AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Sam 19 Sep - 7:58

Fiche de présentation; modèle 2. RPG.


Hey ! Vous là ! Contrôle de Police, Papier s’il vous plait !


© yumita / AVATAR : Paul Walker

Dwayne Sully SULLIVAN MARSHALL
30 ans, américano-canadien & Lieutenant de police
ROCK'N'ROLL
Apple Street - Marshall's apartment





Ca m'a l'air en règle! Racontez moi ce que vous faite ici !

    « New Heaven, 3 minutes d'arrêt. »

Brusque sursaut, rien de grave, c'est seulement Dwayne, se rendant compte qu'il s'était assoupi. Il était moins une, un peu plus et il oubliait de descendre, et une fois le train repartit il aurait du attendre d'en trouver un autre qui aille dans le sens contraire pour le déposer à nouveau ici, tout une galère donc. Mais heureusement il n'en serait rien. Attrapant son sac de voyage posé jusque là sous sa banquette, Dwayne traverse le wagon en posant parfois un bref regard sur les quelques passagers qui descendaient plus loin ; A vrai dire il était le seul à descendre ici, mais vu l'heure plus que tardive cela n'avait rien de vraiment étonnant. D'ailleurs jetant un coup d'œil à l'horloge murale qui ornait un des murs de la gare il peut constater qu'il est déjà pas loin de onze heures du soir.
Chargeant son sac sur son épaule le jeune homme s'engage d'un pas assuré dans le hall de la gare pour en ressortir quelques instants plus tard de l'autre côté, à l'entrée du parking où il avait laissé sa voiture voilà deux jours. Elle était toujours là, à la même place, perdue au beau milieu d'un parking désert à l'exception d'une vieille Chevrolet à l'allure tellement poussive qu'on arrivait à s'en demander si elle roulait encore. Lâchant un léger soupir, la fatigue mélangée au soulagement d'être enfin de retour sans doute, il fourre sa main libre dans la poche de son blouson pour en sortir ses clefs de voiture. Puis, balançant sans grand ménagement son sac au fond du coffre il prend place sur le siège du conducteur et referme la portière en la claquant légèrement, avant de laisser sa tête retomber sur ses bras eux-même posés sur le volant.

Ce qu'il pouvait détester ces week-ends passés avec son père ... Ou plutôt non, il les adorait en fin de compte, mais en les détestant tout à la fois. Car Dwayne adorait son père, il avait énormément d'affection pour lui ainsi que beaucoup d'estime, et s'il devait y avoir une personne à laquelle notre jeune homme pourrait vouloir ressembler c'était bien lui. Jeremiah Marshall n'avait pourtant pas spécialement réussi dans la vie, bien sûr il vivait correctement, mais il n'y avait pas de quoi fouetter un chat cela dit, il n'était pas spécialement riche et plus spécialement séduisant non plus à vrai dire. Mais pourtant il avait quelque chose que Dwayne rêvait d'avoir un jour, c'était cette sagesse qui faisait de lui un homme érudit et pourvu de tellement de bon sens. On lui avait toujours dit plus jeune qu'il ressemblait à son père, et c'était avec un certain orgueil que le jeune homme gardait dans un coin de sa tête ce qu'il considérait comme un des meilleurs compliments qu'on puisse lui faire.
Mais trêve de vieux souvenirs, mieux valait ne pas trop s'aventurer sur ce terrain car il en résultait toujours la même chose et le moral de Dwayne était déjà assez en berne comme cela sans avoir besoin d'en rajouter. Passant une main sur son visage fatigué il met le contact et démarre sa voiture avant de quitter le parking pour prendre la route qui le ramènerait chez lui. Il avait à peine parcourut deux cent mètres qu'un ambulance le dépassa à toute vitesse sirènes hurlantes, suivie de très près par une voiture de police. Décidément il ne se passait pas souvent quelque chose dans cette ville mais les rares fois où cela arrivait il fallait que ce soit quand il était en congé - enfin, c'était sans compter la fusillade de l'an passé. Continuant à rouler il ne fallut pas longtemps à Dwayne pour découvrir que l'accident en question, puisqu'il s'agissait d'un accident, était sur la route qu'il devait emprunter.
C'est là qu'il la vit, étendue sur le goudron encore humide de la pluie qui semblait être tombée toute la journée, ses cheveux emmêlés cachant à moitié son visage et masquant ainsi les dégâts que semblaient avoir fait cette voiture qui l'avait renversé. L'espace d'un instant ce fut comme si Dwayne avait tout à coup remonté le temps, se retrouvant à nouveau sur ce trottoir en plein Chicago ...

    Flash-Back ...

Citation :
    « Vous désirez quelque chose ? »

Il fallut quelques instants à Dwayne pour réaliser que c'était à lui qu'on était en train de s'adresser. Puis, relevant la tête vers la personne qui l'air de rien venait de lui adresser la parole, il dévisage quelques instants de plus le jeune interne qui d'un air las venait d'introduire quelques pièces dans la seule et unique machine à café que comptait cet étage de l'hôpital.

    « Non ... merci ça ira »
    « Comme vous voudrez »
    Patiemment l'interne attendit que le café qu'il avait commandé soit enfin terminé, et saisissant le gobelet en plastique blanc il pose à nouveau ses yeux sur Dwayne et ajoute un « Bonne Chance ... » à priori sincère avant de s'éloigner dans le couloir son café fumant à la main.

De la chance, ce n'était pas lui qui avait besoin de chance pour le moment, lui il allait très bien, lui ne s'était pas fait renverser par une voiture, lui n'était pas entre la vie et la mort, lui ... Le jeune médecin sortant de la chambre 514 en criant qu'il avait besoin d'aide et l'infirmière entre deux-âges qui passa à toute vitesse à côté de lui le firent à nouveau lever la tête pour se rendre compte que la situation devenait plus critique encore qu'elle ne l'était déjà. Sentant son cœur se serrer il se lève et se précipite vers la chambre en question ou était en train de se jouer la vie de celle qu'il pensait à l'époque être la femme de sa vie. Dans la chambre, alors que les médecins s'affairaient autour du corps inerte de Leah, Dwayne avait l'impression que le temps défilait au ralenti. Il voyait la mère de Leah fondre en larme dans les bras de son mari qui lui fixait la scène d'un air hébété, il voyait le corps de Leah se soulever violemment au rythme des décharges électriques que le défibrillateur lui envoyait, il voyait le tracé de son rythme cardiaque qui restait plat malgré tous les efforts du médecin qui s'acharnait sur son cas ... Et il n'entendait rien. Non, c'était comme si on lui avait coupé le son, comme si tout cela n'avait été qu'un film dans lequel pour ne pas se laisser submergé par l'émotion on avait appuyé sur la touche "muet" de la télécommande. Mais ce n'était pas un film, c'était la dure réalité et à cet instant précis Dwayne su que ce qui était en train de se produire dans cette chambre le hanterai sans doute pour le restant de ses jours.

    « C'est bon on arrête ... C'est fini » Cette phrase pourtant simple et sans équivoques eut l'effet d'une véritable décharge électrique sur Dwayne. Il aurait voulu protester, mais rien à faire aucun son ne voulait sortir de sa bouche malgré tous les efforts qu'il y mettait. « Heure de la mort, minuit et dix-sept minutes » Comprenant qu'elle venait de perdre sa fille unique la mère était tombée à genoux sur le sol en sanglotant, tandis que son mari pleurait en silence, tenant de la consoler tout en sachant que rien n'y ferait. « Leah ... » Dwayne avait tourné son regard vers le médecin, le regardant tout en le suppliant du regard de lui dire que ce n'était pas vrai, qu'elle n'était pas vraiment morte et qu'elle allait finir par guérir, que tout redeviendrait comme avant et que tout ça ne serait bientôt plus qu'un mauvais souvenir. Mais au lieu de ça le médecin se contenta d'un regard profondément désolé, et l'on voyait bien au son de sa voix que tout cela représentait un échec pour le jeune résident qu'il était « Je suis désolé ... »

Mais Dwayne n'écoutait déjà plus, il avait déjà l'esprit à des milliers de kilomètres de là, et comme si ses pieds avaient voulu suivre sa pensée il avait quitté précipitamment la chambre et dévalé aussi vite qu'il lui était possible de le faire les escaliers de secours, se moquant bien du panneau à chaque étage rappelant que l'endroit était interdit à toute personne ne faisant pas partie du personnel hospitalier. Aujourd'hui encore il ne se souvenait plus combien de temps il avait erré dans Chicago avant de finalement revenir à la raison et de rentrer chez lui ...
    Fin du Flash-Back ...

Le jeune homme donna soudain un violent coup de volant, ébloui par la lumière des phares d'une voiture qui arrivait en sens inverse. Il roulait au beau milieu de la route, perdu dans ses pensées il ne s'en était même pas rendu compte ... Il n'aurait plus manqué qu'il ai un accident aussi, il aurait été bien avancé après ça vraiment. Secouant légèrement la tête comme pour se remettre les idées en place, il fixe à nouveau la route tout en se promettant de ne pas se laisser déconcentrer par quoi que ce soit d'autre jusqu'à ce qu'il se soit garé devant son immeuble.
Il s'en voulait de s'être laissé submergé par l'émotion et d'avoir repensé à tout cela, ce n'était pas son genre d'habitude de se laisser avoir par les sentiments de cette façon. Il n'était pas bien sûr un monstre de froideur et ne cherchait pas non plus à se faire voir comme quelqu'un qui soit dépourvu de tout sentiment, mais cependant tous ceux qui le côtoyaient de façon régulière pouvaient s'entendre sur le fait que Dwayne était un jeune homme qui perdait toute conversation lorsqu'il s'agissait de parler de lui-même ou bien de donner un avis subjectif. Il était de ceux qui se plaisent à aider les autres tout en refusant cependant qu'on leur apporte toute aide en retour. Il était toujours souriant, aimable, il s'entendait bien avec ses collègues, disaient bonjour à ses voisins, donnait de temps en temps quelques pièces au joueur de violon qu'il croisait dans le métro lorsqu'il retournait à New-York pendant ses jours de congés ... De mémoire de belle-mère Dwayne était sans conteste le genre de garçon que l'on rêverait d'avoir pour gendre. Mais pour autant s'il on demandait un quelconque renseignement à propos de notre officier de police à ces mêmes personnes alors on se rendait compte que finalement on ne savait pas grand chose de lui, ni même s'il avait de la famille. A vrai dire la seule chose que les habitants de New Heaven auraient pu dire avec certitude à propos des relations de Dwayne c'était qu'il avait entamé voilà deux ou trois mois une relation avec la petite blonde qui travaillait à la salle de concert ...

Lorsqu'enfin il se gara dans la rue abritant son immeuble il était déjà presque minuit. Coupant le contact il n'oublie pas de verrouiller le volant et d'activer l'alarme, car il n'était certes pas du genre paranoïaque mais il n'était pas sans ignorer non plus qu'il ne vivait pas dans le quartier le plus tranquille de la ville. Attrapant son sac de voyage dans le coffre il lui sembla que le bagage était plus lourd que lorsqu'il l'avait posé là, comme quoi il commençait vraiment à ressentir les effets de la fatigue. S'engouffrant dans le hall d'entrée de son immeuble il appuie d'un geste machinal sur l'interrupteur dans l'espoir d'avoir une quelconque source lumineuse pour guider ses pas à travers le dédale d'escaliers ... Mais non, l'ampoule déjà grillée lorsqu'il était partit vendredi soir n'avait toujours pas été remplacée ; Tant pis, il monterait à tâtons, ce n'était pas comme si depuis le temps il ne connaissait pas le chemin. Arrivant devant le palier de sa porte il prit garde de ne pas faire de bruit pour ne pas réveiller sa voisine qui malgré son âge maintenant avancé n'en était pas pour autant sourde comme un pot et avait même d'après ses propres dires le sommeil léger. Pourtant elle avait semble-t-il l'ouïe plus fine que ce que Dwayne aurait pu s'imaginer - était-ce au point d'entendre à toutes heures ce qui pouvait bien se passer chez lui ? o.O - et alors qu'il s'apprêtait à tourner sa clef dans la serrure elle apparut sur le pas de sa porte, un châle bleu pale posé sur ses épaules et un sourire bienveillant sur les lèvres

    « Je t'ai connu plus dévoué à ton animal mon garçon ... Deux jours n'étaient pas suffisants et tu comptais lui refuser de regagner ses quartiers une nuit de plus ? » Comme pour confirmer ces dires le chien de Dwayne, un husky sibérien de tout juste deux ans, regardait son maitre d'un air suppliant auquel le jeune homme avait toujours eut du mal à résister. « Vous savez bien que non Miss Backers ... J'avais simplement peur de vous réveiller à cette heure-ci » Visiblement amusée par l'excuse du jeune homme la vieille dame avança de quelques pas pour se planter, droite comme un "I" devant lui avant de répondre « J'ai beau être une vieille fille je ne me couche pas encore avec les poules pour autant jeune homme ... Et je t'ai déjà dit cent fois que c'était Gladys et pas Miss Backers, je suis vraiment si vieille que ça à tes yeux ? » Dwayne esquissa un sourire à son intention avant de lui répondre « Bien sûr que non, vous êtes toujours la plus charmante des voisines » Retournant jusqu'au pas de sa porte elle se retourna vers lui une dernière fois « Très bien, dans ce cas récupère ton chien et va vite te coucher, contrairement à toi les vieilles dames peuvent faire la grasse matinée le lundi matin si ça leur chante ... Bonne Nuit mon garçon » Faisant signe à son chien de le suivre d'un geste de la tête, Dwayne ouvre la porte de son propre appartement pour y laisser entrer l'animal avant de répondre avant de refermer « Bonne Nuit ... Gladys »

A tâtons il cherche l'interrupteur sur le mur et appuie dessus d'un geste fatigué, laissant une lumière blafarde éclairer ce qui lui servait de salon. L'appartement de Dwayne était comme tous les autres appartements de cet immeuble : miteux. Non seulement il y était flagrant que l'immeuble délabré allait finir tôt ou tard par tomber en ruines mais en plus de ça l'appartement témoignait du manque total d'implication du jeune homme pour ce qui était de lui donner un semblant de vie ou bien de de personnalité. Pas une seule photo pour égayer la pièce, seulement quelques livres usés posés dans un coin et que Dwayne relisait de temps à autres.
Laissant tomber à ses pieds son sac de voyage il fait quelques pas jusqu'au canapé avant de s'y laisser tomber lourdement, il était carrément hors circuit, mais à vrai dire il avait toujours eut du mal à supporter le décalage horaire. Son husky, qui répondait au nom de Kenaï, petite ville de l'Alaska dans laquelle il était né et avait vécu son enfance, , vint se poser aux pieds de Dwayne avant de fermer les yeux visiblement content d'avoir retrouvé son chez lui et n'aspirant plus qu'à retrouver son sommeil. Notre jeune homme lui sentait ses paupières se refermer toutes seules et ne comptait pas lutter contre le sommeil qui l'enveloppait, mais pourtant il sursauta de nouveau avec vigueur, réveillant à nouveau Kenaï par la même occasion, lorsque son téléphone portable se mit à vibrer dans la poche de son jean. Soupirant, il se contorsionne quelques instants pour saisir le cellulaire avant de décrocher et de porter le combiné à son oreille.

    « Allô ... ? »
    « Allô ? Ah ! Alors ? Comment c'est là-bas ? »
    A l'autre bout du fil Dwayne avait reconnu la voix de son oncle Derek, qui de sa voix enjouée semblait avoir oublié les effets du décalage horaire, une fois encore.
    « Oncle Derek ... Il est minuit passé » Se passant une main sur le visage comme si cela suffirait à effacer un peu de sa fatigue, il se décide tout de même à répondre aux attentes de son oncle. « C'est bien ... très bien même, papa a bientôt fini de remettre à neuf la plomberie et maman le rejoint dans trois jours avec le camion de déménagement ... »
    « C'est marrant qu'ils aient décidé de retourner en Alaska finalement ... Enfin, j'ai toujours su qu'un jour ou l'autre on les y reprendraient une fois qu'ils ne vous auraient plus toi et ton frère » ... A l'autre bout du fil Dwayne n'avait rien répondu, malgré le silence insistant de l'oncle qui visiblement s'attendait à une réponse. « Oui bon heu ... J'te laisse fiston, j'te rappelerai bientôt »
    « C'est ça ... Bonne Nuit oncle Derek »
    Raccrochant et mettant ainsi fin à la communication, le jeune homme lâche un nouveau soupir avant de couper le téléphone une bonne fois pour toute et de le poser sur la table basse.

Comme à chaque fois lorsque son frère était évoqué lors d'une conversation, le goût qui restait à Dwayne était un mélange d'amertume et de culpabilité qu'il avait aujourd'hui encore le plus grand mal à dissimuler. Bien sûr dire qu'il pensait à lui tous les jours serait exagérer mais il y pensait tout de même extrêmement souvent et jusqu'à maintenant sa culpabilité n'avait jamais diminué.
Dominic était décédé voilà maintenant six ans. Ce jour là Dwayne n'avait pas seulement perdu un frère, il avait perdu son meilleur ami, son bouée de sauvetage, son double ... Et plutôt deux fois qu'une, car Dwayne et Dominic n'étaient pas de simples frères, c'était des frères jumeaux. Bien que se ressemblant comme deux gouttes d'eau - tout du moins pour ceux qui n'avaient pas l'habitude et n'arrivaient pas à les différencier - les deux jeunes hommes avaient toujours eut un caractère assez peu similaire et une façon de se comporter totalement différente. Alors que Dominic était du genre un peu grande gueule, parfois moqueur et souvent impulsif, Dwayne était lui une sorte de rempart de secours aux sautes d'humeur de son frangin et le calme dont il savait faire preuve en toute circonstance était bien souvent la seule chose capable de calmer les ardeurs de son "petit frère". Mais bien que différents, n'ayant pas les mêmes aspirations, les mêmes amis où les mêmes goûts, ils n'en demeuraient pas moins qu'ils n'étaient rien l'un sans l'autre et que le lien qui les avait toujours uni était presque indescriptible.
Et puis il y avait eut cette journée d'été, à priori sans grande différence par rapport à celle de la veille et celle de l'avant veille, simplement une journée d'été où ils avaient tous les deux décidés de partir en randonnée. Ils avaient donc réuni leurs affaires pour trois jours de marche et d'escalade dans les montagnes du Wyoming, le genre de chose qu'ils faisaient souvent et dont ils connaissaient les risques et par conséquent les précautions à prendre. Pourtant rien ne s'était passé comme prévu ...


    Flash-Back ...

Citation :
    « Ça va tu tiens le coup ? »

S'appuyant avec difficultés sur ses coudes pour tenter de se hisser jusqu'à la hauteur de son frère, Dwayne ne put réprimer une grimace de douleur en sentant sa jambe bouger du même coup. Il ne prit pas cette fois-ci la peine de regarder, il avait déjà pu constater un peu plus tôt que la fracture ouverte de son tibia droit n'avait rien d'encourageant et que la soigner devenait une nécessité de plus en plus pressante. Cela dit ce n'était rien comparé pensait-il comparé à la semi-conscience dans laquelle était plongé Dominic depuis qu'il était tombé de tout son poids contre la paroi rocheuse au bas de laquelle ils étaient tous les deux immobilisés désormais.

    « Dom ? Hey, t'endors pas » Dans un dernier effort il arrive à se trainer tant bien que mal jusqu'à lui et lui tapote vigoureusement les joues deux ou trois fois pour le sortir de sa torpeur « Dom ? »
    « ... Relax frangin ... j'suis toujours là » Clignant des yeux plusieurs fois, visiblement aveuglé par la lumière du jour qui pourtant commençait à faiblir, Dominic se risque à un léger sourire avant d'ajouter « J'sais pas trop ... pour combien de temps encore, mais pour le moment ... va falloir me supporter »
    « T'as toujours eut un humour à deux balles, tu le sais ça ? » Pourtant le simple fait d'entendre son frère plaisanter le rassurait un peu, selon lui s'il était encore capable de ça alors peut-être que les choses n'étaient pas aussi critiques qu'elles en avait l'air ... Du moins c'était ce qu'il espérait. « On va bientôt venir nous chercher tu vas voir ... » C'était avant tout pour se convaincre lui-même qu'il venait de dire cela, il espérait vraiment que ce soit le cas même si il savait que l'appel de détresse qu'il avait lancé n'était jamais suffisant à lui seul pour retrouver les randonneurs perdus, et qui sait combien de temps les secours mettraient avant de les retrouver ...

Ils avaient passé ainsi deux nuits. La journée encore Dwayne arrivait à se raisonner et à rester calme, mais la nuit il sentait le froid traverser son blouson sans difficultés aucunes et il s'obligeait à ne pas dormir, veillant sur son frère tout en craignant qu'il ne s'arrête soudain de respirer pour de bon. Il avait entamé le troisième jour avec beaucoup moins d'optimisme forcé que les deux précédents. Ils n'avaient plus d'eau potable et ne leur restait pour boire que la neige fraichement tombée la veille et qui n'avait pas encore fondu, quant à leur nourriture elle ne se composait que de biscuits secs. Dwayne ne sentait plus sa jambe blessée et savait que la douleur aurait été mieux que cette absence totale de sensation, quant à Dominic il sombrait maintenant dans l'inconscience parfois plusieurs heures d'affilée et était brûlant de fièvre malgré les températures pourtant basses.

    « On va crever ici pas vrai ? » La voix de Dominic avait perdue toute trace d'humour même noir, il parlait d'un air presque résigné et semblait ne plus se faire d'illusion sur leur sort à tous les deux. « J'sais que tu dis qu'on va s'en sortir mais ... Regarde la réalité en face, si ils étaient partis nous chercher y'a longtemps qu'ils nous auraient retrouvé, ça fait au moins dix jours qu'on est là ... »
    « Ça fait seulement trois jours et demi Dom ... » Dwayne essayait de ne pas claquer des dents malgré qu'il était transi de froid, et ses yeux d'un bleu limpide fixaient ceux de son frère, presque en tous points identiques. « Hors de question que tu lâches l'affaire maintenant tu m'entends ! On va s'en sortir, ils vont venir nous chercher, bientôt ... J'te le promet p'tit frère »
    « Tu sais ... Faudra pas m'en vouloir si ... si jamais j'devais lâcher avant ... » Dominic n'avait beau pas être dans la meilleure des formes cela ne l'empêchait pas d'être totalement lucide quant à son état, bien au contraire. « J'ai toujours su que ... que ça serais toi, le plus fort de nous deux ... »
    « La ferme Dom ! Tais-toi ! » Entendre son frère s'exprimer ainsi lui donnait l'impression d'avoir le coeur comprimé dans un étau, il avait l'impression que son calme n'agissait plus et qu'il cédait peu à peu à la panique. « Ni toi ni moi ne lâchera ! On va venir nous chercher et dans deux ou trois mois on rigolera de ça en buvant de la bière de supermarché dans ta bagnole pourrie, pigé ?! » Comme Dominic semblait ne pas vouloir insister, sans doute surpris de la perte de sang froid d'un Dwayne d'ordinaire si impassible, il laisse donc à son frère la possibilité d'ajouter autre chose. « Tu me laisseras pas tomber parce que j'te laisserai pas faire ... Tu vois c'est le genre de truc que je dis pas d'habitude mais j'ai qu'un seul et unique frangin et je l'aime trop pour accepter qu'il lui arrive quoi que ce soit ... »

Pourtant lorsque Dwayne s'était réveillé dans une chambre d'hôpital deux jours et demi plus tard, il avait compris ... Il était le seul survivant de cette randonné en montagne et malgré tout ce qu'il avait dit et promos il n'avait pas réussi à sauver son frère. Il avait mis plusieurs mois à s'en remettre, mois pendant lesquels il avait eut l'impression que plus rien ne comptait. Il avait arrêté la fac' et s'était éloigné de tout le monde y compris - et surtout - de ses parents. Il se sentait responsable de la mort de son frère et ses parents, sa mère surtout, semblaient eux aussi persuadés de ceux-là au point qu'elle soit allé jusqu'à lui asséner quelque chose que le jeune homme ne lui pardonnerai sans doute jamais « Il aurait mieux valut que ce soit toi qui y reste ! » Dwayne avait toujours sentit, et plus ou moins bien vécu d'ailleurs, que sa mère avait toujours eut cette légère préférence pour son frère, mais ce jour là il avait compris à quel point. On comprenait mieux maintenant pourquoi Dwayne n'avait quasiment plus jamais adressé la parole à sa mère après cela.
    Fin du Flash-Back ...

Ce fut finalement le froid qui régnait dans l'appartement qui tira Dwayne du sommeil dans lequel il était tombé sans s'en rendre compte. Frissonnant dans son tee-shirt qui ne lui tenait pas franchement chaud il bat plusieurs fois des paupières pour s'habituer à la lumière pourtant assez faible de la pièce. A peine avait-il posé un pied par terre, s'étirant tout en réalisant une fois de plus les courbatures qu'entrainaient le fait de dormir sur ce vieux canapé, que Kenaï avait ouvert un œil, puis deux, relevant les oreilles et s'attendant comme à chaque fois à une caresse de son maitre en guise de bonjour. Après quoi notre jeune homme se dirigea d'un air ensommeillé vers la cuisine pour s'y préparer une tasse de café et remplir la gamelle d'eau de son compagnon à quatre pattes.
Tous les matins, quelque soit le jour de la semaine, la saison ou bien la météo, le rituel était le même. Dwayne sortait faire un footing et en profitait pour faire courir Kenaï par la même occasion ; L'un comme l'autre avaient ce besoin presque vital de se dépenser et de sentir dès le début de la journée que leur organisme travaillait plein gaz. Il était à peine six heures moins le quart lorsque ces deux-là avaient mis le nez dehors, il faisait encore frais et Dwayne remonta jusqu'en haut la fermeture éclair de sa veste de survêtement. Les matins où il était vraiment en forme il lui était déjà arrivé de pousser jusqu'au centre ville, mais ce matin il n'avait pas le courage et à vrai dire il savait que cette journée serait placée sous le signe du cafard. Il détestait avoir ce genre de sensation, il n'était pas le genre de mec à se morfondre en se souciant de ses propres problèmes pendant cent sept ans, d'ailleurs il était même plutôt du genre à étouffer ses propres tracas pour se concentrer sur ceux des autres.

Une fois rentré il avait filé directement sous la douche, laissant plusieurs minutes durant l'eau brûlante couler sur sa peau. Essayant de ne plus penser à ce qui lui minait ainsi le moral il décida de changer intérieurement de sujet et se demanda donc avec un intérêt farouche bien qu'un peu forcé il est vrai où il allait emmener Alexia manger le midi même. Ses horaires de travail étaient en effet parfois tellement difficiles à gérer qu'il profitait de chaque moment où il avait la possibilité de passer un peu de temps avec la jeune femme, et à vrai dire lui qui depuis le début n'avait jamais rien attendu de précis de cette relation se surprenait maintenant de plus en plus souvent à penser que c'était la première fois depuis longtemps qu'il se sentait aussi bien avec quelqu'un. Est-ce qu'il avait déjà brisé des cœurs ? Sans doute mais jamais de façon délibérée, il n'était pas du genre à jouer les Don Juan et avait certainement été plus longtemps seul qu'accompagné. Simplement il se rendait compte à chaque fois qu'il se laissait inévitablement, il avait beau faire des efforts il ne retrouvait chez personne cette sensation qu'il pourrait y avoir un futur quelconque à construire, à vrai dire il n'avait jamais ressenti ça depuis la mort de Leah il y avait pourtant déjà pas loin de dix ans. Sauf avec Alexia, et pourtant cela faisait déjà plus de trois mois qu'il se demandait elle serait celle qui réussirait à le faire changer d'avis.


    Flash-Back ...

Citation :
Dwayne était grandement absorbé par le contenu de son verre de champagne, qu'il tenait à la main depuis une bonne vingtaine de minutes déjà sans pour autant avoir commencé à le boire. A vrai dire le jeune homme ne buvait quasiment jamais d'alcool, non pas qu'il ne le tenait pas mais il avait toujours en tête le fait que c'était un chauffard ivre qui avait renversé et tué Leah, et cela suffisait en fait à le persuader que se tenir éloigner des boissons alcoolisé. Pourquoi avoir pris ce verre dans ce cas là ? Il n'en savait trop rien, ou plutôt si, il savait que ce n'était pas pour boire mais pour échapper au regard assassin que lui lançait Nancy, la demoiselle avec qui il était arrivé à cette soirée et avec laquelle il ne repartirait assurément pas puisqu'il venait de la larguer.

    « Pourquoi vous ne venez pas danser ? »

Cela faisait plusieurs minutes déjà qu'il avait remarqué la jeune femme assise à la table à côté de la sienne, et lui jetant jusque là quelques regards en coin il avait vainement cherché une manière de l'aborder qui ne donne pas l'impression qu'il se la jouait Don Juan certain de son charme sur la gente féminine. Pourtant il fallait bien avouer qu'il trouvait sa phrase assez pathétique et digne d'un dragueur invétéré, qu'il n'était par ailleurs pas du tout.

    « C'est une invitation ? » Contrairement à ce à quoi s'était attendu Dwayne le ton de sa réponse n'avait rien de moqueur.
    « En fait ... Non » Reposant son verre toujours plein sur sa table, il se tourne complètement vers la jeune femme avant d'ajouter « Pour être tout à fait honnête je cherchais seulement un prétexte pour engager la conversation »
    « Vous avez l'air aussi doué que moi pour la conversation (a) » Laissant échapper un sourire elle finit le peu qu'il restait au fond de son propre verre avant de le reposer vide sur la table et d'ajouter d'un ton faussement innocent « Il m'avait semblé que vous étiez arrivé ici accompagné ... »
    « Effectivement, il est arrivé avec moi ... Et j'compte bien faire en sorte qu'il reparte avec moi aussi » La voix calme de la nouvelle venue de n'empêchait pas pour autant d'avoir employé un ton tranchant pour s'adresser à Alexia.

Décidément cette fille ne comprenait pas la signification du mot « non » et encore moins celle de « c'est fini » ... Inutile de dire que Dwayne regrettait maintenant beaucoup d'avoir accosté Nancy dans ce bar il y avait déjà trois semaines. Il s'était imaginé que tout éclair, que comme lui elle ne se faisait pas de fausses idées et que la nuit qu'ils avaient passé tous les deux ne voulait strictement rien dire ... Sauf qu'au lieu de ça elle s'était imaginé que Dwayne lui avait trouvé un quelconque intérêt et avait pris l'initiative de se coller à lui comme une sangsue et de saturer sa boite vocale de messages dès qu'elle en avait l'occasion. Lui, qui n'aimait pas se retrouver responsable de la jeune femme, ne savait plus comment se débarrasser d'elle en douceur et ce soir il avait finit par comprendre lorsqu'elle l'avait trainé ici que tant pis si elle devait mal le prendre mais lui n'arrivait plus à la supporter. Pourtant elle ne semblait pas avoir assimilé le fait qu'il l'avait plaqué voilà plus d'une heure et demi et lui s'était innocemment imaginé que si elle le voyait en grande conversation avec une autre demoiselle alors elle renoncerait à venir le voir ... Loupé.

    « Je vois » La jeune blonde que Dwayne avait accosté le regardait maintenant d'un air légèrement moqueur. « J'vais pas gâcher votre soirée plus longtemps hein »
    « C'est ça, bonne fin de soirée » Adressant à Alexia le plus beau et le plus hypocrite des sourires, Nancy se cramponne du mec coup d'un coup sec au bras de Dwayne pour l'empêcher de s'en aller en même temps. « Si tu m'avais pas choisi j'aurais tendance à penser que tes goûts en matière de femmes sont vraiment douteux »
    « Tu veux pas me lâcher un peu Nancy ? » D'un geste excédé il se dégage de son étreinte avant d'ajouter « Qu'est-ce que tu comprends pas au juste dans "c'est fini" ?! »
    « C'que j'sais moi c'est que tu m'fais encore plus d'effet quand tu t'énerves (a) » De toute évidence pour se débarrasser d'elle Dwayne allait devoir se montrer un peu plus direct. D'ailleurs ce n'est qu'après avoir été obligé de supporter le scandale qu'elle avait fait à cette soirée qu'il fut enfin débarassé d'elle.

Voilà à quoi s'était résumé la première rencontre de Dwayne et Alexia. Quelques jours plus tard il l'avait à nouveau croisé au parc et avait tenté d'engager la conversation, mais il semblait que la jeune femme ait eut tout le temps depuis de se faire une idée sur Dwayne et elle lui avait très rapidement fait comprendre que contrairement à la nana qui lui servait de copine elle n'était pas du genre à coucher avec n'importe qui. Pourtant cela n'avait pas empêché le jeune homme de revenir à la charge plusieurs fois, car il fallait bien avouer que Alexia lui avait un peu tapé dans l'oeil, et finalement après plusieurs jours il avait réussi à obtenir d'elle qu'elle vienne prendre un café avec lui ... Oui un café, c'est tout ce qu'il avait réussi à négocier sans qu'elle ne lui répète « Non » pour la énième fois x'D Heureusement que les choses avaient finies par évoluer et que la jeune femme avait finalement pris le temps de se rendre compte que Dwayne n'était pas un simple coureur de jupons sans scrupules.
    Fin du Flash-Back ...

En sortant de la douche il n'avait au final toujours pas décidé où il emmènerait Alexia, après tout il se disait qu'il n'aurait qu'à lui demander ce qu'elle préférait c'était encore le meilleur moyen de ne pas faire un mauvais choix. Attachant sa serviette de bain autour de sa taille il prend le temps de se raser avant de retourner à sa chambre pour y enfiler un jean qui semblait avoir fait son temps et une chemise à fines rayures bleues. Il ne bossait pas avant quatorze heures aujourd'hui pour la simple et bonne raison qu'il avait prit sa matinée, il avait quelqu'un à voir et c'était le genre de rendez-vous qu'il ne pouvait pas repousser quand bon le lui semblait.
Comme il était encore tôt et qu'il n'avait rendez-vous qu'à dix heures et demi, Dwayne entreprit donc de ranger un peu son appartement pour lui donner une peu moins désordonné. Vaste programme, le jeune homme n'était pas vraiment ce que l'on pouvait appeler un as du rangement. Il commença par s'occuper de la vaisselle, il était partit le vendredi soir sans avoir lavé la vaisselle accumulée durant les deux jours qui avait suivi et qui s'était empilée dans l'évier et le résultat n'était pas des plus appétissant. Une fois cela fait il entreprit de ranger un peu la pile de bouquins qui trainait dans un coin de son salon et qui s'était effondrée lorsque Kenaï avait tenté d'attraper une mouche qui volait au dessus de sa tête depuis quelques instants. Dans la pile s'entassaient des ouvrages variés et pour la plupart datant dans années de lycée du jeune homme, les seuls livres qu'il avait pu récupérer chez lui puisque c'était les seuls qu'il n'avait pas emmené avec lui lorsqu'il avait emménagé à Chicago. « The Picture of Dorian Gray » d'Oscar Wilde côtoyait « Ten Little Indians » d'Agatha Christie, et son exemplaire de « The Call of the Wild » de Jack London commençait à tomber en lambeaux tant il avait été lu. Dwayne se souvenait que la première fois qu'il avait lu ce livre il devait avoir onze ou douze ans à peine, et pourtant aujourd'hui c'était encore un de ses livres préférés.

A dix-heure moins cinq notre jeune homme avait laissé là le rangement et avait attrapé son blouson posé sur le dossier du canapé ainsi que les clefs de l'appartement sur la table basse du salon. Après une rapide caresse sur le crâne de Kenaï qui somnolait dans un coin de la pièce il sort donc de l'appartement et referme derrière lui avant de descendre les escaliers de l'immeuble et de se retrouver dans la rue. Il faisait maintenant complètement jour et la température s'était nettement adoucie depuis sa précédente sortie quelques heures plus tôt. Marchant d'un pas tranquille Dwayne ne tarde pas à quitter son quartier pour gagner le centre ville et le parc municipal où peu de gens se promenaient déjà en ce début de matinée.
Ralentissant l'allure, regardant furtivement autour de lui, le jeune homme finit par aller s'assoir sur le quatrième banc de l'allée dans laquelle il se trouvait. Puis il s'écoula une bonne vingtaine de minutes encore avant qu'un homme d'une cinquantaine d'année vêtu d'un imperméable gris ne vienne prendre place à côté de lui. Esquissant un sourire Dwayne tourne la tête vers lui pour se rendre compte par lui-même que l'homme semblait ne pas changer avec le temps, depuis six ans qu'ils se connaissaient le jeune homme avait l'impression qu'il était toujours le même. On aurait dit que cet homme respirait la sagesse, il donnait cette sorte de sensation d'être toujours maitre de la situation quelque soit ce qui arrivait, et Dwayne ne pouvait s'empêcher d'être admiratif devant lui autant qu'il lui était reconnaissant.

    « Joli coin ... Calme à priori, tu dois me haïr de t'avoir envoyé ici » Un sourire amusé éclairait le visage de l'homme, qui passa deux doigts sur sa moustache grisonnante d'un air pensif.
    « Oui, c'est un endroit tranquille par ici. » La fin de la phrase de son interlocuteur amusa Dwayne, qui voyait où il voulait en venir. « C'est pas Chicago c'est clair, y m'a fallut un temps d'adaptation ... Mais c'est pas si terrible finalement »
    « Voyez-vous ça ... Pourtant j'me souviens très bien de ce gamin qui répétait que pour rien au monde il n'irait habiter dans une ville paumée, et c'était il n'y a pas si longtemps que ça si j'me rappelle bien » Fixant quelques instants une jeune femme qui passait dans leur allée d'une allure pressée, il ajoute « Blonde ou brune ? »
    « Les choses changent Daniel ... vous êtes bien placé pour le savoir » Le mélange d'amusement et d'amertume qui constituait la réponse du jeune homme sonnait de façon étrange, ce que le dit Daniel avait sans doute remarqué « Blonde ou ... Comment ça ? »
    « Cet air d'imbécile heureux que tu nous trimballes en avouant que "c'est pas si terrible", tu m'crois né d'la dernière pluie ? Depuis le temps j'commence à te connaitre gamin » Tout en parlant il avait sortit de la poche de son imperméable un paquet de cigarettes et un briquet, et attendait patiemment la réponse de Dwayne
    « J'pensais que t'avais arrêté ? » Décidément on ne pouvait rien lui cacher, mais depuis le temps Dwayne s'en était en fait déjà rendu compte à plusieurs reprises. D'un air résigné il finit donc par répondre à sa question « Blonde ... Elle est blonde »
    « J'ai arrêté, demande à ma femme » Portant la cigarette à sa bouche il recrache peu de temps après une volute de fumée. « Blonde, j'en étais sûr ... T'as toujours préféré les blondes » Il ne laissa pas cette fois-ci le temps à Dwayne de lui répondre et embraya aussitôt sur autre chose « Bon, j'voulais juste m'assurer que tout allait bien ici alors ... J'vais y aller maintenant »
    « Déjà ? Tu veux pas rester un peu ... » La voix de Dwayne trahissait sa déception, il aurait espéré pouvoir profiter de la présence de Daniel un peu plus longtemps « Qu'est-ce qui t'empêche de rester maintenant de toute façon ... T'as plus de comptes à rendre à personne »
    « C'est vrai, et eux ne peuvent toujours rien contre moi ... Mais contre toi si » Il avait écrasé sur le côté du banc sa cigarette à moitié consumée avant de se lever et de se tourner à nouveau vers Dwayne « Ça m'a fait plaisir de te revoir gamin » Il avait déjà fait deux pas en avant, prêt à partir
    « Daniel attend ! » Dwayne s'était levé à son tour. A côté de Daniel il se sentait tout petit, non pas en taille puisqu'il le dépassait, mais au fond de lui. « Écoute tu m'as sauvé la vie, et j'te remercierai jamais assez pour ça alors ... » S'il en avait eut le cran ou l'audace il l'aurait serré dans ses bras, pour lui Daniel était aussi important qu'un membre de sa propre famille. Mais au lieu de ça il restait les bras ballants, sans savoir quoi ajouter « Juste ... Fais attention à toi d'accord ... »
    « A la prochaine gamin » Affichant ce sourire mystérieux que Dwayne détestait lorsqu'il lui était adressé, il lui tourne définitivement le dos pour s'éloigner le long de l'allée.

Dwayne resta un moment ainsi, le regardant s'éloigner mais comprenant qu'il ne devait pas le rattraper. Il ne savait pas quand il reverrait Daniel, ou bien même quand est-ce qu'il aurait de ses nouvelles, mais il lui faisait confiance. Il lui avait toujours fait confiance d'ailleurs, et encore plus sans doute depuis qu'il lui devait le fait d'être encore en vie. Ce chapitre de la vie de Dwayne, ces dix-huit mois qu'il avait passé infiltré en Floride, lui semblait comme faisant partie de la vie de quelqu'un d'autre mais pour autant il ne l'oublierait jamais. Il n'avait pas bronché lorsque Daniel l'avait conduit ici, il savait qu'il prenait la bonne décision ... Et puis comme il l'avait dit, finalement cet endroit n'était pas si terrible, on finissait par s'y habituer.
Fourrant les mains dans les poches de son jean Dwayne reprend lui aussi le chemin de la sortie du parc, il n'en était qu'au début de sa journée, et il espérait en passer encore beaucoup d'autre dans cette ville, loin de ce qui l'avait conduit ici ...


Dernière édition par Dwayne S. Marshall le Mar 7 Sep - 8:36, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Sam 19 Sep - 7:58

Où étiez vous lors de la Fusillade? Question de routine!

    « Si vous vouliez bien me signer ce foutu papier pour prouver que j'suis venu, ça suffira amplement merci » Regardant dans les yeux la femme entre deux âges qui le fixait avec insistance, il dépose le papier en question sur son bureau avant de croiser les bras, visiblement résolu à rester sur ses positions.
    « C'est l'état qui paye pour vous, vous devriez en profiter » Elle n'avait pas touché à la feuille qu'il lui avait tendu et le fixait toujours d'un air calme.
    « L'état ferait mieux de s'occuper de ce qui le regarde si vous voulez mon avis » Dwayne n'était habituellement pas du genre à faire sa mauvaise tête de cette façon, mais il fallait avouer que le coup des séances de psy il l'avait un peu mal pris.

Dwayne avoir toujours détesté parler de lui, il ne se plaignait jamais et demander de l'aide à quelqu'un relevait pour lui presque du supplice. On comprenait donc aisément que le fait d'être très fortement incité - pour ne pas dire obligé - à aller raconter ses états-d'âme à une inconnue simplement pour satisfaire les bureaucrates qui avaient érigé ce satané règlement le mettait de très mauvaise humeur. Durant tout le trajet qu'il lui avait fallu pour s'y rendre Dwayne n'avait pas cessé de se répéter intérieurement que s'ils voulaient vraiment l'aider ils n'avaient qu'à le laisser tranquille pour qu'il puisse oublier, au lieu de l'obliger à en parler et à ressasser encore et encore les évènements qui l'avaient amené malgré lui à New Heaven.
Avant de s'échouer finalement dans cette petite ville de la Nouvelle-Angleterre il avait en effet passé dix-huit mois qui avaient assurément changé de façon définitive le regard qu'il avait sur le monde et sur les autres. Lui qui ne s'était jamais caché d'espérer plus dans son boulot que de se contenter d'attraper des voleurs de voitures avait eut au moment où il ne s'y attendait plus une proposition aussi intéressante de son point de vue qu'elle était risquée. Miami, qui comme chacun sait était non seulement en Floride mais également à l'échelle du pays une des plaques tournantes du marché de la drogue en provenance du Sud du continent, était devenue une cible de choix dans la lutte contre le trafic. Et rien n'était moins utile que de savoir se renseigner à la source, aussi fallait-il des "volontaires" pour passer de l'autre côté du filet, pour avoir une vue interne de la situation ... Dwayne n'avait pas eut besoin d'un dessin pour comprendre l'enjeu de ce que l'on venait de lui proposer. Il avait accepté. Mais là où on s'imagine que comme dans les films les méchants finissent toujours par perdre à la fin cette fois-ci c'était bien le contraire qui s'était produit, et cela Dwayne en avait payé un prix bien trop lourd pour lui ...

{ ... }

Il n'aurait jamais imaginé pousser à nouveau la porte du cabinet de la même psy un peu plus d'un an plus tard. Il avait même d'ailleurs longuement hésité avant de finalement se décider, il avait de nombreuses fois repoussé cela à plus tard mais tout en sachant pourtant qu'il finirait par céder. Il avait cette désagréable sensation depuis ces dernières semaines et il n'arrivait pas à s'en débarrasser, et maintenant il savait d'où elle venait, il avait enfin compris.
La psy elle ne semblait pas vraiment surprise. Enfin, elle commençait à désespéré qu'il ne change d'avis un jour mais finalement elle avait eut raison en se disant qu'il finirait par revenir, encore plus depuis les récents évènements qui avaient secoué New Heaven.

    ... la vraie question c'est ce que vous avez ressenti en agissant ainsi »
    « Rien ... j'ai rien ressenti du tout ... j'ai même pas réfléchi. Quand j'ai appuyé sur la détente je savais que je ne voulais pas l'arrêter, je voulais le tuer ... Et j'ai réussi. » Difficilement Dwayne ravala sa salive en se demandant comment il avait pu en arriver là.
    « Vous dites que vous vouliez le tuer ... pourquoi ? La raison qui venait en premier ? » Elle le regardait toujours de son air calme, peu importe ce qu'il lui disait cela semblait la laisser impassible.
    « J'crois ... J'voulais qu'il arrête de tirer, bien sûr, mais j'crois que je voulais qu'il paye ... » Il marqua une pause, il cherchait ses mots et avait en fin de compte du mal à mettre de l'ordre dans ses idées
    « A propos de quoi ? »
    « Des gens qu'il a tué ... Il a brisé des familles entières en quelques secondes, quel genre de mec peut en arriver là ? » Et en le tuant lui il avait fait porter le deuil à une famille de plus, voilà ce que Dwayne se répétait intérieurement.

Car oui, Dwayne était l'un des policiers qui avait abattu Jackson Everson lors de la fusillade ayant bouleversé la vie bien tranquille de New Heaven ; Mais loin de se voir comme un quelconque héros il avait au contraire tendance à regretter son geste. Il savait qu'il n'avait pas eut le choix, que lui et son coéquipier n'auraient de toute façon pas eut d'autre option que celle de le tuer avant qu'il ne fasse plus de victimes, mais pourtant il aurait aimé avoir une autre solution. Il n'excusait pas le geste de l'assassin, mais il se disait pourtant qu'en arriver à de telles extrémités ne se faisait jamais par hasard, il aurait aimé comprendre, ou du moins essayer, et si Everson avait été toujours en vie peut-être cela aurait-il été possible. Et puis au fond, maintenant qu'il était mort il ne pouvait plus payer, c'était trop facile de s'en "sortir" comme ça après avoir ôté la vie à deux personnes qui n'avaient rien demandé.

{ ... }

    « Est-ce que selon vous si vous n'aviez pas été marqué par ce qui vous arrivé à Miami, vous auriez agi de la même façon ? » Dwayne mit plusieurs secondes avant de répondre à cette question. Il voulait être sûr de la réponse qu'il donnerait
    « ... Oui ... Mais sans avoir raisonné de la même manière » Comme elle n'avait rien rajouté après plusieurs secondes Dwayne comprit qu'elle attendait qu'il s'explique un peu plus ou bien s'étende davantage sur la question. « C'était plus qu'un simple réflexe, c'était comme ... comme si j'voulais empêcher d'avoir le temps de me souvenir de tout le reste ... J'voulais qu'il arrête de tirer parce que je voulais pas avoir à regarder la mort d'aussi prêt encore une fois ... »

Au fur et à mesure il avait finit par réaliser que d'ignorer ce qui c'était passé à Miami n'avait pas servi ses intérêts bien au contraire. Porter une arme et se faire à l'idée qu'il pourrait avoir à s'en servir sur quelqu'un était la seule chose qui avait fait hésiter le jeune homme dans le choix de son métier, d'ailleurs la première fois qu'il avait eut à user de son arme de service il ne faisait vraiment pas le fier c'était le moins que l'on puisse dire. Naïvement il avait cru qu'avec le temps on s'habituait, et puis il avait déchanté et aujourd'hui il savait que c'était quelque chose contre lequel on était jamais blindé. Avec Jackson Everson le nombre de personnes à qui Dwayne avait ôté la vie s'élevait à quatre, et il ne pouvait pas dire que cela ne l'avait pas affecté puisqu'à vrai dire il se rappelait avec précision du visage et du nom de chacune de ces personnes. Ce n'étaient pas des saints, ni même des innocents, mais pourtant cela ne contribuait pas Dwayne à se dire qu'il avait agi de la meilleure des manières, pour lui c'était toujours la solution la moins bonne.

{ ... }
    « Pourquoi rester ici alors ? » Question à laquelle Dwayne savait qu'il ne pourrait pas répondre sincèrement. "Parce que je dois rester à protée de main du FBI" ou bien "parce qu'il faut suivre le protocole de protection des témoins" c'était certes la vérité mais ce n'était en aucun cas ce qu'il devait répondre, il devait avant tout protéger son secret.
    « Parce que ... Parce que même si cette ville n'est pas aussi tranquille qu'elle en avait l'air, pour le moment c'est ce dont j'ai besoin ... Du stable, du tranquille ... J'me fais plus assez confiance pour travailler à nouveau dans une grande ville en tant que flic »
    « Et qu'est-ce qui vous fait croire que vous n'allez pas vous lasser cette fois-ci ? »
    « J'en sais rien ... Comme on dit, qui vivra verra ... »



Très bien... Et à part ça, je pourrais avoir votre numéro?!

Pour en savoir plus sur la personne qui se cache derrière son écran

Votre Pseudo : Yumita
Fille / Garçon : Après vérification ... fille =P
Votre Age : 19 ans
Série favorite : Supernatural - One Tree Hill - Life Unexpected - Cold Case - NCIS Los Angeles - Fringe - Legend of the Seeker - Friday Night Lights - Harper's Island
Série détestée : Beverly Hills 90210 - Plus Belle la vie - Skins - Doctor Who
Genre musical favori : Pop-Rock, Rock ... Un peu de tout. J'ai dit "tout" ? Je voulais dire "tout sauf le rap"

Quelle note attribueriez-vous à votre niveau de RP ? 7/10 ... C'est difficile de se juger soi-même ^^'
Votre disponibilité: Par semaine.
Comment avez-vous connu le forum ? Tous les jours en flood, et en RP environ 4/7

Citez votre Règle favorite:
Citation :
Vos messages seront composés de 15 lignes pleines minimum. Toute personne ne respectant pas cette règle se verra rappeler à l'ordre et écopera d'un avertissement. Bien sûr la qualité importe plus que la quantité, mais il est rare que des messages de deux lignes soit réellement un message de qualité...
Citez votre Règle détestée:
Citation :
Quant à vos signatures, elles ne contiendront pas plus d'une bannière, et comme les avatars sont sujettes aux mêmes restrictions. Elles mesureront 200 pixels de hauteur maximum contre 500 de largeur
Nous autorisez vous à faire intervenir un PNJ (jouer par un administrateur) dans vos postes ? Ouii (=

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...


Dernière édition par Dwayne S. Marshall le Mar 7 Sep - 8:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Sam 19 Sep - 22:07

Bienvenue sur HTH cheers
Nananananaireeee je suis la premiereuuuuh à souhaiter la bienvenueuuuh Razz

ENCORE un bel homme mais c'est pas possible ! Laughing
Où allons-nous donner de la tête, Mesdames ? XD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Try to hide scars. Begin a new life yet.

★ MESSAGES : 2518
★ ARRIVE DEPUIS LE : 16/06/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Sam 19 Sep - 22:13

    Whooo cette fiche a l'air géant xD
    Je lirais quand se sera finit bonne admin que je suis je dois régler quelques trucs xD
    En tout cas bienvenue ^^ Enfin un collègue pour Curt'
    Par contre on se connaitrait pas, ton style m'est famillier xD
    (Bon d'accord j'ai lu un flashback xD pas pu m'en empecher xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Sam 19 Sep - 23:01

    Mercii I love you

    Bon Candace, ça me laisse supposer que j'ai finalement fait un bon choix d'avatar (a) Parce que j'ai bien hésité et changé d'avis 5 ou 6 fois avant de me décider sur Paul x'D
    Et Lance je ne sais pas, j'suis plus sur beaucoup de RPG maintenant hormis les miens et celui là ^^" Mais peut-être qu'on s'est croisé sur un ancien RPG lol

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Sam 19 Sep - 23:17

Welcome :bave: :bave: :bave: :bave: :bave: :bave:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Dim 20 Sep - 9:06

    Merciii =D
    J'vois que Paulo fait de l'effet à certaines Razz

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Dim 20 Sep - 9:39

Bienvenue !
Un collège , je suis plus seul ah ah :banane1: !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« It rains in New York, which is where I left my umbrella.It does not rain in New Heaven »

★ NOM DE L'AVATAR : Kate Walsh
★ MESSAGES : 3731
★ ARRIVE DEPUIS LE : 08/05/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Dim 20 Sep - 10:01

Bienvenue à New Heaven.
Cette fiche promet d'être vraiment bonne^^

____________


©️ ♣️ fuckyeahkatewalsh-tumblr I DON'T KNOW... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highwaytoheaven.forumactif.org
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Lun 21 Sep - 2:58

    Merciii Smile
    Ouii Curtis maintenant on sera deux pour enfermer les innocents criminels en cellule What a Face

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Lun 28 Sep - 6:50

    Désolé pour le double post, mais je pense avoir terminé Smile
    Si il ya des choses à modifier ou qui ne conviennent pas au niveau de l'histoire j'suis tout à fait prête à modifier I love you

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Try to hide scars. Begin a new life yet.

★ MESSAGES : 2518
★ ARRIVE DEPUIS LE : 16/06/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Lun 28 Sep - 7:00

Je lis ca
Ca va me prendre un peu de temps xD
Je te dis dans pas longtemps xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Lun 28 Sep - 7:04

    Ouais désolé j'avoue que j'me suis un peu - hemhem - étalée XD
    Mais prend ton temps ça ne presse pas Razz

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Try to hide scars. Begin a new life yet.

★ MESSAGES : 2518
★ ARRIVE DEPUIS LE : 16/06/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Lun 28 Sep - 7:22

    Mise a part un soucis de concordance des temps (le passé simple serait mieux parfois)
    Ta fiche est très bien
    Je te valide donc. Pense juste au passé simple xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« It rains in New York, which is where I left my umbrella.It does not rain in New Heaven »

★ NOM DE L'AVATAR : Kate Walsh
★ MESSAGES : 3731
★ ARRIVE DEPUIS LE : 08/05/2009
★ AGE : 26

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Lun 28 Sep - 7:25

Bon RP à New Heaven Dwayne.
Very Happy

____________


©️ ♣️ fuckyeahkatewalsh-tumblr I DON'T KNOW... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://highwaytoheaven.forumactif.org
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Lun 28 Sep - 9:20

    Mercii Smile
    Lance j'vais essayer de faire gaffe, d'habitude je ne fais pas ce genre de fautes ... Mais j'dois avouer que là comme j'ai fait ma présentation sur plusieurs jours j'ai eut un peu la flemme de me relire à chaque fois quand je m'y remettais, et j'ai un peu baclé sur la fin d'ailleurs parce que j'avais hâte d'arriver au bout ù_ù

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Try to hide scars. Begin a new life yet.

★ MESSAGES : 2518
★ ARRIVE DEPUIS LE : 16/06/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Lun 28 Sep - 9:21

    Je comprends t'inquiète ^^
    Mais je dois de le signaler comme je le signale aux autres xD
    Ca me fait tiqué dans ma lecture pour ça ^^
    J'ai hate de voir ce que vas donner ton perso en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
« Cause even though you left me here
I have nothing left to fear »

★ NOM DE L'AVATAR : Paul Walker
★ MESSAGES : 6778
★ ARRIVE DEPUIS LE : 19/09/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Lun 28 Sep - 9:26

    Lol okay ^^
    J'vais essayer de faire ma fiche de lien et tout ce qui s'en suit ce soir ou bien demain si jamais je m'endormais sur mon clavier avant d'avoir fini *SBAFF*

____________


Everywhere I turn I hurt someone, but there's nothing I can say to change the things I've done. Of all the things I've hid from you I can not hid the shame, and I pray someone something will come to take away the pain. There's no way out of this dark place, no hope, no future ; I know I can't be free but I can't see another way and I can't face another day ... Tell me where did i go wrong ? Everyone I love, they're all gone. I'd do everything so differently but I can't turn back the time, theres no shelter from the storm inside of me ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
avatar
Try to hide scars. Begin a new life yet.

★ MESSAGES : 2518
★ ARRIVE DEPUIS LE : 16/06/2009
★ AGE : 27

MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Lun 28 Sep - 9:28

    Mdr ca je peux comprendre xD
    9h de cours enchainer sans pause je suis en train de m'endormir
    Apres quatre heures a tout cassé de sommeil... XD
    Bonne chance et encore bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human Mar 29 Sep - 3:05

Benvenuto! Bienvenue! Welcome! Wilkommen! Bienvenido!
Passe de temps en temps faire un tit coucou au bar si tu veux!
Amuse-toi bien sur le fo'!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human

Revenir en haut Aller en bas

DWAYNE S. MARSHALL ▬ You know that I'm only human

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Highway to Heaven :: • Le Point Information • :: Les déménagements :: Les résidents-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit