AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Do you remember the time... feat.Dwayne & Tina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Do you remember the time... feat.Dwayne & Tina Lun 3 Mai - 0:41


Tina était arrivée à New Heaven depuis peu et s'était installée dans un bel appartement de Tames Street. Il faut dire qu'elle avait les moyens. Sa famille était fortunée et ses parents continuaient à l'entretenir. En californie elle avait un boulot mais ici elle devait se faire une place. Pour l'instant elle avait une cliente éventuelle mais vu le caractère de celle ci, ça risquait de faire des étincelles. Sans compter sur la facheuse manie de Tina qui aimait pousser les gens à bout. Elle y était déjà parvenu avec un certain jeune homme mais pour une fois elle n'avait rien fait ! Il était parti en vrille tout seul. Elle s'était embrouillée avec une "gamine" au sujet d'un petit ami... Ca commençait bien pour elle n'est ce pas ? Bon elle avait quand même sympathisé avec deux types, dont un plus que charmant. Pas mal en si peu de temps, non ? Certains verraient cela comme un problème - ne pas avoir d'amis ici- mais pour l'heure, le seul problème de Tina était sa machine à laver qui n'avait toujours pas été livrée par le magasin spécialisé. Après avoir incendié qui de droit, elle se résigna à se rendre à la laverie automatique.

Maquillée, les cheveux encore un peu mouillés par ma douche matinale, elle portait une robe violette au dessus des genoux, des collants opaques, des bottes et une veste noire. Il faisait relativement frisquet ce matin. Elle avait mis son linge sale dans un sac de sport et pris de la lessive plus adoucissant. Elle n'avait pas envie de se servir de produits bas de gamme qui abiment le linge ou le font sentir le produit d'entretien. Elle avait aussi emmené de quoi écrire ses idées pour le boulot et son iphone pour écouter de la musique. En chemin, elle s'acheta des clopes et en profita pour faire de la monnaie.
Une fois à la laverie, elle fut ravie de voir qu'il n'y avait qu'un homme. Elle n'avait pas envie de faire la causette avec une mère de famille ou un cas social qui avait envie de raconter sa vie. Tina était sociable mais le matin, elle avait ses limites. Après avoir lancé sa machine, elle s'installa sur un des sièges et sortit son calepin. Elle jeta un rapide coup d'oeil à son voisin. Plutot bel homme, bien bati, de beaux yeux bleus... Damn ! Elle connaissait ce visage. Oh oui ! A l'époque il avait plus de joues, les cheveux plus longs qui boulaient et lui donnaient un air angélique. Son coeur s'emballa légèrement. Elle n'avait pas honte de son passé mais elle s'attendait à tout sauf à ces retrouvailles. Bon, après tout c'était peut être un sosie ? Il allait finir par se demander ce qu'elle lui voulait à le fixer ainsi mais elle n'arrivait pas à regarder ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: Do you remember the time... feat.Dwayne & Tina Lun 3 Mai - 10:12



    Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Do you remember the time... feat.Dwayne & Tina Mar 4 Mai - 12:47

Le jeune homme avait fini par remarquer que Tina le fixait. Il lui adressa un sourire amical auquel elle ne parvint pas à répondre. Chaque fois qu'il lui lançait des coups d'oeil, comme pour voir si elle le fixait toujours, la jolie brune faisait mine de regarder ailleurs. Elle serra les machoires sans s'en rendre réellement compte. Le souvenir de ce jour, la ramenait à son passé douloureux, à la mort de sa jumelle. Elle ferma les yeux comme pour chasser cette pensée. Elle détestait être confrontée à quoique ce soit qui lui rappelle sa soeur lorsqu'elle ne l'avait pas décidé. Quand c'est elle qui lançait le sujet alors elle maitraisait tout, à commencer par ses émotions. Mais lorsque ce n'était pas le cas, elle avait l'impression de marcher sur un fil au dessus du vide. Heureusement ce ne sont pas les images de sa défunte moitié qui lui vinrent en mémoire mais bien celle du jeune flic qui avait pris sa déposition alors qu'elle venait de se faire arrêter pour raccolage. Il l'avait reconnue parmis les milliers de portées disparues et c'était en partie grace à lui qu'elle avait, disons, retrouver le chemin de la maison. Elle avait apprécié le peu de temps passé avec lui, il était rassurant. Peut être aussi avait elle senti comme une connexion avec lui. Lorsqu'elle lui avait dit qu'elle avait perdu sa jumelle, il disait comprendre son chagrin et sans savoir pourquoi elle le croyait. Quelque chose dans son regard lui disait que ce n'était pas juste de la compassion. Sans doute avait il un jumeau. La jumellité est une relation si particulière que seuls les autres jumeaux peuvent comprendre. C'est un monde à part...

Tina le fixait toujours, perdue dans ses pensées lorsque sa voix la ramena sur terre. Il paraissait gêné de lui demander s'ils ne se connaissaient pas, par hazard. Elle hésita un instant. Lui mentir en niant qu'ils s'étaient effectivement rencontrer ou dire la vérité ? Après tout pourquoi mentir ? Elle assumait son passé. C'est ce qui faisait d'elle ce qu'elle était aujourd'hui. Elle se racla légèrement la gorge et fit glisser une mèche de cheveux derrière son oreille droite.

- Et bien... Si vous étiez de la police il y a environ six ans, alors je suppose que oui.

Elle se mordilla la lèvre inférieure. Cette conversation la rendait un peu nerveuse. Elle ne savait pas si elle espérait qu'il réponde oui ou non. Ellle reprit vite du poil de la bête en inspirant profondément et lui lança un sourire amusé. Si c'était bien lui alors une fois encore Tina croirait au destin. Tout arrive pour une raison ! Il ne lui resterait plus qu'à découvrir laquelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: Do you remember the time... feat.Dwayne & Tina Jeu 6 Mai - 21:38

Il y eut un cours instant où Dwayne regretta d'avoir posé sa question, un instant pendant lequel il se reprocha à lui-même d'avoir agi sans réfléchir ; Dire qu'il travaillait son impulsivité justement pour que ce genre de choses ne se produise pas, il avait encore des progrès à faire c'était le moins que l'on puisse dire. Le fait qu'il se souvienne de cette fille ne signifiait pas pour autant qu'il s'agissait d'une bonne chose, ce n'était pourtant pas faute d'avoir entendu Daniel lui répéter encore et encore pendant les débriefing avant qu'on ne le catapulte à New Heaven. « Les coïncidences ça n'existe pas, ou presque pas, et dans une ville de cette taille croiser quelqu'un qui te connait c'est comme recevoir un héritage d'une tante dont on a jamais entendu parler : Louche. Tu vois où je veux en venir gamin ? » Voilà ce que lui disait Daniel, et Dwayne ne discuterai sans doute jamais un conseil ou même un ordre de ce flic à qui on ne la faisait pas ; On apprenait pas à un singe à faire la grimace, et on apprenait encore moins à un flic comme Daniel à faire son boulot autrement que comme il le fait déjà.
Bref, Dwayne avait du coup de quoi se méfier, même si cette fille paraissait à première vue inoffensive … Surtout parce qu'elle paraissait inoffensive d'ailleurs. Mais maintenant qu'il avait parlé, et par la même occasion foutu en l'air le temps qu'avait perdu Daniel à lui apprendre à se montrer prudent et à évaluer chaque situation, autant attendre de voir quelle serait la réaction de la jeune femme. Après tout rien n'excluait aussi que Dwayne se soit trompé et qu'elle n'ai qu'une vague ressemblance avec quelqu'un qu'il connaissait … Mais plus il la regardait, plus il étudiait son profil, et plus il savait qu'il ne s'agissait pas que d'une vague ressemblance, il connaissait cette fille même s'il n'arrivait pas à remettre une situation ou un événement précis sur ce visage.

    « Et bien … Si vous étiez dans la police il y a environ six ans, alors je suppose que oui » Bon, jusque là elle avait bon, et cela corroborait la thèse selon laquelle ils s'étaient effectivement déjà croisés. Cela dit cela n'arrangeait pas les affaires de Dwayne non plus, il y a six ans il n'avait pas encore goûté au paysage de Miami et par conséquent … N'avait pas encore changé de nom. « Six ans … » La date fatidique, enfin pour lui en tous les cas, il y a six ans nous étions en 2004, et à cette époque là Dwayne avait encore moins d'un an à passer avec son frère.

Six ans c'était Chicago, c'était les affaires glauques à la pelle et les questions quant à savoir si le métier de flic avait son utilité dans une ville qui comptait autant de criminels que la ville la plus criminogène des États-Unis … Oh mais non, c'est vrai, puisque la ville en question c'était justement Chicago. A l'âge qu'il avait à l'époque, vingt-quatre ans, on était encore un jeune flic et on manquait encore d'expérience ; On en était encore à penser que les crimes les plus sordides étaient ceux qu'on voyait dans Les Experts, sans se douter qu'il en existait des bien pires dans la vie réelle. Et puis on en était aussi encore à espérer à chaque fois qu'une nouvelle affaire atterrissait sur le bureau du chef que cette fois-ci on serait choisi et qu'on irait sur le terrain plutôt que de rester au commissariat pour remplir des procès verbaux. Devoir attendre aussi longtemps pour que le boss lui fasse assez confiance pour l'envoyer sur le terrain, c'était quelque chose auquel Dwayne avait eut d'abord du mal à se faire, et même si maintenant il avouait sans mal que cette méthode était la bonne à l'époque il la trouvait surtout injuste et terriblement frustrante pour lui qui rêvait d'action.

    « Oh … Si j'me souviens » La chose lui était revenue d'un seul coup comme ça, parce que inconsciemment en pensant à autre chose il avait réussi à retrouver une certaine objectivité, chose indispensable pour faire fonctionner sa mémoire correctement. « T'avais disparu … Je t'avais reconnu parce qu'il y avait une photo de toi placardée sur un mur du commissariat, parmi d'autres … » Preuve encore que Dwayne retenait les visages à la vitesse de l'éclair.

Maintenant qu'il avait un souvenir concret auquel se raccrocher il était beaucoup plus facile de faire travailler sa mémoire pour que le reste lui revienne et ainsi en quelques secondes des brides de souvenirs lui revinrent les unes après les autres, ayant toutes pour dénominateur commun la demoiselle qui se trouvait à cet instant précis en face de lui, à nouveau. Cette nuit là il était de permanence, c'était un dimanche soir ; A bord d'une voiture de patrouille avec son co-équipier de l'époque ils vadrouillaient dans le secteur qui leur avait été confié tout en faisant des pronostics pour le match de Hockey qui aurait lieu le lendemain soir et qui opposait les équipes de Boston et de Chicago. Qu'on se le dise, ces nuits passées enfermés à deux dans une voiture était tout sauf palpitantes, la plupart du temps le plus qu'il puisse se passer était qu'ils ramènent un ivrogne ramassé dans la rue et qui passerait le reste de la nuit en cellule jusqu'à ce qu'il ai dé-saoulé le lendemain. Parfois on les appelait pour tapage nocturne, mais rarement car c'était chose tellement courante dans le coin que les gens n'y prêtaient plus vraiment attention et avaient apprit à vivre avec ; De rares fois un voisin qui n'en pouvait plus de fermer les yeux appelait aussi pour dénoncer les violences qui semblaient avoir lieu de l'autre côté du mur … Ça, les nuits de permanence c'était rarement le pays des Bisounours.
La nuit où il avait rencontré cette fille était une de celles-là, sauf qu'à défaut d'un ivrogne ils avaient à la place ramassé deux nanas qui sur le bord d'un trottoir du quartier semblaient s'être décidées à se lancer dans le plus vieux métier du monde. Pour l'une des deux ce n'était pas le premier séjour en garde à vue, depuis que Dwayne travaillait dans ce commissariat c'était bien la troisième ou quatrième fois qu'elle se faisait mettre au frais, en revanche pour ce qui était de la deuxième ni l'un ni l'autre ne l'avait jamais vu auparavant. Ouais, c'était comme ça qu'il avait rencontré la demoiselle qui se tenait maintenant entre lui et une rangée de machines à laver.

    « C'est le genre de trucs qui rajeunit pas … » Sûr que de l'eau avait coulé sous les ponts depuis, pour lui ça il en était certain, et pour elle aussi à ce qu'il pouvait en voir. Il faut dire qu'il pouvait s'en passer des choses en six années.

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Do you remember the time... feat.Dwayne & Tina Lun 10 Mai - 2:49

Tina était maintenant amusée par la situation. S'il était bien le jeune flic qui lui avait permis de s'en sortir, alors ce ne pouvait être qu'une bonne chose de le retrouver ici. Comme un bon présage. Elle ne pourrait pas tomber sur son "sauveur" dans ce blec si ce n'était pas pour une bonne chose. Biensur, elle ne saurait pas de suite le pourquoi de telles retrouvailles mais un jour viendrait ! "Tout vient à point à qui sait attendre", non ? Tina était souvent impatiente mais pour certaines choses elle avait une patience sans limite.
Le jeune homme confirma : il était bien celui auquel elle pensait. Et il ne l'avait pas oubliée, chose incroyable parce qu'il devait en voir du monde défiler dans le poste de police. A l'époque elle errait dans les rues de Chicago qui est loin d'être une petite ville calme. S'il ne l'avait pas reconnue parmie les portés disparus elle serait retourner sur le trottoir et qui sait ce qui aurait pu lui arriver d'autre !

Tina avait quitté le cocon familial depuis presque deux ans et s'était laissée tomber bien bas. Non elle ne remettait pas la faute sur les autres en disant que c'était à cause de ses - mauvaises - fréquentations. Tout cela elle l'avait cherché. C'était un suicide sur du long terme, si l'on peut dire. Sa jumelle était morte, son père la blamait comme si c'était elle qui l'avait assassinée, sa mère n'était plus qu'une éponge à whisky. Plus rien dans la vie de Tina ne tournait rond. Sa jumelle était son équilibre, elle se sentait complètement démunie, perdue... Inconsolable. Lorsque son père lui avait craché ces horreurs au visage, elle était partie quasi sur le champs. La descente aux enfers ne s'était pas fait attendre. En quelques mois elle s'était retrouvée à vivre dans des squats dégueulasses aux côtés de toxico et anarchistes en tout genre. La miss perfect bien propre sur elle était devenue une junkie souillon. Elle avait connu le froid, la misère, la faim. Il lui était arrivé de faire la manche et même de voler. D'ailleurs elle trouvait ça assez grisant ! Puis, testant des drogues de plus en plus fortes, elle avait fini par avoir besoin d'argent. Alors elle avait suivi une de ses amies et s'était lancée dans la prostitution, pas de luxe biensur... Son insertion dans le milieu n'avait durer qu'une heure. Pas un seul client pour la salir un peu plus. Une chance pour elle qu'elle n'ai jamais eu de maladies graves.
Personne en la voyant aujourd'hui pourrait imaginer cela n'est ce pas ? Elle avait repris sa vie en main et était devenue une belle jeune femme. Ceci dit les ombres du passé étaient toujours plus ou moins présentes...

La dernière réflexion du flic la fit rire. Il parlait comme un vieux, ou un mec blasé de la vie. Ce qui pouvait se comprendre vu son métier. Il devait avoir de quoi être dégouté du monde qui nous entoure. il y a tant d'horreur qu'on préfère ne pas imaginer et qui pourtant se passent juste à côté de chez nous ! Ce qu'on voit à la télé en se disant "ce n'est qu'un film", et bien, ça arrive. Parfois même en pire car ce n'est pas romancé. Tina elle même pourrait vous compter certaines de ces atrocités. Mais passons, pour le moment tout cela était loin derrière.

- Oh, ça ne nous fait que six ans de plus !

Elle se leva et finalement se rapprocha de lui. Il voulait peut être faire sa lessive tranquile mais pour le coup c'était râté ! Il lui avait donné envie de parler. Elle était curieuse de savoir ce qui l'avait ammené ici. Et puis il fallait bien qu'elle se fasse quelques potes. Ce n'est pas la barmaid exécrable qui allait lui faire passer de bonnes soirées !

- On ne s'est jamais vraiment présentés. Je m'appelle Tina Swanson. Fraichement débarquée en ville !

Elle lui tendit la main en lui faisant un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: Do you remember the time... feat.Dwayne & Tina Lun 10 Mai - 10:32

    « Oh, ça ne nous fait que six ans de plus ! » Heureusement pour Dwayne, en terme de chiffres uniquement le fait d'avoir pris six ans lui était assez égal. Il n'était pas le genre à craindre les années et d'avoir passé la barre de la trentaine ne lui faisait ni chaud ni froid. D'autant plus qu'il ne fêtait pas son anniversaire, ce qui rendait la chose encore plus insignifiante à ses yeux donc. « C'est vrai … Mais en six ans il s'en passe des choses »

Il y a six ans Dwayne avait déjà perdu une bonne partie de l'insouciance que l'on tous censé tellement avoir lorsque l'on est adolescent. Le décès de Leah sans aucun doute y était pour bien des choses … Leah, un premier amour qu'il avait eut beaucoup de mal à oublier non seulement parce qu'elle était partie d'une façon beaucoup trop brutale et prématurée, mais aussi parce qu'avec elle il avait l'impression d'avoir grandi et d'avoir appris autant de chose en un an à ses côtés qu'en dix-sept ans qu'il avait passé au fin fond de son Alaska natale. Elle lui avait appris à ne plus faire de projets futurs tout en se disant que jamais ils ne pourraient se réaliser, elle lui avait prouvé qu'il suffisait parfois de vouloir quelque chose pour finir par l'avoir (et ça même s'il l'avait toujours su il avait un peu parfois tendance à l'oublier). Elle qui avait finalement terminé sa course sur le bitume d'une rue de Chicago parce qu'un imbécile n'avait pas été capable de choisir entre boire et conduire …
Stop, il ne savait même pas pourquoi cela lui revenait en tête, ce n'était ni le lieu ni le moment de se la jouer sentimentalo-nostalgique, revenons en donc plutôt au sujet présent, à savoir la demoiselle en face de lui. Tout ça pour dire qu'en six ans il s'en était passé des choses car si Dwayne n'était pas encore totalement désabusé à l'époque où il avait croisé Tina, les choses avaient changées par la suite et il s'en remettait aujourd'hui totalement à la fatalité et au karma décidément mauvais qu'il avait du se choper il ne savait pas trop où. Cela dit le karma ne faisait pas tout, et même si Dwayne avait des croyances, auxquelles le destin était sur certains points liés, il n'en demeurait pas moins qu'on lui avait toujours enseigné et ce depuis qu'il était tout gosse que ce qui déterminait réellement notre vie ce n'était pas un destin déjà tracé et auquel on ne pouvait rien changer, mais plutôt les choix que l'on faisait quotidiennement et qui finissaient toujours par avoir une incidence plus ou moins importante sur la suite des évènements. Retrouver quelqu'un de son passé n'était donc en général pour Dwayne pas un simple clin d'oeil du destin, mais plutôt un avertissement pour lui signifier qu'il n'avait pas forcément fait les choses telles qu'elles auraient dût être faites la première fois … Restait à savoir si c'était vraiment le cas ici, et si oui qu'avait-il pu bien omettre la première fois qu'ils s'étaient rencontrés ?

Le fixant quelques instants, la jeune femme s'était finalement levée pour venir le rejoindre, un sourire sur les lèvres. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle souriait beaucoup plus que la dernière fois, et c'était sans conteste mieux ainsi. Tendant une main résolue vers lui, elle semblait de toute évidence résolue à faire connaissance pour de bon.

    « On ne s'est jamais vraiment présentés. Je m'appelle Tina Swanson. Fraichement débarquée en ville ! » Hésitant un quart de seconde à peine, il tend finalement également la main vers elle en lui rendant son sourire. « Dwayne … Et en ville depuis un peu plus longtemps c'est certain » Quoi que deux ans ce n'était pas non plus énorme, même si c'était déjà plus qu'elle. Inconsciemment il avait omis de dire son nom de famille … Réflexe de méfiance sans doute, une fois de plus.

Deux ans, et de nombreux jours à regretter Chicago. Bien sûr il avait appris à apprécier New Heaven et il n'avait plus tous ces aprioris qu'il avait au départ sur l'endroit où on l'avait poussé – forcé même – à emménager, mais il ne pouvait nier qu'il regrettait parfois énormément les grandes villes, le bruit, l'impression que rien ne dort jamais totalement. Sans doute l'overdose de silence, de calme et de perdition qu'il avait subit quand il était gamin qui lui était monté au cerveau … Pas étonnant d'ailleurs quand on avait passé pratiquement dix-sept ans dans un coin reculé au beau milieu d'une réserve, à ne croiser parfois personne pendant quinze jours hormis quelques randonneurs qui passaient par là, et à suivre ses cours par correspondance parce que l'école la plus « proche » était en réalité beaucoup trop loin pour pouvoir s'y rendre quotidiennement. Bref, on comprenait avec ça que Dwayne ai rêvé de grandes villes toute son enfance, et qu'il ai eut du mal à accepter de devoir retourner s'enfoncer dans un patelin comme New Heaven. Mais il serait mauvaise langue de dire qu'il ne s'était pas habitué à l'endroit, ce n'était pas totalement la vérité, cette ville avait son charme … Et ces habitantes de charme, même si elles étaient maintenant toutes de l'histoire ancienne.

    « Vous comptez rester en ville ou juste de passage ? » De passage en ville cela dit … Il fallait vraiment le vouloir pour passer sans raison particulière dans une ville comme celle-ci, quitte à faire une courte halte, New-York n'était pas si loin et il y avait beaucoup plus à voir sans aucun doute.

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Do you remember the time... feat.Dwayne & Tina Sam 15 Mai - 8:56

Oh oui il s'en passait des choses en six ans ! Tina était passée d'une vie de dépravée à celle de jeune femme presque modèle ! Presque parce qu'elle était loin d'être parfaite, certaines tares ne vous quittent jamais. Mais bon, c'est ce qui la faisait et elle avait appris à ne pas renier ce qu'elle était. De toute façon cela ne servait à rien !
Encore un point commun que les deux jeunes gens avaient sans le savoir : ils ne fêtaient pas leurs anniversaires. Enfin plus. Depuis la mort de sa jumelle, Tina refusait de le fêter. Cela n'avait plus de sens et lui rappelait que son autre moitié était morte. Aujourd'hui cette fête lui permettait malheureusement plus à compter les années qui la séparaient de leurs derniers moments ensemble plutot que son âge. Dommage que personne ne se heurte à la faire changer d'avis et plutot voir ça comme une célébration à la mémoire de la défunte. Du moins c'est ce qu'un psy dirait, non?

Dwayne fixa Tina alors qu'elle venait s'asseoir à ses côtés. S'il avait effectivement loupé quelque chose il y a six ans, elle serait curieuse de savoir quoi ! En fait chacun adapte l'histoire de destin, fatalité, hazard... à sa sauce et surement au gré de ses humeurs ! Comme l'horoscope ou la description des signes astrologiques. Vous trouverez toujours une phrase qui vous parle et du coup vous y croirez. Parfois même cela vous motivera dans vos choix. Au final nous sommes tous conditionnés, mais pas de la même façon.

Tina cru d'abord que le beau blond allait lui mettre un vent. Ce qu'elle aurait franchement mal pris ! Mais non, il se décida à lui dire, uniquement, son prénom. Il restait sur la réserve mais ce n'était pas un problème ! Elle ne s'attendait pas non plus à ce qu'il lui raconte sa vie. A première vue il n'était pas marié, ni fiancé... Ceci dit il avait peut être une petite amie ? Parce qu'à l'instinct, Tina ne le voyait pas enchainer les filles. Alors s'il n'était pas casé, il était soit difficile, soit encore marqué par son ex... Ou bien toutes les filles d'ici étaient des vilaines ou idiotes... ou les deux ! ca arrive aussi, regardez Paris Hilton. Comme quoi l'argent ne fait pas tout, hein?

Il lui demanda si elle était de passage. Elle eut un petit rire. Effectivement il fallait en vouloir pour n'être que de passage !

- Non je pense rester un temps. Je voulais changer d'air et voir ce que mon business pourrait donner dans le coin. Je suis organisatrice d'évènements, dit elle avant qu'il ne la croit dans le traffic de dieu sait quoi. Vu qu'il a moins de concurrence que dans les grandes villes, je me suis dit que je pourrais me faire une place. et si ça ne marche pas, je trouverais bien autre chose à faire, ou un autre endroit. Et toi ? Enfin... on peut se tutoyer ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: Do you remember the time... feat.Dwayne & Tina Sam 29 Mai - 1:08

La laverie n'était pas vraiment le genre d'endroit où l'on s'attendait en général à rencontrer quelqu'un, tout du moins pour Dwayne ce n'était pas le cas, et y engager la conversation était quelque chose qui était pour sa propre personne encore moins plausible. Car bien que dans son boulot Dwayne soit quelqu'un d'assez avenant il n'en était en général pas vraiment de même durant son temps libre … Non pas qu'il soit le genre de type carrément imbuvable, détestait l'espèce humaine en général et faisant tout pour s'épargner la compagnie des uns et des autres, simplement il mettait un point d'honneur à ne pas se faire remarquer et à passer aussi inaperçu que possible dès lorsqu'il n'était plus dans la peau du flic mais dans celle de Dwayne, simplement Dwayne. Bien sûr on avait coutûme de dire qu'un flic l'était tout le temps et sans interruption, et d'ailleurs ce n'était qu'à moitié faux car techniquement un représentant de l'ordre n'était jamais totalement hors service et avait pour devoir de se remettre dans la peau du flic si les circonstances l'exigeaient même s'il était au beau milieu d'une semaine de vacances. Mais là n'était pas la question, tout ça pour dire que en dehors de son boulot notre jeune homme n'était pas le genre à faire la causette avec des inconnus et à se montrer avenant et enjoué … Et ce n'était pas uniquement parce que les circonstances qui l'avaient amenées à New Heaven l'exigeaient.
Et pourtant, il se retrouvait donc à discuter avec une quasi-inconnue au beau milieu de la matinée, et dans une laverie qu'il avait pour habitude de trouver déserte lorsqu'il passait devant (sans jamais s'attarder et y entrer cela dit, sa machine à laver ne tombant pas en panne toutes les semaines). Était-ce l'effet nostalgique dût au fait de retomber sur quelqu'un qu'il avait rencontré par le passé, un passé qui lui semblait beaucoup plus lointain qu'il ne l'était en réalité ? Peut-être … Enfin, quoi qu'il en soit quelle que puisse être la raison il était de toute manière trop tard pour faire marche arrière maintenant, et puis bien qu'il sache qu'il ne fallait jamais se fier aux apparences cette fille n'avait en rien l'air d'être une quelconque menace. Désobéir aux conseils de Daniel n'était pas toujours une bêtise, le vieux flic qu'il était avait tendance parfois à se montrer un peu trop paranoïaque et Dwayne craignait parfois à force de l'entendre parler que cette paranoïa chronique ne finisse par déteindre sur lui.

    « Non je pense rester un temps. Je voulais changer d'air et voir ce que mon business pourrait donner dans le coin. Je suis organisatrice d'évènements. Vu qu'il y a moins de concurrence que dans les grandes villes, je me suis dit que je pourrais me faire une place. Et si ça ne marche pas, je trouverais bien autre chose à faire, ou un autre endroit. » Ça se tenait, et en plus de ça Dwayne appréciait les gens qui savaient ce qu'ils voulaient, ce qui semblait être le cas de la jeune femme. « Et toi ? Enfin … On peut se tutoyer ? » De toute évidence la demoiselle était beaucoup plus à l'aise pour la conversation que Dwayne, cela dit heureusement pour elle. « Si tu veux »

Restait maintenant à répondre à son autre question, et là comme à chaque fois se posait l'éternelle et habituelle question : Mentir ou ne pas mentir. Presque aussi crucial pour Dwayne que l'était le célèbre « être ou ne pas être » pour Shakespeare. Cette obligation de mentir en permanence et de se demander ensuite si ce mensonge là serait raccord avec ceux d'avant, c'était tout un casse-tête et c'était aussi bien souvent la cause de ses relations humaines foireuses. La dernière de ses ex en était l'exemple parfait, n'ayant jamais supporté la tendance au secret bien trop prononcée chez Dwayne. Mais mentir ou non, au fond la question ne se posait même plus maintenant, la réponse coulait de source …

    « J'suis là depuis un petit moment déjà … Les grandes villes c'était pas pour moi en fin de compte » Ça c'était genre, le mensonge par excellence devant de Dwayne, lui qui avait attendu avec impatience durant toute son enfance le moment où il pourrait quitter les recoins paumés de son Alaska natale pour aller voir ce qui se passait dans une ville, une vraie. Mais enfin, on était pas non plus si mal à New Heaven, il ne pouvait le nier. « Et comme on peut s'en douter, mon boulot est beaucoup moins excessif dans une ville comme celle là » Sûr que de passer de Chicago, ville la plus criminogène des USA après Détroit, à New Heaven … C'était le jour et la nuit.

Il avait définitivement refermé son livre, sans même prendre la peine de garder la page où il s'était arrêté. Il connaissait ce bouquin tellement bien, presque par cœur pour certains passages, qu'il pouvait tout aussi bien commencer par le milieu du bouquin plutôt que le début, et ne pas être perdu pour autant.

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Do you remember the time... feat.Dwayne & Tina Sam 12 Juin - 6:34

Tina observa Dwayne alors qu'il lui répondait. Elle avait l'impression qu'il établissait une distance entre eux même s'ils étaient physiquement proches. Elle le sentait à sa façon de parler, de se comporter, à son regard aussi. Tina n'était pas forcément "psychologue" mais pour certaines choses il suffit d'observer un peu les gens. Maintenant elle se demandait s'il n'était pas parti de la grande ville pour fuir quelque chose, comme elle lorsqu'elle avait fugué. Y aurait il eu des souvenirs insoutenables ?
Elle considéra un instant sa dernière réponse avant de répondre. Pour elle les petites villes n'étaient pas moins dangereuses ni plus saines que les grandes. Ici on était comme surveillés alors les gens faisaient tout en douce, parfois même des villes entières étouffaient des affaires pour ne pas se faire remarquer. Non d'après elle les petits patelins étaient pires au final. Mais ça venait surement de ses restes de coke qui l'avaient rendue paranoiaque. Elle répondit cependant à Dwayne sur un ton un peu trop enjoué sans doute :

- Pourtant il y a bien eu un massacre l'an passé non ? J'en ai entendu parlé et il parait que c'était relativement sanglant... Je crois que petites ou grandes, tant que les villes seront polluées par les humains, elles seront dangereuses.

C'était blasant mais l'homme était ainsi fait. Il était le seul animal qui ne tuait pas par nécessité. Et si encore il ne faisait que tuer... Notre race était au summum de la perversion. Certains faisaient des choses impensables. Vous savez dans les films quand vous vous dites "Mais non c'est pas possible", vous vous trompez... Parfois c'est à croire que les humains s'ennuient tellement qu'ils veulent devenir les pires au monde. C'est un peu pour ça que Tina hésitait à avoir des enfants. Elle ne trouvait pas que donner la vie dans un monde aussi merdique soit une bonne chose. Elle ne voulait pas non plus voir ses propres défauts dans un autre être; ni trembler pour lui chaque fois qu'il s'éloigne. Elle ne pensait pas pouvoir être une bonne mère de toute façon.
Elle cligna des yeux. Pourquoi donc pensait elle à ce genre de choses alors qu'elle discutait tranquilement avec une vieille connaissance dans une laverie ? L'esprit dérive étrangement parfois. Elle se somma aussi de trouver des sujets de discussions plus sympa que celui des meurtres de la ville la prochaine fois ! Elle avait peur qu'il se referme comme une huitre. Elle n'avait pas envie de "perdre" l'une des rares personnes avec qui elle parvenait à discuter dans cette ville. En dehors des dragueurs de bac à sable, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: Do you remember the time... feat.Dwayne & Tina Lun 14 Juin - 11:36

Comme souvent lorsqu’était abordé un sujet qui touchait de près ou de loin à ce qu’avait pu faire Dwayne avant son arrivée à New Heaven voilà deux ans, celui-ci avait tendance à installer automatiquement et même inconsciemment une barrière invisible entre lui et son interlocuteur. Tina n’était pas une exception, malheureusement pour lui Dawyne était obligé d’agir ainsi avec tout le monde, de son boss en passant par l’adorable vieille dame qui lui servait de voisine, et même sa dernière copine … Le mensonge, par omission le plus souvent mais tout de même, faisait désormais partie intégrante de sa vie et il comprenait que c’était là le prix à payer lorsque l’on avait fait le choix de jouer un temps les menteurs professionnels pour le compte de l’état. Du moins c’était ainsi que Dwayne le prenait, comme une punition pour compenser son absence de scrupules à avoir menti et embobiné des personnes dont il avait réussi à obtenir la confiance.
Voilà pourquoi il avait fait dériver le sujet vers New Heaven, pour ne plus avoir à se cacher derrière de fausses excuses. Bien sûr il avait rapidement déchanté en pensant que cette ville serait un coin de paradis à la hauteur du nom qu’elle portait. Sans doute parce que naïvement et ne connaissant que les deux extrémités de ce qu’on pouvait appeler une ville, à savoir une ville immense comme Chicago et le « trou perdu » dans lequel il avait grandi, il avait eut un peu de mal à comprendre ce qui pouvait bien être intéressant et agréable dans une ville comme New Heaven. Pour lui c’était trop calme pour avoir le charme d’un grande mégapole, mais au contraire pas assez calme pour avoir le charme des étendues immenses et sauvages de son Alaska natale … Ouais, pour lui lorsqu’il s’y était installé New Heaven représentait une sorte de cauchemar résidentiel où jamais il ne pourrait se plaire. Sans doute était-ce alors parce qu’il avait changé, et parce qu’en deux ans il avait l’impression d’avoir vieilli peut-être beaucoup plus que ça, assez pour que sa vision des choses se soit modifiée.

    « Pourtant il y a bien eut un massacre l’an passé non ? J’en ai entendu parler et il parait que c’était relativement sanglant … » Ceci était une vraie preuve que New Heaven était une petite ville. Ce qui était considéré ici comme un évènement aussi sanglant qu’inhabituel était devenu malheureusement courant dans les grandes villes. « Y’a deux ans … Et oui ça a beaucoup secoué la ville et ses habitants » Il n’avait pu en disant cela cacher totalement son amertume. C’était des mauvais souvenirs pour beaucoup ici.

Dwayne y compris, plus parce qu’il y avait été mêlé de près que parce qu’il s’était senti concerné en tant que bon citoyen concerné par sa ville. Non pas sans avoir été là il s’en serait foutu totalement, bien sûr que non, mais si la chose l’avait marqué à ce point là c’était beaucoup plus parce qu’il était présent et qu’il avait été un des acteurs de la situation. Aujourd’hui chacun des habitants de cette ville essayait non pas d’oublier cet évènement mais de le ranger dans un coin de sa mémoire et de faire en sorte qu’il ne perturbe plus le présent … Chose beaucoup plus facile pour certains (ce qui n’étaient pas directement concernés) que pour d’autres (ceux qui y avaient perdu quelqu’un, été blessé ou simplement eut la peur de leur vie en croyant leur dernière heure venue).

    « Je crois que petites ou grandes, tant que les villes seront polluées par les humains elles seront dangereuses » Et dire que l’on reprochait parfois à Dwayne son pessimisme, il venait définitivement de trouver pire que lui pour ce qui était d’être blasé vis-à-vis de l’espère humaine. « C’est pas très optimiste tout ça » répondit-il tout d’abord dans un sourire. « L’homme n’est pas mauvais par nature … Du moins c’est mon avis »

Son avis c’était aussi que l’homme devenait mauvais parce qu’on lui enseignait dès sa naissance que même si la loi du plus fort n’était pas la plus équitable, c’était la seule qui soit réellement efficace … Surtout dans un pays comme les USA ou la nouvelle devise pourrait tout aussi bien être « marche ou crève ». C’était une des raisons pour lesquelles le père de Dwayne n’avait jamais trop aimé la mentalité des américains, et ce canadien pure souche avait quelque peu déteint sur son fils, sur certains points du moins.

    « En tous les cas si t’as besoin d’un guide en ville … » Dwayne qui essayait de se sociabiliser, c’était tout de même tout un spectacle. On avait peine à s’imaginer que ce type puisse avoir été plus jeune un vrai bout en train à la blague facile, personnalité qui s’était peu à peu estompée avec les années, surtout depuis qu’il avait perdu son frère d’ailleurs. « J’suis pas encore un ancêtre du patelin dieu merci, mais j’me débrouille assez pour faire croire le contraire à quelqu’un qui ne connait pas le coin quoi xD »

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Do you remember the time... feat.Dwayne & Tina

Revenir en haut Aller en bas

Do you remember the time... feat.Dwayne & Tina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highway to Heaven :: • New Heaven's Streets • :: Meansborough :: Clean Heaven-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit