AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

« here comes the sun » • ALEXIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: « here comes the sun » • ALEXIA Dim 11 Oct - 12:31



    La tête posée contre la vitre de son compartiment Dwayne regardait le paysage défiler à toute allure tandis que le train dans lequel il avait pris place quelques temps plus tôt s'éloignait progressivement de New-York City et de toute son agitation pour retrouver le calme de la Nouvelle-Angleterre. Dehors la pluie qui tombait à verse depuis presque une heure avait cessée et le ciel avait peu à peu été débarrassé de ses nuages pour laisser place à un ciel qui commençait à s'étirer en un rouge orangé marquant la fin d'une journée que le jeune homme n'avait pas vu passer tant elle était allée à toute allure. Il était partit il y a six jours exactement en début de matinée, traversant en sens inverse le paysage qu'il contemplait en ce moment même d'un air absent. Il n'avait pas beaucoup dormit durant la semaine qui venait de s'écouler, sans doute parce que sa méfiance avait été mise à rude épreuve, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il manquait de sommeil, lui qui pourtant n'était pas un gros dormeur bien au contraire. Pourtant il se forçait à garder les yeux ouverts et l'esprit clair car il ne voulait pas louper son arrêter lorsque le train entrerait en gare de New Heaven. Et puis il avait le sommeil agité ces derniers temps, cela faisait bien longtemps déjà que c'était le cas mais cependant ces dernières semaines et sans qu'il sache vraiment quel en avait été l'élément déclencheur ses rêves - ou plutôt cauchemars pour le coup - lui paraissaient plus oppressants que d'ordinaire. Hors de question donc pour lui de s'assoupir dans ce wagon où un homme d'un certain âge semblait plongé dans la lecture du journal qu'il avait trouvé sur son siège en arrivant.
    Clignant des yeux plusieurs fois de suite pour se sortir de ses pensées diverses et variées, il réprima un bâillement avant de finalement se lever et de se diriger en deux pas vers la porte du compartiment. La fatigue se ressentait chez lui jusque dans ses articulations et quelques pas le long du couloir qui traversait son wagon histoire de se dégourdir les jambes ne lui ferait sans doute pas de mal. Une fois la porte du compartiment refermée derrière lui il frissonna légèrement en sentant le courant d'air qui parcourait le couloir d'un bout à l'autre. L'endroit était désert et comme à l'allée Dwayne eut l'impression que la quasi-totalité des occupants du train avaient trouvé comme seul moyen de faire passer le trajet plus vite celui de dormir ... Quoi que certains avaient préféré se plonger dans la lecture d'un livre ou d'un journal. Le jeune homme aurait pu tout aussi bien en faire de même, il avait dans son sac un vieil exemplaire de « To Kill a Mockingbird » de Harper Lee, mais à vrai dire il n'avait jamais réussi à lire dans les transports ; Il n'arrivait pas à se concentrer sur ce qu'il lisait et de toute manière il finissait par avoir mal au cœur.

    Finalement après un petit moment à prendre l'air et à arpenter de long en large l'étroit couloir du wagon Dwayne avait finalement regagné son compartiment, où le type vissé à son journal semblait ne pas avoir bougé ne serait d'un millimètre ... A tel point que le jeune homme se demanda un instant s'il lisait réellement ou bien s'il s'était simplement endormi sur son journal. Mais il se contenta de hausser les épaules en retournant s'assoir, que ce type dorme ou bien lise la même page vingt fois de suite si ça lui chante il ne s'en souciait pas vraiment à vrai dire. Jetant un coup d'œil à sa montre il accueille avec un certain soulagement le fait d'arriver à la garde de New Heaven dans moins d'une heure maintenant. Comme aucune annonce n'avait été faite depuis le début du trajet Dwayne supposait donc qu'il arriverait à l'heure, et cette conclusion faite il extirpa son téléphone portable de la poche de son jean pour pianoter rapidement un SMS à l'attention d'Alexia
    Citation :
    j'arrive dans une heure, hâte de te revoir ;-)
    Il dut s'y prendre à trois reprises pour réussir enfin à envoyer ses quelques mots à leur destinataire, car comme à chaque fois qu'il prenait ce même train il pouvait par lui-même constater que le réseau jouait à cache-cache entre les paysages. Lorsqu'enfin l'écran "message envoyé" apparut sur le cadran de son téléphone il le rangea à nouveau dans sa poche avant de lâcher un léger soupir et de reposer sa tête contre la vitre ... Pourquoi avait-il fallut que son iPod tombe en rade justement aujourd'hui ? il savait bien qu'il aurait du le remettre à charger la veille, mais à vrai dire lorsqu'il était rentré tard dans la nuit et qu'il avait réalisé qu'il ne pourrait se contenter que de trois petites heures de sommeil avant de devoir se lever il s'était senti tellement blasé qu'il s'était laissé tomber sur le lit de sa chambre d'hôtel sans même prendre le temps d'ôter son blouson ... Alors pour ce qui était de trouver le courage d'aller fouiller dans sa valise pour trouver son chargeur, il ne fallait pas rêver.

    L'heure qu'il lui restait à passer arriva finalement à son terme, lui laissant le temps de se rendre compte que son "compagnon de route" c'était effectivement endormi derrière son journal et de reconnaitre peu à peu le paysage qu'il voyait à travers la vitre. Il n'avait pas reçu de réponse de la part d'Alexia, mais il y avait à vrai dire de fortes chances pour que ce soit ce réseau de malheur une fois encore. Lorsque la voix grésillante des haut-parleurs annonça l'entrée prochaine en gare de New Heaven Dwayne retrouva comme par magie sa vigueur habituelle et ni une ni deux il se leva et tandis ses deux bras vers le filet à bagages qui au dessus de sa tête contenait son propre sac de voyage. Une fois de retour dans le couloir tout à l'heure désert de son wagon il pu constater qu'il ne l'était justement plus tant que ça, désert. Tandis que certains semblaient tout comme le jeune homme s'arrêter ici, d'autres comptaient de toute évidence seulement profiter d'un minute ou deux sur le quai de la gare pour se dégourdir les jambes et prendre l'air avant de repartir. Dans la vitre qui lui faisait face le jeune homme pu durant quelques instants se rendre compte de la tête qu'il avait ; Il avait besoin de dormir, c'était un fait, mais cependant malgré son visage fatigué il lui semblait qu'il avait l'air serein. Sans doute parce qu'après deux années entières passées à New Heaven il commençait enfin à considérer ce lieu comme "chez lui" et non plus comme un port où il se serait échoué faute de mieux. Sa chemise, froissée, témoignait à elle seule de la patience dont il avait du faire preuve lorsqu'il avait fait son sac avant de partir ... Aucune. A vrai dire il avait du prendre un billet à la dernière minute et s'était de ce fait contenté en rentrant chez lui de balancer les premières fringues qui lui étaient tombées sous la main. Quant à son jean, il était usé jusqu'à la corde.

    Alors qu'il s'était rapproché de la porte de sortie la plus proche de lui le train ralentit enfin et s'arrêta finalement à bon port avec même une petite minute d'avance sur l'horaire prévu. Son sac sur l'épaule il était descendu sur le quai aussitôt, mettant sa main libre en visière pour se protéger les yeux des derniers rayons de soleil qui filtraient encore. Regardant à gauche, puis à droite, il se demande un instant ce qu'il attend pour se diriger vers la sortie, ce n'était pas comme si il attendait quelqu'un. Secouant légèrement la tête il longe donc le quai sur plusieurs mètres avant de finalement marquer un temps d'arrêt en reconnaissant la frimousse blonde qui, les mains dans les poches de son jean semblait attendre quelqu'un.
    Un sourire se dessinant sur ses lèvre, Dwayne pressa le pas pour rejoindre la demoiselle en question, ayant en se rapprochant la certitude de son identité, et alors que celle ci regardait depuis tout à l'heure dans l'autre direction il en profita pour se poster derrière elle avant d'enfin lui faire remarquer sa présence.

      « Police ... On n'bouge plus (a) » Comme il s'y attendait la jolie blonde ne put réprimer un sursaut, mais sans lui laisser le temps de répondre il profita de sa surprise passagère pour déposer un baiser sur ses lèvres avant d'ajouter « tu m'avais pas dit qu'tu viendrais à la gare » Pourtant il ne niait pas que de ne pas avoir à attendre le lendemain pour la revoir était tout sauf déplaisante, et le sourire sincère qui éclairait son visage en témoignait tout à fait.

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « here comes the sun » • ALEXIA Mar 13 Oct - 0:09

    Une nouvelle journée plutôt calme dans la ville de New Heaven. Alexia avait travaillé la plus grande parti de la journée pour préparer un spectacle à venir dans la jolie salle qu’elle gérait mais même si la paperasse n’était pas ce qu’elle préférait dans son travail, elle s’en accommodait largement. Et puis cette dernière semaine lui avait paru plutôt calme et sans trop peut d’intérêt puisqu’il manquait quelque chose presque devenu indispensable à son quotidien. Au moins sont boulot lui avait tenu l’esprit occuper pour ne pas laisser ses pensées divaguer trop. Tout le monde avait déjà quitté la salle alors qu’elle était encore entrain de finir ses derniers papiers. Quelques dernières signature et elle quitterait les lieux pour regagner son chez elle auquel elle tenait tant et puis elle se détendrait un peu en attendant que le lendemain n’arrive finalement enfin. Elle classa ce qui trainait sur son bureau avant de finalement en sortir. Elle s’arrêta quelques instants en se laissant aller à la contemplation de la salle, elle lui rappelait bien des souvenirs en réalité. Elle se souvenait encore avec exactitude de la première fois qu’elle avait mi les pieds ici, elle n’était alors qu’une jeune enfant accompagné de son père, le meilleur des pères d’après elle mais elle ne faisait pas vraiment preuve d’objectivité. C’était lui qui lui avait donné envie de travailler dans se domaine, il lui avait transmit la passion qu’il avait pour la musique et tout ce qui touchait à la culture. En réalité surtout la peinture car dans ce domaine là, Alexia disait souvent que son père était son idole, il était artiste peintre et tout ce qu’elle avait appris dans cette discipline, elle lui devait. Elle avait toujours adoré cet endroit et le fait d’y travailler aujourd’hui était comme une sorte de rêve qui finirait enfin par s’accomplir. Pourtant elle ne pensait pas que cela arriverait un jour, elle ne se pensait pas capable de vivre seule dans cette maison qui lui rappelait tellement de choses et encore moins d’y rester pour une durée indéterminé au point de vraiment travailler ici. Une chose était certaine en tout cas aujourd’hui, elle se plaisait ici et n’avait aucune envie de quitter cette ville.

    Elle fut surprise de sentir son téléphone portable vibrer du fond de sa poche, enfin surprise n’était pas vraiment le mot puisqu’elle se doutait, ou du moins elle espérait qu’elle aurait un signe de vie de ce très cher Dwayne ce soir puisque cela faisait presque une semaine qu’elle ne l’avait pas vue. C’était donc lui ce qui manquait à son quotidien en se moment puisqu’il était à New York. Cela lui faisait penser qu’elle n’avait d’ailleurs jamais vraiment mi les pieds dans cette vielle de sa vie et qu’il faudrait quand même qu’elle pense à le faire un jour. Il allait arriver à New Heaven d’ici une heure, et bien ce n’était pas trop tôt, comme quoi il lui avait manqué au fond même si elle avait un peu peur de l’admettre, mais sachant qu’il disait avoir hâte de la voir, cela était déjà quelques peu rassurant. Elle quitta donc la salle presque aussitôt, éteignant et fermant tout derrière elle. Dehors la journée touchait à sa fin puisqu’il était évident que le soleil n’allait pas tarder à laisser place à la nuit sombre éclairé par une lune claire ainsi que de magnifique étoile. Quelques lampadaire commençait à s’allumer le long de la rue ce qui annonçait bien l’arrivé du soir, l’atmosphère qui régnait ici était calme et reposante, c’était d’ailleurs très agréable de rester là juste à regarder le paysage sans rien faire. En tout cas elle ne s’attarda pas en contemplation car elle voulait rentrer chez elle pour l’instant, il fallait qu’elle passe voir sa chienne pour ne pas la laisser seule trop longtemps. Le pauvre animal devait surement l’attendre assise devant la porte au bord du désespoir, et oui, cette chère Puka n’aimait pas vraiment la solitude, comme quoi certains animaux ne sont pas mieux que leurs chers amis les hommes. Elle monta dans sa voiture, mit le contacte et roula doucement en direction de son chez elle qu’elle ne changerai pour rien au monde.

    Arrivant chez elle, elle gara sa voiture juste devant dans la rue et fut accueilli comme à son attende par la jeune chienne de six mois qui attendait fidèlement devant la porte. Elle entra dans la maison suivie de son amie à quatre pattes, elle laissa sa veste sur le porte manteau le temps de se changer. Elle avait passé la journée à courir partout pour vérifier l’installation de la salle avec ses bottes à tallons préféré bien qu’elle ne soit pas fait pour se genre d’exercice, et bien entendu Alexia avait désormais aux pieds de belles ampoules. Ca lui apprendra à croire qu’elle peut faire des allers-retours sans en payer les conséquences sur ses petits pieds. Elle échangeât donc son pantalon noir contre un jean dans lequel elle se sentait des plus à l’aise ainsi qu’une vielle paire de converse qui avait vécu mais qui n’avait pas l’intention de rendre l’âme pour le moment. Puis elle redescendit dans l’entrer de la maison, choisissant de passer quelques instant avec Puka puisqu’elle ne l’avait pas vue de la journée, elle joua un peu avec elle dehors. Elle devait bien faire un effort avec ces pieds pour courir dans le jardin et s’amuser à lancer encore et encore la balle à ce chien qui semblait ne jamais être fatigué. Ce n’était pas pareil pour Alexia qui ne possédait pas la même endurance, elle rentra donc à nouveau à l’intérieur, elle mit à manger et à boire à Puka et puis elle commença a se préparé avant de ne quitter à nouveau la maison. Et oui, elle allait encore partir, puisque d’ici peu, l’heure avait tourné le temps qu’elle joue avec son chien, Dwayne serait à nouveau en ville et elle ne pouvait désormais plus lutter contre cette envie qu’elle avait de le revoir au bout d’une semaine sans lui qui lui avait paru très longue soit dit en passant. Attrapant son blouson, ainsi que ses clés de voitures, elle parti en fermant bien la porte derrière elle et remonta ensuite la rue en direction de la gare de New Heaven.

    Elle arriva donc à la gare peu de temps après, elle était en avance car un train était annoncé sur le quai mais n’était pas encore présent, elle espérait au moins qu’il n’avait pas eu de l’avance et qu’il ne soit déjà chez lui alors qu’elle l’attendait à la gare, elle se serait senti fine dans cette situation. Elle attendait donc sur le quai en essayant d’apercevoir un train qui arriverait à l’horizon, les mains dans les poches car malgré tout, à cette heure de la journée le froid commençait à se faire sentir. Enfin son attente ne fut pas trop longue puisque le train arriva sur le quai à l’heure prévue, enfin en espérant que ce soit le bon, car douée comme elle est ce serait possible qu’elle attende des heures à la gare alors qu’il est déjà arrivé. Le train s’arrêta et les passagers commencèrent à descendre un par un, il n’y avait pas non plus grand monde car après tout New Heaven n’était pas le genre de ville où la foule est très présente mais il y avait tout de même assez de gens pour qu’elle ne voit pas Dwayne sur le quai. « Police ... On n'bouge plus (a) » Bon et bien, elle ne l’avait pas trouvé mais il semblerait que lui si, et dire qu’elle passait pour une véritable gamine par moment, il semblerait qu’elle ne soit pas la seule dans ce cas là. En plus il avait réussi à la faire sursauté, il aurait bien été avancé si elle ne l’avait pas reconnu et qu’elle l’ait giflé pour garder des distances de sécurité avec un inconnu. Mais bon il devait vouloir se faire pardonné ce petit sursaut qu’il lui avait provoqué puisqu’il l’embrassa. Il aurait peu être mérité qu’elle le repousse juste histoire de l’embêté un peu mais elle n’en avait pas envie, après tout cela faisait une semaine qu’elle ne l’avait pas vue. « tu m'avais pas dit qu'tu viendrais à la gare » C’est vrai, elle ne lui avait pas dit mais elle voulait lui faire la surprise et vue le sourire qu’il avait sur les lèvres, cela devait vouloir dire que c’était une bonne surprise. Mais bon elle avait envie de continué dans les petits jeux puériles, après tout c’est lui qui avait commencé en lui faisant peur hein. « En fait je venais chercher mon autre copain, tu l’as peu être croisé il est grand blond aux yeux bleu, très séduisant … Un peu dans ton genre en fait mais bon maintenant que t’es là je vais me contenter de toi (a) » Elle était fière de sa connerie, ça devait d’ailleurs se voir a des kilomètre vue le sourire qu’elle avait sur les lèvres.

    Mais bon plus sérieusement, elle était contente de le revoir ce soir, comme quoi il lui avait vraiment manqué en une semaine loin d’ici. Elle le regardait toujours avec un grand sourire « Vue que t’avais hâte de me voir, j’ai pas voulu te faire attendre plus longtemps. » Oui enfin ça phrase tourné comme ça il pourrait croire qu’en fait elle était là seulement pour lui épargné un peu plus d’attente de la revoir et pas parce qu’elle en avait vraiment envie, alors que pourtant c’était le cas. Elle n’avait pas eu à réfléchir longtemps après avoir reçu son message, il était clair pour elle qu’elle allait absolument venir l’attendre à la gare. Elle avait vraiment très très envie de le revoir et rien ne pourrait changer cela et la dissuader de le voir. Et puis maintenant il était à nouveau là en face d’elle et elle ne pouvait plus du tout détacher son regard du sien, c’était désormais impossible. « Et puis moi aussi j’avais hâte de te revoir parce que tu m’as manqué » Comme ça c’était dit, elle ne laissait pas d’ambiguïté dans leur conversation ce soir. Elle n’allait pas lui mentir et lui dire que ce n’était pas le cas puisqu’il lui avait effectivement manqué, c’est sur qu’elle n’irait pas jusqu’à dire à quel point puisqu’elle craignait de se rendre ridicule et que lui n’ai pas penser à elle de tout son séjour loin d’ici. Restait alors à savoir ce qu’ils allaient faire ce soir, maintenant qu’il se trouvait à nouveau à New Heaven, ils n’allaient pas rester sur ce quai de gare pendant tout le reste de la soirée. Et puis il semblait assez fatigué par son séjour dans la ville qui ne dort jamais, alors il allait peut être vouloir rentrer se reposer. « Tu voulais faire quelque chose ce soir ? » C’est sur que rester là à se regarder dans le blanc des yeux n’était pas la chose la plus intéressante à faire, et puis peut être allait il avoir faim aussi car en tout cas l’horloge biologique de Alexia était réglé de telle manière à ce que dès que le soir était là, la faim le soit aussi, surtout que gourmande comme elle était, elle ne loupait presque jamais un repas. Aussi, Alexia était contente au final d’avoir pris la voiture pour venir jusqu’à la gare, bien qu’elle n’habite pas loin car si elle avait du marcher longtemps avec Dwayne, ces pieds aurait fini par la tuer car elle avait beau être en excellente compagnie avec aux pieds des chaussures désormais très confortable, il n’empêchait que les ampoules et la marche à pieds font deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: « here comes the sun » • ALEXIA Sam 17 Oct - 9:37

    C'est fou comme la semaine qu'il venait de passer avait parut à Dwayne à la fois longue et pourtant tellement remplie qu'il n'avait pas eut le temps de penser ... A vrai dire il avait même peine à trouver possible qu'il ai pu faire tellement de choses en sept jours seulement. Mais c'était pourtant le cas, et les heures de sommeil qui lui manquaient étaient là pour le confirmer ; Ainsi que tout ce qu'il n'avait pas eut le temps de faire depuis une semaine, comme se raser par exemple. Ça c'était la première chose à faire demain matin, car si pour le moment cela lui donnait une allure de nounours dans une semaine de plus il donnerait surtout l'impression d'avoir trop lu Robinson Crusoé lorsqu'il était plus jeune.
    Mais enfin il aurait bien le temps de retourner à ses habitudes un peu plus tard, pour le moment il avait autre chose en tête et le goût des lèvres de la jeune femme contre les siennes n'y était sans doute pas totalement pour rien. Sans doute que c'était aussi ce qui lui avait fait trouver sa semaine longue, manquer ce genre de chose ; Pourtant il devait bien avouer qu'en se surprenant à penser à elle à intervalles aussi fréquents Dwayne c'était surpris lui-même. Non pas qu'il ne pense pas qu'elle en vaille la peine bien au contraire, mais à vrai dire le fait qu'il fréquente toujours la même personne au bout de trois mois relevait déjà presque de l'exploit venant de lui alors si en plus il commençait à ressentir une sorte de manque lorsqu'il n'était pas avec elle … Impensable, il n'était pas de ce genre, il n'était même pas certain d'en avoir envie de toute façon. Cela ne l'empêchait pas cependant de sourire comme un imbécile au simple fait qu'elle soit à nouveau en face de lui, si il en avait ne serait-ce qu'un tout petit peu conscience il se trouverait pathétique à souhait.

    Il était donc surpris mais néanmoins pas déçu pour autant qu'elle soit venue jusqu'à la gare le chercher alors qu'en fin de compte rien ne l'y obligeait. A vrai dire le SMS qu'il lui avait envoyé n'avait même pas eut pour but de la persuader de venir, il lui avait simplement envoyé sans doute parce qu'il s'en voulait un peu de ne pas lui avoir téléphoné cette semaine. Enfin, si il avait téléphoné une fois, il y a cinq jours, mais il avait finalement du écourter la conversation au bout de deux minutes à peine et s'était empressé raccrocher, craignant qu'elle n'entende le bruit et les discussions autour de lui. A vrai dire ce n'était pas qu'il n'avait pas pensé à l'appeler, cela lui avait traversé l'esprit de nombreuses fois durant ces sept jours, mais à chaque fois c'était la même idée qui finissait par le faire changer d'avis : Il craignait qu'elle ne lui poser trop de questions sur le pourquoi il était allé à New-York et que pouvait-il bien avoir de si important à y faire. Lui mentir ne lui plaisait pas, d'ailleurs Dwayne détestait mentir à qui que ce soit, bien qu'il y soit maintenant quotidiennement obligé ; S'il pouvait donc éviter de s'empêtrer encore plus dans les mensonges que c'était déjà le cas ce n'était selon lui pas plus mal. Il s'était déjà posé la question une ou deux fois, il s'était demandé comment réagirait la jeune femme si elle venait à découvrir tout ce qu'il avait pu lui cacher, des choses les plus anodines ou sans rapport avec elle aux choses plus importantes à commencer par son véritable nom. Mais sans doute la jeune femme avait-elle compris qu'elle devrait se contenter de ce que Dwayne voulait bien lui dire, puisqu'elle n'avait jamais posé plus de questions.
    A en juger par le ton de plaisanterie qu'elle avait employé elle ne semblait pas non plus vraiment lui en vouloir d'avoir pratiquement fait le mort pendant une semaine, c'était toujours ça de prit après tout. Et puisqu'ils en étaient à entamer un ping-pong verbale de gamineries alors autant en rajouter une nouvelle couche

      « En fait je venais chercher mon autre copain, tu l'as peut-être croisé il est grand blond aux yeux bleus, très séduisant … Un peu dans ton genre en fait mais bon maintenant que t'es là j'vais me contenter de toi (a) » A raconter n'importe quoi il devait s'y attendre, elle n'était pas non plus en reste lorsqu'il s'agissait de sortir une connerie plus grosse qu'eux … En fait c'était peut-être pour ça qu'ils s'entendaient si bien allez savoir
      « Ah ouii ? Hum, de tout façon il est certainement pas aussi beau que moi alors comme ça c'est réglé » Bah oui bien sûr, on en doute pas un seul instant. Mais quoi qu'il en soit plaisanter un peu après la semaine qu'il venait de passer ne lui faisait pas de mal, et enfin de compte il avait suffit qu'il aperçoive la jeune femme pour que la fatigue qu'il ressentait dans le train disparaisse … Alexia pour lui c'était comme la caféine, mais en beaucoup moins nocif pour la santé. Mais est-ce que cela voulait dire qu'il finirait accro à elle autant qu'il l'était à la caféine … Ça l'avenir nous le dirait.

    Dwayne avait pour quelques instants posé son sac de voyages à ses pieds, libérant de ce fait sa main gauche et se déchargeant du même coup du bagage qui même s'il n'était pas trop rempli n'en était pas pour autant aussi léger qu'une plume. Le quai se vidait peu à peu des quelques passagers montés ou descendus à cette gare et le train n'allait sans doute pas tarde à repartir ; Mais pourtant autant les deux jeunes gens ne semblaient pas pressés de quitter l'endroit et après tout ils avaient bien raison, il n'y avait pas le feu. Quoi qu'ils seraient sans doute mieux dans un endroit autre que le quai d'une gare pour discuter, il n'y avait bien que dans les films que la gare était l'un des meilleurs endroits pour se la jouer romantique à trois sous et demi. Se contentant d'un nouveau sourire, ses yeux bleus plongés dans ceux tout aussi bleus de la jeune femme Dwayne allait ajouter autre chose mais ce fut finalement elle qui reprit à nouveau la parole, donnant une explication sur son idée soudaine de venir le chercher jusqu'ici lorsqu'il aurait très bien pu l'appeler après être arrivé chez lui pour la retrouver quelque part un peu plus tard dans la soirée … Peut-être après s'être rasé et avoir enfilé d'autres fringues pour le coup.

      « Vu que t'avais hâte de me voir j'ai pas voulu te faire attendre plus longtemps » Ça y'est il aurait du s'en douter, elle allait se foutre de lui pour le message qu'il lui avait envoyé une heure plus tôt. Il savait bien qu'il n'aurait pas du l'envoyer, quel triple idiot il devait avoir l'air d'un vrai crétin « Et puis moi aussi j'avais hâte de te revoir parce que tu m'as manqué » Ou pas … Finalement il regrettai moins d'avoir envoyé ce même message tout à coup, on se demandait bien pourquoi.
      « Toi aussi … Tu m'as manqué » Et ça il s'en rendait compte maintenant qu'il était revenu encore plus que lorsqu'il était encore à New-York. Il se demandait si c'était une bonne chose, sans doute que oui si c'était réciproque …

    Mais pourtant il ne pouvait s'empêcher de se méfier de cette impression soudaine qu'il avait mis le doigt sur ce qu'il pensait avoir oublier en partant la semaine dernière. Durant toute la semaine il s'était demandé en vain ce qu'il avait bien pu oublier car il avait eut cette sensation de ne pas avoir pris quelque chose d'important dès le moment où il était monté dans le train … Cette sensation l'avait suivi durant sept jours et il venait de réaliser qu'elle avait disparu … A la seconde même où il avait posé les pieds sur le quai de la gare de New Heaven. Il avait du mal à se l'expliquer, mais pourtant c'était ainsi qu'il avait ressentit la chose, aussi bizarre cela puisse-t-il paraître.
    Tout comme lui Alexia ne semblait pas emballée par l'idée de prendre racine sur place éternellement, d'autant plus qu'avec l'automne qui s'installait les températures n'étaient plus celles agréables de l'été et le jour qui déclinait laissait à l'air environnement une température qui commençait à baisser. Bien sûr pour avoir vécu en Alaska Dwayne n'était pas du genre à craindre le froid, l'hiver était même de loin la saison qu'il préférait et il n'y avait rien qui pouvait le mettre de mauvaise humeur lorsqu'il se levait le matin et qu'il se rendait compte que de la neige était tombée pendant la nuit et recouvrait maintenant les rues et les paysages. Mais pour l'heure le temps n'était pas à la neige, seulement à la chaleur de la journée qui s'en allait en même temps que le soleil derrière l'horizon, et remontant jusqu'à la moitié la fermeture éclair de son blouson le jeune homme releva les yeux vers Alexia qui avait ajouté autre chose

      « Tu voulais faire quelque chose ce soir ? » Très bonne question, à vrai dire il n'y avait pas réfléchi et les projets qu'il avait fait pour la soirée lorsqu'il était dans le train n'allaient pas plus loin que d'appeler la jeune femme, chose qui ne serait du coup pas nécessaire puisqu'elle se tenait devant lui.
      « En dehors du fait d'aller poser mon sac à mon appart' … Non rien de spécial » Et quand bien même cela aurait été le cas à vrai dire n'importe quoi d'autre l'aurait tenté plus, du moment qu'Alexia faisait partie du plan « T'as quelque chose à me proposer ? »

    Ils avaient tous les deux finalement rejoint le parking de la gare. Dwayne n'y avait pas sa voiture, pour la simple et bonne raison que son départ c'était fait à la dernière minute et qu'il avait pu remarquer que sa jauge d'essence, sur la réserve depuis plusieurs jours, était finalement arrivée au stade critique où … Il n'y avait plus d'essence du tout. Il avait donc du gagner la gare à pied, ce qui faisait bien une bonne demi-heure de marche depuis Apple Street. En revanche à en juger par les clefs qu'elle tenait à la main Alexia était venue avec la sienne, il n'aurait donc pas à lui annoncer qu'ils rentreraient à pieds tout ça parce qu'il avait été trop tête en l'air pour surveiller sa jauge d'essence … Sans quoi il aurait eut droit à une vanne, il n'en doutait pas. Une vanne qu'il aurait amplement mérité cela dit.

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « here comes the sun » • ALEXIA Mar 17 Nov - 10:52

    Une chose était certaine ce soir, le fait d’avoir Dwayne devant elle à nouveau la faisait sourire presque bêtement tellement elle était heureuse de le revoir, ce qui était pourtant étrange venant de cette jeune femme, elle se rendait compte qu’au bout de ces trois mois avec lui, elle avait fini par ne plus vraiment passer ne serait-ce qu’une simple journée dont il ne ferait pas parti sans qu’elle ne ressente une sorte de manque. Elle n’était pas habituée à ce genre de sentiments envers quelqu’un, le fait de s’attacher comme ça était tout nouveau pour elle et elle n’en revenait même pas tellement elle trouvait ça déconcertant et elle n’aurait pas pensé ça possible. La vérité c’est que Dwayne perturbait totalement la donne de ce qu’elle avait pu vivre auparavant de manière qui la déconcertait profondément. Mais enfin pour l’instant elle n’avait pas le trop le temps pour vraiment se soucier de la nature profonde, aussi déconcertante soit elle, de ce qu’elle ressentait pour Dwayne puisque pour l’instant elle était occupée à le regarder droit dans ses beaux, voir magnifique si on écoutait la subjectivité de la demoiselle se laisser aller, yeux bleu. C’était étrange de se dire que rien que le fait de l’avoir à nouveau en face d’elle ce soir lui faisait autant plaisir, il n’y avait qu’a voir ce sourire béat qu’elle portait aux lèvres pour comprendre que le jeune homme avait complètement envouté cette chère Lexie.

    « Ah ouii ? Hum, de tout façon il est certainement pas aussi beau que moi alors comme ça c'est réglé » Elle ne pu s’empêcher de sourire de plus belle, de toute façon comment ne pas lui sourire puisqu’il avait se regard tellement charmeur qu’a partir du moment où elle posait ses yeux sur lui, elle ne pouvait plus les retirer. Mais en tout cas une chose était certaine, il fallait à tout prix qu’elle trouve quelque chose à répondre parce que cette fois ci, il s’agissait d’un véritable appel pour continuer cette partie de ping-pong verbale qu’il avait commencé et d’ailleurs, les connaissant il est fort possible que cette partie ne se termine pas avant un bon moment. Maintenant il restait à savoir ce qu’elle allait bien pouvoir trouver à lui répondre d’intéressant et qui serait digne de son talent verbale … C’est alors que sans le quitter des yeux elle rajouta « J’avoue que j’ai des doutes la dessus parce que apparemment ta tête à bien gonflée en une semaine » Il fallait l’avouer, elle était fière d’elle. Fière de cette petite phrase de plus qu’elle avait rajouté à leur joute verbale, d’ailleurs elle adorait faire ça avec lui, leurs échanges étaient toujours très intéressant. Ce n’était que des gamineries mais au font elle pensait que cela l’amusait tout autant vue le sourire qu’il avait à chaque fois qu’il devait lui répondre, le genre de sourire qui vous laisse sans voix et qui vous fait vous sentir simplement impuissante face à son charme fois. Elle aurait aisément pu simplement acquiescer au fait qu’elle ne trouverait pas plus beau que lui, après est ce que ça aurait été objectif venant d’une jeune femme qu’il avait totalement envouté depuis maintenant trois mois, cela restait à voir.

    Le quai de la gare était désormais complètement vide, ils restaient les deux à s’y trouvé toujours mais même si l’endroit était tellement cliché pour les retrouvailles de deux jeunes personnes éperdu d’amour refoulé l’une pour l’autre. Il n’empêchait pas que pour l’instant la jeune femme était beaucoup trop occupé à admirer le visage de ce cher Dwayne tout juste de retour et par conséquent qu’elle ne pensait pas une seconde à se déplacer étant donné que cela impliquait le fait de le quitter des yeux, mais à part ça. Alexia n’était en aucun cas complètement accroc à ce jeune homme, après tout ce n’était pas comme si il lui avait énormément manqué. Certes elle avait dit mot pour mot qu’il lui avait manqué, puisque c’était un fait réel sur lequel elle aurait beau essayer de ne pas le croire, elle ne trompait personne, même pas elle-même. Cependant elle n’avait pas dit à quel point. « Toi aussi … Tu m'as manqué » Le principal avant tout dans cette histoire, c’est que ce manque était réciproque, elle ne se sentait donc pas idiote par rapport à ça. Elle ne savait pas si elle lui avait manqué tout autant qu’il lui avait manqué, enfin elle espérait un minimum sinon elle n’aurait plus qu’à espérer que cela finisse par être le cas. Elle ne rajouta rien, elle avait déjà tout dit, elle n’était pas assez à l’aise avec ses propre sentiment pour s’amuser à surenchérir en lui avouant à quel point il lui avait manqué pendant cette semaine qui lui avait paru tellement longue. Ce n’était pourtant qu’une seule et unique semaine, habituellement elle ne l’aurait même pas vue passer, mais cette fois ci, la simple absence de Dwayne dans son quotidien l’avait rendu toute morose, presque mélancolique. En y repensant elle se trouvait pathétique d’avoir eu cette triste mine toute cette semaine, enfin peut être aurait-se été moins pire si simplement il lui avait téléphoné plus d’une seule et unique fois, le temps lui avait vraiment paru long sans la moindre de ses nouvelles avant aujourd’hui où il lui annonçait l’heure de son retour.

    Dwayne pouvait s’estimer heureux d’avoir une fille comme elle comme petite amie, car Alexia était vraiment un ange par moment, au final pour le fait qu’il n’ait pas téléphoné plus d’une fois elle ne lui en voulait pas. Une fille du genre caractérielle serait arrivé et lui aurait fait un scandale, peut être même une scène de jalousie en portant des accusations comme quoi son absence signifiait qu’il était avec une autre femme … Mais le fait est que Alexia n’était certainement pas comme ça. Elle faisait aisément confiance au gens, et Dwayne avait deux avantage pour lui : le premier est le fait qu’il l’ait envouté, et le second est que ce soit le cas depuis trois mois. Elle se disait que si il voyait quelqu’un d’autre il l’aurait quitté simplement au lieu de lui mentir puisque trois mois c’est à la fois beaucoup et peu, tout dépend à quoi on compare ça. Elle préférait penser qu’il n’a simplement pas eu le temps, et vue la mine fatigué qu’il avait, il était fort possible qu’il n’ait pas beaucoup dormi depuis son départ. En tout cas elle n’avait aucune envie de chercher la petite bête aujourd’hui. Après tout il était ici à nouveau et c’était donc le principal. La température sur le quai s’était rafraichi, bien qu’elle ne soit pas quelqu’un de vraiment frileux elle ne pu s’empêcher de resserrer sa veste un peu plus contre elle. Elle ne s’en était surement même pas rendu compte tellement cette action avait été effectué de façon mécanique. Une chose est sur, elle n’avait pas vraiment envie de passer la soirée sur le quai, déjà parce que même si elle ne craignait pas le froid, elle n’avait pas envie de rester ici à cette température une fois la nuit complètement tombé.

    « En dehors du fait d'aller poser mon sac à mon appart' … Non rien de spécial » Bon apparemment il n’avait pas vraiment d’idée sur ce qu’ils allaient bien pouvoir faire de cette soirée. Depuis une semaine loin d’ici il était normal déjà qu’il veuille passer chez lui pour évité de se trimballer encore son sac plus longtemps. Il avait surement envie de tranquillité, elle pensait donc retirer l’hypothèse de sortir par exemple surtout que même si depuis quelques instant il en donnait un peu moins l’impression, il semblait tout de même manquer de sommeil. « T'as quelque chose à me proposer ? » A vrai dire, non. En fait elle avait demandé à la base simplement parce qu’elle n’en avait aucune à proposer elle-même. Elle ne savait pas ce qu’il souhaitait vraiment faire puisqu’elle ne l’avait pas vue depuis une semaine, cela dit une chose était certaine, elle avait envie de passer cette soirée avec lui puisqu’il lui avait manqué. Elle ne savait pas vraiment si c’était ce qu’il souhaitait mais elle l’espérait, après tout elle était venu jusqu’ici pour le revoir, et puis il lui avait dit lui-même qu’il avait hâte de la voir cela devait bien vouloir dire quelque chose, enfin elle essayait de s’en convaincre. « Euh non … Enfin juste la suggestion que tout me conviens dans la mesure où je peux manger xD » Ouais bon c’est vrai il allait bientôt finir par entendre le ventre de la jeune femme gargouillé si ils restaient tout les deux dans cette gare vide et vue comment elle commençait à avoir faim, cela n’allait très certainement pas être du tout discret. Il fallait bien que Dwayne s’y fasse, il sortait désormais avec un estomac ambulant et rien ne pourra changer cela.

    Les voilà maintenant qui se déplacèrent doucement vers le parking pour ne pas rester planté comme des piquets plus longtemps, elle mit sa mais dans sa poche de veste pour y récupérer les clefs de sa voiture. Sa voiture n’avait rien de spécial, c’était le genre de berline avec un bon rapport qualité prix qui durera le temps qu’elle devra en espérant qu’elle ne lâche pas trop au mauvais moment. En tout cas Alexia aimait conduire, beaucoup plus que marcher surtout lorsque nos pieds sont pleins d’ampoules qui font souffrir. Et d’ailleurs heureusement qu’elle avait prit sa voiture puisqu’elle n’avait pas vue celle de Dwayne sur le parking, il était fort possible qu’il soit venu à pieds et elle n’avait aucune envie de marcher beaucoup ce soir étant donné qu’elle avait déjà très mal aux pieds. Arrivant vers sa voiture elle se retournât vers lui et avec un sourire elle dit « C’est moi qui conduit donc à toi de choisir où on va (a) » Inutile de dire qu’elle n’était pas inspiré pour choisir une destination autre que celle de chez lui pour qu’il pose son sac, enfaite ce soir la seule véritable initiative qu’elle avait réussi à prendre était celle de se déplacer elle-même jusqu’à cette gare pour le chercher, c’était déjà beaucoup pour elle.

    En attendant sa réponse elle monta dans la voiture du côté conducteur et attendit qu’il fasse de même, au moins Alexia était attentive à sa voiture et prenait soin d’elle régulièrement, elle n’oubliait pas d’aller mettre de l’essence elle, pas comme certain. Assise derrière son volant, elle tourna à nouveau son visage vers lui. Non vraiment elle n’en revenait pas qu’à chaque fois que ses yeux se posait sur lui elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir ce sourire qui pouvait presque faire honte … « Tu sais … ça fait du bien de te revoir. » Au risque de passé pour la grosse accroc de service elle avait parler quand même, elle espérait au moins qu’elle n’allait pas se prendre un vent parce que sinon elle allait se sentir encore plus idiote que ce n’était déjà actuellement le cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: « here comes the sun » • ALEXIA Dim 29 Nov - 4:59

    Pouvoir plaisanter à nouveau un peu faisait le plus grand bien à Dwayne qui n'avait pas vraiment eut le temps pour cela lorsqu'il était à New-York ... Enfin, il n'y était pas pas allé pour ça non plus à la base. Quoi qu'il en soit il n'y avait pas de doute il se sentait déjà beaucoup moins las et démotivé depuis qu'il avait quitté sa chambre d'hôtel ce matin là, et l'idée qu'il allait retrouver Alexia au lieu de passer une nouvelle journée enfermé dans les locaux du FBI pour traiter de questions dont il se serait bien passé lui avait fait retrouver sa bonne humeur jusque là perdue en cours de route. Il y avait à peine deux ou trois ans il aurait sans aucun doute rit au nez de la personne qui aurait osé lui dire qu'un jour il finirait par préférer le calme et le quotidien d'une petite ville à l'agitation permanente et les imprévus de Chicago, de Détroit ou de toute autre ville où il se serait peut-être échoué. C'était parce qu'il ne supportait plus le calme et la routine qui l'avait persuadé de ne pas retourner en Alaska après ses études ; Qu'est-ce qu'un flic aurait été faire dans un état où l'on comptait plus de caribous que d'habitants, mettre des contraventions aux élans dont les bois dépassaient des places de stationnement ? Non, donc vous comprendrez que quand bien même il adore toujours autant l'Alaska, la neige, les courses de traineaux, les aurores boréales et tout ce qui s'en suit, il ne se voyait pas pour autant habiter de nouveau de façon permanente là-bas.
    Bref, le calme de New Heaven, voilà ce dont il avait besoin ce soir, en plus bien sûr de la compagnie d'Alexia. Aussi ne perdirent-ils pas un instant de plus sur le quai de la gare, vidé de ses passagers et redevenu de ce fait aussi silencieux que si aucuns trains n'y passaient jamais. Dire qu'il avait bien faillit devoir passer une soirée de plus à New-York, ça aurait vraiment été d'une poisse pas croyable, il y était déjà allé en trainant les pieds mais le peu de motivation qu'il avait s'était en plus de ça étiolé au fur et à mesure que la semaine était passée ... Lorsqu'il avait débarqué à New Heaven, sous un nouveau nom et en entendant la promesse qu'on ne viendrait plus l'embêter par la suite il y avait cru, mais il aurait bien du se douter que c'était trop beau pour être vrai, on ne pouvait pas décemment l'oublier alors qu'il pouvait avoir autant d'utilité par ce qu'il savait. Et ce qui le gênait le plus dans cette histoire au final c'était de se dire qu'il allait très certainement devoir sortir un mensonge à Alexia, car si pour le moment elle n'avait pas encore fait de réflexion sur le peu de nouvelles qu'il avait donné il savait que pourtant il n'y couperait pas, et que par la même occasion elle en viendrait à se demander ce qu'il avait bien pu faire de ces sept jours passés à New-York ... Et là il mentirait, parce que c'était le plus raisonnable mais aussi parce qu'il n'avait pas le choix ; Mais quoi qu'il en soit cela ne lui plaisait pas ça c'était certain.

    Cela dit s'il n'avait pas eut de doute pour lui que le fait de passer la soirée avec Alexia était le meilleur des scénarios qu'il avait en tête il n'avait en revanche pas vraiment prit le temps de réfléchir au côté pratique de la chose, à savoir ce qu'ils allaient faire de leur soirée. A vrai dire Dwayne se sentait trop las et fatigué pour s'imaginer passer une soirée entière dans un endroit blindé de monde, c'était sans doute son côté ermite qui ressortait dès qu'il manquait de sommeil ... Voilà ce que c'était d'avoir grandi dans une maison perdue au beau milieu de nul part.

      « Euh non … Enfin juste la suggestion que tout me conviens dans la mesure où je peux manger xD » Et ce n'était certainement pas cette réponse vague à souhait qui allait l'aider dans sa panne d'inspiration ou bien son incapacité à réfléchir. Il n'avait pas bu de café ce matin, c'était sans doute ça. La vieille bonne excuse.
      « Oh je vois ... et pour répondre j'dois m'adresser à toi ou seulement à ton estomac ? (a) » Sans rire, il aurait mieux fait de s'engager dans un cirque au lieu de devenir flic. Un air faussement innocent accroché au visage le jeune homme chargea du même coup son sac dans le coffre de la voiture de la jeune femme, puisqu'ils y étaient enfin arrivés. « Et en dehors de ça t'as une idée plus précise ? »
      « C'est moi qui conduit donc c'est toi qui choisit où on va » Bizarrement il avait comme l'impression qu'il venait de se faire avoir. Tout ça parce que c'était elle qui avait la voiture ... La prochaine fois qu'il ferait le plein de la sienne il y repenserait, ne jamais attendre le dernier moment pour remettre de l'essence ou bien votre copine pourrait vous obliger à réfléchir. Et ça c'est parfois dur, surtout quand on a pas dormi, qu'on a pas d'inspiration, et que pour couronner le tout on est blond.
      « Ça tu vois c'est vraiment injuste, aucune pitié pour moi » Il avait secoué la tête en levant les yeux au ciel, avant d'ouvrir la portière de la voiture pour s'installer sur le siège passager. « Alala les femmes j'vous jure »

    Alors que la jeune femme prenait place devant le volant à côté de lui, il ne put s'empêcher de s'attarder quelques instants sur sa silhouette puis sur son visage. Il avait vraiment eut un mal de chien à lui prouver qu'elle devait faire l'expérience de le prendre au sérieux plutôt que de s'arrêter à la première image qu'elle avait eut de lui, à savoir un Don Juan de pacotille qui ne valait pas grand chose. Pourtant maintenant qu'il y était de toute évidence parvenu, parce qu'il s'était accroché et qu'il avait vraiment tout essayé pour qu'elle lui laisse finalement sa chance, il se disait qu'il avait vraiment bien fait de ne pas abandonner, comme il l'aurait fait avec une autre qui n'aurait pas autant capté son attention qu'elle l'avait fait.

    La jeune femme s'apprêtait de toute évidence à démarrer son véhicule lorsque soudain elle se coupa dans son geste pour tourner à nouveau la tête vers lui, et fixant de ses yeux ceux du jeune homme elle ajoute finalement une dernière chose

      « Tu sais … ça fait du bien de te revoir. » Ce à quoi elle ajouta un regard qui aurait presque pu hypnotiser Dwayne. D'ailleurs il resta ainsi quelques instants, à la regarder en luttant certainement aussi pour ne pas avoir l'air trop niais.
      « Surtout quand on sait que notre seul et unique conversation téléphonique a duré vingt secondes ... Et que j't'ai pas rappelé » Et comme c'est aussi un imbécile fini il se fait lui-même les reproches, histoire de bien être certain que Alexia ne passera pas à côté. Comme quoi Dwayne n'était pas vraiment menteur et cachotier par nature, la preuve même en sachant qu'il ne pourrait pas être honnête avec elle il ne pouvait s'empêcher d'avouer ses fautes. « J'ai même pas de vrai excuse si ce n'est que je partais tôt, je rentrais tard, et j'ai pas pas trouvé le temps d'le faire ... » Et il ne dirait rien de plus, parce qu'il n'en avait tout simplement pas la possibilité quand bien même il l'aurait voulu. « Mais j'en suis pas moins content de te revoir aussi, au contraire »

    HJ ; J'en reviens pas de poster ça c'est minable comme réponse x'D

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: « here comes the sun » • ALEXIA Mar 29 Déc - 11:58

    Depuis que Dwayne avait réapparu dans son champ de vision aujourd’hui, il était comme impossible désormais de l’en faire sortir. C’est comme si ses yeux étaient attiré inlassablement vers les siens. Elle portait sur son visage ce même sourire qu’elle ne pouvait plus effacer depuis qu’il était là, ce qui n’avait strictement rien d’étonnant vue que leur conversation depuis toute à l’heure était une véritable joute verbale renfermant des bêtises plus grosses les unes que les autres. Il n’y en avait vraiment pas un pour rattraper l’autre dans ce couple de grands enfants qui apparemment n’avait toujours pas fini de grandir. Elle n’avait aucunes idées à lui proposé pour cette soirée qui s’annonçait maintenant qu’il était de retour, mais une chose était certaine : elle voulait la passer avec lui. C’est vrai qu’après tout c’était justifié, la pauvre venait de passer une semaine sans lui avec pour simple nouvelle, un coup de file dont la durée s’évaluait en secondes. Elle méritait donc de pouvoir rattraper un peu de cette longue semaine où il était absent. Il fut un temps où elle n’en aurait presque rien eu à faire qu’il s’absente une semaine, mais aujourd’hui elle réalisait que lorsqu’il était loin d’elle comme cela venait tout juste d’être le cas, elle ressentait comme une sorte de vide en elle. Elle se sentait quelques peu prise au dépourvu par cette sensation mais maintenant qu’il était là à nouveau, elle se sentait mieux, comme si tout était redevenu normal et agréable. Elle se demandait comment juste le fait de le revoir pouvait provoquer cette sensation mais au final ce n’était pas le plus important, il était là maintenant en face d’elle et c’était avant tout ça qui comptait à cette instant.

    Il y avait aussi une autre chose qui comptait, le fait qu’elle ait faim, car oui Alexia était gourmande, voir même très gourmande quand elle s’y mettait. Ça c’est un détail que Dwayne semblait commencer à cerner désormais, à croire qu’en trois mois son appétit l’avais d’ors et déjà traumatisé pour de bon, mais du moment qu’il ne s’enfuyait pas c’était une bonne chose. « Oh je vois ... et pour répondre j'dois m'adresser à toi ou seulement à ton estomac ? (a) » Elle ne pouvait pas déjà l’avoir traumatisé, c’était exagéré mais une chose est sur c’est qu’il n’était pas à passer à côté de son pêcher mignon pour la nourriture, mais tant qu’il ne venait pas dire qu’elle lui coutait trop cher en repas c’est qu’elle n’avait pas non plus dépassé les bornes du raisonnable. En tout cas il avait décidé de continuer sur le ton enfantin qu’il adoptait depuis tout à l’heure tout en continuant à la charrier, cette fois ci sur son appétit. Alexia n’avait en aucun cas honte de son très grand appétit et de sa gourmandise très prononcé, alors ce n’est pas encore maintenant qu’elle va se mettre à lui répondre sérieusement lorsqu’il commence à la taquiner ainsi. « Tu peux t’adresser à mon estomac si tu veux mais, une fois qu’il sera plein c’est pas lui qui voudra encore te tenir compagnie ce soir, alors que moi … (a) » Elle n’avait pas tord, c’est vrai un estomac ce n’est pas vraiment intéressant comme compagnie, enfin elle espère être plus intéressante à ses yeux qu’un estomac, sinon ça en dirait long sur ce qu’il pense de la compagnie de cette charmante blonde qui lui sert de copine. En tout cas elle avait envie de passer la soirée avec lui car il lui a quand même manqué ce gentil comique avec son humour renversant (ceci peut être prit autant au sens propre qu’avec ironie).

    Mais voilà que le pauvre semble se sentir persécuté, d’un côté elle ne peut pas tout faire, elle doit conduire, elle est gentille, elle vient le chercher, elle aurait facilement pu le laisser se débrouiller tout seule pour rentrer chez lui de la gare à pieds. Il n’allait donc pas commencer à se plaindre, après tout elle ne lui demandait pas la lune, juste de réfléchir, mais à croire que pour lui il s’agissait déjà d’une chose qui nécessitait un effort surhumain. Et puis qu’il ne vienne pas dire qu’il était blond et que par conséquent il était long à la réflexion puisqu’elle l’est elle aussi alors par conséquent, sa réflexion ne vol pas forcément plus haut que lui. « Ça tu vois c'est vraiment injuste, aucune pitié pour moi » Toute suite les grands mots, vive l’exagération de ce pauvre Dwayne qui devait être totalement à côté de ses pompes pour se mettre à trouver que réfléchir deux secondes à ce qu’ils pourraient bien faire ce soir était qu’elle chose d’injuste. Vue comme ça il passait franchement pour une petite nature qui n’arrivait plus à faire fonctionner son cerveau lorsqu’il manquait de sommeil. « Injuste et sans pitié c’est tout à fait moi ça » Elle ajouta pour conclure sa prise de parole très constructive un petit tirage de langue digne d’une enfant de cinq ans suivit d’un sourire tout aussi enfantin. Il faut dire que c’était dans sa nature à elle de se comporter comme ça, et heureusement pour elle cela semblait être le cas de Dwayne tout autant que le sien. « Alala les femmes j'vous jure » A croire qu’elle commençait déjà à le désespérer dit donc, pourtant ce n’est pas si dur de réfléchir, enfin pour une femme non, pour un homme il semblerait que ce soit le cas. En tout cas chaque prise de parole de sa part sonnait comme une nouvelle provocation pour qu’elle surenchérisse une fois de plus dans leur petite joute verbale. « Ah les hommes, tous des bébés (a). »

    Désormais assise à côté de lui dans la voiture, elle ne pouvait enlever ses yeux des siens, ce qui déjà était mauvais signe pour quitter le parking de la gare. Elle était heureuse de le ravoir en face d’elle aujourd’hui et elle venait de lui faire savoir, mais la réponse qu’il lui donna lui coupa l’inspiration de répondre pendant plusieurs secondes. « Surtout quand on sait que notre seul et unique conversation téléphonique a duré vingt secondes ... Et que j't'ai pas rappelé » Il marquait un point, il n’avait pas rappelé, elle n’avait eu presque aucunes nouvelles de lui avant aujourd’hui pour lui dire qu’il rentrait. Vingt secondes c’était cours pour avoir des nouvelles de quelqu’un, surtout quand il part plusieurs jours et que les rares mots qu’on à le temps d’avoir son quelques choses qui s’apparente à « désolé, j’dois te laisser ». C’est sur qu’elle aurait aimé entendre sa voix plus longtemps que ce qu’elle avait eu droit de sa part. « J'ai même pas de vrai excuse si ce n'est que je partais tôt, je rentrais tard, et j'ai pas trouvé le temps d'le faire ... » Elle ne l’interrompait pas, elle voulait le laisser parler, surtout parce qu’elle cherchait elle aussi quelque chose à dire. Elle n’avait pas envie de laisser aller ses paroles sans réfléchir, de peur de regretter ce qu’elle allait pouvoir dire ensuite. Elle avait tellement peur de s’emballer avec lui ou alors de tout gâcher car au fond trois mois ce n’était pas grand-chose, mais ce n’était pas rien non plus par rapport à d’autre relation qu’elle avait pu avoir. La vérité c’est qu’avec lui elle avait du mal à savoir où elle en était, à part aujourd’hui où elle savait seulement qu’il lui avait manqué et qu’elle était heureuse de le revoir à nouveau.

    « Mais j'en suis pas moins content de te revoir aussi, au contraire » Déjà, la voilà rassurée. Elle qui commençait déjà à se dire qu’elle allait se prendre un vent, qu’il n’allait pas regretter de ne pas avoir rappelé. Elle lui avait belle et bien manqué et il était heureux de la revoir, c’était donc un bon, même très bon, point pour la jolie blonde qui le dévorait des yeux depuis toute à l’heure. Maintenant qu’il avait fini de parler, elle allait devoir se décider à dire quelque chose sinon c’est lui qui allait se mettre à croire qu’elle se fichait de son absence de la semaine et de son manque de coups de téléphone. « Je te demanderais pas plus de détails je sais que j’en aurais pas, mais tant que l’occupation qui t’a empêcher de me téléphoné n’était pas une autre femme, ça me va » Voilà qu’elle commençait à ressentir cette sensation au fond d’elle, celle qui l’amène à se dire qu’elle n’aimerait pas du tout qu’une autre femme s’approche trop près de Dwayne, comme si c’était sa chasse gardé. C’était étrange comme sensation, elle ne savait pas trop quoi en penser. Alexia, jalouse ? Et puis quoi encore. Ce n’est pas pour aujourd’hui que cette jolie blonde commencera à jouer les jalouses, enfin elle l’espérait. « Mais tu sais je suis quand même à la recherche d’un moyen pour que tu te fasse pardonner en tout cas, parce que oui tu vas quand même pas t’en tirer comme ça (a) » Bon, elle se remet à plaisanter, comme quoi le sérieux avec elle ça dure jamais bien longtemps n’est ce pas, mais bon qu’il ne prenne pas peur quand même, elle ne va pas non plus le martyrisé, elle y tien mine de rien à son Dwayne, elle le laissera une un seul morceau et elle fera en sorte qu’il n’ait pas envie de la fuir après non plus.

    En tout cas, Dwayne avait quand même de la chance, car il a craqué sur une fille d’une extrême gentillesse et compréhension, la preuve elle ne lui hurle pas dessus pour savoir ce qu’il a fait exactement cette semaine. Et en plus il lui avait dit qu’elle était injuste et sans pitié avec lui mais au final elle va quand même lui prouver qu’elle est capable d’être très gentille avec lui. Ses yeux plonger dans les siens, elle s’approcha doucement de lui, son visage de plus en plus près du sien, elle vint poser ses lèvres doucement sur les siennes tout en les laisser s’attarder quelques instant. Lorsqu’elle recula ensuite son visage quelque peu du sien, elle lui dit avec un sourire sur les lèvres « Et comme ça, ça t’aide à réfléchir ? » Comme quoi elle n’était pas aussi impitoyable que ça. La preuve, elle essayait même de lui donner des forces pour qu’il puisse trouver une idée. Et puis il faut dire aussi que la méthode qu’elle avait employée n’était pas désagréable. Et puis vue qu’elle est encore plus gentille que ce qu’elle ne venait de lui montrer, elle est même prête à lui donner un peut d’inspiration pour sa réflexion à ce gentil Dwayne. « On pourrait simplement prendre une pizza et puis aller chez toi, comme ça tu pourrais dormir et être à nouveau en état de réfléchir pleinement, et je pense que t’en a bien besoin vue tes cernes (a). » Elle est même trop gentille avec lui, il faudra vraiment qu’elle se venge ensuite convenablement pour cette absence sans nouvelle. Elle allait vraiment devoir se creuser la cervelle pour trouver une idée suffisamment intéressante pour elle et qui fasse qu’il doive tout de même regretter un peu son manque de coups de téléphone. « Tu vois que je suis gentille avec toi, je suis pas injuste je te donne une idée et en plus je te propose de te reposer, tu dois vraiment me trouver génial par moment (a) » Et si jamais il dit non, il courra un gros risque car elle doit déjà se venger alors il devrait faire attention.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: « here comes the sun » • ALEXIA Sam 9 Jan - 6:49

    Dwayne n'était plus sans ignorer la gourmandise très prononcée de sa copine, mais à vrai dire cela avait surtout tendance à l'amuser et il n'était sans doute pas le seul homme à penser qu'une jeune femme un peu trop portée sur la gourmandise était bien plus agréable à vire que celles qui passaient leur temps à se plaindre de leur poids et qui se refusaient à manger autre chose que de de la salade sans assaisonnement et des barres protéinées ... Super agréable. Bref, il ne serait certainement pas du genre à critiquer Alexia là-dessus, d'autant plus que même s'il n'en avait pas souvent vraiment le temps Dwayne se trouvait cependant être assez bon cuisinier, chose qui ne serait sans doute pas pour déplaire à la jeune femme.
    Quoi qu'il en soit donc, Alexia savait que comme à son habitude les moqueries du jeune policier à son encontre n'étaient destinées qu'à un seul but, ce d'arracher un à son visage aux airs encore parfois enfantin malgré ses vingt-huit ans un nouveau sourire, ce genre de sourire qu'il ne se lassait jamais de contempler lorsqu'elle posait les yeux sur lui. Il y avait chez elle cette espèce de bonne humeur contagieuse qui faisait oublier à Dwayne le métier parfois ingrat qu'il avait choisi de faire et elle pouvait lui donner l'impression parfois que la quiétude et l'insouciance n'étaient pas deux choses complètement mortes et enterrées malgré la rareté dont elles faisaient maintenant preuve.

      « Tu peux t’adresser à mon estomac si tu veux mais, une fois qu’il sera plein c’est pas lui qui voudra encore te tenir compagnie ce soir, alors que moi … (a) » C'était ce que l'on appelait prendre quelqu'un par les sentiments, et le pire dans tout ça c'est que cela marchait presque à chaque fois, comme quoi parfois les hommes n'avaient vraiment aucune volonté lorsque leur belle leur faisait les yeux doux.
      « Et donc dans notre intérêt à tous les deux ... il est plus raisonnable que j'oublie l'idée d'entamer une discussion avec ton estomac » Quoi que Freud aurait peut-être considéré cette option comme tout à faire fascinante, mais dommage Dwayne n'avait jamais été très fan de ses cours de philo lorsqu'il était au lycée ... La faute à sa prof qui ressemblait à un croisement entre madame Irma et la sorcière du Magicien d'Oz, mais ce n'est pas le sujet.

    Une fois en voiture il sembla qu'au lieu de démarrer la jeune femme ne puisse résister à l'envie de taquiner à nouveau Dwayne au sujet des accusations bien entendues anodines sur la façon cruelle dont Alexia se comportait avec lui. D'ailleurs tout le monde se rend tout à fait compte que Dwayne possède une tête de martyr, ça crève les yeux *ironie quand tu nous tient*. Bien sûr que non, Dwayne râlait un peu pour la forme et histoire de faire enrager Alexia, il commençait à devenir un expert sur la façon de s'y prendre pour y arriver rapidement d'ailleurs, mais il avait parfaitement conscience d'avoir une copine qui semblait se soucier de lui. Après tout rien ne l'obligeait à venir le chercher, elle aurait tout aussi bien pu le laisser appeler et attendre ensuite qu'il l'appelle pour ne pas être celle qui le ferait en premier. Peut-être que l'idée lui avait d'ailleurs traverser l'esprit, qu'en savait-il ... Il avait un peu de mal à s'imaginer l'idée que pouvait se faire Alexia à son sujet à vrai dire, mais il espérait bien en fait que cette idée soit tout aussi positive que l'idée qu'il se faisait d'elle depuis quelques temps déjà.
    C'est fou comme le simple fait de se poser cette question là le laissait d'ailleurs pensif ... Sans doute parce que c'était bien la première fois qu'il se posait ce genre de questions à propos d'une femme. D'ordinaire il ne se posait pas vraiment de questions, il se contentait d'agir et de ne pas vraiment réfléchir, de toute façon il savait toujours à l'avance que cela ne durerait pas, il n'était pas du genre à s'éterniser avec la même personne durant des semaines entières et il avait bien vite compris qu'il était plutôt de ceux qui se laissaient avant même d'avoir eut le temps de dire ouf. Mais pas cette fois-ci ; Il ne s'était pas encore lassé et cela avait presque tendance à le rendre nerveux, car il en venait à se demander ce qui se passerait si pour le coup les rôles étaient inversés et qu'elle était celle qui se lasserai en premier ... Idée assez déplaisante, mais comme on s'en doute rare sont les personnes qui apprécient de se faire jeter.

      « Injuste et sans pitié c’est tout à fait moi ça » Ou bien comment trouver les deux qualificatifs qui correspondaient le moins à Alexia, avec également sadique et mégalomane. C'est un peu l'hôpital qui se fou de la charité c'est le moins que l'on puisse dire.
      « Tu oublies inflexible et dépourvue d'humanité (a) » Est-ce qu'avant que la jeune femme ne démarre la voiture ils auraient retrouvé une discussion sérieuse ? Ça c'était tout sauf certain, à vrai dire connaissant les deux loustics ils étaient bien capable de continuer comme ça jusqu'à chez lui et de reprendre de plus belle le lendemain matin ... C'est qu'ils devaient être fatigants pour les autres parfois xD
      « Ah les hommes, tous des bébés (a). » Celle là forcément, elle lui pendait au nez comme réflexion, ce n'était pas comme s'il ne l'avait pas cherché et pour toute réponse il lui adressa dans un premier temps un regard faussement résigné avant de finir par ajouter
      « J'en connais une qui a trop abusé des dessins animés encore pendant que j'étais pas là xD » Déjà qu'elle avait appelé son chien comme celui d'Anastasia, il fallait en plus qu'elle ressorte les répliques de la jeune princesse au caractère d'ours mal lêché.

    Mais puisque Dwayne avait remis sur le tapis un sujet un peu moins bon enfant il allait devoir également assumer sa tendance à parler parfois un peu trop vite lorsqu'il s'agissait de se sentir fautif. Cela dit même s'il commençait à savoir maintenant qu'Alexia n'était pas le genre de personne à s'énerver pour pas grand chose ou bien à faire un scandale et à hurler lorsque quelque chose ne lui plaisait pas, il en était tout de même surpris de voir avec quelle résignation et presque philosophie elle prenait le fait qu'il se soit tout simplement abstenu de lui donner la moindre nouvelle durant cette semaine qui venait de se terminer. Rares parmi les femmes qu'il avait pu rencontrer et fréquenter étaient celles qui appréciaient les cachoteries et l'impression de ne pas être assez importante pour être digne de confiance, et il n'y n'y avait pas de doute qu'Alexia ne faisait sans doute pas exception à la règle, mais pourtant Dwayne ne pouvait pas nier qu'elle avait l'air beaucoup plus compréhensive que la moyenne des femmes en général. D'autant plus que ce n'était ni par envie ni par manque de considération ou bien d'implication qu'il avait joué les sourds muets, et il osait espérer que si son absence s'était prolongé il aurait finalement trouvé un moment de libre pour l'appeler, parce qu'une semaine ce n'était pas grand chose tout compte fait, bien que ce soit quand même sept longues journées durant lesquelles il avait remarqué que ses pensées vagabondaient toujours vers elle lorsqu'il n'avait pas l'esprit complètement occupé.
    Néanmoins, que ce soit long ou pas il estimait qu'une semaine sans le moindre coup de fil valait bien quelques excuses, bien qu'il ne lui ai jamais promis formellement qu'il l'appellerait. Sans doute était-ce aussi la façon un peu brusque avec laquelle il avait dut raccroché après leur conversation d'une demi-minute à peine, tout ça parce que dans les hôpitaux ont avait pas le droit de se servir de son téléphone portable … C'était bien sa veine qu'une infirmière soit justement passée dans ce couloir désert juste à ce moment là.

      « Je te demanderais pas plus de détails je sais que j'en aurais pas, mais tant que l'occupation qui t'as empêché de me téléphoner n'était pas une autre femme ça me va » Bon, si c'était la seule hypothèse que Alexia puisse se faire à propos de ses absences ou des cachoteries qu'il faisait il y avait un avantage, elle était loin de la vérité. Mais cela ne rendait en rien cette hypothèse plausible cela dit.
      « Pourquoi aller à New-York alors que j'ai déjà ce qu'il me faut ici ? » Et ajoutant un sourire rempli de sous-entendus, il espère avoir ainsi chassé au moins pour le moment les débuts de soupçons bien entendus faux qu'auraient pu se faire Alexia à ce sujet. Car qu'on se le dise d'ailleurs Dwayne n'avait peut-être jamais été très fort pour garder la même femme très longtemps, mais il y avait un principe auquel il s'était toujours tenu sans exceptions, il se refusait à l'infidélité.
      « Mais tu sais je suis quand même à la recherche d'un moyen pour que tu te fasses pardonner en tout cas, parce que oui tu vas quand même pas t'en tirer comme ça (a) » Bien entendu, ça aurait été trop beau. Mais cela dit il avait comme le sentiment qu'il n'aurait pas trop de mal à réussir à se faire pardonner complètement ; C'est qu'il a plus d'un tour dans son sac le p'tit Dwayne xD
      « Alors je dirai oui sans hésiter si c'est pour me faire pardonner … mais soi pas trop machiavélique quand même hein » Ce à quoi il ajouta un air de chien battu qui lui donnait vraiment la dégaine suppliante du cocker souffrant de solitude.

    Finalement il semblerait que bien qu'assis tous les deux en voiture ils n'étaient pas pour autant décidés à partir, la preuve la jeune femme n'avait même pas encore mis le contact. Pour autant cela ne semblait pas pour l'instant les avoir fait tilter et leur conversation les tenait de toute évidence déjà assez occupés. D'autant plus que Dwayne était toujours censé réfléchir à un endroit où aller après être passé chez lui, et il aurait bien besoin d'un peu de temps supplémentaire pour trouver une idée qui convienne à sa fatigue autant qu'à l'estomac d'Alexia. La vérité c'est que lui n'avait pas spécialement faim, mais il aurait bien mangé n'importe quoi pourvu que cela lui laisse la possibilité de passer la soirée avec sa copine plutôt que tout seul dans son appartement … Bizarre autant qu'étrange de la part de quelqu'un qui préférait d'ordinaire le calme de son salon, derrière un bon livre, plutôt que l'agitation des autres et les conversations incessantes et sans grand intérêt ; Mais c'est qu'Alexia semblait être un intérêt de plus en plus grand pour lui, qu'il se l'avoue ou non. Mais l'agitation d'un lieu public ce soir il avait vraiment du mal à s'y résigner, mais plus il y réfléchissait plus il devait se rendre à l'évidence, New Heaven n'étant pas une grande ville il n'y avait pas une multitudes d'endroits où l'on pouvait manger, et de ce fait tout était très souvent soir plein de monde soit vide pour cause de mauvaise réputation … Pas très engageant donc, c'était le moins que l'on puisse dire.
    Nul doute qu'à voir la mine dubitative de Dwayne Alexia devait se demander si elle allait manger un jour ou bien si à ce rythme là ils seraient encore là demain. Aussi finalement elle sembla avoir pitié des neurones grillés ou du manque d'inspiration – ou des deux à la fois – de ce pauvre Dwayne et de ce fait elle commençait sans doute à se faire à l'idée qu'elle devrait trouver elle-même l'inspiration. Conduire et réfléchir donc, dur pour une blonde {=P}. Heureusement elle semblait disposer d'un très bon moyen pour se donner des idées, ou plutôt pour leur en donner à tous les deux ; Sur qu'un baiser comme celui là, il y avait de quoi remotiver n'importe quel homme, et ce n'est pas Dwayne qui pourrait dire le contraire.

      « Et comme ça, ça t'aide à réfléchir ? » A entendre le ton employé par la jeune femme on doutait cependant sérieusement de ses intentions à aider Dwayne à se concentrer un peu, y'avait certaines choses qui vous faisait légèrement oublier ce à quoi vous pensiez et ça c'était un très bel exemple.
      « Peut-être … Mais une seule fois c'est pas assez pour être vraiment sûr » Frôlant à nouveau les lèvres de la jeune femme avec les siennes il ne résiste pas longtemps avant de l'embrasser à nouveau. Après tout il aurait vraiment tort de se priver, c'était le genre de chose qu'il n'y avait pas de honte à vouloir consommer sans modération. Mais s'arrêtant enfin il ne peut s'empêcher d'ajouter « En fait … Ça me fait réfléchir, mais pas vraiment au repas de ce soir (a) » Mais cela dit cela ne changeait du coup rien au problème, car en attendant Alexia avait toujours faim, elle.
      « On pourrait simplement prendre une pizza et puis aller chez toi, comme ça tu pourrais dormir et être à nouveau en état de réfléchir pleinement, et je pense que t'en as bien besoin vu tes cernes (a). » C'est ce qu'on appelle se faire griller, mais après tout dès qu'il avait vu son reflet dans la vitre du wagon où il était il avait su qu'il serait difficile de nier la fatigue qu'il avait accumulé durant la semaine.
      « Ouch … ça se voit vraiment à ce point là alors ? » Il aurait pu tout de même espérer que cela lui avait semblé si flagrant à lui simplement parce qu'il savait qu'il n'avait pas vraiment ménagé son sommeil, mais de toute évidence c'était donc tout aussi flagrant pour les autres. « Mais tant pis, j'adore quand tu prends des initiatives comme ça (a) »
      « Tu vois que je suis gentille avec toi, je suis pas injuste je te donne une idée et en plus je te propose de te reposer, tu dois vraiment me trouver géniale par moments (a) » Pas seulement par moments à vrai dire, mais ne tenant pas à passer pour une groupie non plus il se contenta de le penser.
      « Bah attends … Qui se ressemble s'assemble hein xD » C'est sûr que comme réponse c'était beaucoup moins romantique que ce à quoi il pensait, mais enfin.

    {…}

    Enfin après encore quelques échanges verbaux destinés à déterminer sans doute lequel sortirait ce soit là la blague la plus nulle ou bien la connerie la plus grosse, ils se mirent enfin en route et après s'être arrêtés pour commander une pizza ils avaient fait route jusqu'à l'appartement de Dwayne. Celui-ci n'était pas situé dans le meilleur des quartiers de New Heaven, à vrai dire ce n'était pas le genre d'endroit où il serait vraiment rassuré de savoir Alexia seule dehors, mais enfin ce n'était pas avec son salaire de flic qu'il avait les moyens de se payer mieux, et à vrai dire il s'en contentait.
    Le temps qu'ils se décident à quitter la gare et qu'ils arrivent enfin ici, la nuit était presque tombée et le soleil de fin de journée que Dwayne avait croisé en posant le pied sur le quai de la gare avait depuis un petit moment déjà disparu derrière l'horizon. Les lampadaires diffusaient une lumière que la nuit pas encore totalement tombée rendait blafarde, et c'est en dessous d'un de ceux-là que la jeune femme gara sa voiture, à quelques mètres à peine du hall de l'immeuble de Dwayne. Sortant de a voiture, celui-ci réprima un léger frisson quant à la différence de température entre l'habitacle et l'au dehors, malgré la température plutôt douce, mais n'en oublia pas pour autant de répondre à la jeune femme.

      « Comment ça si j'suis pas sage j'ai pas de pizza ? Fais gaffe sinon ta pizza c'est Kenaï qui va la manger, et il a horreur de partager (a) » Cela dit il fallait avouer que donner la pizza u chien ça aurait été du pur gâchis, d'autant plus qu'à en sentir l'odeur se diffuser dans la voiture pendant qu'ils roulaient jusqu'ici avait fait légèrement oublié à Dwayne qu'il n'avait pas faim. « Et puis d'abord … J'suis toujours sage, j't'ai pas dit, mon deuxième prénom c'est sagesse (a) » De toute évidence le trajet en voiture n'avait pas suffit à leur faire perdre le fil de leur conversation à l'allure d'amoureux de maternelle se disputant dans la cour de récréation … Et dire qu'ils avaient vingt-huit ans, c'était parfois assez difficile à croire quand on les observait.

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « here comes the sun » • ALEXIA

Revenir en haut Aller en bas

« here comes the sun » • ALEXIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highway to Heaven :: • In The Vicinity Of The Town• :: New Heaven's Station :: Le Quai-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com