. Si maintenant Lance la suspectait d’adultère ou quelque chose dans le genre, cela signifiait qu’il n’avait pas confiance en Sidney. Cela lui posait aussi problème. Drôle de cercle vicieux. Mais, Shannen avait raison. Elle désirait vraiment que Lancelot s’en morde les doigts. Car s’il y a bien une chose que Sid aurait aimé c’est que Lance l’emmène comme avant au restaurant, en tête à tête comme avant, ou bien qu’il la surprenne encore, comme cette fois où il avait organisé un pique-nique surprise au bord du lac. Tout cela avait le pouvoir souvent de raviver la flamme. Sidney se souvenait avoir passée une folle nuit dans les bras de Lance après la surprise et le dîne romantique en plein air qu’il avait préparé. Tout cela ne semblait plus tout à fait à l’ordre du jour. Mais Sidney n’osait pas se plaindre totalement à Shannen de son mariage défectueux. Même si chez Lance et Sid tout n’était plus rose, la jolie rousse était encore amoureuse de lui et inversement. L’amour était quand même là, quoi qu’on dise, et malgré tous les soucis qui menaient leur vie. Shannen quand à elle n’avait pas trouvé son prince charmant. Pourtant elle le méritait. Sidney regrettait cela. Elle n’avait pas eu une vie facile elle aussi. Mais maintenant que son fils était grand, elle avait plus de temps. Peut être que c’était le moment de se consacrer à sa recherche amoureuse. Shannen était une femme formidable, Sidney se demandait comment elle pouvait encore être célibataire…
    SHANNEN - Pour le prince charmant, je ne sais pas, je n’attends plus rien de l’amour, j’ai été tellement déçue que maintenant advienne que pourra. Je ne le cherche pas spécialement, mais s’il veut venir, je l’attends à bras ouverts.
    SIDNEY – Peut être que tu aurais plus de temps pour le chercher maintenant. Mais je comprends ton point de vue. Ce n’est pas un sujet facile et c’est toujours facile de donner des conseils quand on n’est pas à la place de la personne. Prend ce que la vie offre à toi, tu as raison, et puis après tu verras bien où ça te mène.
Notre mairesse préférée n’était pas au courant du coup de cœur de Shannen pour ce cher pasteur. Peut être que c’était la bonne occasion pour lui en parler. Ce dîner était prétexte à bon nombre de discussion intéressante… Même si elles travaillaient au même endroit, la Mairie n’était pas le lieu idéal pour ce genre de conversation. Les deux femmes étaient d’accord sur ce point, elle ne devait pas trop mêler travail et amitié. C’était aussi un moyen de garder son jardin secret au boulot car il était rare qu’elles se retrouvent vraiment seules au sein de la Mairie. Mais étant donné qu’elles travaillaient au même endroit, Sidney ne put s’empêcher de demander à Shannen ce qu’il y avait eu de nouveau l’après-midi, puisqu’elle avait été absence à cause de ses rendez-vous.
    SHANNEN - Ça allé. Il y a eu pas mal d’appels diverses et variés, mais sinon c’était plutôt tranquille. Je t’ai trié le courrier et je te les ai rangé par ordre d’importance, tu verras demain matin, c’est sur ton bureau. Puis voilà, rien t’intéressant, la routine. Et toi, ta journée a été comment ? Tes rendez-vous en extérieur se sont bien déroulés ?
    SIDNEY – Tu es parfaite toi, tu sais que je t’aime. Ma journée ? Et bien, j’ai eu rendez-vous avec l’architecte, ça avance doucement. Et après j’ai rencontré de nouveau Mr. Dwerrywell, je pense que j’ai réussit à le convaincre pour les fonds du nouveau centre sportif. Il nous soutiendra, j’espère en tout cas.
Elle n’était pas mécontente de sa négociation. La passion se lisait dans sa façon de raconter. C’était pourtant quelque chose de banale, mais Sidney était véritablement passionné par ce qu’elle faisait. Ainsi même de simples rendez-vous suffissait à lui faire être contente de faire ce métier. Elle avait réussit où elle le souhaitait, la politique et les relations avec les autres. Elle était douée pour les relations aux autres, enfin dans le domaine professionnel, dans le domaine personnel c’était autre chose. C’est ce moment qu’entreprit le serveur pour demander si ces dames avaient choisis. Sidney commanda une demi bouteille de vin et un risoto. Shannen commanda à son tour et il partit pour un petit moment. En reprenant la conversation, Shannen prit le devant, demandant à son amie ce qui n’allait pas…
    SHANNEN - Sidney, j’ai bien vu qu’en ce moment ce n’est pas la grande forme… Tu arbores un sourire mais je sais que tu caches quelques choses… Tu veux m’en parler?
    SIDNEY – Oh toujours la même chose. Je ne comprends pas ce que veux cette satanée gamine. Ellie prend toujours notre maison pour un hôtel restaurant. Elle est exécrable au possible. Et l’arrivée de Lily-Rose n’a rien arrangé… Je ne me sens même plus bien chez moi. En fait, je ne me sens pas chez moi quand je rentre. C’est pourtant ma maison mais il y a bien trop de personnes dont je n’étais pas d’accord de l’arrivée. Je ne sais plus quoi faire. Lancelot et moi nous nous parlons quasiment plus, à part pour se disputer. Il sait pertinemment qu’il a fait une erreur, mais voilà… Tant qu’elle sera là, rien ne s’arrangera. J’ai annulé mes rendez-vous chez le spécialiste en fertilité. Cela n’est maintenant plus très utile…
Lance quand à lui n’était pas au courant que Sidney n’y allait plus. Elle ne lui avait pas dit, mais à quoi bon ? Sa chance de tomber enceinte s’était réduit à partir du moment où ils n’avaient plus de relations régulières. Et puisque les disputes avaient augmentées aucun des deux n’avaient véritablement envie de se retrouver au lit. Sidney n’était plus certaine du tout de vouloir cet enfant. Elle aurait voulu une vie parfaite pour lui, alors ce n’était pas tout à fait le bon moment pour espérer cela…

____________


©️ ♣️ fuckyeahkatewalsh-tumblr I DON'T KNOW... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highwaytoheaven.forumactif.org
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Mar 20 Juil - 2:21

J’écoutai attentivement Sidney parler de son après-midi. Elle avait réussit à convaincre Mr.Dwerrywell de lui donner les fonds pour le nouveau centre sportif qu’elle avait envie d’offrir à cette ville. J’étais contente pour elle, elle se donnait vraiment à fond pour satisfaire ses habitants. D’ailleurs elle avait sa cote de popularité au plus haut, et je pense qu’elle n’est pas prête de redescendre. C’était une mairesse vraiment performante. Elle avait quasiment réussi tous les projets qu’elle avait entreprit pour la ville de New-Heaven. J’étais vraiment fière de faire partie de ses citoyens et d’avoir une personne aussi motivée à la tête de la mairie. Entre temps, le serveur prit notre commande, Sidney avait commandé une demi-bouteille de vin et un risotto et moi j’avais pris mon escalope milanaise. J’attendais la réponse de mon amie sur ce qui la tourmenté.

« Oh toujours la même chose. Je ne comprends pas ce que veux cette satanée gamine. Ellie prend toujours notre maison pour un hôtel restaurant. Elle est exécrable au possible… »

Enfaite, rien de nouveau, c’était toujours la même rengaine. Ellie menait la vie dure à Lancelot, il avait appris que c’était sa fille mais ne la connaissais pas vraiment. Il faisait d’ailleurs de son mieux pour que la jeune fille se sente bien avec lui mais elle n’avait aucune intention de lui faire plaisir. Elle était aussi très remontée contre Sidney. Je ne comprenais pas trop pourquoi d’ailleurs, Sidney n’avait vraiment rien avoir. Mais je pense que la gamine fait ça pour se faire remarquer par son père. Elle veut attirer son attention pour lui montrer qu’elle est là. Lance lui laisse tout passer peut être par culpabilité de ne pas avoir su qu’elle existait ou je ne sais quoi. Dans tous les cas, cette situation affectait beaucoup Sidney qui était à bout de nerf.

Oh Sid, je suis désolée pour toi. Je t’avouerai que je ne comprends trop ce que veut Ellie, mais une chose est sure, c’est qu’elle veut connaitre son père, sinon je ne comprends pas trop pourquoi elle s’obstine à rester avec vous. Elle vous mène la vie dure, mais ce n’est que pour un temps. Elle va encore grandir et voir que ce qu’elle vous fait subir est ridicule.

Elle fit une moue des plus claires, elle n’était pas convaincue par mon discours, certainement qu’elle n’avait plus aucun espoir de voir Ellie changer. Pourtant, j’étais sure qu’elle allait aller de l’avant un jour. Il fallait juste qu’elle prenne conscience qu’elle a encore un parent en vie et qu’elle prenne le temps de connaitre son père et le reste de sa famille. Il faut qu’Ellie se rende compte qu’elle a encore de la famille et qu’elle doit préserver celle-ci. Je sais que les enfants ne sont que ses demi-frères/sœurs, mais qu’importe, elle n’est plus seule. Ellie a cette chance d’avoir une nouvelle famille, ce n’est pas donné à tout le monde. Puis je pense que l’arrivée de ce nouvel enfant, est pour Lance une bonne nouvelle après la mort de son fils London. Il a perdu un enfant, et c’est dramatique, mais il en a trouvé un autre qu’il doit apprendre à connaitre, à apprivoiser pour qu’elle s’ouvre enfin à lui. Sidney continua ensuite sur ce qui la tracassait.

« Et l’arrivée de Lily-Rose n’a rien arrangé… Je ne me sens même plus bien chez moi. En fait, je ne me sens pas chez moi quand je rentre. C’est pourtant ma maison mais il y a bien trop de personnes dont je n’étais pas d’accord de l’arrivée. Je ne sais plus quoi faire. Lancelot et moi nous nous parlons quasiment plus, à part pour se disputer. Il sait pertinemment qu’il a fait une erreur, mais voilà… Tant qu’elle sera là, rien ne s’arrangera. »


Ah, Lily-Rose, je l’avais oublié celle là. C’était l’ex-femme de Lancelot, et elle était revenue à New-Heaven. Il lui avait apprit la mort de son fils lors d’une fusillade. Ils avaient tous les deux perdus un enfant, et j’avais un peu peur que ce dramatique événement, les rapprochent dangereusement.

Ma belle, je compatis à ton mal-être du moment. Cette situation est assez frustrante je dois l’avouer. Mais il faut aussi que tu te mettes à la place de Lance, il a perdu un fils, a retrouvé une fille et son ex-femme est de retour en ville. Ça ne doit pas être très facile à encaisser pour lui aussi. Je suis ton amie et je te soutiens du mieux que je peux, mais essaye de te mettre à la place de ton mari, il doit vraiment être à cran lui aussi. Vos disputes viennent peut-être de là, vous êtes tous les deux à bout avec toutes ses nouvelles qui vous touchent directement ou indirectement. Je pense que vous devriez vous programmer un week-end que tous les deux pour vous retrouvez et faire renaitre cette petite flamme. Cette flamme que tous couples vous envient tellement l’alchimie entre vous est totale.


Je dois avouer que leurs couples donnaient envie à beaucoup de personne dont moi. J’aimais les voir ensemble, ils dégagent à eux deux une aura amoureuse et qu’on ne pouvait avoir que le sourire quand ils étaient dans la même pièce que nous. D’ailleurs Sidney et Lancelot AINSWORTH était mon couple référence, j’espérai moi aussi trouvé mon « Lancelot ». Je lui souris, mais je le perdis aussitôt avoir entendu ce qu’elle venait de me dire.

« J’ai annulé mes rendez-vous chez le spécialiste en fertilité. Cela n’est maintenant plus très utile… »


Sidney Ryan Ainsworth tu n’as pas fait ça ? Je tombai dénue. Lance est au courant ? – Je redoutai sa réponse car connaissance Sidney, elle avait surement pris la décision seule. – Je n’en reviens pas, vous voulez tellement cet enfant, tu ne peux pas tout arrêter maintenant, tu t’es trop investie Sid. Si tu arrêtes maintenant, tu vas avoir encore plus de mal à reprendre le traitement.

J’étais encore secouée par cette nouvelle. J’avais tellement entendu Sidney me parler de son futur enfant avec l’homme de sa vie que j’étais vraiment abasourdie par ce qu’elle venait de me dire. Ok, ce n’était pas le bon moment, ils subissaient une crise dans leur mariage, mais ce n’est pas une raison pour arrêter le traitement.

Sid, tu es sure de vouloir faire ça ? Tu ne vas pas le regretter ensuite ? Je voulais être certaine qu’elle ne le fasse pas sur un coup de tête.Tu sais, ce n’est pas parcequ’en ce moment ça ne va pas que tu dois tout arrêter. Peut être que cet enfant va justement arranger tous vos conflits. Ellie et Lily-Rose ne doivent pas être un conflit pour vous, vous devez justement vous « battre » à deux contre elles. Sidney, tu sais mieux que personne que Lance est ton âme-sœur, ne perd pas ton temps avec ses histoires, et montre lui que tu es là pour lui, même si tu n’approuves pas ses décisions. Entre temps, le serveur arriva et nous servit le vin, et nous amena les plats. Je pris mon verre et en bus une gorgée, histoire de mieux avaler cette dernière nouvelle qu’elle m’avait dite.Je pense que Lance a besoin de soutient, il doit être pommé en ce moment. Bien sûr, je n’oublie pas ton ressentie ma belle, je sais que tu souffres de la situation, et si tu as besoin de t’éloigner de tous ça, tu peux venir à la maison décompresser quelques jours, tu sais que tu ne me déranges pas.

Elle me sourit, j’étais plutôt contente, j’avais enfin aperçu son beau sourire que je n’avais pas vu depuis quelques minutes maintenant. J’étais surement une des seules personnes à voir cet aspect de Sidney car dans son milieu elle doit paraitre forte, et montrer que rien ne l’atteint. J’espérai que ce qu’il se passe dans sa vie en ce moment n’allait pas affecter son travail. Car comment régler les problèmes des habitants de New-Heaven si elle n’arrive même pas à régler les siens ? Ou alors c’était plus simple pour elle vu qu’elle était moins impliquée sentimentalement et qu’aucun membre de sa famille n’était touché.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
« It rains in New York, which is where I left my umbrella.It does not rain in New Heaven »

★ NOM DE L'AVATAR : Kate Walsh
★ MESSAGES : 3731
★ ARRIVE DEPUIS LE : 08/05/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Mar 20 Juil - 22:16

Sidney était une femme plus que motivée pour son métier et pour faire avancer de beaux projets. Elle pensait, à elle-même, mais aussi aux autres, si elle avait tant d’espoir, d’idées pour faire évoluer New Heaven, c’était pour que ses habitants s’y sentent bien, qu’il n’y ait plus de déménagement massif, comme il y avait pu avoir après la fusillade. New Heaven manquait d’une salle de sport, notre mairesse avait donc décidé de remédier à cela. Elle avait trouvé de bons investisseurs. La machine était donc en route… Sid savait que cette nouvelle installation serait un succès. C’était un manque que les habitants avaient déjà évoqué avec elle. Tous pouvaient se plaire dans une salle de sport, étudiants, femmes au foyer, sportifs etc… Evidemment elle s’amusait, elle aimait passionnément son métier. Mais une fois rentrée chez elle, souvent, la douche était bien froide. Le vent qui soufflait chez les Ainsworth n’avait rien de charmant et joyeux. Sid expliqua tout cela à son amie Shannen.
    SHANNEN - Oh Sid, je suis désolée pour toi. Je t’avouerai que je ne comprends trop ce que veut Ellie, mais une chose est sure, c’est qu’elle veut connaitre son père, sinon je ne comprends pas trop pourquoi elle s’obstine à rester avec vous. Elle vous mène la vie dure, mais ce n’est que pour un temps. Elle va encore grandir et voir que ce qu’elle vous fait subir est ridicule.
    SIDNEY – J’espère tant que cela va s’arranger…
Entre Ellie et Lily Rose, il fallait bien dire que Sidney n’était pas vraiment gâtée en ce moment. L’une était désagréable au possible et, en plus de cela, risquait de mettre en péril la réputation et la côte de popularité de Sidney, en effet Ellie vendait de la drogue pour les Bouwmeester. Sidney avait des soupçons là-dessus, mais elle n’était sure de rien. La seule chose dont elle était certaine, c’était qu’Ellie arrivait quelques fois avec de drôles de paquets et surtout les yeux rouges. Mais la jeune adolescente n’acceptait pas la discussion, Sid ne pouvait même pas lui en jeter un mot. Même si Shannen disait que cela allait s’améliorer avec le temps, Sidney n’en était elle pas convaincu, d’où une moue sceptique qui envahit son visage. Quant à Lily Rose, on ne peut pas dire que c’était une femme méchante ou désagréable. Non ; loin de là, et justement c’était peut être le problème. Sidney voyait en elle, une possible concurrente. Mais enfin, elle avait abandonné Lance et ses enfants, jamais Lancelot ne pourrait se remettre avec elle après une chose pareille… Sidney, tant bien que mal, tentait de se convaincre de cela.
    SHANNEN - Ma belle, je compatis à ton mal-être du moment. Cette situation est assez frustrante je dois l’avouer. Mais il faut aussi que tu te mettes à la place de Lance, il a perdu un fils, a retrouvé une fille et son ex-femme est de retour en ville. Ça ne doit pas être très facile à encaisser pour lui aussi. Je suis ton amie et je te soutiens du mieux que je peux, mais essaye de te mettre à la place de ton mari, il doit vraiment être à cran lui aussi. Vos disputes viennent peut-être de là, vous êtes tous les deux à bout avec toutes ses nouvelles qui vous touchent directement ou indirectement.
    SIDNEY – Ecoute Shannen, je ne peux pas lui pardonner d’avoir accepté l’arrivée de Lily Rose chez nous. Déjà, il m’a dit au dernier moment son arrivée et le fait qu’il était de nouveau en contact avec elle. Ainsi, je lui avais fait promettre qu’elle de séjournerait pas chez nous. Lance n’a pas respecté mon désir… Je pense que j’ai toutes les raisons d’être un peu fâchée.
Evidemment Sidney avait besoin de l’appui de son amie, de son soutien, c’était des plus agréable d’avoir un avis extérieur. Cela lui permettait de relativiser un peu. Parler, dire ce qu’elle avait sur le cœur lui faisait du bien. Les petits surnoms de Shannen « ma belle », « Sid », etc. était bien agréable à entendre. C’était de l’affection qu’elle ne refusait pas en ce moment. Cette soirée avec Shannen était un bon échappatoire. Sidney craignait de perdre son mari, voilà ce qui l’a rendait peu agréable avec son mari et peut enthousiaste à l’idée de faire ménage à 3, avec Lily Rose tenant la chandelle. Shannen voulait donc qu’elle se mette à la place de Lance ? Bien sur, qu’elle s’y était déjà mise. Mais ce qui en était ressorti c’était que jamais, elle n’aurait accepté l’arrivée de son ex mari dans sa propre maison. Lance aurait très bien pu lui payer une chambre d’hôtel au Baltimore Inn. Comme si Ellie chez eux ne suffisait pas… Sidney était quelque peu têtue et bornée, elle était une femme de caractère. Lancelot avait apprécié cela à leur rencontre, maintenant il devait assumer. Sidney avait du mal à démordre de ses idées. C’est ce qui faisait sa réussite dans sa vie professionnelle, mais dans sa vie personnelle, cela rendait les choses assez difficiles. Encore une fois Shannen tenta de faire voir un peu de positif à son amie.
    SHANNEN - Je pense que vous devriez vous programmer un week-end que tous les deux pour vous retrouvez et faire renaitre cette petite flamme. Cette flamme que tous couples vous envient tellement l’alchimie entre vous est totale.
    SIDNEY – J’avais parlé à Lance de partir quelques jours en Californie chez Shelby et Lawrence. Elle nous envoie des photos du petit par internet, on ne l’a pas assez vu grandir… En puis, tu as raison, ce serait un bon moyen de se retrouver un peu tous les deux, Lance et moi.
La petite flamme dont parlant Shannen n’avait pas totalement disparue. Mais il était vrai qu’elle c’était dissipée. Les deux amoureux faisaient semblant en public, jouant à faire comme si de rien n’était. Mais en réalité, ils n’étaient plus totalement heureux avec tous ces événements. Sidney espérait sincèrement que tout redevienne dans l’ordre. Cela faisait un moment qu’ils n’avaient pas connus la quiétude. Elle était nostalgique de ce temps où ils formaient à New Heaven, THE couple. Leurs arrivées dans une pièce suscitaient toujours des regards et des convoitises. Elle eut l’image dans la tête, Lancelot et elle, main dans la main, amoureux, comme si rien n’autre n’était important. Toujours apprêtés ils appréciaient d’être le couple par excellence de la ville. Même si leur amour faisait beaucoup parler et que certains restaient sceptiques, le gentil prof de théâtre célibataire du lycée et la flamboyante mairesse de New Heaven étaient véritablement fous l’un de l’autre. Eux seuls comptaient… L’alchimie passait et se ressentait. Elle n’avait qu’à regarder Lance pour se sentir mieux, pour se sentir rassurer et protéger. Sidney ne savait pas que Shannen l’enviait. Elle ne lui avait jamais dit cela. Elle attendait aussi son « Lancelot », un peu comme le prince charmant. Mais était-il vraiment si parfait que le prince charmant ? Elle l’avait longtemps cru, mais avec les aléas de la vie tout n’était pas simple. Désormais, elle n’avait plus cette confiance maximum en Lancelot. Elle l’aimait, au ça oui, plus que tout, sinon elle ne resterait pas… Mais tout était bien trop compliqué. Sidney n’était pas non plus à l’abri de faire des erreurs. D’ailleurs une simple phrase venait de déclencher une multitude de réaction chez Shannen. Elle venait de lui dire qu’elle avait annulé ses rendez-vous chez le spécialiste en fertilité. En fait, elle n’avait simplement pas été au dernier, et avait appelé pour annuler le prochain, qui était prévu dans une semaine. Shannen semblait choquée. Comme si Sidney venait de faire une grosse erreur. Tout à coup, cela la fit se sentir légèrement coupable.
    SHANNEN - Sidney Ryan Ainsworth tu n’as pas fait ça ? Lance est au courant ?
    SHANNEN - n’en reviens pas, vous voulez tellement cet enfant, tu ne peux pas tout arrêter maintenant, tu t’es trop investie Sid. Si tu arrêtes maintenant, tu vas avoir encore plus de mal à reprendre le traitement.

    SID – Et si jamais on ne réussissait à avoir un enfant ? Tout ça pour quoi alors ? Et puis, je ne suis pas sure de faire une bonne mère. Sans le soutient de Lancelot je n’y arriverai pas… Comment savoir si nous serions capable de faire le bonheur d’un enfant ?
Sidney ne faisait plus semblant face à Shanne, elle lui disait tout, elle avait confiance en elle. Elle n’avait plus à paraitre parfaite, forte et sans aucuns problèmes. C’était un moment, où elle osait perdre son sourire faux, elle se laissait aller à froncer le front, à parler difficilement. Elle osait montrer une quelconque souffrance. Elle était dans une véritable remise en question. Pendant de longues années elle avait dit qu’elle ne voulait pas d’enfant, elle pensait pertinemment que cela était un frein à sa carrière. En ce mettant en couple avec Lancelot, déjà père de 3 enfants, c’était aussi un moyen pour qu’il soit indulgent sur ce sujet. Et puis, le temps avait passé et ils avaient eu envie de solder leur amour par un bébé. Un être qui serait le fruit d’un amour véritable, qui serait choyé. Mais le manoir des Ainsworth regroupait déjà une grande fratrie. Sidney, ces derniers temps, avait fini par penser qu’elle n’avait peut être pas besoin de cela. Elle pouvait vivre dans une famille qui n’était pas la sienne. Avoir un enfant de Lance aurait été un moyen de mettre sa pièce à l’édifice, mais bon, elle doutait vraiment de plus en plus que cela soit une bonne idée. Shannen lui posait des questions, elle n’arrivait pas à lui répondre, répondant par d’autres questionnements. En fait, Shannen savait très bien la réponse. Elle connaissait son amie. Elle savait qu’elle avait pris cette décision seule, que Lance n’était pas au courant. C’est à ce moment qu’elle prit véritablement conscience qu’elle n’avait pas eu la meilleure réaction. Sidney savait pourtant bien que de ne rien dire n’était pas une bonne solution.
    SHANNEN - Sid, tu es sure de vouloir faire ça ? Tu ne vas pas le regretter ensuite ? Tu sais, ce n’est pas parce qu’en ce moment ça ne va pas que tu dois tout arrêter. Peut être que cet enfant va justement arranger tous vos conflits. Ellie et Lily-Rose ne doivent pas être un conflit pour vous, vous devez justement vous « battre » à deux contre elles. Sidney, tu sais mieux que personne que Lance est ton âme-sœur, ne perd pas ton temps avec ses histoires, et montre lui que tu es là pour lui, même si tu n’approuves pas ses décisions.
    SIDNEY – Oui je sais. C’était peut être une lubie, une réaction prise sur un coup de tête. Mais je ne peux pas faire semblant. Je ne peux pas continuer à y aller, si je ne sais plus où j’en suis. Ce ne serait pas sincère non plus. Evidemment que j’aime Lancelot plus que tout, mais est ce que cela fait tout ?
C’était le bon moment pour le serveur pour faire son apparition, il apporta la bouteille de vin qu’elles avaient commandée et leurs plats. Une fois leurs verres remplies, les deux femmes se précipitèrent légèrement dessus. Une telle discussion était assez tumultueuse et n’avait rien de très drôle. Un bon verre, comme accompagnant, servait à faire un peu mieux passer ces paroles. Sidney ne mangea pas immédiatement son plat. Elle écouta à nouveau son amie.
    SHANNEN - Je pense que Lance a besoin de soutient, il doit être pommé en ce moment. Bien sûr, je n’oublie pas ton ressentie ma belle, je sais que tu souffres de la situation, et si tu as besoin de t’éloigner de tous ça, tu peux venir à la maison décompresser quelques jours, tu sais que tu ne me déranges pas.
    SIDNEY – C’est gentil, vraiment. Je viendrais avec plaisir, mais si je veux suivre tes conseils, m’éclipser de la maison et de Lance, ne serait pas une bonne solution. Je crois que je dois aussi assumer tout cela… Je vais essayer d’être un peu plus indulgente avec celui que j’aime…
Dire cela, n’avait pas été simple. Mais un sourire apparu sur son visage. Elle essaierait de faire des efforts pour Lance. Il n’était plus l’homme parfait dont elle avait espérer. Mais peut être qu’il était quand même parfait pour elle ? Lancelot avait la quarantaine passé, il avait eu une autre vie, Sid avait choisit un homme mur et intelligent, par le fait, elle avait aussi choisit qu’il ait vécu des choses. C’était aussi cela qu’elle aimait chez lui, son expérience face à la vie. Ainsi, il n’était pas à l’abri de l’arrivée d’élément et de personnes de sa vie passée. En était-il vraiment responsable ? La réponse n’était pas catégorique, oui et non. C’était pour cela que Sidney devait se résoudre à soutenir Lancelot quoi qu’il en soit. Ce n’était pas pour rien si Shannen était son amie, car dit donc, elle avait réussit un tour de force : faire évoluer les idées de Sidney Ryan Ainsworth.


____________


©️ ♣️ fuckyeahkatewalsh-tumblr I DON'T KNOW... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highwaytoheaven.forumactif.org
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Jeu 22 Juil - 13:45

A en croire les dires de Sidney, elle en avait gros sur le cœur. Lance avait à son insu fait dormir son ex-femme chez eux. Sid lui avait dit de ne pas le faire, et il n’avait pas respecté sa promesse. Je dois avouer que sur ce coup là, je n’avais pas vraiment compris le comportement de Lancelot. Avait-il fait ça par inadvertance ? Lily-Rose lui aurait-elle demandé de venir chez lui plutôt qu’à l’hôtel ? Tant de questions sans réponses. Je n’allais pas demander à Sidney car elle devait être autant dans le brouillard que moi. Je n’avais pas vraiment d’avis tranché sur la situation, c’était compliqué et trop de personnes étaient impliquées.

« Écoute Shannen, je ne peux pas lui pardonner d’avoir accepté l’arrivée de Lily Rose chez nous. Déjà, il m’a dit au dernier moment son arrivée et le fait qu’il était de nouveau en contact avec elle. Ainsi, je lui avais fait promettre qu’elle de séjournerait pas chez nous. Lance n’a pas respecté mon désir… Je pense que j’ai toutes les raisons d’être un peu fâchée. »

Je suis d’accord avec toi, tu as toutes les raisons du monde d’être fâchée. Il n’avait pas à t’imposer son ex. Avant de prendre une telle décision, Lance aurai dû te consulter. Mais, Lily-Rose doit bien voir qu’elle est en trop non ? Enfin, depuis son arrivé, ton époux et toi vous ne vous parlez plus, elle doit bien voir qu’il y a un problème. Je pense que si la situation était inversée, Lance aurait vite trouvé une chambre d’hôtel à ton ex en le mettant de force à l’intérieur. – Sidney sourit, elle savait que j’avais raison, Lance aimait trop Sidney pour laisser un ex dormir sous le même toit qu’elle. – Enfin, en même temps c’est vraiment compliqué tous ça. Mais tu devrais lui en parler calmement et lui exposer ton point de vue. Peut-être qu’il lui trouvera une chambre au Baltimore Inn car il aurait trop peur que tu lui ramène un ex. T’imagine le ménage à quatre.

Bon ok ce n’était pas drôle, mais je voulais que Sid sourit qu’importe la blague. Mais j’avais plutôt raison en y réfléchissant. Pourquoi devait-elle faire des concessions alors que Lance, lui, ne fait rien pour que Sidney se sente bien chez elle ?
Elle avait réagit positivement à ma proposition de voyage. Elle me dit alors qu’elle en avait déjà parlé à Lance, et qu’elle avait proposé d’aller voir Shelby et Lawrence ainsi que leur enfant. C’était une bonne idée, de prendre du bon temps pour eux deux, et exclusivement eux. Se retrouver en amoureux rien de mieux pour tous mettre à plat et repartir sur de bonnes bases plus saines.

« J’avais parlé à Lance de partir quelques jours en Californie chez Shelby et Lawrence. Elle nous envoie des photos du petit par internet, on ne l’a pas assez vu grandir… En puis, tu as raison, ce serait un bon moyen de se retrouver un peu tous les deux, Lance et moi. »

Et tu devrais carrément le prendre par surprise, achète les billets d’avion, et dit lui « Chéri fait tes valises, on part. », je suis sûre qu’il sera surpris. Le connaissant, il fera son petit sourire en coin, et son regard d’amoureux. Je pense que ça peut marcher. Tu sais, les couples ont besoin de renouveau et de surprises de temps en temps pour justement faire renaitre cette flamme. Et si tu prends les devants ce n’est pas plus mal, sinon ce n’est pas sûr qu’il le fasse et votre crise actuelle risque de s’aggraver.
Je voyais mon amie réfléchir à cette éventualité, était-elle d’accord avec ce que je venais de dire ? Aucune idée, aucune émotion ne filtrait de son visage. Puis, s’il te dit « c’est pour quelle occasion » tu lui réponds aucune en particulier et que tu n’as pas besoin d’ « occasion » pour être avec lui. Enfin je pense que si tu prends les choses en main, il verra que tu veux que ça s’arrange entre vous. Donc, il ne pourra qu’accepter.

Puis j’avais à plusieurs reprises parlé avec Lance, et il l’aimait sa Sidney, je ne pense pas qu’il puisse refuser de passer quelques jours seul à seul avec sa moitiée. Tous les couples traversent des périodes de turbulences, et ils n'y échappaient pas. Même il faut avouer que c’est une sacré période ! Puis, on parla d’un sujet assez sensible. Sidney et Lancelot avaient pour projet de faire un enfant ensemble. Mais Sid’ avait stoppé son traitement, elle n’était plus aussi convaincue de vouloir cet enfant. Comme elle le dit, elle était pommée, et ne savait plus quoi faire. C’était vraiment dure pour elle de se concentrer sur sa future grossesse, son boulot de maire qui lui prend pas mal de temps et enfin, voir surtout, l’ex-femme et la belle-fille à gérer. Elle avait raison, ce n’était pas le bon moment. Mais connaissant sa situation, Sidney devait bien se rendre compte que c’était maintenant ou jamais. Elle avait aujourd’hui 40ans, et elle sait mieux que personne que faire un enfant au-delà est compliqué pour une femme, voir dangereux. Il fallait, selon moi, qu’elle tente d’en faire un, qu’importent les obstacles.

« Et si jamais on ne réussissait à avoir un enfant ? Tout ça pour quoi alors ? Et puis, je ne suis pas sure de faire une bonne mère. Sans le soutient de Lancelot je n’y arriverai pas… Comment savoir si nous serions capables de faire le bonheur d’un enfant ? »

Sidney, ne dit pas ça, tu arriveras à avoir cet enfant, tu le veux tellement. Sa première phrase m’avait vraiment bouleversé, comment pouvait-elle dire des choses pareilles ? Mais si tu seras une bonne mère, j’en suis persuadée. Tu aimes t’occuper des autres, regarde dans ton boulot tout le monde est satisfait, ton entourage aime ta présence. Un enfant te rendra encore plus heureuse que tu ne l’as jamais été. Oui, au début ça va être dure car tu n’es pas habituée, mais Lance sera là, je serai là. Tu ne fais pas un bébé seule. En ce moment c’est peut-être dur avec Lancelot, mais j’en mets ma main à coupée qu’il sera là pour t’épauler, te soutenir lorsque vous aurez cet enfant. Les démarches chez le spécialité ont été faites à deux, ce qui veut dire qu’il veut avoir ce bébé avec toi. Sidney, tu devrais lui faire confiance, Lance est un bon père. C’est la situation qui te fait douter de tous, mais tu ne devrais pas. A tous problème il y a une solution, et on va se débrouiller pour faire avancer tout ça. Je bus un peu de vin, je commençai à avoir la gorge sèche. Puis je repris mes explications pour essayer de convainque Sidney qu’elle pouvait faire le bonheur d’une personne, voir plus. - Sid’, tu as la réponse à ta question, le simple fait de te le demander, fait que tu seras rendre heureux un enfant. Tu sais quand j’ai appris que j’étais enceinte de Callen, j’étais seule, sans personne, ma famille n’était pas là et le père de mon enfant m’avait laissé tombé. Je me suis posée ces questions des millions de fois « Serais-je capable de rendre mon enfant heureux ? » , « Serais-je une bonne mère ?» … Je n’ai eu la réponse à mes questions que quand j’ai vu Callan lors de l’accouchement. Quand le docteur me l'a montré, j’ai su à cet instant précis, que j’allais faire de ce petit être, la personne la plus importante de ma vie. Je l’ai élevé seule, et j’ai essayé de faire tous ce qui était bien pour lui. Je ne sais pas encore si j’ai réussi, si j’ai bien fait, mais pour l’instant je suis fière de ce qu’est mon fils et du chemin qu’il suit. Tu sais, il n’a pas connu son père, et je me suis demandé si l’absence d’un père allait lui nuire, mais au final, vaut mieux un père absence, qu’un père violant ou autre. Je ne dis pas que cette absence ne l’a pas affecté, mais qu’il fait de son mieux pour vivre avec, il n’a pas eu le choix, il n’avait que moi, comme moi j’ai que lui.

Dire cela m’avait fait prendre conscience que j’avais eu besoin de personne pour faire de mon fils ce qu’il est maintenant. J’étais vraiment fière de lui et des valeurs que je lui avais inculquées. Il est vrai que ma situation et celle de Sidney sont totalement différentes, mais je veux lui prouver qu’elle aura les réponses à ses questions que lorsqu’elle verra son enfant.

Puis tu sais, tu as un gros avantage sur moi : Lancelot. Ton enfant grandira avec des parents, des frères et sœurs, et tout le reste. Donc tu ne le sais pas maintenant, mais je te le dis, ton enfant sera heureux, heureux d’être avec vous.

J’écoutai mon amie parler, elle avait l’air convaincu et voulait absolument arrêter son traitement. Elle trouvait que continuer serait se mentir à elle-même. Elle voulait que l’enfant naisse dans de bonnes conditions, et là, elles n’étaient pas toutes réunies. Mais pourquoi devrait-elle faire des concessions sur l’avenir de son enfant ? N’avait-elle pas le droit elle aussi de donner la vie ? J’étais convaincue que l’arrivée d’un prochain Ainsworth remettra tout en ordre. Sidney me demanda si l’amour qu’elle portait à Lancelot pouvait tout faire. La réponse était oui. L’amour est selon moi, le pouvoir le plus puissant qu’il existe sur terre.

« Oui je sais. C’était peut être une lubie, une réaction prise sur un coup de tête. Mais je ne peux pas faire semblant. Je ne peux pas continuer à y aller, si je ne sais plus où j’en suis. Ce ne serait pas sincère non plus. Evidemment que j’aime Lancelot plus que tout, mais est ce que cela fait tout ? »

Sidney, oui tu ne peux pas te mentir à toi-même mais mentir à ton mari te mènera à quoi ? A une énième dispute. Donc essaye de lui en toucher deux mots et lui dire pourquoi tu n’as pas été au dernier rendez-vous, mais dès demain tu appelles pour reconfirmer celui que tu as annulé. Tu peux faire une pause dans ta démarche, mais ne l’arrête pas, tu vas le regretter plus tard. Tu t’es tellement investie dans la conception de cet enfant, ne laisse pas tomber. Je la regardai avec un sourire, je lui pris la main pour lui montrer mon soutien, il fallait qu’elle sache que ce que je dis n’ai pas pour lui faire du mal mais pour lui montrer qu’elle n’a pas forcément raison en annulant la démarche. - Puis tu sais à partir du moment ou tu as désiré cet enfant et que tu as fait les démarches pour l’avoir, c’est que tu savais, inconsciemment peut-être, que tu le voulais et que tu allais le rendre heureux. Donc Sidney, je te le dis, et redis, fais cet enfant, tu en as besoin. Et moi je veux voir une petite Sidney ou un petit Lance gambader dans ton jardin ou dans les couloirs de la mairie. Ce sera la concrétisation de ton amour avec Lance. Donc oui l’amour suffit Sid’, c’est même l’ingrédient principal.


J’avais dit à mon amie tous ce que je pensais, maintenant elle devait faire ses choix elle-même en prenant en considération ou non ce que je lui avais dis. Je ne savais pas non plus si mes réflexions lui avaient permis de réponses à ses interrogations, mais comme on dit la nuit porte conseil. Elle va surement y réfléchir encore et encore jusqu’à trouver la bonne solution qui satisfaira tout le monde.

« C’est gentil, vraiment. Je viendrais avec plaisir, mais si je veux suivre tes conseils, m’éclipser de la maison et de Lance, ne serait pas une bonne solution. Je crois que je dois aussi assumer tout cela… Je vais essayer d’être un peu plus indulgente avec celui que j’aime… »

Ah, ta réponse me fait plaisir. Comme quoi tu n’es pas aussi têtue que tu veux le faire croire. Je lui souris, entretemps j’avais commencé à entamer mon plat. – Oh, tu sais, je ne te demande pas de venir habiter à la maison, mais si tu veux passer des journées ou autres c’est sans problème. Je suis d’accord que pour régler les différents que tu as avec Lancelot, il faut que tu sois avec lui, mais si tu veux prendre du recul, tu sais ou j’habite.

Je continuai à manger mon escalope, elle était vraiment délicieuse. Je bus également une gorgé de vin. Même si le sujet de la conversation était assez difficile, j’aimais passé du temps avec Sidney. Avec elle, je pouvais parler de tous sans être jugée. On avait des vies complètements différentes, pourtant on faisait l’effort de comprendre l’autre et d’être présente pour elle. Ce que j’apprécie chez Sidney, c’est son coté altruiste, dévouée, et à l’écoute. C’est une perle rare en terme d’amitié, je n’ose imaginé en amour : Quel chanceux ce Lancelot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« It rains in New York, which is where I left my umbrella.It does not rain in New Heaven »

★ NOM DE L'AVATAR : Kate Walsh
★ MESSAGES : 3731
★ ARRIVE DEPUIS LE : 08/05/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Ven 23 Juil - 1:00

Ca c'est de la réponse ma Shannen^^ très longue. Hihi super super!

La discussion entre Shannen et Sidney ne pouvait être que positive. En effet voilà déjà quelques minutes qu’elles discutaient et les idées de Sidney s’éclaircissaient. Cela lui faisait vraiment du bien de parler de la sorte, d’ouvrir son cœur. Elle n’avait eu, jusque là, aucuns avis neutre et Shannen ne semblait pas prendre parti, essayer de comprendre, c’était agréable. Enfin agréable était un grand mot, surtout que là, le sujet n’était pas très rigolo, mais c’était disons plutôt, nécessaire. Sidney en avait après tout le monde dans cette maison, Lily-Rose, Ellie, Lance et parfois même Liberty. Après tout c’est cette dernière qui avait insistée pour que sa mère loge chez eux.
    SHANNEN - Je suis d’accord avec toi, tu as toutes les raisons du monde d’être fâchée. Il n’avait pas à t’imposer son ex. Avant de prendre une telle décision, Lance aurai dû te consulter. Mais, Lily-Rose doit bien voir qu’elle est en trop non ? Enfin, depuis son arrivé, ton époux et toi vous ne vous parlez plus, elle doit bien voir qu’il y a un problème. Je pense que si la situation était inversée, Lance aurait vite trouvé une chambre d’hôtel à ton ex en le mettant de force à l’intérieur. Enfin, en même temps c’est vraiment compliqué tous ça. Mais tu devrais lui en parler calmement et lui exposer ton point de vue. Peut-être qu’il lui trouvera une chambre au Baltimore Inn car il aurait trop peur que tu lui ramène un ex. T’imagine le ménage à quatre.
    SIDNEY – J’en sais rien moi, je ne sais pas si elle se rend compte. Elle à l’air plutôt heureuse de passer du temps avec MON mari. Mais il est évidemment que jamais je n’aurais invité mon ex fiancé chez nous, et si je l’avais fait, jamais Lance ne l’aurait accepté. Il est gentil mais quand même… Ce n’est simplement pas possible. Passer du temps avec son ex c’est forcément se souvenir de moments passés ensemble et en couple. Tu sais, c’est parfois moi qui ai l’impression d’être de trop… Le ménage à trois c’est pas fait pour moi, alors à quatre j’imagine même pas…
Evidemment que cette réflexion de Shannen entraina un sourire de la part de Sidney. Elle s’imaginait Lance, elle, Lily Rose et son ex. Oh non pitié ! Une mauvaise image s’offrait à elle. Rien que de penser à son ex compagnon aujourd’hui, un sentiment de dégout l’envahit… Il avait déjà 20 ans de plus quand elle l’avait rencontré étudiante. Alors aujourd’hui, il devait avoir la soixantaine. Mon Dieu ! Sidney avait bien fait de quitter New York. Elle était finalement bien mieux à New Heaven, avec Lance. Et oui, cela était un bon moyen de relativiser avec ses problèmes actuels. Si elle était resté avec ce vieux professeur d’université au moins, elle n’aurait pas eu trop de souci à se faire quand à la concurrence, mais elle ne voudrait revenir à ce temps là pour rien au monde. Sidney avait besoin d’un homme actif, dynamique, attentionné. Elle avait trouvé cela en la personne de Lancelot.
    SHANNEN - Et tu devrais carrément le prendre par surprise, achète les billets d’avion, et dit lui « Chéri fait tes valises, on part. », je suis sûre qu’il sera surpris. Le connaissant, il fera son petit sourire en coin, et son regard d’amoureux. Je pense que ça peut marcher. Tu sais, les couples ont besoin de renouveau et de surprises de temps en temps pour justement faire renaitre cette flamme. Et si tu prends les devants ce n’est pas plus mal, sinon ce n’est pas sûr qu’il le fasse et votre crise actuelle risque de s’aggraver. Puis, s’il te dit « c’est pour quelle occasion » tu lui réponds aucune en particulier et que tu n’as pas besoin d’ « occasion » pour être avec lui. Enfin je pense que si tu prends les choses en main, il verra que tu veux que ça s’arrange entre vous. Donc, il ne pourra qu’accepter.
    SIDNEY – Très romantique ma petite Shannen… Je n’ai même plus besoin d’innover maintenant, juste à répéter ce que tu viens de me dire là. C’est cool, je devrais te voir plus souvent, tu me ferais mes conversations avec Lancelot comme ça, peut être qu’on aurait moins de mal à se parler. Pour ce qui est de lui faire une surprise, je n’en ai pas grandement envie en ce moment, mais bon… Faut voir ! Il serait capable de refuser, s’il a prévu un truc avec ses élèves ou qu’il a un rendez-vous. Je ne connais pas son emploi du temps…
Sidney ironisait évidemment, le petit discours de Shannen la fit rire. Mais elle était plutôt réaliste. Sans doute que la discussion ressemblerait à cela… ou pas. En tout cas, il était sur que Lance serait bien surpris. Cela lui ferait-il plaisir ? Sidney n’en savait trop rien… Certes, il serait heureux de revoir Shelby, Lawrence et son petit fils. Mais serait-il content du temps passé avec Sidney ? Peut être que Sid se trouvait des excuses… Mais elle ne le faisait pas exprès, elle était dubitative, car elle doutait de tout. Une grande remise en questions prenait place dans sa vie, sans qu’elle ne puisse la gérer. Ce n’était pourtant pas le bon moment pour cela. Avant l’arrivée de Lily-Rose, elle souhaitait cette enfant autant que Lance. Il l’avait convaincu qu’elle serait une merveilleuse mère et elle l’avait cru. Au côté de Lancelot, elle savait qu’elle pourrait vaincre tous les obstacles. Mais là, plusieurs choses semblaient les distancées, Sidney était perdue. Elle avait plus de quarante ans, c’était maintenant ou jamais pour concevoir un enfant. Elle était même obligée de voir un spécialiste car la machine biologique ne semblait marcher à vitesse grand V. Shannen en tant que bonne amie tentait de calmer Sidney, de la rassurer.
    SHANNEN - Sidney, ne dit pas ça, tu arriveras à avoir cet enfant, tu le veux tellement. Mais si tu seras une bonne mère, j’en suis persuadée. Tu aimes t’occuper des autres, regarde dans ton boulot tout le monde est satisfait, ton entourage aime ta présence. Un enfant te rendra encore plus heureuse que tu ne l’as jamais été. Oui, au début ça va être dure car tu n’es pas habituée, mais Lance sera là, je serai là. Tu ne fais pas un bébé seule. En ce moment c’est peut-être dur avec Lancelot, mais j’en mets ma main à coupée qu’il sera là pour t’épauler, te soutenir lorsque vous aurez cet enfant. Les démarches chez le spécialité ont été faites à deux, ce qui veut dire qu’il veut avoir ce bébé avec toi. Sidney, tu devrais lui faire confiance, Lance est un bon père. C’est la situation qui te fait douter de tout, mais tu ne devrais pas. A tous problème il y a une solution, et on va se débrouiller pour faire avancer tout ça.
    SHANNEN - Sid’, tu as la réponse à ta question, le simple fait de te le demander, fait que tu seras rendre heureux un enfant. Tu sais quand j’ai appris que j’étais enceinte de Callen, j’étais seule, sans personne, ma famille n’était pas là et le père de mon enfant m’avait laissé tombé. Je me suis posée ces questions des millions de fois « Serais-je capable de rendre mon enfant heureux ? » , « Serais-je une bonne mère ?» … Je n’ai eu la réponse à mes questions que quand j’ai vu Callan lors de l’accouchement. Quand le docteur me l'a montré, j’ai su à cet instant précis, que j’allais faire de ce petit être, la personne la plus importante de ma vie. Je l’ai élevé seule, et j’ai essayé de faire tous ce qui était bien pour lui. Je ne sais pas encore si j’ai réussi, si j’ai bien fait, mais pour l’instant je suis fière de ce qu’est mon fils et du chemin qu’il suit. Tu sais, il n’a pas connu son père, et je me suis demandé si l’absence d’un père allait lui nuire, mais au final, vaut mieux un père absence, qu’un père violant ou autre. Je ne dis pas que cette absence ne l’a pas affecté, mais qu’il fait de son mieux pour vivre avec, il n’a pas eu le choix, il n’avait que moi, comme moi j’ai que lui.
Le témoignage de Shannen lui faisait du bien, entendre une mère parler des doutes qu’elle avait eut était vraiment bien pour Sidney. Elle trouvait le travail en tant que mère, de Shannen remarquable. Callan était une jeune homme épanoui, plein d’ambition, avec une vie sociale des plus remplie. Elle avait su rendre son fils heureux c’était évidemment. Elle avait même su le rendre autonome. Aujourd’hui, c’était un peu Shannen qui se retrouvait seul, mais Callan lui, était un fils adorable. Il aimait sa mère et savait lui faire savoir à quelques occasions. Shannen pouvait être très fière d’elle. Si l’amour de Sidney et Lance était exemplaire pour Shannen. La mère qu’était Shannen faisait aussi rêver Sidney. Elle savait que si elle avait besoin de conseils, son amie serait là. Shannen avait raison sur plusieurs points, dont le fait, qu’elle ne faisait pas un enfant seule…
    SIDNEY – Jamais je ne douterai du fait que Lance soit un bon père. Il est sans doute le plus courageux des hommes pour cela. Mais je doute de mes capacités en tant que mère, moi, Sidney Ainsworth. Etre mère n’a jamais été un rêve pour moi. Le gros ventre, les cris, les pleurs, je n’ai jamais été emballé par la maternité. Alors bon, tout ça me revient en ce moment. Celle que j’étais avant de rencontrer Lance. J’ai changé par amour. Et je veux changer par amour, mais ce n’est pas si simple qu’on voudrait parfois.
Shannen ne semblait pas tout à fait d’accord avec Sidney. Elle hochait la tête, la contredisant, l’amour pouvait tout faire selon elle. L’enfant sera heureux tant qu’il serait entouré, soutenu etc… Mais comme d’habitude Sidney voulait plus, elle voulait la perfection, que ce soit dans son métier ou sa vie familiale, tout devait être parfait. Ici elle attendait que tous les éléments soient réunis pour le bonheur de son enfant. Le risque était que jamais tous ses critères soient réunis. La vie n’est pas un long fleuve tranquille…
    SHANNEN - Sidney, oui tu ne peux pas te mentir à toi-même mais mentir à ton mari te mènera à quoi ? A une énième dispute. Donc essaye de lui en toucher deux mots et lui dire pourquoi tu n’as pas été au dernier rendez-vous, mais dès demain tu appelles pour reconfirmer celui que tu as annulé. Tu peux faire une pause dans ta démarche, mais ne l’arrête pas, tu vas le regretter plus tard. Tu t’es tellement investie dans la conception de cet enfant, ne laisse pas tomber. Puis tu sais à partir du moment ou tu as désiré cet enfant et que tu as fait les démarches pour l’avoir, c’est que tu savais, inconsciemment peut-être, que tu le voulais et que tu allais le rendre heureux. Donc Sidney, je te le dis, et redis, fais cet enfant, tu en as besoin. Et moi je veux voir une petite Sidney ou un petit Lance gambader dans ton jardin ou dans les couloirs de la mairie. Ce sera la concrétisation de ton amour avec Lance. Donc oui l’amour suffit Sid’, c’est même l’ingrédient principal.
    SIDNEY – Dès que je le pourrai je parlerai à Lance, je pense que c’est le moment d’avoir une conversation sérieuse… Au moins sur cet enfant… Promis, je vais reconfirmer mon rendez-vous de la semaine prochaine. J’espère que Lance m’accompagnera. Je ne suis pas sure sinon de réussir à franchir le pas de la porte ! Enfin d’ici une semaine, peut être que tout aura déjà bien changer.
Le soutient de Shannen était plus que visible, elle lui prenait même la main, un léger sourire apparut de nouveau sur le visage de Sidney, comme pour la remercier. Au grade où elle était, maire de New Heaven, il y avait peu de personnes franches avec elle, Sidney avait de la chance d’être tombé sur cette femme remarquable qu’était Shannen. Toutes les deux savaient faire abstraction du boulot qui était une chose, et de l’amitié, qui était bien plus forte. Shannen redonnait petit à petit un peu d’espoir à Sidney. Elle qui l’avait perdu depuis quelques semaines. Evidemment, elle imaginait elle aussi une petite Sidney ou un petit Lance gambader dans leur jardin, jouer avec Autuum, embêter Ellie et Liberty. Tout ça la faisait espérer. Ce serait un moyen merveilleux pour Sidney de donner sa pierre à l’édifice Ainsworth. Elle ne serait plus du tout un élément ajouté. Retrouver de l’espoir, penser à redevenir heureuse, voilà ce à quoi elle aspirait à nouveau. Elle se mettait même à penser que dans une semaine ses rapports avec Lancelot auraient évolués et se seraient améliorés. Décidemment cette soirée au restaurant avait changé bien des choses… Elle en aurait presque oublié le plat qui venait d’arrivée sur la table. Sidney prit enfin sa fourchette, goutant ce plat qu’elle avait commencé. La discussion était quelque peu apaisé.
    SHANNEN - Ah, ta réponse me fait plaisir. Comme quoi tu n’es pas aussi têtue que tu veux le faire croire.
    SIDNEY – Madame Townsend, il n’y a que vous pour me faire changer d’avis…
L’espièglerie et la proximité des deux femmes se sentaient. Ces deux là pouvaient tout se dire sans que rien ne viennent entraver leur amitié. Il n’était pas rare qu’elles se charrient, se taquinent. Au fond elle relativisait. Et elle arrivait même à rire de cette situation laborieuse chez elle.
    SHANNEN - Oh, tu sais, je ne te demande pas de venir habiter à la maison, mais si tu veux passer des journées ou autres c’est sans problème. Je suis d’accord que pour régler les différents que tu as avec Lancelot, il faut que tu sois avec lui, mais si tu veux prendre du recul, tu sais ou j’habite.
    SIDNEY – Bien sur ma Shannen. Je viendrai si j’ai besoin de conseil et d’une personne de confiance pour m’enlever de sales idées de la tête… Tu sais, j’aimerai bien t’inviter à dîner, à la maison, un soir, mais je ne sais pas trop si tu apprécierais la compagnie de Lily Rose et de Ellie. Enfin quoi que, Ellie on ne la verrait pas beaucoup, elle resterait encore enfermer dans sa chambre la musique à fond…


____________


©️ ♣️ fuckyeahkatewalsh-tumblr I DON'T KNOW... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highwaytoheaven.forumactif.org
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Lun 26 Juil - 2:52

Entendre Sidney dire qu’elle se sentait en trop dans son couple était assez bizarre. Lance n’avait-il pas senti le mal-être de Sid quand ils se retrouvaient tous les trois ? J’étais tout à fait d’accord avec elle ; passer du temps avec son ex fait à coup sur remonter des souvenirs, mais est-ce-que la flamme peut-être ravivée ? C’était moins sur. J’étais convaincue que Lancelot aimait Sidney de tout son cœur, mais je ne connaissais pas les sentiments de Lily-Rose par rapport à ce dernier. Avait-elle encore des sentiments pour son ex-mari ? C’était une hypothèse possible. Dans tous les cas, je ne pense pas que Lance se laissera avoir dans ses filets. Elle avait abandonné sans regret son foyer, et avait perdu l’amour de Lance pour en gagner son amertume.

« J’en sais rien moi, je ne sais pas si elle se rend compte. Elle à l’air plutôt heureuse de passer du temps avec MON mari. Mais il est évidemment que jamais je n’aurais invité mon ex fiancé chez nous, et si je l’avais fait, jamais Lance ne l’aurait accepté. Il est gentil mais quand même… Ce n’est simplement pas possible. Passer du temps avec son ex c’est forcément se souvenir de moments passés ensemble et en couple. Tu sais, c’est parfois moi qui ai l’impression d’être de trop… Le ménage à trois ce n’est pas fait pour moi, alors à quatre je n’imagine même pas… »

Elle ne peut qu’être heureuse de passer du temps avec lui. Lance est un homme formidable, il a élevé leurs enfants tout seul. Elle n’a aucun mérite, elle doit surement se sentir redevable. Tu te sens de trop ? C’est la meilleure Sidney ! Tu devrais peut-être un peu plus t’imposer non ? Elle est chez toi après tout et tu es la maitresse de maison… Enfin tu vois, la situation est bien compliquée et je trouve que Lily-Rose a un sacré culot de mettre les pieds chez vous.

Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi cette femme voulait être hébergée chez son ex-mari. Trouvait-elle un malin plaisir à torturer Sidney ? Voulait-elle se rapprocher de son Lancelot ? Je n’avais aucunes réponses à mes questions. J’aurai aimé apporter ces réponses à Sidney, pour qu’elle se sente mieux et qu’elle puisse retrouver son mari, comme avant. Mais avoir Lily-Rose chez elle n’est ce pas un test pour leur couple ? Test qu’ils relèveraient haut la main étant donnée le passé de l’ex-couple. Il était totalement inconcevable que Lance retourne avec elle, à part si elle lui fait boire un flirt d’amour ou autre.

« Très romantique ma petite Shannen… Je n’ai même plus besoin d’innover maintenant, juste à répéter ce que tu viens de me dire là. C’est cool, je devrais te voir plus souvent, tu me ferais mes conversations avec Lancelot comme ça, peut être qu’on aurait moins de mal à se parler. Pour ce qui est de lui faire une surprise, je n’en ai pas grandement envie en ce moment, mais bon… Faut voir ! Il serait capable de refuser, s’il a prévu un truc avec ses élèves ou qu’il a un rendez-vous. Je ne connais pas son emploi du temps… »


Oh, je n’ai aucun mérite tu sais, je vais te donner mon secret : les comédies romantiques.
Elle rigola. Mais c’était vrai, dans ce genre de film, on connait souvent la fin, et le déroulement du film est sans surprise, mais les comportements des protagonistes et sans nul doute, celui qu’on devrait avoir dans certains cas pour pigmenter notre vie.Je pense que tu t’en sors très bien sans moi pour parler à Lancelot, que ce soit pour un voyage surprise ou autre. Ais confiance en toi Sidney ! Si tu n’en as pas envie, ne te force pas, fais le quand ça sera le bon moment. Je ne pense pas qu’il refusera, et après tout tu arrives à convaincre un donateur de te donner une grosse sommes pour faire telle ou telle construction, tu peux arriver à convaincre ton mari de se libérer quelques jours pour passer du temps avec toi.

J’avais exposé à mon amie mon sentiment, mes craintes, au sujet de ma maternité. Elle m’avait écouté avec attention, je voyais bien que dans ses yeux elle était pommée, même affolée à l’idée de ne pas parvenir à être une bonne mère. Lance avait fait ses preuves en tant que père, il avait élevé 3enfants seul. C’était peut être ce qui faisait peur à Sidney. Elle savait pertinemment que son mari serait un bon père, mais elle, serait-elle une bonne mère ? Elle n’en était pas convaincue. Sidney avait misé sur sa carrière avant sa vie personnelle et surtout, avant sa vie de mère. Elle n’avait jamais voulu avoir d’enfant, jusqu’au jour ou elle a connu Lance. Son instinct maternel a resurgi et elle a eu ce besoin de pouponner. A en croire ce qu’elle disait, l’ancienne Sidney revenait au galop, la carriériste, celle qui ne veut pas d’enfant, celle qu’elle avait, en parti, enterré par amour pour Lancelot.

« Jamais je ne douterai du fait que Lance soit un bon père. Il est sans doute le plus courageux des hommes pour cela. Mais je doute de mes capacités en tant que mère, moi, Sidney Ainsworth. Être mère n’a jamais été un rêve pour moi. Le gros ventre, les cris, les pleurs, je n’ai jamais été emballé par la maternité. Alors bon, tout ça me revient en ce moment. Celle que j’étais avant de rencontrer Lance. J’ai changé par amour. Et je veux changer par amour, mais ce n’est pas si simple qu’on voudrait parfois. »


Je suis d’accord avec toi, Lance a énormément de mérite. C’est un père extra. Mais tu ne dois pas douter comme ça de toi-même. Puis, comme je t’ai dit les doutes/incertitudes sont tout à fait normale, tout le monde en a. Ils t’aident à avancer et à prendre des décisions. Tu as centré toute ta vie sur ta carrière, et tu as très bien réussi Sidney, tu es maire d’une petite ville, tu fais beaucoup pour ses habitants, mais pense à toi un peu… C’est sûr un enfant c’est du boulot, tu vas avoir des moments difficiles, des moments de doutes, des moments ou tu te diras « pourquoi cet enfant n’a pas été livré avec une télécommande pour le mettre sur pause… » Et pleins de trucs comme ça. Mais, ça ne sera rien, je dis bien rien à côté des merveilleux moments que tu vas passer avec. Savoir que c’est le fruit de ton amour avec Lancelot, que tu vas lui apprendre des tas de choses, voir ton enfant sourire quand tu rentres dans une pièce, le premier « maman »… Je te dis Sidney, c’est un truc à vivre, et je ne veux pas que tu te lèves un jour en regrettant de ne pas avoir pu donner la vie. Tu en as jamais rêvé mais avoues qu’en parler avec Lance, faire les démarches, ne t’ont pas fait rêver d’en avoir un ? Il est temps que tu t’y mettes ! Mets tes doutes de côté, tu as su changé par amour pour Lance ne laisse pas l’ancienne Sidney revenir. Je suis d’accord que ce n’est pas facile mais c’est nécessaire pour avancer dans ta vie de femme, d’épouse et de mère (maire ?!).

J’étais persuadée qu’une femme comme Sidney, qui a réussi tous ce qu’elle entreprenait aller forcement être une bonne mère. De plus, elle a un soutient qui n’a pas de prix : Lance. Elle pourra compter sur lui, puis je pense qu’il serait heureux d’avoir un enfant avec la femme qu’il aime. Après tout, pourquoi avoir prit rendre-vous chez un spécialiste s’il ne voulait pas cet enfant autant que Sidney ? Il fallait qu’elle lui en parle, et le plus tôt serait le mieux.


« Dès que je le pourrai je parlerai à Lance, je pense que c’est le moment d’avoir une conversation sérieuse… Au moins sur cet enfant… Promis, je vais reconfirmer mon rendez-vous de la semaine prochaine. J’espère que Lance m’accompagnera. Je ne suis pas sure sinon de réussir à franchir le pas de la porte ! Enfin d’ici une semaine, peut être que tout aura déjà bien changer. »


Enfin, une parole sage ma jolie, j’aurai au moins réussi ça. – Je rigolai. J’étais plutôt contente, elle allait reconfirmer son rendez-vous, ce qui est une bonne nouvelle. Sidney avait besoin d’être rassurée, et c’est ce que je tentai de faire. C’est bien que tu le reconfirmes, je suis contente tu vois. Lance t’accompagnera, montre lui que tu en as besoin et que ses démarches ne doivent pas qu’être faites par la mère mais aussi le futur père. Je suis sûre qu’il viendra.

Sidney semblait un peu plus calme. Son visage n’avait plus cet air apeuré, mais était apaisé, enfin c’est ce que je voyais. Je continuai à manger mon plat, c’était un vrai délice. J’adorai manger dans ce restaurant, mais je ne pouvais me le payer trop souvent, je n’avais pas le salaire pour. J’avais décidé de venir ici avec Sidney car c’est un endroit tranquille, et je savais qu’elle avait besoin de parler. Cette soirée, bien que la conversation fût éprouvante, m’avait fait du bien. Passer du temps avec Sid était un luxe, et j’en profitai. Par luxe j’entends bien sur le fait que c’est rare qu’on se retrouve toutes les deux. On a beau bossé ensemble, les moments seule à seule sont très rare à la mairie et ne s’y prête pas pour une conversation sérieuse.

« Madame Townsend, il n’y a que vous pour me faire changer d’avis… »

Je lui souris, ravie d’avoir pu l’aider dans cette situation.

Si j’ai pu t’aider avec ce que je t’ai dit, c’est que je ne me débrouille pas trop mal en conseillère. lui dis-je. - J’ai peut être raté ma vocation, je devrai me reconvertir dans le coaching.

Je rigolai. Mais au fond, j’étais contente d’avoir pu l’éclairer. Sidney allait aller de l’avant maintenant, et faire ce qu’elle pouvait pour arranger les choses. Je pense qu’elle avait besoin de vider son sac pour repartir sur de bonne base, et pour voir la situation sous un autre angle. Elle avait tellement emmagasiné que ce soir, elle avait tous lâcher. Je la voyais plus apaiser, comme si toute cette conversation lui avait ouvert les yeux sur d’autres horizons.

« Bien sur ma Shannen. Je viendrai si j’ai besoin de conseil et d’une personne de confiance pour m’enlever de sales idées de la tête… Tu sais, j’aimerai bien t’inviter à dîner, à la maison, un soir, mais je ne sais pas trop si tu apprécierais la compagnie de Lily Rose et d’Ellie. Enfin quoi que, Ellie on ne la verrait pas beaucoup, elle resterait encore enfermer dans sa chambre la musique à fond… »

Tu me connais Sidney, je ne suis pas du genre à juger un livre sur sa couverture. Je ne connais Lily-Rose que par tes dires et avec ce qu’elle a fait à Lance. C’est sur, je n’ai pas un bon apriori, mais je ne la connais pas, donc mon jugement n’est pas fixé. Je m’entendrai surement bien avec elle. Oh pour Ellie, c’est normal c’est le comportement des jeunes, je ne me fais pas de soucis. Puis je ne la connais pas elle aussi, donc pourquoi pas aller à sa rencontre.

La conversation se poursuivait. J’avais quasiment fini mon plat, et pour accompagner le tout, je me resservis un autre verre de vin. Bon, j’avoue que trois, c’est déjà pas mal, mais j’allais prendre un café avant de partir. J’attendis que Sidney finisse pour demander la carte des desserts. J’avais entendu parler d’un succulent fondant au chocolat, je voulais impérativement le gouter. Le chocolat était mon péché mignon. Comme la grande majorité des femmes vous me direz.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
« It rains in New York, which is where I left my umbrella.It does not rain in New Heaven »

★ NOM DE L'AVATAR : Kate Walsh
★ MESSAGES : 3731
★ ARRIVE DEPUIS LE : 08/05/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Mer 28 Juil - 4:02


    SHANNEN - Elle ne peut qu’être heureuse de passer du temps avec lui. Lance est un homme formidable, il a élevé leurs enfants tout seul. Elle n’a aucun mérite, elle doit surement se sentir redevable. Tu te sens de trop ? C’est la meilleure Sidney ! Tu devrais peut-être un peu plus t’imposer non ? Elle est chez toi après tout et tu es la maitresse de maison… Enfin tu vois, la situation est bien compliquée et je trouve que Lily-Rose a un sacré culot de mettre les pieds chez vous.
    SIDNEY – Oh je m’impose t’inquiètes pas. Tu me connais Shannen ! Quand je suis là, elle badine pas avec Lancelot. Mais parfois j’entre dans une pièce et le silence se fait. Là je me dis que je devrais peut être m’inquiéter.
La conversation battait son plein. Sidney faisait part à son amie de tout ce qu’elle avait sur le cœur. Et elle en avait lourd. Elle n’avait dit cela à personne depuis presque un mois. Brièvement seulement, elle en avait parlé à Shannen, mais sans trop s’étaler. Au moins là, elle n’oubliait rien, elle avait le temps de tout lui expliquer. Si Sidney se sentait de trop chez elle, c’est qu’elle n’acceptait pas la présence de Lily Rose, cela tout le monde le savait. La tension était palpable entre Lance et elle. Lily Rose aurait pu décider de partir, mais elle restait, c’était un bon moyen pour elle de renouer avec Lancelot mais surtout de faire connaissance avec sa fille, Liberty. Sidney ne lui en voulait pas pour cela. C’était bien normal. Mais elle aurait tout aussi bien pu faire sa connaissance avant. Elle avait de la rancœur aussi pour cela. Elle se pointait là, car London était mort. Il avait fallu un tragique événement pour qu’elle prenne conscience qu’elle avait des enfants ? Franchement, Sidney trouvait ça lâche. Cette femme avait été lâche et elle se permettait d’arriver et de semer le chaos dans la vie d’autrui. Sidney était presque sure qu’elle connaissait mieux Liberty, Lawrence et même London, que leur propre mère, Lily Rose. Elle n’avait jamais pris le rôle de leur mère, c’était évidemment, Sidney était arrivé dans leur vie alors qu’ils étaient déjà bien grands. Mais elle avait su être intégrer à cette famille. C’était devenu, au fur et à mesure du temps, ses protégés. Elle était toujours heureuse de la relation de confiance qu’elle avait établit avec Liberty. Celle-ci n’hésitait pas à demander conseils à Sidney ou à se servir dans son placard de fringue quand elle avait besoin d’une tenue sérieuse. C’était des petites choses, et pourtant, c’était de cela que Sidney était contente. En connaissant Lancelot et en se mettant en couple avec lui, elle avait beaucoup douté de sa capacité d’adaptation. Vous savez Sidney et les enfants ce n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler une grande histoire d’amour… Enfin elle a eu la chance que Lance soit un père d’un âge avancé déjà. Liberty, Lawrence et London, les ‘3 L’… Avec Lancelot, ça fait même ‘4L’ formaient une vraie fratrie unie. Mais ils semblaient heureux de voir leur père enfin épanoui. C’est pourquoi si vite, Sidney fut accepté de tous. Ils étaient tous en âge de comprendre, d’être autonome. Sidney en était bien satisfaite, elle préférait bien plus les adultes aux enfants.

Sidney et Shannen était donc réunis au Old Wold, un des meilleurs restaurant de la ville. Sid savourait le délicieux plat qu’elle avait commandé. Accompagnée d’un verre de vin, c’était un pur plaisir gustatif. En fait, pour faire plaisir à Sidney, il ne fallait pas grand-chose en terme de repas. Si vous lui achetez un bon vin, elle trouvera forcément le repas succulent. Chacun ses péchés mignon… Oh, ce n’est pas pour autant qu’il faut croire que notre mairesse boit beaucoup, non, bien sur que non. Simplement elle aime ce petit plaisir. Peut être qu’il lui arrive d’être un peu trop joyeuse, mais elle ne va jamais jusqu’à l’excès. Elle aime bien trop être maitresse d’elle-même pour cela. Elle regardait le plat de Shannen et finit par lui demandé.
    SIDNEY – L’escalope milanaise! Elle te plait? Je n’ai jamais gouter ca ici, et pourtant j’ai souvent mis les pieds au Old World. Je rate quelque chose ?
Elles étaient au restaurant, il était aussi adapté de parler du plat dans nos assiettes non ? Enfin ceci était juste un intermède dans la conversation de départ, bien moins légère. Shannen lui donnait des conseils pour parler à Lance. C’était une bonne idée, car en terme de dialogue en ce moment, ce n’était pas le Pérou. Sidney et Lancelot avait du mal à dialoguer sans s’énerver ou que l’un ou l’autre ne coupe court à la conversation à cause d’un téléphone qui sonnait ou d’un cri de la chambre d’une des filles de la maison. Passer de quatre à six, cela changeait quand même la donne… Sidney avait l’habitude de taquiner un peu son amie. C’était un jeu auquel elles s’amusaient beaucoup. Ne façon de faire valoir le proverbe ‘qui aime bien châtie bien’. Cela permettait aussi à la conversation d’être moins lourde, de relativiser. Shannen était une grande romantique au fond, elle l’avouait en regardant des films romantiques, ces comédies tout droit sortient des studios hollywoodiens pour nous faire rêver. Sidney n’avait pas pour habitude de regarder ce genre de films, ni même de s’en inspirer. Peut être qu’elle aurait du. Mais en fait, il y avait déjà bien assez de rebondissement à gérer dans sa vie. Elle n’avait pas le temps de s’ennuyer.
    SHANNEN- Je pense que tu t’en sors très bien sans moi pour parler à Lancelot, que ce soit pour un voyage surprise ou autre. Ais confiance en toi Sidney ! Si tu n’en as pas envie, ne te force pas, fais le quand ça sera le bon moment. Je ne pense pas qu’il refusera, et après tout tu arrives à convaincre un donateur de te donner une grosse sommes pour faire telle ou telle construction, tu peux arriver à convaincre ton mari de se libérer quelques jours pour passer du temps avec toi.
    SIDNEY – Oh tu sais, je ne suis pas du genre à supplier Lancelot pour quoi que ce soit. Soit il veut, soit il veut pas. Mais je ne mettrais pas à genoux devant lui. Jamais il faut faire voir à un homme qu’il peut décider de tout, sinon on est mal parti…
Shannen n’avait pas tord du tout. Sidney était une femme forte, sure d’elle. Mais chez elle, c’était différent. Voilà qu’elle se mettait à douter de l’amour et de la fidélité à long terme de Lancelot. Elle en devenait même presque jalouse. Sidney se voyait vieillir elle aussi, peut être que Lancelot ne voudrait plus d’elle un jour ; qu’il se mettrait à préférer une autre, pour changer (Lily Rose) ou bien une jeune étudiante qui le drague. Bien sur qu’elle se sentait encore belle et femme à quarante ans, mais au fond d’elle ; elle avait peur de cette vieillesse. Elle n’avait plus cette confiance en elle qu’elle avait à vingt ans. Sidney avait confiance en elle dans un domaine particulier : son métier. Là elle pouvait tout faire passer. Elle n’avait peur de rien. Sid avait besoin de son mari pour tenir, il lui permettait un équilibre que personne d’autre n’aurait réussir à établir. Il lui donnait confiance, elle avait besoin de son soutien. Tout cela lui manquait. Mais c’était de même pour Lancelot. Il devait avoir besoin d’elle pour beaucoup de choses. Etait-elle là pour lui en ce moment ? Pas vraiment… Ils avaient du se perdre en route quelque part… La Californie, une visite chez Shelby et Lawrence, ça c’était une bonne idée pour se retrouver et même, peut être, retrouver des certitudes quand à l’enfant que Sidney et Lance aurait aimé avoir. Ce sujet occupait la conversation depuis déjà un moment. Shannen pouvait raconter ce qu’elle avait vécu. Cela rassurant Sidney. Même une mère parfaite avait eu des doutes, même Shannen c’était posé des questions. Et son expérience permettait à Sidney de sourire à nouveau.
    SHANNEN - Tu as centré toute ta vie sur ta carrière, et tu as très bien réussi Sidney, tu es maire d’une petite ville, tu fais beaucoup pour ses habitants, mais pense à toi un peu… C’est sûr un enfant c’est du boulot, tu vas avoir des moments difficiles, des moments de doutes, des moments ou tu te diras « pourquoi cet enfant n’a pas été livré avec une télécommande pour le mettre sur pause… » Et pleins de trucs comme ça. Mais, ça ne sera rien, je dis bien rien à côté des merveilleux moments que tu vas passer avec. Savoir que c’est le fruit de ton amour avec Lancelot, que tu vas lui apprendre des tas de choses, voir ton enfant sourire quand tu rentres dans une pièce, le premier « maman »… Je te dis Sidney, c’est un truc à vivre, et je ne veux pas que tu te lèves un jour en regrettant de ne pas avoir pu donner la vie. Tu en as jamais rêvé mais avoues qu’en parler avec Lance, faire les démarches, ne t’ont pas fait rêver d’en avoir un ? Il est temps que tu t’y mettes ! Mets tes doutes de côté, tu as su changé par amour pour Lance ne laisse pas l’ancienne Sidney revenir. Je suis d’accord que ce n’est pas facile mais c’est nécessaire pour avancer dans ta vie de femme, d’épouse et de mère.
Elle l’écouta attentivement. Elle devait avouer une chose, elle avait totalement raison. Sidney acquiesça, faisant un signe de tête. C’était le moment où jamais pour avoir un enfant. L’horloge biologique avançait bien trop vite. Et même si Sid avait peur pour certaines choses, elle devait faire abstraction de cela. Bien sur, elle devrait peut être faire une pause à la Mairie, mettre son métier entre parenthèse pendant quelques mois, mais cela était obligatoire si elle voulait être épanouie dans sa vie familiale. Sidney savait bien que les réélections avaient lieu prochainement. C’était assez risqué d’entreprendre une grossesse à cette époque. Mais avait-elle d’autre choix ? Sidney craignait donc pour avenir en tant que maire, mais aussi pour son potentiel en tant que mère. Shannen savait la rassurer sur ce point. Toutes les mères se posent les mêmes questions. Toutes les mères ont peur de ne pas savoir faire. Mais une fois l’enfant là, elles ne voudraient jamais qu’il s’en aille et elle ne regrette pas de l’avoir mis en vie. Sidney sentait dans le discours de Shannen tout son amour en tant que mère. Callan était devenu le centre de sa vie. Sid trouvait son amie remarquable. Cela lui donnait de la force et du courage. Elle aussi pouvait réussir…Elle semblait beaucoup moins apeurée.
    SHANNEN - Si j’ai pu t’aider avec ce que je t’ai dit, c’est que je ne me débrouille pas trop mal en conseillère. J’ai peut être raté ma vocation, je devrai me reconvertir dans le coaching.
    SIDNEY – Oh non ! Tu me manquerais bien trop à la Mairie. Et puis je souhaite que ces précieux conseils ne sorte pas de ce milieu amical. Ils sont bien trop précieux pour avoir un quelconque prix !
Petit à petit, la discussion s’était détendue. Elles revenaient à des sujets beaucoup plus drôles et agréables. Sidney pensait que cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas invité Shannen à dîner. Mais avec les événements chez les Ainsworth, ce n’était pas si facile. Cependant elle aurait apprécié d’avoir Shannen à ses côtés lors d’un repas. Elle s’entend très bien avec Lance, cela devrait être possible malgré la présence de Lily Rose ou Ellie.
    SHANNEN - Tu me connais Sidney, je ne suis pas du genre à juger un livre sur sa couverture. Je ne connais Lily-Rose que par tes dires et avec ce qu’elle a fait à Lance. C’est sur, je n’ai pas un bon apriori, mais je ne la connais pas, donc mon jugement n’est pas fixé. Je m’entendrai surement bien avec elle. Oh pour Ellie, c’est normal c’est le comportement des jeunes, je ne me fais pas de soucis. Puis je ne la connais pas elle aussi, donc pourquoi pas aller à sa rencontre.
    SIDNEY – Dans ce cas, ce serait un véritable plaisir de te faire venir chez nous. Je te redirais une date prochainement. Ce serait un bon moyen d’avoir de nouveau ton avis sur la situation… Quoi que, lors d’un repas, je pense que l’on peut tous faire des efforts…
Sidney venait de finir son plat. Shannen se reservit un nouveau verre de vin, le troisième. Sidney lui fit un clin d’œil. Elle rigola. Shannen allait finir par être pompette. Elle ne se souvenait pas qu’elle buvait si rapidement d’habitude… Sid, quand à elle, en resta à son deuxième verre. Le serveur vint pour récupérer leurs assiettes vides ; et en profita pour leur ramener la carte des desserts. Sidney mit un moment à se décider. Elle finit par prendre un de leur très bonne tarte au citron. La présentation au Old World était toujours superbe. Il s’agissait d’un restaurant assez cossu. Sidney savait bien que ce n’était pas le genre de restaurant dans lequel Shannen pouvait se permettre d’aller tous les jours. D’ailleurs après toute l’aide qu’elle lui avait apporté, elle pouvait bien lui payer ce restaurant. Pour Sidney, ce n’était pas pareil, le salaire de Lance et elle, lui permettait de se faire plaisir aisément. Elle ne roulait pas sur l’or, elle n’était pas millionnaire, mais elle faisait partie des gens les plus riches de New Heaven.



____________


©️ ♣️ fuckyeahkatewalsh-tumblr I DON'T KNOW... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highwaytoheaven.forumactif.org
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Sam 31 Juil - 13:08

« Oh je m’impose t’inquiètes pas. Tu me connais Shannen ! Quand je suis là, elle ne badine pas avec Lancelot. Mais parfois j’entre dans une pièce et le silence se fait. Là je me dis que je devrais peut être m’inquiéter. »

J’espère bien que tu ne te laisses pas faire. Mais je te comprends, ce n’est vraiment pas pratique de cohabiter avec l’ex de son mari. Tu as du courage pour ça je te le dis.


Cette histoire était tout de même assez incroyable. Sidney avait tout pour être heureuse, un mari aimant, une belle-famille qui l’accepte, un métier ou elle peut s’épanouir… Mais ne dit-on pas que quand il y a trop de bonnes choses, trop de bonheur, il y a forcément une mauvaise nouvelle à la clé ? Je crois qu’avec Sidney, le dicton se vérifie avec l’arrivée de Lily-Rose, l’ex-femme déchue et Ellie la fille illégitime qui sort de je ne sais où. Je me doutai bien que ça arranger Lily-Rose de dormir chez les Ainsworth. Elle voulait être près de sa fille, et apprendre à la connaitre pour essayer de rattraper le temps perdu, enfin si c’est rattrapable…

Le repas se poursuivait assez tranquillement, on avait abordé un sujet assez sensible qui est la cohabitation. Sidney semblait un peu plus détendu à présent, vider son sac lui avait fait du bien. Je n’avais pas pour habitude de manger dans un restaurant aussi cher, c’était assez exceptionnelle que je sois ici d’ailleurs. Mais j’avais envie d’un bon repas en compagnie d’une amie. Ce restaurant était très réputé dans la ville. J’avais commandé une escalope milanaise. C’était un de mes pêchés mignons (oui mon deuxième avec le chocolat...) Mon amie me demanda alors des nouvelles de mon plat, que j’avais quasiment dévoré.


« L’escalope milanaise! Elle te plait? Je n’ai jamais gouté ca ici, et pourtant j’ai souvent mis les pieds au Old World. Je rate quelque chose ? »

Si tu savais…
- lui dis-je. - Elle est vraiment délicieuse… la cuisson est parfaite, la sauce qui l’accompagne..mmm succulente ! En plus, le vin que tu as choisi se marie très bien avec. je lui souris. – La prochaine fois que tu viens, prends ce plat, tu vas apprécier. Et toi ton risotto ?

Je n’étais pas tellement fan de ce plat, mais Sidney en raffolait. Elle avait l’air d’apprécier elle aussi son plat. Et c’était tant mieux. Imaginons que le repas soit dégueulasse, et qu’on y rajoute la conversation lourde, ça nous donnerai pour conséquence, une soirée pas très réussi. Le repas était quand même essentiel car il tempérait la conversation. Ce que je veux dire par là, c’est que c’est la touche agréable dans une discussion assez difficile. J’essaye tant bien que mal de conseiller mon amie sur la situation qu’elle vivait. Lance et elle s’étaient vraiment éloignés. Une espèce de guerre froide s’était installée entre les deux, et ils ne se parlaient que pour se disputer. Aucun des deux n’était capable de comprendre l’autre. Chacun campaient sur ses positions. Il fallait remédier à cela et réinstaurer le dialogue dans le couple. Sidney ne voulait pas accepter les décisions que Lance avait prises seul, et Lance, n’avait pas tenu parole. Les époux Ainsworth souffraient de cette situation chacun de son coté sans en toucher un mot à l’autre.


« Oh tu sais, je ne suis pas du genre à supplier Lancelot pour quoi que ce soit. Soit il veut, soit il veut pas. Mais je ne mettrais pas à genoux devant lui. Jamais il faut faire voir à un homme qu’il peut décider de tout, sinon on est mal parti… »

Sidney, Sidney, je ne te demande pas de le supplier, loin de là. Je sais que tu es une femme forte, et faire ça serai à l’encontre de ta personnalité, donc pas toi. Je te dis juste que tu peux un peu plus insister… Puis, je pense sincèrement que Lancelot sera partant. Tu dois lui manquer autant qu’il ne te manque et décliner ton invitation ne ferait qu’aggraver la situation. Et je ne pense pas que c’est ce qu’il veut…


J’étais quand même d’accord avec elle, il ne faut pas laisser les pleins pouvoirs à un homme, sinon on n’a plus de vie. Je ne voulais pas qu’elle le supplie, juste qu’elle lui montre qu’elle a envie de ce voyage, de se retrouver avec lui, et de lui tout simplement… Elle devait impérativement sauver son couple, sinon elle allait avoir une remplaçante de choc : Lily-Rose. Je blague bien sûr, Lancelot ne se laissera pas tenter par elle après ce qu’elle lui a fait subir. Nous avions parlé de pas mal de chose avec Sidney ce soir, mais celui qui m’a le plus touché était certainement celui ou elle m’avait avoué avoir arrêté son traitement pour la fertilité. J’étais tellement impatiente qu’elle fasse un enfant que cette nouvelle m’avait choqué. J’avais essayé pendant quelques minutes, de la rassurer sur la maternité, sur les joies d’avoir un enfant, mais aussi sur les contraintes. Oui, ça va changer sa vie, elle ne sera plus seule mais elle aura maintenant un prolongement d’elle (et Lancelot) sur cette terre ; Une descendance. J’avais moi-même eu la chance d’avoir un enfant, malheureusement pour lui, il avait du grandir sans père. Ce manque affectif lui a surement causé du tord, et j’aurai peut-être du de moi-même me remettre avec un homme, lui trouver un père de substitution pour que mon enfant ne manque pas d’un exemple masculine, d’un homme, d’un père. J’avais pourtant essayé à plusieurs reprises, mais je n’étais pas heureuse, ni épanouie. Puis je ne trouvai personne digne d’être cet exemple, je préférai que Callan ait un manque plutôt qu’un mauvais exemple. Il me le reproche peut-être, mais il comprendra plus tard, certainement…

« Oh non ! Tu me manquerais bien trop à la Mairie. Et puis je souhaite que ces précieux conseils ne sorte pas de ce milieu amical. Ils sont bien trop précieux pour avoir un quelconque prix ! »

Je savais que tu ne pouvais pas te passer de moi.
lui dis-je en souriant. – Et ne t’inquiète pas, je ne suis pas prête de quitter la mairie et surtout de te quitter, tu vas m’avoir sur ton dos encore longtemps ma pauvre !

Je rigolai. Notre conversation était maintenant plus légère, plus enfantine. J’aimais ces deux cotés de nos rendez-vous, on pouvait parler d’un sujet vraiment sérieux, et la minute d’après rigoler sur un autre. C’était agréable, j’appréciai chaque minute de mon diner avec Mme la mairesse ! En parlant du diner, j’avais fini le mien et Sidney arrivait à la fin de son risotto. J’avais mangé assez rapidement, surement parce que j’avais trop faim et que ce plat était un de mes préférés. J’étais comme une gamine devant l’assiette, comme si je voyais un objet que je voulais plus que tout au monde. Bon, je dois un peu exagérer mais c’est pour que vous ayez une image de ce que je veux dire. Pour revenir à la conversation, Sidney voulait m’inviter à diner, elle voulait que je vois de mes propres yeux le comportement de Lily-Rose et d’Ellie. J’étais partante.

« Dans ce cas, ce serait un véritable plaisir de te faire venir chez nous. Je te redirais une date prochainement. Ce serait un bon moyen d’avoir de nouveau ton avis sur la situation… Quoi que, lors d’un repas, je pense que l’on peut tous faire des efforts… »

J’attends la date avec impatience, j’aurai un épisode des « feux de l’amour » version Ainsworth en direct.
Lui lance-je en rigolant. Non sérieusement c’est quand tu veux… et je serai ravie de venir manger chez toi, ça fait longtemps que je n’ai pas vu Lancelot… Pas de problème, tu auras mon avis.

Je m’étais resservie un autre verre de vin, et j’avais eu droit à un clin d’œil de la mairesse. Je rigolai. Je n’avais pas pour habitude de boire autant, mais ce vin était vraiment fabuleux... Puis il s’était tellement bien marié avec mon plat que je me devais d’en reprendre un dernier verre avant de le dessert. Le serveur avait pris nos assiettes et nous déposa la carte pour les desserts. Sidney prit une tarte au citron et moi le fondant au chocolat.

Nous avions abordé pratiquement tous les sujets. Mais il en restait un que je lui avais caché. Je voulais lui en parler mais je n’avais pas vraiment eu l’occasion. J’avais fait la rencontre d’un homme, un homme qui était vraiment bon. J’avais eu le coup de cœur pour lui. Il est pasteur dans ma ville. Je l’ai vu deux/trois fois puis j’ai flashé. Je ne suis pas une très grande croyante, je n’avais même jamais été à l’église de ma vie. Pour vous dire la vérité, je ne savais même pas qu’un pasteur pouvait être en couple. Quand je vous disais que je n’étais pas croyante… enfin bon… Pour le voir, telle une adolescente, j’allais dans les lieux qu’il fréquentait, et l’église en faisait partie. J’avais pu discuter avec lui pas mal de fois. A chaque fois, nous ne discutions pas de dieu, mais de tout autres choses, on apprenais à se connaitre, on se confiait. Nous n’avons eu aucun geste déplacer l’un pour l’autre encore, et je ne sais pas si j’arrivais à franchir le pas un jour vu son statut. J'étais assez gênée en sa compagnie, certainement parce qu'il me plait beaucoup. Je ne savais pas quoi penser de cette situation. On s'appréciait, c'était indéniable, mais pouvait-il y avoir plus? Je n'en savais strictement rien. Sidney le connaissait surement, même mieux que ce que je ne le pense. Je décidai alors de me jeter à l’eau et de lui avouer mon faible pour lui.


Sidney, tu te rappelles, tout à l’heure on parlait de prince charmant, et je te disais que je ne l’avais pas trouvé… - Elle hocha la tête.Bah enfaite, j’ai rencontré quelqu’un… - elle fit les gros yeux, je souris et je décidai lui dire dessuite, sans suspense. C’est Tim Goodwin, le pasteur…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« It rains in New York, which is where I left my umbrella.It does not rain in New Heaven »

★ NOM DE L'AVATAR : Kate Walsh
★ MESSAGES : 3731
★ ARRIVE DEPUIS LE : 08/05/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Mer 4 Aoû - 10:29


    SHANNEN - Elle est vraiment délicieuse… la cuisson est parfaite, la sauce qui l’accompagne..mmm succulente ! En plus, le vin que tu as choisi se marie très bien avec. La prochaine fois que tu viens, prends ce plat, tu vas apprécier. Et toi ton risotto ?
    SIDNEY – Super ! Moi aussi, excellent. C’est mon plat habituel en venant ici…
Les deux amies continuaient la discussion par des banalités. Le plat, le décor du restaurant, son ambiance etc… C’était un moyen de détendre l’atmosphère puisque la conversation était très sérieuse. Evidemment que ce lieu était vraiment sympathique, souvent Sidney s’y retrouvait pour des rendez-vous d’affaire ou même pour diner avec Lance. Mais pour Shannen, ce restaurant n’était pas un lieu où elle avait l’habitude d’aller. Les deux femmes n’avaient pas les mêmes revenues et la même façon de vivre. La preuve était que cela n’empêchait pas l’amitié de naitre. Ce qui comptait pour l’une et pour l’autre c’était la fidélité. Et elles étaient fidèles et présentes quand elles avaient besoin l’une de l’autre. En ce moment même c’était Sidney qui avait eu besoin de son amie. Mais durant les années précédentes, cela avait pu être l’inverse. Shannen avait du faire face au vieillissement de son fils qui était de moins en moins avec elle, et d’une vie amoureuse peu réjouissante. Mais depuis quelques temps, et tant pis, elle paraissait apaisé, tout semblait plus calme… Sidney aurait bien aimé dire la même chose. Elle s’était l’inverse. Tout avait été bien, jusqu’à il y a deux ans et son mariage. Une fusillade et la mort de 3 personnes…. Sidney n’aurait jamais pu croire cela. Et dès là tout c’était enchainé. Les disputes avec Lance, le remord, l’arrivée de Lily Rose et celle d’Ellie. Les ennuis ne s’arrêtaient plus. Bien sur il y avait quelques bons moments, mais quelques mois seulement tranquille. Cela avait entrainé une ambiance lourde entre les deux amants et mariés. Sidney et Lance n’arrivaient plus aujourd’hui à communiquer normalement, et ne se comprenaient plus. Shannen tentait de raisonner son amie du mieux qu'elle pouvait. Un plat avait été dégusté et pourtant, elle devait encore essayer de la contenir et de lui faire comprendre les choses. Cela prouvait à quel point Sid pouvait être quelqu'un de têtue et bornée. Une femme de caractère, comme on les aimes... ou pas...
    SHANNEN - Sidney, Sidney, je ne te demande pas de le supplier, loin de là. Je sais que tu es une femme forte, et faire ça serai à l’encontre de ta personnalité, donc pas toi. Je te dis juste que tu peux un peu plus insister… Puis, je pense sincèrement que Lancelot sera partant. Tu dois lui manquer autant qu’il ne te manque et décliner ton invitation ne ferait qu’aggraver la situation. Et je ne pense pas que c’est ce qu’il veut…
    SIDNEY – J’espère… Il me manque tellement tu sais… J’ai besoin de lui pour trouver un équilibre et un sens à ma vie. Alors là c’est vraiment difficile. Mais je comprends ce que tu veux dire et une bonne discussion avec lui s’impose.
Sidney avait du mal à s’imaginer la scène. La dernière conversation avec Lance lui paraissait être il y a une éternité. Comme elle venait de l’avouer à son amie, cela lui manquait. Se retrouver main dans la main, se blottir dans ses bras forts, sans se forcer… Juste être bien, ne penser à rien… Elle avait besoin et envie de retrouver cela. Elle n’avait surtout pas envie de voir Lancelot dans les bras d’une autre, car elle voyait en Lily Rose une possible concurrente. Depuis toujours Sidney avait la sensation d’être comparée à elle. Lance avait eut tellement mal lorsque celle-ci l’avait quitté, que Sid avait la pression, elle ne devait pas être pareil qu’elle . Elle devait être mieux que Lily Rose. Son arrivée à New Heaven avait perturbé bien des choses. Elle n’était pas forcement la femme a qui Sidney pensait faire face. Elle ne savait pas comment se comporter avec elle, alors elle se contentait d’être aimable. Elle voulait aussi que Lily Rose l’apprécie, qu’elle ne dise pas des méchancetés à Lance après sur son compte. Peut être que Lily Rose pouvait encore avoir de l’influence sur son ex amant… Ce n’était pas que Sidney manquait de confiance en elle, non, mais plutôt qu’il n’aurait pas été normal de ne pas s’inquiéter de l’arrivée de l’ex femme de son homme…

Petit à petit, la conversation devenait plus légère… Enfin…. Après un plat englouti ,une bouteille de vin et une bonne amie… Comme quoi, tout est possible. Finalement Sidney avait réussit à prendre distance avec tout ce qui lui paraissait insurmontable. Elle profitait enfin de la compagnie et de l’humour de son amie.
    SHANNEN - Je savais que tu ne pouvais pas te passer de moi. Et ne t’inquiète pas, je ne suis pas prête de quitter la mairie et surtout de te quitter, tu vas m’avoir sur ton dos encore longtemps ma pauvre !
    SIDNEY – Blablabla. Oh j’peux te mettre en pré retraire méfie toi !
La jolie rousse leva les yeux au ciel. Elle aimait taquiner de la sorte sa plus fidèle amie. Il n’y avait pas femme plus gentille que Shannen d’après Sidney. Elle était de bien bonne composition. Car il fallait bien dire que Sidney n’était pas toujours tendre avec son amie Shannen. Elle avait pour habitude de dire ce qu’elle pensait quitte à la déranger, que ce soit au boulot ou dans sa vie personelle. Sidney avait de sacrée habitude qui pouvait être dérangeante, comme arriver en retard, mais Shannen était toujours là et paraissait accepter tout cela. A croire qu’elle prenait les défauts de Sidney pour des qualités. Enfin dans ce cas, elle était un peu comme Lance… Sidney ne se rendait jamais compte de l’heure… Cela pouvait être très agacant pour les autres. Enfin en parlant de Lance, il revient sur le tapis un moment. Sidney avait proposé à Shannen de venir diner un de ses soirs chez elle. Il fallait bien dire que Lancelot et Shannen s’appréciaient, mais cela faisait un moment que les deux adultes ne s’étaient pas revus. Cette idée sembla réjouir Shannen.
    SHANNEN - J’attends la date avec impatience, j’aurai un épisode des « feux de l’amour » version Ainsworth en direct. Non sérieusement c’est quand tu veux… et je serai ravie de venir manger chez toi, ça fait longtemps que je n’ai pas vu Lancelot… Pas de problème, tu auras mon avis.
    SIDNEY – Tu joueras l’espionne le temps d’une soirée… Peut être que les films romantiques t’inspireront pour trouver les failles de Lily Rose. Quand tout sera un peu plus calme avec Lancelot, je te dirais ça… Suivre les feux de l’amour chez les Ainsworth c’est pas donné à tout le monde…
Cela se voyait que Sidney allait mieux. Elle retrouvait son humour elle aussi. Mais pour le coup, elle vut le sourire de Shannen s'agrandir. Elle avait quelque chose à lui dire. Elle baissait légèrement les yeux, elle ne savait pas trop comment commencé, mais finit par se lancer. Ca tombait bien, car Sidney attendait plus de révélation de la part de son amie.
    SHANNEN - Sidney, tu te rappelles, tout à l’heure on parlait de prince charmant, et je te disais que je ne l’avais pas trouvé …
    SIDNEY – Oui…
    SHANNEN - Bah enfaite, j’ai rencontré quelqu’un…
    SHANNEN - C’est Tim Goodwin, le pasteur…
A l’instant même où Shannen lui avait dit qu’elle avait rencontré quelqu’un, Sidney était impatiente et cela se lisait sur son visage. Enfin figurait un vrai sourire, elle était immédiatement contente pour son amie. Cela faisait un moment que Shannen n’avait pas été attaché à un homme et à la façon dont celle-ci annonçait son nom, Sid pouvait immédiatement sentir que celui-ci lui plaisait réellement. Elle ne s'y attendait pas du tout. Depuis combien de temps? Etaient-ils ensemble? Des tas de questions remuaient dans la tête de Sidney à cet instant. Mais pour l'instant c'est la surprise qui prit le dessus.
    SIDNEY – Timothy ? Le Pasteur ?
Sidney ne put cacher son étonnement, Shannen n’avait rien d’une véritable croyante. A cette idée, cela la fit rire. Il était vrai que Sidney avait déjà rencontré le pasteur de la paroisse, mais elle n’y avait jamais vraiment prêté attention. Il n’était pas vieux du tout, cela était sur et certains disaient même qu’il était ‘sexy’, mais Sid n’avait jamais été vérifiée. Elle avait déjà son Lance, et surtout elle avait une assez mauvaise image de l’église et de ses hommes. Enfin imaginer Shannen avec un pasteur, c’était bien difficile. Elle connaissait son amie, n’allait-elle pas encore là chercher une histoire compliquée ?

____________


©️ ♣️ fuckyeahkatewalsh-tumblr I DON'T KNOW... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highwaytoheaven.forumactif.org
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Dim 8 Aoû - 13:23

Le repas se déroula comme à chaque fois. Nous avions commencé par les banalités « Salut ça va ? » « Oui et toi ? Bonne journée ?... », Suivit par les confidences « Elle à l’air plutôt heureuse de passer du temps avec MON mari… », Pour se terminer dans une atmosphère plutôt enfantine « j’aurai un épisode des « feux de l’amour » version Ainsworth en direct. ». Avec Sidney, je savais à quoi m’attendre. Nous avions des vies bien différentes, mais semblables sur certains points. L’indépendance était notre gros point commun. Ma vie comme la sienne avait été pleins d’obstacles à franchir pour arriver à un but fixé. La différence avec Sidney, est que je n’avais pas vraiment de but, être heureux et faire le bien autour de moi était ce qui m’importait. J’admirais son parcours et le courage qu’elle avait. Elle avait accomplit une carrière exemplaire, et une vie de famille plutôt épanouie, voir mouvementé – surtout en ce moment. – Pour ma part, j’étais épanouie au boulot et dans ma vie, mais niveau ‘mouvementé’ on repassera. Les seuls mouvements sont ceux que je fais jusqu’à mon congélateur pour me chercher un pot de classe menthe chocolat pour aller regarder une comédie de Woody Allen. Génial. Il fallait que je me trouve des occupations pour ne pas finir ermite. Mon fils avait grandi, bien trop vite à mon gout, et je devais impérativement me trouver d’autres choses à faire qui ne fasse pas trop ‘mémère’. J’ai que 37ans bordel, et encore pas mal d’année devant moi… L’avenir ? J’en avais peur, peur de me retrouver seule, peur d’être inutile et de finir ma vie entourée de mes 37chats à bouffer leurs poils. Il fallait que je réagisse impérativement. Finie la monotonie, je veux un peu d’action.

« J’espère… Il me manque tellement tu sais… J’ai besoin de lui pour trouver un équilibre et un sens à ma vie. Alors là c’est vraiment difficile. Mais je comprends ce que tu veux dire et une bonne discussion avec lui s’impose. »

Une bonne discussion dans un endroit que vous affectionnez tous les deux, et ça repartir comme au premier jour…


Les époux Ainsworth vont être de retour dans pas longtemps, c’est moi qui vous l’dis. J’appréciai Sidney car sous ses airs de femme forte, avec une carapace énorme, se cache une femme qui a des peurs, des craintes, qui est tout simplement fragile… L’amour, nous le connaissons qu’une fois, mais doit-il être si dur à vivre ? Apparemment. Remarque, ses conflits mettaient un peu plus de piment dans leurs relations, même si en ce moment ils n’arrivaient plus à retrouver leurs complicités affectives. Ça allait certainement passer. Mais quand reste la question que tout le monde se pose, et surtout Sid’.

Comme dit précédemment, la conversation devint plus enfantine entre nous. L’atmosphère était redescendue et Sidney souriait à nouveau. Avais-je pu l’aider dans les décisions qu’elle devait prendre ? Je ne savais pas, mais elle avait l’air beaucoup plus apaisé qu’au début du repas, ou c’était une « bombe » prête à exploser. La nous étions sur des banalités, mais j’aimais ce genre de relation, ça me permettais de taquiner un peu plus Sidney.


« Blablabla. Oh j’peux te mettre en pré retraire méfie toi ! »

Manquerai plus que ça, déjà que je n’ai pas de vie et que je sors de chez moi que pour le boulot, si tu me mets en préretraite, je vais directement sauter d’un pont.
Dis-je en rigolant. - Donc non, Mme la Mairesse, gardée moi encore longtemps près de vous…

Je lui avais fait une moue assez triste, et avais insisté sur le ‘longtemps’. J’en ris. Je devais être ridicule, mais qu’importe, j'assumais. Puis, la conversation se poursuivit, nous en étions au diner chez les Ainsworth. Il est vrai que je n’avais pas vu Lancelot depuis un bout de temps. J’admirai cet homme, qui avait fait preuve d’un courage énorme pour élever sa petite tribu. Puis, je lui étais aussi reconnaissante de rendre heureuse Sidney. Depuis qu’elle était avec lui, elle était épanouie, et elle voulait même des enfants. Chose qu’avant lui, elle n’avait même pas évoqué.

« Tu joueras l’espionne le temps d’une soirée… Peut être que les films romantiques t’inspireront pour trouver les failles de Lily Rose. Quand tout sera un peu plus calme avec Lancelot, je te dirais ça… Suivre les feux de l’amour chez les Ainsworth c’est pas donné à tout le monde… »

Tu veux que je sorte ma tenue d’agent secret… comme les drôles de dame ?
Je souris. Lily-Rose a certainement des faiblesses, et je tacherai, pour toi mon amie, de les lui trouver… Je suis une privilégiée que veux-tu…

J’avais à présent dévoilé à Sidney mon attirance pour le pasteur. Elle semblait surprise, voir estomaquait. Devais-je y voir un mauvais présage ? Qu’importe, je ne pouvais nier ce que je ressentais. Ce n’était pas de l’amour, mais une attirance assez… intense ! ca ne se commande pas ce genre de chose, et je ne pouvais prévoir d’avoir un coup de cœur pour un pasteur. Mes aventures avec les hommes avaient été jusqu’à ce jour assez chaotique, d’où mon célibat du moment. J’avais décidé de ne plus fréquenter d’homme pendant quelques temps, et voilà que je jette mon dévolu sur Tim. Ce n’était pas raisonnable, mais on ne commande pas.

« Timothy ? Le Pasteur ? »

Oui, le pasteur Goodwin… Je sais c’est assez surprenant, moi la première j’en reviens pas. Mais bon, il y a quelque chose qui m’attire en lui. Physiquement, il est assez charmant, puis mentalement, j’aime beaucoup aussi. On partage beaucoup d’idée commune… Je ne sais pas ou ça me mènera, ou si c’est réciproque, mais je ne saurai pas si je ne tente pas…Rassures-toi, je ne vais pas lui sauter dessus, mais juste laisser notre complicité allait de l’avant et on verra par la suite. Je ne veux surtout pas prendre la tête, j’ai 37ans et j’en ai finis des amourettes. J’aimerai me trouver quelqu’un d’affectueux, qui prends soin de moi. Je ne sais pas si Timothy est cet homme, mais maintenant, ma priorité est de trouvée quelqu’un avec qui vieillir.


Wouah, ça me mis un coup au moral. J’avais tout déballé à Sidney, mon état d’esprit fasse à cette relation et ce que j’attendais de l’homme qui allait partager ma vie. Comme je l’ai dit, je ne sais pas si Tim est cet homme, mais faire un bout de chemin avec lui ne me dérangeais pas. J’avais d’autre envie, d’autre priorité. J’ai vécut toute ma vie des histoires trop…fracassante moralement.


Pour l’instant, je ne vois pas d’avenir à notre relation, si relation il y a. Je vis juste le moment présent, et qu’importe ce qui peut arriver. Comme je t’ai dit, j’en ai fini de me torturer l’esprit. J’approche de la quarantaine, et je ne peux plus avoir des priorités de gamine.

La conversation avait pris un autre tournant. J’avais par mégarde, remit au niveau ‘bombe prête à exploser’.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« It rains in New York, which is where I left my umbrella.It does not rain in New Heaven »

★ NOM DE L'AVATAR : Kate Walsh
★ MESSAGES : 3731
★ ARRIVE DEPUIS LE : 08/05/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen] Mer 11 Aoû - 7:21

Shannen était pour Sidney une amie, et elle n’en avait pas des masses. Bien sur, elle avait beaucoup de connaissances, de personnes avec qui elle passait de bons moments. Mais en ce qui concerne les personnes de confiance, elle n’en voyait que très peu, Lancelot et Shannen était sur ce point là au cœur de sa vie. Sidney ne cherchait pas à avoir dix mille amis, le principal était de pouvoir compter sur au moins une personne et Shannen remplissait bien cette tache. Elle était celle auprès de qui elle pouvait se confier sans avoir à se sentir juger. Les deux femmes pouvaient parler de tout sans que cela porte préjudice à l'une ou à l'autre. Tous les sujets de conversations étaient possibles, d'amour, de boulot, de sexe, d'amitié, de famille, de loisirs. Comme vous le remarquer, des sujets bien diverses qui peuvent aller du plus drôle au plus sérieux. Et aujourd'hui, elles étaient là, au même endroit, un rendez vous au restaurant qui portait ses fruits. Sidney se sentait bien mieux qu'au début du repas. Elle avait du arriver au dessert pour que tout soit un peu plus clair. Shannen savait être là pour la faire relativiser et dédramatiser.
    SHANNEN - Une bonne discussion dans un endroit que vous affectionnez tous les deux, et ça repartir comme au premier jour…
Cette femme avait le don de faire renaitre l’espoir. Shannen était quelqu’un de très positif. Elle était toujours là pour aider les autres. Enfin c’est comme cela que la voyait Sidney. D’ailleurs, elle ne comprenait pas comment elle pouvait encore être célibataire. Shannen était quelqu’un qui semblait facile à vivre. Elle était une femme de trente sept ans bien conservée, encore séduisante. Elle faisait attention à elle, elle s’apprêtait. Shannen aurait très bien pu être une femme à hommes. Elle aurait pu être une femme fatale. Que lui manquait-elle ? Peut être justement la force, cela n’était pas dans le caractère de la mère Townsend. Elle avait peut être été comme ça, mais sa grossesse l’avait fait changer. Elle était devenue une femme, une vraie. Et elle n’était pas du genre à vouloir séduire pour séduire. Elle semblait désormais attendre bien plus d’un homme. Sidney était de tout cœur avec son amie. Elle avait tout pour plaire, bizarre que cela ne vienne pas. Sid aurait pu jouer les entremetteuses, après tout elle rencontrait pas mal de monde dans ces fameux galas et diners de charités. Mais bon, ce n’était pas trop son genre… Elle aurait été mal à l’aise de faire cela. Et aurait bien été capable de remarquer le seul homme marié de la soirée…

Shannen et Sidney n’avait pas le même rang social. Cependant cela ne changeait rien à leur amitié. Elles arrivaient même à se taquiner sur ce point là. Sidney avait davantage de pouvoir, normal, elle était maire de New Heaven. Et elle avait travaillé dur pour cela. La conversation était beaucoup plus marrante, beaucoup plus agréable. Sidney se laissa même aller à rire.
    SHANNEN - Manquerai plus que ça, déjà que je n’ai pas de vie et que je sors de chez moi que pour le boulot, si tu me mets en préretraite, je vais directement sauter d’un pont. Donc non, Mme la Mairesse, gardée moi encore longtemps près de vous…
    SIDNEY – Si vous me supplier Mademoiselle Townsend, vous savez bien que je ne pourrai que vous garder…
Petit à petit les deux amies étaient devenues de plus en plus proche. Bizarrement ce qui aurait pu les séparer, les avait rapprochés. Avant Sidney était une femme volage. Et puis, elle avait rencontré Lancelot. Il avait été celui qui avait su l’aimer et la rendre heureuse. Sidney avait su s’assagir. Et cela avait rendu Sidney et Shannen bien plus proche. Shannen avait du sentir ce changement chez son amie et l’appréciait d’autant plus comme cela. Sidney avait trouvé son équilibre. Elles avaient des sujets de conversation en commun, plus de points communs. La famille devenait un point central dans leur vie. Et dans ce cas là, elles savaient se soutenir. Ce moment au restaurant était d’ailleurs un bon exemple. Shannen allait peut être même venir au secours de son amie.
    SHANNEN - Tu veux que je sorte ma tenue d’agent secret… comme les drôles de dame ? Lily-Rose a certainement des faiblesses, et je tacherai, pour toi mon amie, de les lui trouver… Je suis une privilégiée que veux-tu…
    SIDNEY - Oh oui, je te verrais bien avec une tenue cuir pour me sauver... GGGRRRRR...
La conversation partait en grand délire. Comme souvent. Les rires de Sidney commençaient à devenir contagieux. Shannen avait un sourire de plus en plus grand. Sidney avait l’image de son amie en tenue d’agent secret sexy. Pourquoi ? Elle n’en savait rien. Mais cela la faisait drôlement rire. Shannnen en agent double, elle avait du mal à se l’imaginer. Cette femme était bien trop franche, docile et gentille pour cela. Shannen n’avait rien d’une manipulatrice. C’était peut être pour cela qu’elle était tant apprécié, mais aussi qu’elle se laissait souvent avoir. Et cela même avec les hommes. Sidney avait finit par souvent la mettre en garde.

L’annonce de Shannen fit écarquiller grand les yeux à Sidney. Elle était vraiment surprise. Mais il n’y avait rien de négatif dans cela. Sa réaction était assez justifiée, Shannen n’avait rien de la croyante de base. Elle n’avait pas une vie si bien rangée que cela. Elle avait peut être même une vie de mère célibataire qui ne plairait pas forcément à Dieu. Bref, un pasteur, la nouvelle avait de quoi l’étonner. Elle ne choisissait pas là, la facilité. Shannen sembla se justifier. En effet la réponse qu’avait eut Sidney n’était pas vraiment explicite.
    SHANNEN - Oui, le pasteur Goodwin… Je sais c’est assez surprenant, moi la première j’en reviens pas. Mais bon, il y a quelque chose qui m’attire en lui. Physiquement, il est assez charmant, puis mentalement, j’aime beaucoup aussi. On partage beaucoup d’idée commune… Je ne sais pas ou ça me mènera, ou si c’est réciproque, mais je ne saurai pas si je ne tente pas…Rassures-toi, je ne vais pas lui sauter dessus, mais juste laisser notre complicité allait de l’avant et on verra par la suite. Je ne veux surtout pas prendre la tête, j’ai 37ans et j’en ai finis des amourettes. J’aimerai me trouver quelqu’un d’affectueux, qui prends soin de moi. Je ne sais pas si Timothy est cet homme, mais maintenant, ma priorité est de trouvée quelqu’un avec qui vieillir.
    SIDNEY – Ecoute, ma Shannen, je suis de tout cœur avec toi si tu penses que ce Timothy vaut le coup. Evidemment que je t’incite à essayer dans ce cas. Méfie toi simplement que ce ne soit pas une histoire compliquée d’avance… Il n’a aucunes femmes dans sa vie ? Oh… Tu n’en sais peut être rien. Tu as eu l’occasion de parler beaucoup avec lui ?
Sidney avait des tas de questions en tête. Elle s’interresait beaucoup à son amie et à cette probable nouvelle histoire. Elle était finalement autant voire plus excité que son amie. Elle avait envie d’y croire elle aussi. Ce qui l’embetait c’était de ne pas connaitre du tout ce pasteur, à part par des échos qu’elle avait eut. Un pasteur sexy? Sidney avait eut du mal à y croire. Il était peut être beau mais rien qu'à l'idée de l'imaginer dans une tenue particulière, elle avait envie de rigoler encore. Elle ne se rendait jamais à l'église. Sidney n'était pas une grande croyante. Enfin pour le moment, le but n'était de savoir sa condition physique mais plutôt de tâter l'état d'esprit de Shannen.
    SIDNEY - Alors en si peu de temps, tu penses qu'il peut être l'homme de ta vie?
    SHANNEN - Pour l’instant, je ne vois pas d’avenir à notre relation, si relation il y a. Je vis juste le moment présent, et qu’importe ce qui peut arriver. Comme je t’ai dit, j’en ai fini de me torturer l’esprit. J’approche de la quarantaine, et je ne peux plus avoir des priorités de gamine.
Cette réponse rassura tout de même Sidney. Au moins, elle était réaliste. Moins rêveuse que d'habitude. Cela semblait une bonne chose à Sidney.


____________


©️ ♣️ fuckyeahkatewalsh-tumblr I DON'T KNOW... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highwaytoheaven.forumactif.org

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen]

Revenir en haut Aller en bas

Un diner en bonne compagnie... [Sidney & Shannen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highway to Heaven :: • New Heaven's Streets • :: Queen Victoria Avenue :: Le 'Old World'-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit