AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

The sweet escape [pv: Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: The sweet escape [pv: Aaron] Jeu 29 Oct - 22:18



    The sweet escape...
    Aaron W. Standford & Juliet Fooley


    " Un maxi King et une grande frite, s'il vous plaie ! "

    Une fois sa commande passée et son plateau dans les mains, Juliet se dirigea tout de suite sur l'une des nombreuses tables du King Burger où étaient installés ses amis. Certes elle n'était arrivée à New Heaven il n'y a que deux mois mais elle s'était déjà faite une petite bande d'ami avec qui elle rigolait bien. Ce soir là ils avaient prévu une sortie au Burger King suivit d'un ciné. Juliet adorait le cinéma, surtout le soir, elle trouvait que ça donnait du charme à l'endroit, c'était stupide mais comme ça. Elle mangeait tranquillement son énorme burger tout en discutant avec l'une de ses amies qui était en face d'elle lorsque la grande porte vitrée du fast food s'ouvrit. Une autre petite bande d'ami entra et d'après les regards lancés vers ses amis, ils devaient bien se connaitre... et pas forcément s'apprécier. Juliet n'y fit pas plus attention que ça et continua de manger discutant avec son amie de sa malchance habituelle. En effet, Juliet était tout ce qu'il y avait de plus malchanceux. Pourtant elle faisait attention mais il lui arrivait toujours des choses ridicules. Par exemple, lors de son premier jour à l'université, elle avait trébuché dans le grand hall et était tombée devant tout le monde. A Miami, personne n'était venu pour son anniversaire à cause d'une tempette... Une tempette ! A Miami ! Le jour de SON anniversaire ! Si ça c'est pas de la malchance !

    Bref, elle continuait sur ses annecdotes qui faisaient bien rire son amie lorsque son regard eut le maheur de se poser sur le comptoir où passaient commande la bande d'étudiant entré dans le fast-food quelques minutes plus tôt. Juliet ouvrit la bouche de surprise, équarquilla les yeux, laissa tomber la frite qui était dans sa main et ne bougea plus. Qu'est-ce qu'il faisait là, lui ? La seule personne sur qui elle ne voulait pas tomber ! Combien y avait-il de chance qu'il vienne ici, dans ce même restaurant qu'elle ? Très peu et pourtant il était là, adossé au comptoir. Aaron W. Standford. La jeune femme ferma la bouche maudissant cet endroit, cette idée de venir ici et surtout sa malchance. La suivait-il ? Peu probable, elle connaissait plutôt bien Aaron. Alors qu'il y avait de cela deux ou trois jours, elle se lovait dans ses bras forts et musclés, à ce moment précis elle le detestait. Heureusement pour elle il ne l'avait pas encore vu et c'est un petit : "euh... Ju' ça va ?" sortit de la bouche de son amie qui la sortit de sa stupeur. Elle répondit un "oui,oui" très discret et éloigna sa chaise de sa table. Elle glissa de sa chaise et se retrouva à quatre pattes sous la table. Il fallait qu'elle sorte d'ici, au plus vite, avant qu'Aaron ne la voit. Elle commença à observer les lieux, toujours cachée, tout en essayant d'élaborer un plan sur son évasion.

    Bingo ! Les toilettes n'étaient pas loin et bien qu'elle devait passer devant Aaron, des tables trainaient par-ci, par-là. De ce fait elle pourrait se glisser sous chacune d'elle et aller aux toilettes sans qu'Aaron ne la voit. "Tu es sure que tu va bien ?" lui redemanda son amie. Bon c'est vrai, elle était à quatre pattes sous une table à jouer les espionnes, mais cela vallait-il se regard remplit d'incompréhenssion de la part de son amie ? Bon ... oui, mais Juliet se fichait de l'image qu'elle donnait à ce moment précis, elle ne voulait pas croiser Aaron, point barre.

    Alors, commença son périple à travers les table du King Burger. Elle s'élança vers la table la plus proche attendit quelques seconde puis s'élança vers une autre et encore une autre ainsi de suite. Pour une fois discrète, elle arriva aux toilettes tant bien que mal, sa mission accomplie. Certes, elle était encore à l'intérieur du King Burger, dans ces toilettes pour femme vides, avec une odeur pas forcément très agréable mais c'était mieux qu'être en la compagnie d'Aaron, enfin... lorsqu'il y avait des gens autours. Elle songea un moment à attendre la fermeture du fast-food pour sortir mais se dit que ses amis la chercheraient avant de partir pour le cinéma et que de ce fait, elle croiserait surement Aaron. Qui sait, peut-être avait-il reconnu ses amies et était-il en ce moment même en train de leur conter la nuit qu'il avait passé ensemble ? Enfin, la dernière nuit qu'ils avaient passé ensemble, cette merveilleuse nuit... Juliet secoua vivement la tête expulsant ses idées de son esprit et surtout les images de cette nuit là qui revenaient la hanter. Elle s'asseya sur le plan de travail où se trouvaient les lavabos, le dos contre la glace. Elle avait bien fait de dire à Aaron que cette nuit là était la dernière. Elle ne voulait pas de ça, elle voulait une relation sérieuse et Aaron était tout sauf le genre de mec à se mettre en couple. Au moins dans ces toilettes pour femme elle était tranquille, aucune chance de trouver le jeune homme ici !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: The sweet escape [pv: Aaron] Dim 22 Nov - 7:39



"Le coeur d'un libertin est fait comme une auberge, on y trouve à toute heure un grand feu bien nourri."
[Alfred de Musset ]

    Arrivé au King Burger depuis quelques minutes, la petite bande composée d'autant de filles que de garçons ne tardèrent pas à venir s'asseoir à une table relativement volumineuse. Aussitôt arrivé, le King Burger sembla comme prendre un air de fête, parlant, rigolant et hurlant dans l'établissement, on ne peut pas dire qu'ils étaient vraiment discrets, du moins, Aaron, fidèle à lui même ne parlait que très peu. Contraint d'être assit à côté d'une demoiselle, il faut dire que ses « amis » avait fait en sorte qu'ils passent un maximum de temps ensemble, elle désirant à tout prit avoir le jeune homme pour elle l'espace d'une soirée ou même plus, il n'en était cependant pas de même du côté du futur avocat, certes il aimait être désirer par les filles mais elle, il ne la connaissait que trop bien pour pouvoir lui offrir ce qu'elle désirait, ils avaient passé leurs enfances ensemble, il la connaissait depuis des années, quand elle avait porté son appareil dentaire, quand elle avait eu ses premières règles et même, lorsqu'elle avait vomi sur ses chaussures à une soirée bien trop arosée pour elle. Non, impossible, jamais il ne voudrait ne serait-ce même que de l'embrasser au jeu de la bouteille, elle était bien trop... ou peut-être même pas assez... enfin, bref, quoi qu'il arrive, elle avait ce quelque chose qui l'empêchait ne serait-ce même que la regarder. C'est d'ailleurs d'un regard fuyant le sien qui presque le détaillait dans les moindres détails qu'il se leva d'un trait, faisant ainsi grinçer sa chaise sur le sol et déplaçant légèrement la table en avant, d'un geste brusque et réagissant sous la colère, il lança un regard noir à l'un de ses dit « amis ». « Hey mec, qu'est ce que tu fais? » Passant à quelques centimètres du jeune homme, Aaron posa sa main sur son épaule et resserrant ainsi l'étreinte de celle-ci sur l'épaule de son ami qui grimaça de douleur, tout les deux ne tardèrent pas à quitter le groupe d'amis afin d'arriver au comptoir pour passer des commandes, non sans un certain silence relativement pesant et durant lequel, le regard d'Aaron menaçait son ami. « Quoi? » Lâcha-t-il alors sans vraiment comprendre la raison de la colère du fils de l'un des avocats les plus performants de la ville. « Je me demande juste comment je vais te tuer, en ce moment c'est au volant de ma voiture, toi allongé sur la route! » Menaçant? C'est bien le cas, l'intonation de sa voix ne laissait en rien présager quelque chose de bon. Quoi qu'il en soit, c'est en lâchant un énorme soupir que le jeune homme roula ses yeux en direction du plafond avant de finir par remarquer la présence d'une jeune femme.

    Assise à une table, la tête baissée en direction de sous celle-ci, elle semblait chercher quelque chose ou du moins, parler à quelque chose si on prend en compte le mouvement de ses mains. Fronçant alors les sourcils, Aaron ne manqua pas d'être amusé de la situation, la jeune femme présente semblait ne pas savoir du tout ou se mettre et encore moins son amie qui à cet instant même rampait sur le sol... hein? Ramper? Sérieusement? Arquant son sourcil, Aaron ne manqua pas une miette de la scène jusqu'à ce qu'il ne finisse par remarquer, lorsqu'elle se releva de son quatre pattes sur le sol, qu'il connaissait cette jeune femme, métisse, le corps somptueusement bien formé, impossible qu'il ne l'ai pas déjà remarqué!
    « Hey mec, c'est le moment de commander! » Sortant son regard des toilettes pour femmes, il le reposa sur le garçon à ses côtés, toujours sous la colère de sa mise en scène, c'est sur un ton placé sur la défensive qu'il l'extirpa de ses pensées ou du moins de la jeune fille qui se remettait lentement sur sa chaise à présent seule. « Ouais, tu sais ce qu'il te reste à faire! » Lâcha alors le beau Aaron, ne nions pas qu'il fait tourner la tête de plus d'une jeune fille! Enfin, sans prendre la peine de regarder son accolyte, Aaron commença à s'éloigner de lui avant d'entendre un « Tu comptes pas nous laisser quand même? » En voilà un qui avait de la suite dans les idées! Sans vraiment lui répondre, Aaron se tourna en direction de cette voix roque avant de lâcher un regard qui visiblement, avouait parfaitement l'idée qu'il allait les abandonner afin de rejoindre celle qui, pour se rendre dans les toilettes pour femmes, c'était vu ramper sur le sol. Dommage pour elle, Aaron l'avait reconnu, du moins, si elle essayait vraiment de lui échapper. Tournant enfin le dos à son ami, c'est d'un pas déterminé qu'il s'avança jusqu'au lieu où elle s'était faufiler.

    « Rassures moi, tu n'essayes pas de te cacher? » Avait-il alors lâcher quand il fut entrer dans les toilettes pour femmes. Et oui, aucune honte, le jeune homme n'en avait absolument aucune et de toute façon, il s'était déjà retrouvé dans de pires situations, cela ne le dérangeait donc absolument pas. Son regard amusé se posant sur la jeune femme, il afficha un certain sourire sur ses lèvres, mélangeant ainsi moquerie et amusement de la situation il la détailla de la tête aux pieds, son regard vassillant entre ses magnifiques yeux marrons et son corps digne d'une déesse, la dernière chose qu'il se souvenait d'elle c'était d'un « C'est la dernière fois! » Avant qu'il ne finisse par la coincer contre le mur et l'embrasser avec une telle fougue qu'elle ne put que se laisser faire et même, en rajouter en posant ses mains derrière sa nuque. Ainsi était leur relation, plus physique qu'autre chose, Aaron ne lui aurait certainement porté aucune attention si elle n'avait pas été la fille d'un des policiers de la ville qui plus est, ne pouvais absolument pas se le « voir en peinture ». Non pas qu'elle n'était inintéressante, loin de là, mais sa fragilité, sa sagesse et sa prônance pour l'abscence entière de relations physiques avant le mariage ne l'auraient aucunement aider à faire connaissance, aujourd'hui, tout était différent, Juliet de son prénom, avait beau faire comme-ci de rien n'était entre eux deux, elle le savait aussi bien que lui, une attraction physique les poussaient l'un dans les bras de l'autre, la preuve, quand ce n'était pas elle qui, le soir, venait à l'appeler ou « réviser » c'était lui qui venait dans les toilettes qui ne lui étaient absolument pas réservées. « Nan parce que, si tu essayes, je tiens à te dire que tu t'es royalement affichée en rampant jusqu'ici. » Se moqua-t-il de nouveau avant de s'avancer un peu plus vers elle. Pauvre demoiselle, être sous « l'emprise » du jeune homme n'était jamais une chose facile, la preuve, chaque jour elle devait cacher à son père et même à son entourage entier la relation qui l'attachait à Aaron qui lui, de son côté, contrôlait parfaitement la situation, la preuve, en dehors de leurs petites parties, qui auraient pu dire qu'ils se connaissaient? Aaron jouait l'indifférent, celui qui ne la connaissait absolument pas. « Je dois avouer que les toilettes pour dames sont assez... modernes. » Conclu-t-il alors en balançant son regard autour de lui, détaillant la pièce dans les moindres recoins, c'est certainement afin de se moquer un peu plus d'elle qu'il lui fit remarquer cette « information » très peu importante en somme. Pauvre Juliet...
Revenir en haut Aller en bas

The sweet escape [pv: Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highway to Heaven :: • New Heaven's Streets • :: Meansborough :: King Burger-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit